Puppy Linux 4.2

Posté par . Édité par Benoît Sibaud. Modéré par tuiu pol.
Tags :
10
1
avr.
2009
Linux

NdM : Puppy Linux est une distribution de taille réduite (image ISO de moins de 100 Mo) qui fonctionne sur des machines peu puissantes. Il est possible de la charger en mémoire puis de retirer le disque ayant permis le démarrage. Réédition le 4 mars 2013 : conformément aux règles de modération du site, le contenu de cette dépêche a été supprimé car il s'agissait d'une recopie complète de l'article Puppy Linux 4.2.

  • # Excellente distrib

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Très pratique, je l'utilise sur une clé USB bootable, en partie formatée en FAT et ext2/3
    - Le Linux boot très vite, et reste très léger en mémoire. Coté espace disque utilisé, c'est très raisonnable (200Mo environ). Avoir un environnement fonctionnel et autonome (outils web, mail, système, ...) unique sur lequel on peut aussi écrire est très utile, surtout pour travailler sur un disque dur endommagé
    - La 2nd partition est vu par tout OS, tout en permettant que ceux de Redmond de ne pas faire de bêtises sur la partition ext2/3.

    Installée en standalone sur une machine un peu ancienne (PIII-500Mhz, 256Mo de ram) en fait un poste de travail honorable.

    Seul point où il faut faire attention : Par défaut, toute l'utilisation se fait en temps que root.
    • [^] # Re: Excellente distrib

      Posté par . Évalué à 3.

      Fait bien gaffe à formater ta clef en ext2 comme ça sans journalisation tu miminue le nombre d'écriture sur ta clef.

      Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

      • [^] # Re: Excellente distrib

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Oui, je l'ai bien formaté en ext2, justement afin d'éviter ce problème-ci :

        # tune2fs -l /dev/sdb2 |grep -i journal
  • # Chouette

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Effectivement, Puppy est une excellente mini-distribution.

    Mon regret par rapport à la 4.2:

    - l'ajout de widgets (quelle manie de vouloir en coller partout... mais bon c'est la mode).
    - Et comme toujours, on travaille en root. Dommage.
    - Puppy a besoin de 128 Mo de RAM là où DamnSmallLinux fonctionne bien avec 64 Mo.

    En dehors de ça, que du bon.

    Puppy est également installé sur ma clé USB, ce qui est très pratique pour "réparer" les PC sous Windows. Avec le support NTFS complet, un serveur FTP, support réseau et logiciels de gravage, c'est l'idéal pour récupérer les fichiers d'une partition Windows qui ne veut plus booter.
    (ou encore pour aller choper un pilote réseau pour Windows sur internet, ou pour virer un fichier récalcitrant (spyware)...)

    Sans compter GParted inclus avec support NTFS et FAT, idéale pour travailler sur les partitions (Windows n'étant toujours pas fichu de permettre de retailler la partition système).

    C'est le genre de chose à toujours avoir sous la main.
    J'avais l'habitude de toujours me balader avec Knoppix, mais Puppy arrive à fournir pratiquement tout le nécessaire en à peine 100 Mo.

    100 Mo, ce qui me laisse encore plein de place sur ma clé USB 1 Go.
  • # Toutou Linux

    Posté par . Évalué à 2.

    J'attendrai Puppy Linux 4.2 en français ici : http://www.moulinier.net/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.