Retour sur la soirée déc‐ouverte LinuxFr.org, numéro 3

13
3
mai
2017
LinuxFr.org

La « soirée déc‐ouverte LinuxFr.org » numéro 3, c’était le jeudi 13 avril 2017 dans les locaux de XWiki (merci Ludo !), avec bouffe et boisson, et une ambiance et un cadre de « bienveillance impitoyable » (pas de « violence complaisante »).

La deuxième partie de cet article présente une petite synthèse, humble et tardive, de l’évènement.

Logo de mai

DemocracyOS, par Caroline Corbal, Laure Kassem, Sophie Gautier

DemocracyOS France est une association qui défend et promeut le logiciel DemocracyOS, qui est une plate‐forme de prise de décision démocratique. Le logiciel a été créé suite à un mouvement citoyen en Argentine. L’association a travaillé, entre autres, avec la ville de Nanterre qui souhaitait mettre en place une campagne de concertation. L’association souhaite développer un écosystème d’institutions publiques ou d’entreprises autour de ce logiciel.

Suite à des divergences avec la communauté argentine, une divergence (fork) a été initiée il y a plusieurs années. Tout récemment, un projet de fusionner les deux logiciels a été lancé. L’association recherche donc activement des contributions pour faire avancer ce projet.

Empowering Students est un projet de déploiement et d’animation de DemocracyOS dans l’École IESA Multimédia. Ce projet a été lauréat à la Student Demo Cup 2016, lors du Paris Open Source Summit.

Suite à cette présentation, nous avons eu des discussions sur le type d’accompagnement et les services que pouvait proposer l’association DemocracyOS France. Nous avons évoqué la crainte, dans des établissements scolaires, d’avoir les cours filmés ou enregistrés. Les craintes peuvent venir de la peur de faire des erreurs, d’un problème de réputation, mais aussi d’être critiqué par ses pairs. Nous nous sommes demandé en quoi un outil comme DemocracyOS pouvait être engageant dans la prise de décision des élus. Nous nous sommes aussi demandé que faire lors de proposition loufoques comme celle de raser le Sacré‐Cœur, mais aussi du pouvoir des lobbies dans une plate‐forme de prise de décision.

Vie privée, par petit

Un militant du logiciel libre (fondateur d'un FAI associatif) nous a présenté son parcours initiatique dans le monde de l'informatique, du logiciel libre et du respect de la vie privé.

Voici une petite synthèse des thèmes de son discours :
* revue de plus de trente ans d’histoire de l’informatique ;
* parcours initiatique ;
* discours sur le « je n’ai rien à cacher » ;
* Internet libre et auto‐hébergement.

Nous nous sommes interrogés sur la place des femmes dans les métiers liés à l’informatique. Nous nous sommes posés comme question si le logiciel libre avait effectivement gagné. Et nous avons évoqué l’évolution des usages de l’informatique (passage d’applications pour le bureau aux applications cloud et pour mobiles). Si le logiciel libre a gagné, qu’en est‐il de l’Internet libre ?

Rolisteam, par Renaud Guezennec

Le dernier intervenant est venu nous présenter le logiciel Rolisteam. Il s’agit d’un logiciel libre (GPL v2) de table virtuelle pour jeu de rôle.

Il propose diverses fonctionnalités :

  • lancement de dés ;
  • messagerie instantanée ;
  • partage de photos ;
  • partage et dessin de plans (matriciels et vectoriels) ;
  • gestion de fiches de personnages ;
  • et bien d’autres !

Nous sommes revenu sur les origines du logiciel : une divergence de Rolistik pour un portage sur GNU/Linux. La conversation a ensuite dérivé vers une approche un peu technique sur le code.

Nous avons fait l’état des lieux du secteur. Il existe principalement deux projets propriétaires et une multitude de projets libres (Rolisteam, maptools et divers outils connus dans certaines communautés). L’auteur a abordé ensuite sa démarche d’ambassadeur des problématiques du Libre, d’un Internet décentralisé, des données ouvertes…

Pour finir, nous avons vu les différents problèmes et prochains objectifs du projet : les contributions, les traductions et la promotion à l’international.

Retrospective de la soirée

On y a parlé de :

  • variété, diversité ;
  • guidage, planning ;
  • divergences ;
  • timing, time boxing, timekeeping ;
  • deux vs trois sujets ;
  • supports, visuels ;
  • propositions ouvertes vs contrôle qualité.

« Sport »

Et, bien sûr, ça s’est terminé en baby‐foot. Attention, ne pas utiliser la balle blanche. Autorisation spéciale d’utiliser le bouton‐poussoir d’alerte « Bullshit ».

Remerciements

Merci à Ludovic Dubost et XWiki pour nous avoir accueilli chaleureusement !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.