Revue de presse de l'April pour la semaine 2 de l'année 2016

18
18
jan.
2016
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Numerama] Microsoft France dit son amour du Libre et de la vie privée

Par Guillaume Champeau, le vendredi 15 janvier 2016. Extrait:

Dans un communiqué, Microsoft France a répondu à l'April sur la question des logiciels libres dans le cadre scolaire.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/tech/139189-microsoft-france-dit-son-amour-du-libre-et-de-la-vie-privee.html

Voir aussi:

[ZDNet France] Loi Numérique: les amendements sur le logiciel libre ne font pas que des heureux

Par Louis Adam, le vendredi 15 janvier 2016. Extrait:

Le projet de loi numérique prend forme: après un passage en commission des lois, les députés ont achevé d’examiner les 600 amendements déposés par les parlementaires. Et les dispositions en faveur du logiciel libre suscitent des réactions parmi les éditeurs.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/loi-numerique-les-amendements-sur-le-logiciel-libre-ne-font-pas-que-des-heureux-39831208.htm

Et aussi:

Voir aussi:

[Numerama] L'affaire Renault pourrait relancer la question de l'open-source des firmwares

Par Julien Lausson, le jeudi 14 janvier 2016. Extrait:

Le groupe Renault a chuté en bourse à la suite de révélations sur une perquisition menée par la DGCCRF, ravivant le spectre du scandale Volkswagen. Une affaire qui pourrait au passage relancer la question de l'open-source des firmwares.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/tech/138876-laffaire-renault-pourrait-relancer-la-question-de-lopen-source-des-firmwares.html

[usine-digitale.fr] "La société de la surveillance est-elle notre projet de société?" interroge Tristan Nitot

Par Emmanuelle Delsol, le mardi 12 janvier 2016. Extrait:

Membre du CNNum de 2013 à 2016, Tristan Nitot est l’un des fondateurs de Mozilla Europe. Il l’a quitté début 2015 pour rejoindre l’équipe dirigeante de la jeune pousse CozyCloud, qui propose un cloud personnel destiné à redonner à l’utilisateur le contrôle de ses données. Depuis toujours, Tristan Nitot milite sur le thème de la protection de la vie privée et des données en ligne.

Lien vers l'article original: http://www.usine-digitale.fr/editorial/la-societe-de-la-surveillance-est-elle-notre-projet-de-societe-interroge-tristan-nitot.N373082

[Numerama] David Bowie avait lancé son propre FAI et anticipait la mort du copyright

Par Guillaume Champeau, le lundi 11 janvier 2016. Extrait:

Fasciné par le numérique, David Bowie avait anticipé la mort du droit d'auteur tel qu'il l'avait connu au vingtième siècle, et lancé son propre fournisseur d'accès à internet à la fin des années 1990, pour accompagner les besoins de ses fans plutôt que de lutter contre la montée inexorable des réseaux P2P.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/pop-culture/138070-david-bowie-avait-lance-son-propre-fai-et-predit-la-mort-du-copyright.html

  • # Bientôt en Corée du Nord ?

    Posté par . Évalué à 6.

    Je me disais bien que l’exemple de la Corée de Nord ferait envie à notre caste dirigeante…

    Les terroristes sont des idiots utiles qui leur rendent bien service en permettant de justifier toutes leurs loi de surveillance de masse.

    Bon, sur ce coup-là, c’est peut-être un peu gros pour que ça passe… enfin pas avant quelques attentats de plus.

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Réponse de Mirosoft

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Amusante réponse de l'ogre de Redmond. Donc en réponse à l'April ils proclament leur amour du libre, et leur attachement à la vie privée. Le second à l'abri des regards d'autres entités qu'eux même visiblement ; et le premier en décoration autour de leur système privateur, à condition que les utilisateurs s'habituent à leur écosystème fermé, dans lequel l'effort principal de développement est orienté enfermement des utilisateurs et segmentations de marché. C'est du moins ce qui transparaît du sujet : l'accord avec Mme Vallaud-Belkacem qui porte sur la captation de données personnels des élèves et l'utilisation de logiciel privateurs, ainsi que de formats fermés spécialement conçus pour nuire à l’interopérabilité.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.