Revue de presse de l'April pour la semaine 31 de l'année 2012

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
14
6
août
2012
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[ZDNet.fr] L'open source a gagné, et autres lectures estivales

Par Thierry Noisette, le mardi 31 juillet 2012. Extrait:

Victoire par banalisation de l'open source selon un responsable d'O'Reilly, critiques de la vidéosurveillance, article sur «Elinor Ostrom ou la réinvention des biens communs»: suggestions de bonnes pages pour votre été.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/blogs/l-esprit-libre/l-open-source-a-gagne-et-autres-lectures-estivales-39774766.htm

[OBSESSION] Aurélie Filippetti: "Je vais réduire les crédits de l'Hadopi"

Par Boris Manenti, le mercredi 1 août 2012. Extrait:

INTERVIEW. La ministre veut faire en sorte "qu'internet devienne l'une des plus grandes sources de financement de la culture". Elle précise (un peu) la mission de Pierre Lescure.

Lien vers l'article original: http://obsession.nouvelobs.com/high-tech/20120801.OBS8587/aurelie-filippetti-je-vais-reduire-les-credits-de-l-hadopi.html

Voir aussi: http://www.april.org/hadopi

[PC INpact] Steam sur Linux: Richard Stallman inquiet de l'arrivée en masse des DRM

Par Vincent Hermann, le mardi 31 juillet 2012. Extrait:

Le mal pour un bien? Un bien pour un mal? On a appris récemment que la plateforme de jeux Steam allait arriver sur Linux. Il s’agit d’un mouvement important qui a été influencé en partie par l’évolution de la plateforme Windows, comme l’a très bien indiqué le fondateur de Valve, Gabe Newell. Mais le débarquement de Steam sur Linux soulève certaines questions d’éthique qui ont été pointées du doigt par nul autre que Richard Stallman, président de la Free Software Foundation.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/72785-steam-sur-linux-richard-stallman-pointe-arrivee-en-masse-drm.htm

Et aussi:

Voir aussi: http://april.org/drm

[SmartPlanet.fr] OpenROV, un drone sous-marin pour l’exploration des mers

Par Mary Catherine O'Connor, le mardi 31 juillet 2012. Extrait:

Ce petit sous-marin télécommandé, développé en open source, a été vendu 775 dollars l'unité contre des dizaines de milliers de dollars pour les gros modèles habituels.

Lien vers l'article original: http://www.smartplanet.fr/smart-business/openrov-un-drone-sous-marin-pour-lexploration-des-mers-16004/

[macgeneration] «Ship first, fix later»: un monde en bêta

Par Anthony Nelzin, le mardi 31 juillet 2012. Extrait:

Vous avez l'impression d'être un cobaye permanent au service des éditeurs de logiciels et de fabricants de matériel? Votre intuition est la bonne: vous avez en effet payé pour l'obligation de tester le produit… et le droit de recevoir quelques mises à jour par la suite pour régler ses principaux bogues.

Lien vers l'article original: http://www.macgeneration.com/unes/voir/131822/-ship-first-fix-later-un-monde-en-beta

  • # Un monde en bêta...

    Posté par . Évalué à 4.

    … me fait plus penser à une apologie d'Apple qu'à une analyse objective.

    Ce serait si simple.

    Apple n'est pas le seul responsable [indirect] de l'«érosion» des marchés de RIM et cie. On ne peut évidemment parler de prix puisque les produits Apple et RIM sont tous les deux très chers. (Je réfléchis tout haut, là.) De même, l'érosion de Firefox (ha bon?) face à Chrome n'est pas dû à l'absence de cycle rapide—ça fait plus d'un an que Mozilla nous sort une version majeure toutes les 6 semaines, non?…

    Un exemple: les explications que j'entends autour de moi quant à l'abandon de Firefox pour Chrome est que le premier est lourd, plante [trop] souvent, est lent… Sans vouloir généraliser, visiblement, dans ce cas précis, c'est la qualité du produit et pas l'attrait de la nouveauté [quitte à se retrouver avec un produit défaillant] qui l'emporte. Quelque part je trouve ça plutôt rassurant. L'attitude des utilisateurs, bien sûr. Pour Mozilla, par contre…

    Aussi, le prix du matériel [haut de gamme] Apple ne le rend pas à la portée de toutes les bourses. Et il viendra un jour où les gens en auront marre de devoir changer de téléphone aussi fréquemment—je sais, il y aura toujours des exceptions mais ça n'invalide en rien mon raisonnement. Le phénomène Apple que l'on connaît aujourd'hui est relativement nouveau et il est trop tôt pour en tirer des conclusions généralistes sur le long terme. Mais bon, à l'heure où on prétend tout expliquer…

    L’attrait pour la nouveauté rapide est un cercle vicieux engendré par l'avidité de certaines entreprises à croître. Et vite. Plus vite que leurs concurrents. Mais cet attrait pour les produits en éternelle gestation ne provoquera à la longue que frustration et insatisfaction généralisée, si ce n'est désintérêt et lassitude. Et c'est sur le long terme qu'on se retournera vers les entreprises qui ont misé sur la qualité plutôt que la quantité… pour autant qu'elles aient survécu.

    Je ne partage donc pas les conclusions, trop faciles à mon humble avis, de cet article.

    • [^] # Re: Un monde en bêta...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai l'impression que tu mélange « béta » et « obsolescence », les deux concepts ne sont pas synonymes ! Une analyse un peu plus neutre peut être trouvée ici : http://blog.octo.com/la-beta-perpetuelle/

      Par contre c'est vraiment quelque chose qui ne s'improvise pas, il faut vraiment assurer le suivi client derrière pour que le produit « béta » ne se transforme pas en produit « non-fini » et sur ce point je ne suis pas d'accord avec l'article de la dépêche : le fait de développer en béta ne doit pas toucher à la stabilité du produit.

      • [^] # Re: Un monde en bêta...

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ai l'impression que tu mélange « béta » et « obsolescence », les deux concepts ne sont pas synonymes !

        Non, pas du tout. (Hors sujet: Les deux sont liés. De fait, à force de vouloir renouveler constamment, on ne trouve que des produits incomplets, pourris, inutiles ou mal appropriés. L'obsolescence est tout aussi rapide: avec une telle cadence et une telle quantité de produits non finis, rien d'étonnant à ce que ceux-ci périment de plus en plus vite. Pas synonymes, en effet. Liés, ça oui.)

        Alors, non, je ne fais pas le mélange entre les deux.

        On a d'un coté des produits stables et renommés, qui évoluent lentement peut-être et, de l'autre, une masse informe en perpétuelle recherche de nouveauté(s). La seconde a pour [non unique] conséquence la profusion de versions incomplètes et non abouties, prétextant la [survie face à la] concurrence — et cette scène-là a une audience, évidemment, avide de nouveauté et convaincue de son bienfait. La première, par contre, à l'évolution plus lente, peut se targuer d'une meilleure stabilité, de produits robustes et fiables.

        Comparons, par exemple, Blackberry (RIM) et Apple; on reproche(rait) à RIM d'avoir raté l'occasion de s'adapter. Mais est-ce là une critique pertinente? Alors que le premier a pris bien du temps à asseoir son marché, le second débarque et sédui(rai)t les clients du premier avec sa vitrine et ses paillettes d'or feint… Même si ça reste à démontrer, faut-il accuser le manque d'adaptabilité de RIM? Ou juste les clients qui, vivant dans un monde où la volatilité est devenue standard, sont attirés par les brillantes nouveautés comme des mouches sur un joli tas de fmiel?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.