Revue de presse de l'April pour la semaine 47 de l'année 2013

Posté par (page perso) . Édité par tankey. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
24
25
nov.
2013
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

[Slate.fr] L'Europe doit-elle se désintoxiquer des technologies américaines?

Par Amaelle Guiton, le samedi 23 novembre 2013. Extrait:

Le piratage du courrier électronique de parlementaires européens en pleine négociation sur le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement, pose la question de la souveraineté technologique.

Lien vers l'article original: http://www.slate.fr/monde/80327/europe-doit-se-desintoxiquer-technologies-americaines

Et aussi:

Voir aussi: Des parlementaires aux échanges écoutés mais aux politiques illisibles

[ZDNet] Brevet unitaire: «incompétence et j'menfoutisme» des sénateurs

Par Christophe Auffray, le jeudi 21 novembre 2013. Extrait:

L’April tempête contre les sénateurs français qui ont adopté, sans débat, le projet de loi autorisant la ratification de l’accord sur le brevet unitaire, dénoncé comme une porte ouverte aux brevets logiciels.

Lien vers l'article original: http://www.zdnet.fr/actualites/brevet-unitaire-incompetence-et-j-menfoutisme-des-senateurs-39795719.htm

Et aussi:

Voir aussi: Sans aucun débat le Sénat adopte le brevet unitaire

[PC INpact] Les consommateurs seront-ils avertis de la présence de DRM?

Par Marc Rees, le mardi 19 novembre 2013. Extrait:

Le projet de loi sur la consommation de Benoît Hamon sera examiné aujourd'hui en seconde lecture par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale. À cette occasion, le député Lionel Tardy insiste pour que le consommateur soit clairement informé de la présence de DRM lorsqu’il acquiert un contenu culturel.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/84490-les-consommateurs-seront-ils-avertis-presence-drm.htm

Voir aussi: Agir en faveur de l'amendement DRM dans le projet de loi consommation

[PC INpact] Le gouvernement ne veut pas taxer plus lourdement les eBooks avec DRM

Par Marc Rees, le lundi 18 novembre 2013. Extrait:

La discrimination du taux de TVA selon la présence ou l’absence de DRM sur un livre numérique (eBook) n’aura duré que quelques heures. Dans le cadre du projet de loi de finances, le gouvernement a fait passer un amendement de suppression pour faire tomber aux oubliettes cette idée défendue par le groupe EELV.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/84465-le-gouvernement-ne-veut-pas-taxer-plus-lourdement-ebooks-avec-drm.htm

Et aussi:

Voir aussi: Livre numérique: DRM gouvernemental contre l’amendement Attard!

[Numerama] Des DRM intrusifs dans la voiture électrique Renault ZOE?

Par Guillaume Champeau, le lundi 18 novembre 2013. Extrait:

Le contrat de location de la batterie des Renault ZOE prévoirait que le constructeur puisse retirer le droit à recharger la batterie, en cas de défaut de paiement ou de résiliation. Un contrôle que Renault se défend de pouvoir exercer en pratique.

Lien vers l'article original: http://www.numerama.com/magazine/27529-des-drm-intrusifs-dans-la-voiture-electrique-renault-zoe.html

[LeMagIT] Logiciels libres dans l’administration: le préfet de l’Isère s’en mêle

Par Cyrille Chausson, le lundi 18 novembre 2013. Extrait:

Comme un rappel à l’ordre, Frédéric Périssat, préfet de l’Isère, a adressé une circulaire aux administrations locales de la région, leur rappelant les règles du code des marchés publics en matière d’achats informatiques et les invitant à respecter «les principes d’égalité de traitement des candidats et de liberté d’accès à la commande publique». En cause la mention dans les appels d’offres de marques, brevets ou technologies types qui écartent encore trop les logiciels libres des décisions d’achat des administrations - du moins dans cette région.

Lien vers l'article original: http://www.lemagit.fr/actualites/2240209211/Logiciels-libres-dans-ladministration-le-prefet-de-lIsere-sen-mele

[PC INpact] Les licences libres, poil à gratter de la PPL sur la contrefaçon

Par Marc Rees, le lundi 18 novembre 2013. Extrait:

La proposition de loi sur la contrefaçon, discutée au Sénat le 20 décembre, va accentuer les peines en matière de contrefaçon. Cependant, Hélène Lipietz et les membres du Groupe écologiste ont déposé un amendement en faveur du logiciel libre. Leur texte veut ainsi punir de la même peine ceux qui limitent les « droits associés » à ce type de licence.

Lien vers l'article original: http://www.pcinpact.com/news/84473-les-licences-libres-poil-a-gratter-proposition-loi-sur-contrefacon.htm

Et aussi:

  • # Actualitté

    Posté par . Évalué à 10.

    [PC INpact] Le gouvernement ne veut pas taxer plus lourdement les eBooks avec DRM

    Par Marc Rees, le lundi 18 novembre 2013. Extrait:

    […]

    Et aussi:

    [ActuaLitté.com] Le levier fiscal pour réguler les rapports entre les acteurs de l'ebook

    J'avais déjà un avis très positif sur PCINpact. Notamment grâce aux analyses de haut niveau de Marc Rees.

    Je connaissais peu ActuaLitté, mais si tous les articles sont comme ça, c'est un site que je vais lire plus souvent.

    Extraits choisis :

    Le gouvernement souligne également que « la modulation de la TVA n'est pas le bon moyen » pour parvenir à réfréner les tendances monopolistiques du marché du livre numérique. Or, aucune mesure alternative n'est évoquée. En repoussant cet amendement, le gouvernement aura finalement défendu les DRM « au nom de l'accès pour tous à la culture et du livre ». Est-ce cela la conception française de l'exception culturelle ?

    Ça pique !

    Cette intervention du gouvernement a manifestement eu lieu sous la pression de grands éditeurs français. Car bien que ces derniers soient prompts à se plaindre des acteurs comme Amazon ou Apple, ils ne sont pas plus respectueux des droits des utilisateurs et vendent leurs livres numériques verrouillés par des DRM. L'amendement ne visait pas spécifiquement Amazon ou Apple, il défendait le droit de lire, comme un bien commun, et l'attitude de ces éditeurs est instructive à cet égard.

    Et re-paf.

    Le reste est du même acabit, je ne vais pas citer tout l'article.

    • [^] # Re: Actualitté

      Posté par . Évalué à 5.

      Je me répond à moi même.

      En fait il s'agit d'une recopie de l'article Livre numérique : DRM gouvernemental contre l'amendement Attard publié par savoirscom1.

      Il fallait comprendre la dernière phrase du chapeau :

      L'organisation SavoisCom1(sic) revient sur cet épisode législatif, assez lamentable.

      qui visiblement voulait dire qu'il s'agissait d'une tribune.

      Méat coule pas.

    • [^] # Re: Actualitté

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ouep, pcimpact fait de très bon dossier, notamment sur l'aspect législatif où il ne fait pas qu'effleurer le problème.

      Perso, c'est avec leurs articles de fond sur Hadopi qu'il m'avait convaincu.

      La réalité, c'est ce qui continue d'exister quand on cesse d'y croire - Philip K. Dick

  • # Salauds de capitalistes

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Des DRM intrusifs dans la voiture électrique Renault ZOE
    Le contrat de location de la batterie des Renault ZOE prévoirait que le constructeur puisse retirer le droit à recharger la batterie, en cas de défaut de paiement ou de résiliation.

    Si je ne paie pas l'essence, la pompe ne m'en donne pas. Je ne vois pas où est le problème de faire pareil avec les véhicules électriques. Il faudrait que ce soit le vendeur qui y soit de sa poche lorsqu'on est dans la merde ou malhonnête ?

    Si je ne paie pas mon abonnement à http://Pr0n.com, je n'ai plus l'accès au site.
    Si je ne paie pas mon abonnement de téléphone portable, je n'ai plus l'accès au réseau.
    Pour l'eau et l'électricité c'est kif-kif. On vient chez toi pour couper le bazard.

    • [^] # Re: Salauds de capitalistes

      Posté par . Évalué à 2.

      Le terme "intrusif" est profondément inadapté
      Pour le reste, et contrairement à tes exemples, on se rapproche du DRM puisqu'il s'agit vraisemblablement d'un verrou numérique

      • [^] # Re: Salauds de capitalistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Les DRM sont par définition pour les « œuvres ».
        Appelons ça un verrou comme tu l'indiques.

        Couper l'accès à un site web payant est également un verrou. Le verrou est physiquement placée chez l'hébergeur.
        Pareil pour couper une ligne de téléphonie mobile. La aussi le verrou est physiquement chez le fournisseur.

        Exemples de verrou placé directement sur l'objet de la location :
        - chambre d'hôtel. Tu ne peux pas ouvrir la porte si tu arrêtes de payer
        - EDF. On te coupe le jus chez toi ou à proximité immédiate

    • [^] # Re: Salauds de capitalistes

      Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 27/11/13 à 14:55.

      Le problème c'est que le contrôle se fait au niveau de la voiture et pas de la batterie elle même.
      On a pas la possibilité d'utiliser une autre batterie, sans quoi la voiture refuse de démarrer.

      Le contrat ne permet pas d'acheter les batteries et assure donc que le pigeonclient payera tous les mois et au final, dépensera plus que s'il les avait achetées. En fait, je pense que c'est une manière de vendre le véhicule à un prix attractif alors qu'il vaut plus cher qu'il n'y paraît.

      De même, je pense qu'il est parfaitement normal qu'un opérateur téléphonique coupe le réseau si on ne paye plus, mais par contre, le blocage de carte SIM est anti-concurrentiel et abusif.

      • [^] # Re: Salauds de capitalistes

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le problème c'est que le contrôle se fait au niveau de la voiture et pas de la batterie elle même.

        Je viens de vérifier : la batterie est en location, mais l'automobile est la propriété du particulier (je pensais que le tout était en location).
        Donc effectivement il y a problème puisque Renault contrôle quelque chose qui ne lui appartient pas.
        Et là ce n'est pas du DRM ni un verrou, c'est juste une arnaque, escroquerie ou je ne sais quoi.

        Cela dit, à vérifier, ça semble un peu gros.
        D'un autre côté ce ne serait pas la première fois qu'une grosse entreprise fait un truc débile.

        • [^] # Re: Salauds de capitalistes

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Et ce que ça ne rentre pas dans la catégorie vente liée ? Renault vend un bien matériel (voiture), et impose la souscription concomitante et définitive d'un contrat de service (« tant que vous êtes abonnés on vous laisse utiliser "votre" zoé renault ; si vous ne payez plus … couic. Plus de voiture ! »

          Mais pas de quoi s'inquiéter si c'est le cas. Comme d'habitude les gouvernements et la dgccrf s'empresseront de voler au secours du consommateur qui subit ces pratiques déloyales et feront promptement respecté le droit.

          • [^] # Re: Salauds de capitalistes

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Très juste. Même pire que vente liée.
            J'achète un ordinateur avec Windows « obligatoire », mais je suis libre d'installer autre chose.
            C'est plus un leasing (je ne connais pas la définition exacte, peut-être que s'est également inapproprié).

            Comparaison :
            j'achète un téléphone à 50 € avec l'abonnement. Le téléphone m'appartient totalement mais je ne peux pas l'utiliser avec un autre fournisseur télécom.
            La raison invoquée est que le téléphone coûte en fait 150 €, donc je paie la différence petit à petit avec l'abonnement. Je trouve ça merdique. Il faudrait explicitement dire que c'est un leasing. Ou permettre de payer le reste dû afin de mettre fin à la limitation. La réglementation est venue changer cela depuis quelques années.

          • [^] # Re: Salauds de capitalistes

            Posté par . Évalué à 1.

            C'est le problème si effectivement la Zoe n'accepte aucune batterie tierce (qui pour le moment n'existent pas). Le prix des batteries actuelles est d'environ 6000€ pour un modèle équivalent (Nissan LEAF) et 1000 cycles charge/décharge… S'il y a "arnaque", ce n'est pas sur le prix, finalement assez honnête, mais effectivement sur le coté "captif", car à la revente on fait comment? À part Renault, qui peut revendre une telle voiture sans le contrat de location afférent?

            Le problème du traçage GPS, même à fin d'études, me gêne aussi… Quoique que je sois déjà largement tracé via mon smartphone, et sans doute le "logiciel de planification d'itinéraires" de ma bagnole actuelle :(

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.