Silverpeas 6.0 est (enfin) sorti !

Posté par (page perso) . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
22
6
fév.
2018
Java

Après deux ans de travail acharné, tout en maintenant la 5.15, Silverpeas 6.0 est enfin sorti !

Silverpeas est un portail collaboratif et social pour faciliter la collaboration et l’échange d’informations entre les personnes à l’aide d’applications intégrées. Chaque application est construite sur cette idée de collaboration, de partage.

Logo de silverpeas

Cette version majeure de Silverpeas contient des changements ergonomique, fonctionnels et surtout techniques. La version 6 repose désormais sur le serveur d’application Wildfly (la 6.0 tourne sur la version 10.1.0 de celui‐ci), s’appuie sur JEE 7 et Java 8.

Silverpeas est un portail collaboratif et social. Son objectif est de faciliter la collaboration et l’échange d’informations et de connaissances entre les personnes et les équipes en leur offrant des applications intégrées diverses et variées comme des GED (Gestion électronique des documents), des forums, des agendas, des blogs et ainsi de suite. Chaque application est construite sur cette idée de collaboration, de partage. Ce n’est donc pas un pur système de gestion de contenu, ni une pure GED, ni un pur truc‐muche.

Cette nouvelle version majeure de Silverpeas s’accompagne d’un changement non seulement ergonomique et fonctionnel, mais aussi et surtout technique. Désormais, la nouvelle lignée de versions 6 repose sur le serveur d’application Wildfly (la 6.0 tourne sur la version 10.1.0 de celui‐ci), s’appuie sur JEE 7 et Java 8. Le bus collaboratif a été revu et repose pleinement sur CDI (Context and Dependency Injection) et ses possibilités. Le modèle métier de Silverpeas a aussi été amélioré. De nouveaux moteurs et API ou des grosses évolutions ont fait leur apparition, dont notamment :

  • la gestion d’événements calendaires qui désormais motorise les applications Almanach (agenda collaboratif) et Agenda Personnel ;
  • la gestion des rappels ;
  • les notifications aux utilisateurs (qui utilisent le Server Send Event) ;
  • le rendu des pages dynamique par JavaScript ;
  • la prise en charge des vidéos ;
  • un moteur de Workflow modernisé.

Une refonte ergonomique a aussi été faite :

  • les frameset ont été supprimés et désormais le rendu des différentes parties des pages Web se fait dynamiquement avec un nouveau moteur de rendu ; ce dernier est en constante évolution et toutes les pages ne sont pas encore gérées pleinement par celui‐ci ; toutefois, on peut constater et profiter d’un affichage et d’une interactivité plus fluide ;
  • l’utilisation des possibilités de HTML 5 avec notamment la lecture de vidéos ;
  • Un peaufinage de l’éditeur [WYSIWYG] avec justement la prise en charge des vidéos, de nouveaux thèmes ou encore de la sauvegarde en brouillon du contenu en rédaction afin de pouvoir le retrouver en cas de coupure de session ;
  • l’apparition d’indicateurs dynamiques (nombre d’utilisateurs connectés, de notifications non lues, d’affichage de notifications, etc.) ;
  • un nouveau look plus séduisant, Aurora ; celui‐ci ne fait pas partie de la distribution de base, mais il peut être installé facilement (reste la partie paramétrage à faire, plus fastidieuse) ;
  • les applications Almanach et Agenda Personnel reposent désormais sur le nouveau moteur de gestion d’événements calendaires avec son jeu de composants graphiques (widgets) prêts à emploi ;
  • une pagination bien plus performante (et surtout plus fluide).

De nouveaux ajouts fonctionnels accompagnent aussi Silverpeas 6.0 :

  • l’enrichissement des profils et des annuaires des utilisateurs à l’aide de formulaires (les champs fichier, image et vidéo ne sont pas encore pris en charge par cet enrichissement) ;
  • une uniformité entre l’agenda personnel et ceux collaboratifs, avec des liens pour passer de l’un à l’autre et la possibilité de retrouver dans son agenda personnel des événements des agendas collaboratifs auxquels on participe ;
  • Pouvoir importer ou synchroniser un agenda distant avec son agenda personnel. Le support aussi multi-agendas dans l’agenda personnel ;
  • la notification aux parties prenantes d’une modification de contenu, avec la possibilité de préciser la nature de celle‐ci et de rajouter cette précision en tant que commentaire à la contribution modifiée ;
  • la possibilité d’avoir une apparence différente par domaine d’utilisateurs ;
  • une messagerie instantanée basée sur JSXC et le protocole XMPP (actuellement elle utilise le serveur ejabberd, qui nécessite d’être installé et configuré à part).
  • etc.

Avec la version 6.0 de Silverpeas, un nouvel installateur et lanceur, basé sur Gradle, fait son apparition. Avec celui‐ci, il suffit de saisir la commande suivante pour installer Silverpeas (après avoir récupéré sa distribution) :

$ ./silverpeas install

Pour le mettre à jour vers une nouvelle version (après avoir mis à jour celle‐ci dans le fichier silverpeas.gradle) :

$ ./silverpeas clean install

(la commande clean est pour nettoyer l’installation précédente)

Pour lancer Silverpeas :

$ ./silverpeas start

Pour l’arrêter :

$ ./silverpeas stop

Toujours avec la version 6.0, si vous ne désirez pas récupérer la distribution de Silverpeas pour l’installer vous‐même à la main, une image Docker vous est proposée parmi les dépôts officiels Docker sur le Docker Hub.

De même, vous trouverez aussi, pour essayer Silverpeas, son installateur IzPack, mais aussi une image Docker dédiée à ça sur le dépôt Docker de Silverpeas.

Bref, que d’évolutions majeures pour commencer cette nouvelle lignée de Silverpeas. Un grand merci à sa communauté qui a aidé, testé et surtout supporté le développement de cette nouvelle version.

  • # Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+16/-2). Dernière modification le 06/02/18 à 17:46.

    Hello,

    Je ne sais pas quelle est la proportion de « communication officielle » dans cette dépêche, mais sans connaitre le logiciel, j'ai eu beaucoup de mal à comprendre rapidement à qui il servait.

    Si par exemple on prends le chapeau de cet article, il commence par annoncer la nouvelle version (logique), puis cette présentation :

    Silverpeas est un portail collaboratif et social pour faciliter la collaboration et l'échange d'informations entre les personnes à l'aide d'applications intégrées. Chaque application est construite sur cette idée de collaboration, de partage.

    Je sors de là en ayant l'impression de faire face à… ben concrètement, je ne sais pas en fait. La notion de « portail collaboratif » est très floue, et la suite de la présentation ne précise pas grand-chose.

    S'ensuit une description succincte des changements techniques (logique).

    Le début de l'article commence ainsi :

    Silverpeas est un portail collaboratif et social. Son objectif est de faciliter la collaboration et l'échange d'informations et de connaissances entre les personnes et les équipes

    Ça a déjà été dit dans le chapeau.

    en leur offrant des applications intégrées diverses et variées

    Notez que je n'ai toujours pas la moindre idée de ce que peut être une « application intégrée ».

    comme des GED (Gestion électronique des documents), des forums, des agendas, des blogs, et ainsi de suite.

    Là, c'est clair.

    Chaque application est construite sur cette idée de collaboration, de partage. Ce n'est donc pas un pur CMS, ni un pur GED, ni un pur truc-muche.

    OK, mais concrètement ?


    En résumé, de mon point de vue de quelqu'un qui ne connaît pas du tout le produit ni vraiment ce genre de portail, vous auriez intérêt à soigner les deux points suivants :

    1. Remonter le plus possible l'exemple de ce qu'est « un portail collaboratif et social à applications intégrées ».
    2. Montrer l'intérêt concret de votre solution par rapport à des applications dédiées et/ou par rapport à la « concurrence ».

    À noter que le côté « technique » de la dépêche explique peut-être le choix de cette présentation, je n'en sais trop rien.

    La connaissance libre : https://zestedesavoir.com

    • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

      (je réponds ici mais je m'adresse à l'auteur, pour poursuivre le commentaire ci-dessus)

      Je ferais le parallèle avec les groupes de Rock qui écrivent leur bio (je suis dans un groupe de rock, on a dû écrire notre bio, c'est un enfer).

      Qu'est-ce qui te permet le plus facilement de savoir si tu vas aimer entre :

      • l'univers de Silverpeas est fait de grandes embardées lyriques auxquelles se mêlent des riffs de guitare parfois violent, parfois tendres, mais jamais qui ne vous laisseront indifférents

      et

      • Silverpeas serait le mélange réussi des rythmes de PearlJam avec les chants mélodiques de Byörk

      (oui bon, j'ai dis les premiers trucs qui me passent par la tête, merci de ne pas juger le fond !).

      Mais c'est pour dire qu'à vouloir être trop générique, on finit pas être incompréhensible. Donc cite des CMS en donnant les différences, cite les applis qui vous ont inspiré, et ce qui vous a manqué dedans pour avoir à faire la votre.

      En tous cas ça a l'air sympa cette appli, et justement, pour mon groupe de rock, je me demande si c'est pas applicable. On doit gérer en collaboratif des sujets comme :
      - la bio donc :)
      - la fiche technique
      - les contacts/prospects
      - un bon paquets de fichiers vidéos/audio (répéts, concerts, maquettes)
      - des discussions sans fin sur la compo de chaque morceau, sur l'orientation du groupe sur la vie, le monde et le reste
      - un agenda
      - kikipaye les bières à la prochaine répét :)

      • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -3 (+0/-4).

        Oui tu peux utiliser Silverpeas pour ton groupe de rock.

        Pour te faire une idée, tu peux récupérer Silverpeas via l'installateur IzPack et l'essayer. Ensuite, si tu veux aller plus loin, il vaut mieux alors d'utiliser directement la distribution (l'archive zip avec le programme d'installation, de configuration et de lancement) ou l'image docker de Silverpeas. Il y a aussi un groupe de discussion si tu as besoins d'infos ou si tu as des problèmes (http://groups.google.com/group/silverpeas-users)

        • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0).

          Pour te faire une idée, tu peux récupérer Silverpeas via l'installateur IzPack et l'essayer.

          On est en 2018 mais toujours ce genre de réponse "tu ne sais pas si ça te servira en quelques secondes, rien à foutre, non vas-y je te dis que la seule façon de savoir est de perdre ton temps à installer un instance vide qui ne montre pas grand choseet après quand tu auras remplis tu mériteras de savoir si c'est utile ou pas pour toi", snif…

          En attendant, les gens passent juste leur chemin, normal ça ne prédit rien de bon pour le futur même si l'outil répond au besoin.

          • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

            Malgré que le ton de ton commentaire me heurte, m'agresse, après un moment à prendre du recul face à celui-ci, je dois avouer que tu as raison.
            Quitte à réaliser un paquet de test (qu'il soit sous forme d'un installateur ou d'une image Docker), autant le faire avec un jeu de données initiales, aussi succincte qu'il soit, qui permet d'avoir une idée rapide du logiciel. Je prend en compte ce point et je prendrai du temps pour le faire (bon, le temps c'est ce que j'ai peu et donc ça risque d'attendre quelques jours/semaines avant que ce soit fait)

            • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

              Posté par . Évalué à 8 (+6/-0). Dernière modification le 08/02/18 à 09:51.

              Le jour ou Zenitram fera attention (ici) à ne pas heurter les sensibilités, je pense que tout le monde pensera avoir affaire à un imposteur :D

              Ceci dit, le fond de ses commentaire est souvent pertinent, je pense. Outre l'instance vide, tu peux aussi voir s'il est possible de déployer une instance de test sur le site officiel, ce qui se fait souvent pour les forges et autres outils de travail collaboratif.

              • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-1).

                Le jour ou Zenitram fera attention (ici) à ne pas heurter les sensibilités, je pense que tout le monde pensera avoir affaire à un imposteur :D

                J'ai ri.
                A noter toutefois que perso j'estime que "Pour te faire une idée, tu peux récupérer Silverpeas via l'installateur IzPack et l'essayer." me heurte et m'agresse, et ma réaction est justement face à une "agression" (tout est relatif, j'utilise ces mots car il ont été utilisés juste avant). Il faudra peut-être un jour comprendre que ce qu'on me reproche, on me le fait (dans ma réaction, je n'ai fait que traduire comment le commentaire est vu par l'autre, comment l'autre est pris pour quelqu'un qui doit souffrir pour mériter et on ne sait pas pourquoi, rien de plus, si il heurte c'est peut-être que le commentaire initial heurte et qu'il serait à revoir?).

                tu peux aussi voir s'il est possible de déployer une instance de test sur le site officiel

                Effectivement, l'auteur du journal n'a pas encore complètement compris le soucis, car il parle toujours de "réaliser un paquet" ce qui ne résout pas du tout le problème soulevé : si Silverpass est un portail, qu'est-ce qui empêche de montrer ce portail à la place de dire à la personne d'installer un paquet de test (une étape de trop dans cette demande)? Si même l'auteur du logiciel n'est pas capable de maintenir une instance de démo d'un portail, ça sous-entend que l'outil n'est pas fiable et à éviter, du moins en vue rapide du projet.

    • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+4/-2).

      Salut,

      Pour répondre à tes interrogations : il n'y a aucune proportion de communication officielle dans l'annonce. C'est l'annonce d'un techos qui bosse sur le logiciel et qui n'a pas eu de cours ou de coaching en communication. Aussi, par avance je présente mes excuses pour tout flou et désagrément que la lecture de celle-ci peut donner.

      Ensuite, oui, je n'ai pas détaillé, ne voulant pas écrire un roman sur Silverpeas. Mais je t'accorde que j'aurai au moins du présenter ce qu'est un portail collaboratif. D'abord la notion de portail : cela signifie que le logiciel est composé de contenus en provenance de sources différentes. En l'occurrence, dans le cas de Silverpeas, les sources ici sont des applications. Application au sens où le composant logiciel au sein du portail est dédié à une fonctionnalité ou à un domaine particulier (GED, blog, forum, agenda, …) et qu'il peut être instancié plusieurs fois au sein de Silverpeas. Chaque application est intégrée au sens où ils partagent chacune une IHM cohérente et s'appuient sur un même socle technique. Elles sont même fortement intégrées au sens où je ne suis pas sûr qu'elles puissent fonctionner par elles même. Maintenant le concept de collaboratif qui, je te l'accorde, peut paraître flou au regard de toutes les sauces avec lesquelles elle est servie. Dans notre cas, la sauce que l'on utilise est celle de faciliter le travail entre toutes les parties prenantes d'un ou des projets, d'une organisation, d'une association, bref entre tous les individus et ceci par l'échange, la collaboration et la mise à disposition de l'ensemble de la connaissance au sein de Silverpeas ; la collaboration ne pouvant se faire sans mettre en commun l'information et sans permettre à chacun d'y participer. C'est la raison pour laquelle dans Silverpeas chaque apport (informations, données, médias, …) est appelée une contribution ; l'utilisateur contribue à cette source de connaissance et de flux d'informations contenus au sein de Silverpeas. Pour ce faire, chaque application, composant logiciel, a été pensée en vue de faciliter ces échanges, cette collaboration entre individus (évidemment, comme tout ce qui est fait par les humains, aucune n'est exempte de défauts). Ainsi l'application GED dans Silverpeas (appelée Kmelia) n'est pas une pure GED parce qu'elle lui manque des fonctionnalités avancées que l'on trouve généralement dans ce genre d'application. Par contre, elle présente tout ce qu'il faut pour que l'utilisateur puisse simplement poser, catégoriser et éditer des contributions aussi bien structurée (formulaires) que non structurées (contenu riche) et les partager avec d'autres personnes, même extérieures à Silverpeas.

      J'espère avoir répondu à tes interrogations sans pour autant te noyer avec ma prose.

      Quoiqu'il en soit, je note tes remarques en fin de ton commentaire pour la prochaine fois et je te remercie pour celles-ci. Elles vont me permettre de m'améliorer dans ce genre de rédaction.

      • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-1).

        J'espère avoir répondu à tes interrogations sans pour autant te noyer avec ma prose

        Bah non. Personnellement, je ne suis pas éclaircie.

        Petit exemple :

        Maintenant le concept de collaboratif qui, je te l'accorde, peut paraître flou au regard de toutes les sauces avec lesquelles elle est servie.

      • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

        Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 07/02/18 à 09:31.

        En fait, je pense que le plus simple pour expliquer en gros à quoi ça sert, serait d'avoir un «parcours utilisateur typique» décrit. Éventuellement, quelques screens typique d'utilisation si c'est une application graphique ne seraient pas de inutiles.

        Il serait aussi possible d'améliorer la lisibilité via l'usage de titres pour démarquer les diverses sections.

        Tout ceci étant dit, il faut aussi préciser que ce n'est pas la 1ère dépêche sur le logiciel en question, et donc pas une présentation mais une annonce de MàJ. C'est vrai que le soft est pas super connu, mais bon, répéter qu'il s'agit d'une solution intranet et blabla (je viens d'aller jeter un oeil sur les autres dépêches tagguées) à chaque fois peut être ennuyeux.

      • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        Surtout que sur le site l'image est facilement compréhensible

    • [^] # Re: Travailler le « pitch de l'ascenceur » ?

      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

      Je crois que j'ai compris : c'est un clone de Lotus Notes en webapp.

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

  • # équivalent de ESUP ?

    Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

    Est ce qu'on peut comparer ça à un portail e-sup couplé à des applications styles nexeo (pour la ged), moteur de blog etc ?

    • [^] # Re: équivalent de ESUP ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

      Je ne connais pas le portail e-sup et ne saurait donc te répondre là dessus. Mais effectivement Silverpeas est un portail couplé à des applications de style GED, moteur de blog, de forum, et ainsi de suite. Ce sont par eux que les utilisateurs poussent de l'information et collaborent. Dans le cadre de Silverpeas, ces applications ne sont pas des programmes extérieurs mais des composants logiciels réalisés au-dessus du socle technique et métier de Silverpeas (Silverpeas Core) et donc sont des applications (fortement) intégrés.

  • # rapidement

    Posté par . Évalué à 6 (+6/-0). Dernière modification le 07/02/18 à 09:18.

    Du survol du site officiel

    C'est un frontal qui te permet de faire un Intranet pour mettre à disposition un certains nombre de services.
    Genre une gestion électronique de document, des annonces, un wiki
    Le détail est là : https://www.silverpeas.org/docs/components/index.html

    ça me fait penser à un équivalent de Sharepoint … ce qui répond à des usages particuliers et nécessite beaucoup de temps pour être déployé.

    Même pas de démo en ligne, c'est vrai que la communication du projet est très (trop ?) technique.

    • [^] # Re: rapidement

      Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-1).

      ça me fait penser à un équivalent de Sharepoint … ce qui répond à des usages particuliers et nécessite beaucoup de temps pour être déployé

      Bon si effectivement Sharepoint est un concurrent à Silverpeas, dire qu'il faut beaucoup de temps pour le déployer est, à mon humble opinion, très exagéré.

      Rien qu'en suivant le Dockerfile, à défaut de la page d'installation de Silverpeas 6.0, qui sert à construire une image Docker de Silverpeas, permet d'avoir un aperçu rapide de ce qu'il en est. Il ne reste ensuite plus qu'à installer une base de données (avec PostgreSQL par exemple) et y reporter les paramètres de configuration dans un fichier $SILVERPAS_HOME/configuration/config.properties. Là de base, tu as un Silverpeas qui marche et qui soit utilisable.
      Ensuite, certes, il faut ensuite se connecter en tant qu'administrateur, aller dans le back-office (Administration) afin de commencer à ajouter des utilisateurs, à créer des espaces de collaboration/de travail et y instancier des applications. Mais tout cela se fait facilement. De toute façon, c'est une étape nécessaire comme avec tous les outils de ce genre : paramétrer l'application à tes besoins.

      • [^] # Re: rapidement

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

        ha si il y a une différence avec Dockerfile :
        au lieu de taper :

        $ ./silverpeas assemble

        Il faut taper :

        $ ./silverpeas install

        Cette dernière instruction installe et configure Silverpeas (via le fichier $SILVERPEAS_HOME/configuration/config.properties)

      • [^] # Re: rapidement

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        Rien qu'en suivant le Dockerfile, à défaut de la page d'installation de Silverpeas 6.0, qui sert à construire une image Docker de Silverpeas, permet d'avoir un aperçu rapide de ce qu'il en est. Il ne reste ensuite plus qu'à installer une base de données (avec PostgreSQL par exemple) et y reporter les paramètres de configuration dans un fichier $SILVERPAS_HOME/configuration/config.properties. Là de base, tu as un Silverpeas qui marche et qui soit utilisable.

        Il devrait y avoir moyens d'eviter cette etape de configuration en utilisant docker compose qui instancierait ton image Silverpeas et l'image Postgres avec des parametres de configuration transmis en tant que variables d'environnement.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.