Sortie de la version 3.4 du « Projet Armadeus »

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
29
4
mar.
2011
Matériel

La version 3.4 du « Projet Armadeus » a vu le jour ce jeudi 3 mars 2011. Pour rappel, le « Projet Armadeus » a pour objectif de faciliter le développement de systèmes embarqués à base de logiciels libres. Il est basé sur la combinaison logicielle suivante : U-Boot, Linux et Buildroot / Busybox / µClibc.

Le projet est « alimenté » par deux entités :

  • l'association Armadeus Project, qui fournit un support bénévole aux particuliers et aux écoles / universités ;
  • la société Armadeus Systems, qui conçoit la majorité des cartes électroniques utilisées par le projet et fournit un support commercial aux entreprises désirant développer des solutions embarquées sur base Linux.

Les modules embarqués (APFxx) pris en charge par le projet sont sur base architecture ARM + FPGA, permettant à ceux qui le souhaitent d'améliorer leurs compétences, aussi bien en développement logiciel, qu'en développement matériel (conception électronique numérique).

Les nouveautés majeures de la version 3.4 sont :

  • l'ajout du support pour le système APF27_PPS qui permet de créer des systèmes autonomes d'acquisition de données sécurisée ou bien des passerelles réseau sécurisées ;
  • le support expérimental de Buildroot 2010.11 et Linux 2.6.38 ;
  • des corrections de bogues.

Le projet va désormais se concentrer sur la version 4.0 qui devrait ajouter d'ici quelques mois le support officiel (actuellement expérimental) de Linux 2.6.39, Buildroot 2011.05, U-Boot 2010 et du nouveau module APF51.

  • # Dommage

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Quand même dommage qu'il n'y ai pas autant d'effort au niveau opensource du côté matériel que software....

    quand on voit tout le matériel disponible et ce qu'il est possible dans faire...

    à quand une poussé de l'opensource au niveau matériel?

    quand on voit que beaucoup de grande entreprise ne font que "rebrandé" du matos chinois, je me dis que certain serait en mesure de faire un un netop, un smartbook..., ereader....

    www.solutions-norenda.com

    • [^] # Re: Dommage

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      L'investissement n'est pas du tout le même, créer un logiciel ça ne coûte rien, par contre si tu veux du hardware à un prix semblables aux équivalents du marché, tu dois en commander beaucoup d'un coup. Ce n'est pas vraiment le même monde.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Dommage

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        bof, argument trop facile

        il manque surtout de la volonté... en plus de la conception ou intégration de l'électronique, il faut en plus intégrer ça dans une carcasse.... et faire un logiciel au besoin... beaucoup trop de coopération pour le libre

        un très bon exemple est pandora, désolé mais au prix qu'il la vende, je doute très fort qu'il se fasse pas une bonne marge

        regarde les différentes magasin d'électronique, tu prends des cartes tel que arduino, beagleboard.... le coût de fabrication est loin d'être le prix de vente

        www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: Dommage

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          C'est justement ce que dis, à cause de l'investissement nécessaire, il faut vendre cher, plus cher que ce que peuvent se permettre les grosses sociétés.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Dommage

          Posté par . Évalué à 5.

          Je crois que tu te rend pas compte de la différence entre une production chinoise de carte par exemple à 10€/ carte et sa version prototype à plus de 100€. Il y a une énorme différence.

          Et je ne parle pas du fait, qu'il n'existe plus aucune ligne de fabrication française pour faire des volumes moyens (10000 pièces/mois).

          "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Dommage

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          un très bon exemple est pandora, désolé mais au prix qu'il la vende, je doute très fort qu'il se fasse pas une bonne marge

          Tu doutes... tu as des éléments chiffrés ?

          Tu connais les coûts de fabrication en fonction de la quantité produite et de l'endroit où on fait réaliser les différentes étapes ?

    • [^] # Re: Dommage

      Posté par . Évalué à 2.

      Salut Collinm,

      Petite question: vois tu un particulier se lancer dans la fabrication d'un PCB complexe en 8 couches par exemple et faire monter des BGA pour ces besoins perso ??. J'en doute fort vu le prix de ce type de prestations... Faire de l'open hardware dans ce cas ne sert qu'à copier le design. Fournir des schémas d'une carte me semble être déjà plus qu'intéressant pour développer ainsi que pour choisir un système. A+ Thom25

  • # Version PPS

    Posté par . Évalué à 1.

    Salut

    Une confirmation, sur cette version (APF27 PPS) le max1027 et le max5821 ne sont plus accessibles c'est ça? Cependant on garde les accès au spartan.

    Autre question (là c'est parce que que je n'aime réellement pas le port USB) un USB maitre accepte bien un connecteur usb/série non?

    Thierry

    Juste pour info, notre apf9328 fonctionne non stop, depuis maintenant 3 ans, en acquisition de données sur une installation solaire/géothermie (can+bus 1wire).

    • [^] # Re: Version PPS

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      @Thierry:

      l'APF27_PPS ne dispose pas de convertisseurs analogique/numérique comme sur l'APF27Dev effectivement.

      Par contre les "bidouilleurs" peuvent ajouter des connecteurs permettant d'accéder à un port série (Rx/Tx/CTS/RTS), un port I2C, un port SPI, qqs GPIOs et des pinouilles du FPGA. De quoi brancher toutes sortes de capteurs/convertisseurs.

      Pour les plus "fainéants", l'USB Host de la carte permet d'ajouter des convertisseurs USB<->"Protocoles qui vont bien", et notamment USB<->RS-232.

      En passant la console U-Boot/Linux en mode réseau/Ethernet (en cours de devt), on peut même envisager récupérer le port RS-232 (Rx/Tx) dédié à cette console pour brancher encore d'autres choses.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.