Sortie d'openSUSE 11.3

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
28
15
juil.
2010
Suse
Ce jeudi 15 juillet, la communauté de la distribution au caméléon vous annonce la sortie de la toute nouvelle mouture d'openSUSE. Cette version 11.3 apporte son lot d'applications desktop mises à jour, ainsi qu’une suite complète de logiciels serveurs et une riche sélection d’outils de développement open source. Parmi les principaux paquets, on retrouve :
  • Noyau Linux 2.6.34.x ;
  • Bureaux KDE 4.4.4 (par défaut) et GNOME 2.30.1 ;
  • Serveur X.org 1.8 ;
  • GCC 4.5, GDB 7.1 ;
  • Mozilla Firefox 3.6.6 et Thunderbird 3.0.5 ;
  • OpenOffice 3.2.1.

Proposant les principaux bureaux et profitant de l'une des meilleures intégrations actuellement disponibles, openSUSE représente une très bonne alternative parmi les distributions qui ciblent l'utilisateur final, qu'il soit débutant ou averti.

openSUSE 11.3 est disponible pour les architectures x86 et x86_64, en diverses versions DVD, Live-CD et Live-USB téléchargeables. Une version boîte contenant un DVD double couche, un manuel papier et un support à l’installation de 90 jours sera prochainement proposée à la vente (60 €). Elle inclura également un Live-DVD contenant une image spéciale plasma-netbook qui donne un aperçu des dernières avancées en termes d'interfaces au format netbook. Les mises à jour de sécurité seront assurées pendant 18 mois.

Notez que si vous êtes de passage à Nüremberg dans la soirée du 15, des saucisses et de la bière vous attendront à partir de 19h au quartier général de la distribution au caméléon, afin de fêter ce lancement avec les développeurs et la communauté comme il se doit. La distribution

Huit mois de développement et dix versions intermédiaires auront été nécessaires à l'aboutissement d'openSUSE 11.3 et à l'implémentation de nouvelles fonctionnalités.
  • Du côté de l'intégration du bureau GNOME, on retrouve la version 2.30.1, ainsi que la version GNOME 3.0 disponible en aperçu avec GNOME Shell. Le code de compatibilité GNOME 1.x, lui, est définitivement supprimé ;

  • Du côté KDE, le planning n'a pu intégrer la version 4.5.0 du célèbre bureau, prévue début août. C'est donc la version 4.4.4 qui trouve sa place dans openSUSE 11.3. L'installation de paquets à la demande est activée via KSuseInstall, par exemple pour les codecs multimédia nécessaires à Amarok, ou pour les paquets de debug. L'applet de mise à jour KUpdateApplet prend désormais le dist-upgrade en charge, et l'intégration des applications GTK au sein du bureau est renforcée par le thème Oxygen-molecule ;

  • Comme la version openSUSE 11.2 précédente, le thème graphique KDE proposé a été mis en place en étroite collaboration avec l'équipe Oxygen de KDE. Cette version 11.3 est aussi la dernière sur laquelle Jakub « jimmac » Steiner a travaillé. Après plusieurs années d'un excellent travail chez Novell sur SUSE Enterprise, openSUSE et SUSE Studio, le designer attitré d'openSUSE rejoint Red Hat où il aura l'occasion de travailler davantage sur des projets upstream tels que GNOME. Jakub, merci à toi et bon vent !

  • Sous le capot, on retrouve le noyau Linux 2.6.34, Alsa 1.0.23, X.org 7.5 et son serveur X 1.8, et le Kernel Mode Settings (KMS) activé par défaut pour les cartes ATI, Intel et nVidia. Nouveau est désormais le pilote graphique par défaut pour les cartes nVidia, et du côté ATI, Radeon supplante RadeonHD. Le système de fichier de prochaine génération Btrfs, présenté comme expérimental, est activable comme n'importe quel système de fichier à l'installation. Grub2 est également inclus mais n'est pas encore utilisé par défaut ;

  • HAL est supprimé de la base de la distribution et du bureau GNOME. Il est désormais remplacé par le couple plus bas niveau udisks et upower, mais reste encore nécessaire à KDE pour le moment ;

  • Upstart est introduit comme système init optionnel. Initialement prévu comme le remplaçant définitif du bon vieux System V utilisé jusqu'alors, et déjà intégré aux autres distributions majeures, Upstart risque de ne jamais être implémenté par défaut dans openSUSE. En effet le dernier venu, Systemd, pourrait potentiellement prendre ce rôle dans un futur très proche, car il propose des solutions efficaces dans des cas de figures où Upstart montre ses limites ;

  • Le système de gestion des paquets ZYpp reçoit de continuelles améliorations. Il gère enfin la suppression des dépendances orphelines lors de la suppression des paquets à l'aide de l'option --clean-deps, et notifie l'utilisateur du changement de « vendors » (changement de dépôts) lors des mises à jour. Un meilleur contrôle de la sélection des paquets par zypper est également possible, grâce à l'introduction d'une syntaxe complémentaire ;

  • SaX2, déjà en partie occulté dans la version précédente 11.2, est définitivement supprimé. L'outil de configuration du serveur graphique d'openSUSE n'est plus supporté, rendu obsolète par la configuration automatique d'X.org et par les différents utilitaires fournis par les bureaux et les pilotes vidéo propriétaires. Cette décision, loin de faire l'unanimité parmi les utilisateurs sceptiques de la capacité d'X.org à gérer toutes les situations matérielles, pousse le contributeur open-SLX GmbH à continuer la maintenance de SaX2 ;

  • Le bureau LXDE est maintenant inclus sur le DVD. Principalement le fruit du travail d'un membre de la communauté, l'italien Andrea Florio, l'intégration du « Lightweight X11 Desktop Environment » en version 0.5.5 est complétée par Lxdm comme Login Manager par défaut, LXDE Control Center (LXCC), et l'outil de configuration Lxdm-conf. Gnome-keyring est supporté nativement par le bureau, tandis que la dépendance à GNOME est supprimée pour l'outil de gravure Brasero.

La communauté

Ces huit derniers mois ont été marqués par quelques faits plus ou moins importants qui ont rythmé la vie de la communauté openSUSE :
  • En décembre dernier sont nommés pour deux ans à la Board openSUSE l'allemand Rupert Hoskoetter (communauté) et Pavol Rusnak (employé SUSE/Prague), tandis que l'américain Bryen Yunashko (communauté) débute un second mandat. Ceux-ci complètent la Board openSUSE aux côtés de Pascal Bleser (Belgique, communauté), Henne Vogelsang et Michael Löffler (employés SUSE/Nüremberg) ;

  • En janvier et après deux ans passés auprès de Novell, le Community Manager d'openSUSE, Joe « Zonker » Brokenmeier, annonce sa démission. Citant la contrainte des multiples voyages nécessaires à sa fonction, il préfère se retourner vers ses activités de journaliste du Libre et de l'Open Source. La nomination de son successeur est en cours et il devrait être annoncé prochainement ;

  • En avril, la Board délègue la gestion des Membership openSUSE à une équipe de 16 contributeurs reconnus. Cette nouvelle Membership Approval Team a pour premier objectif d'accélérer le traitement des demandes d'obtention du statut de « Membre openSUSE » (ou contributeur reconnu), ainsi que de permettre à la Board de mieux se concentrer sur d'autres objectifs importants ;

  • La création de l'openSUSE Foundation devrait être officiellement annoncée lors de la prochaine Conférence openSUSE, du 20 au 23 octobre 2010 à Nüremberg. Reflétant la volonté de Novell de se présenter graduellement comme un contributeur au Projet openSUSE, la fondation devrait aussi permettre d'aider financièrement les projets qui ne peuvent pas être hébergés par Novell pour des raisons juridiques (openSUSE-community.org), ainsi que de gérer les marques et logo openSUSE. Après avoir étudié les possibilités de création d'une association à but non lucratif 503c sur sol américain et d'une e.V. allemande (comme KDE), c'est cette dernière solution qui sera adoptée ;

  • Consistant à accélérer le travail sur openSUSE et à abaisser au maximum les barrières d'entrée pour les contributeurs potentiels, le travail de la Booster team porte ses fruits. Le code des projets et de l'infrastructure d'openSUSE est migré vers Git (passage des SVN Novell à Gitorious), à l'exception de quelques projets de traduction qui restent dépendants à SVN (passage à BerliOS). Un système de surveillance de Factory, la version en développement continu, est mis en place. Le wiki officiel est nettoyé, mieux structuré et implémente un système de contrôle de la qualité du contenu. Le projet Umbrella, quant à lui, apporte un design rafraichi sur l'infrastructure du Projet openSUSE et une navigation plus aisée. Des évènements sont mis en place et organisés (voie la galerie « boosted ») ;

  • Les forums officiels s'étendent et se dotent de plusieurs forums localisés. Outre des forums hongrois, russes, japonais, et des forums officiels allemands en cours de lancement, des forums openSUSE francophones sont dorénavant disponibles ;

  • Des questions récurrentes liées aux buts et à l'audience visée par cette distribution généraliste font régulièrement surface au sein de la communauté. Afin de clarifier le rôle d'openSUSE dans l'écosystème des systèmes d'exploitation, et de répondre à la question « Why openSUSE ? », ou « Pourquoi (choisir) openSUSE ajourd'hui et demain ? », la Board tient une série de sessions au printemps et organise un week-end « stratégie » en mai à Nüremberg avec la communauté, afin de déterminer le futur d'openSUSE. Quels sont les buts, la cible du Projet openSUSE et comment et par quel moyens seront-ils atteints ?

  • En s'appuyant sur les résultats du sondage annuel openSUSE et sur les bases d'une analyse SWOT détaillée, trois scénarios sont retenus : « Home for developers » (focalisation sur la mise en place d'une plateforme intégrée pour les développeurs), « Base for derivatives » (création d'un noyau logiciel central de haute qualité et supporté à long terme, mise à disposition des outils et de l'infrastructure pour démarrer aisément tout projet) et « Mobile and cloud ready distribution » (destinée aux professionnels et départements IT et axée sur les services data clouds intégrés aux plateformes mobiles, avec solution serveur en parallèle pour héberger les données et les outils de développement de ces plateformes, chez soi ou chez SUSE) ;

  • Des scénarios additionnels ou hybrides sont proposés par la communauté : « The #1 KDE distribution" » (intégration KDE poussée, plateforme Qt pour les développeurs KDE), « For the productive poweruser » (ni débutant ni bidouilleur, située entre les segments débutant d'Ubuntu et « experimental bleeding edge » de Fedora ), « The Linux distribution platform » (définition d'openSUSE comme implémentation de référence, support des outils et de la distribution par la communauté) et « Status Quo, and quantified so » (Status quo). La définition de la stratégie et l'orientation finale, actuellement discutées avec la communauté, reviendra aux Membres openSUSE.

Les projets annexes

Parmi les projets annexes à la distribution, citons :
  • La production, la distribution et le support client de la version boîte commerciale d'openSUSE sont dorénavant assurés par open-SLX GmbH suite à un accord avec Novell. En complément de la reprise du support des outils SUSE Siga (System Information GAthering) et SaX2, cette société créée par Stephan Werden, un ancien employé SUSE, sponsorise le travail sur la documentation des wikis officiels anglo-saxon et allemand avec l'aide de B1 System GmbH, afin d'améliorer son support client tout en faisant profiter toute la communauté de ce travail. Cette externalisation signifie aussi la fin de l'onéreux envoi de boîtes gratuites aux contributeurs du Projet openSUSE, tandis que les t-shirts, casquettes et autre goodies à l'effigie du caméléon seront toujours envoyés par le principal sponsor Novell ;

  • L'openSUSE Build Service atteint un jalon majeur avec sa version 2.0. En plus d'une interface web retravaillée et plus facile à utiliser, l'implémentation des revues de paquets devrait permettre aux diverses équipes une meilleure gestion du travail. Les ACL ont été implémentées pour permettre de travailler de façon privée sur des paquets ou un projet, et il y a maintenant la possibilité pour les utilisateurs anonymes de naviguer dans les paquets et les sources sans avoir à s'enregistrer. Noter le choix par MeeGo de l'openSUSE Build Service pour son infrastructure ;

  • Presque un an après le lancement de SUSE Studio, le service de création d'images en ligne se dote d'une nouvelle amélioration majeure qui devrait ravir ses 70 000 utilisateurs. SUSE Gallery répertorie les images créées, et permet de partager, commenter, ou cloner les images de tout un chacun afin de les améliorer ou de les modifier à ses besoins.

En parallèle d'une invitation implicite à la contribution par un abaissement accru de la barrière d'entrée, une nouvelle structure légale et de nouveaux contributeurs parmi lesquels des entreprises annexes, le Projet openSUSE subit avec cette version 11.3 un questionnement essentiel et un repositionnement de sa stratégie, mais fait surtout le pas de dessiner son aventure future et celle de ses projets avec sa communauté.
  • # Bravo pour la CSS

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'adore la CSS spéciale !
    L'article bien détaillé également.
    • [^] # Re: Bravo pour la CSS

      Posté par . Évalué à -3.

      par pitié pourquoi a-t-on droit à cette css trop moche à chaque version de suse alors qu'on a choisi ne jamais choisir de css spéciale ?
  • # Je n'aime pas trop Suse...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    ... mais merci pour cette superbe css.
  • # Gestion des dépots

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai par contre toujours du mal avec les multiples dépôts (En particulier KDE community pour des logiciels comme kmess et rekonq ou KDE factory stable pour kde 4.4.5 sur ma 11.2) et la configuration de la mise a jour.

    Par exemple vlc (depot vlc) ne se met pas tout seul a jour, etc.
    Je n'ai peut être pas non plus assez creuser la doc mais on arrive rapidement a des conflits / limites.
    • [^] # Re: Gestion des dépots

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis sous opensuse 11.1 au boulot et j'ai deja remarque ce probleme avec Factory. Cela rentre rapidement en conflit, un exemple tout bete il veut absolument "upgrader" la version 1.7 de git pour la version 1.6.
      • [^] # Re: Gestion des dépots

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        tu as des dépots factory, avec du community, avec du standard avec du packman?

        déjà si tu mes les factory, faut s'attendre à des problèmes de temps à autres

        www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: Gestion des dépots

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Non, si tu mélanges des dépôts Factory avec des versions "stables", il ne faut pas s'attendre à des problèmes, tu es *certain* d'avoir des problèmes.
          • [^] # Re: Gestion des dépots

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            tout dépend de ce que tu installes, je le fait régulièrement sans problème... après faut voir les paquets et l'impact que ça peut avoir.... si ton changement impact le système en entier.... faut pas s'attendre à des miracles

            www.solutions-norenda.com

        • [^] # Re: Gestion des dépots

          Posté par . Évalué à 1.

          Je viens de verifier et en fait ce n'est pas Factory qui pose le probleme, le seul factory que j'utilise concerne KDE et la je n'ai pas de probleme mais du depot /repositories/devel:/tools:/scm:/svn/openSUSE_11.1/ pour avoir un git un peu plus a jour et bien que marque pour la version 11.1.

          Enfin c'est pas trop grave c'etait juste pour dire faite attention a melanger les depots fournits de base avec d'autre (meme provenant de Novell) car rien n'est garantie.
          • [^] # Re: Gestion des dépots

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je ne sais plus exactement quand ça a été introduit (11.1?), mais par hasard, tu as vérifié que ce n'est tout simplement pas le "vendor change" qui entre en jeu?
  • # Temps de demarrage

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Savez vous ou se situe OpenSUSE dans la course a la vitesse de demarrage (et extinction) ?
    • [^] # Re: Temps de demarrage

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour le démarrage, je ne sais pas, mais pour l'extinction, elle a pris beaucoup de retard sur Mandriva qui semble y aller vraiment très vite.

      ------------> [ ]
  • # Nouvelle interface du site http://wiki.opensuse.org/

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Bravo pour tout ce travail. Et bravo pour la dépêche vraiment très complète.

    Effectivement, à noter, la nouvelle interface du site, wiki et forum. Ça donne vraiment un coup de jeune. Magnifique.


    --
    Syvolc
  • # arm

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    vous savez où est rendu le portage sur arm?
    ça fait déjà bien longtemps que ça été démarré.....

    et pas trop de nouvelle, ça sent pas bon

    www.solutions-norenda.com

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.