Un an après, faisons le point sur wallabag.it

80
1
déc.
2017
Communauté

Voici donc les derniers épisodes concernant wallabag sur les douze derniers mois.
Wallabag est une alternative libre à Pocket : vous sauvegardez en un clic des articles Web dans votre compte et vous les lisez plus tard en mode déconnecté sur votre mobile ou votre tablette, le tout dans un mode épuré pour vous concentrer uniquement sur le contenu de l’article.

Aujourd’hui, il est donc temps de faire un petit point sur wallabag.it, le service qui vous permet d’utiliser wallabag sans avoir à gérer un hébergement Web.

Sommaire

Espoirs…

On a commencé avec trois mois quasi parfaits :

  • décembre 2016 : 783 € de CA ;
  • janvier 2017 : 621 € de CA ;
  • février 2017 : 972 € de CA ;
  • 887 utilisateurs ;
  • 241 clients ;
  • 745 000 articles.

Toujours plus de visites sur le site. Toujours plus d’articles ajoutés.

On s’est aussi posé pour enfin calculer le coût d’un client à l’année (sur une base de 1 000 clients par an, qui nous semblait réalisable fin février) (parce que, non, avant de lancer le service, je n’avais rien calculé pour fixer ce prix de 12 €, pas d’étude de marché, tout ça) :

  • le client paie : 12 € ;
  • on enlève les frais PayPlug et les charges de mon statut d’auto‐entrepreneur, il reste 9,83 € ;
  • on enlève 0,15 € de frais de certificat X.509 (SSL) sur une base de 1 000 clients à l’année (et à 144 €/an — parce que, non, je n’avais pas encore choisi Let’s Encrypt) ;
  • on enlève 1,80 € de frais d’hébergement sur une base de 1 000 clients à l’année (et à 150 €/mois)
  • il reste donc 7,88 €.

Un client me coûte donc 4,12 €/an.

… désillusions…

Et puis, le 1er mars, changement de tarif (fin de la période des trois mois à 9 €) et chute du nombre de nouveaux clients. Coïncidence ? Peut‐être pas tant que ça : auparavant à 9 € par an, on passe au vrai prix, 12 € par an (donc au‐dessus du seuil psychologique des 10 €). Avec des journées à huit à dix clients par moment, on enchaîne les journées blanches (chose qui n’était presque jamais arrivée en trois mois).

Je sais bien aussi qu’il y a eu l’effet nouveauté.

Je n’ai jamais rien fait concernant le référencement et le marketing, donc tout se base presque uniquement sur les personnes qui cherchent wallabag et, depuis le site wallabag.org, finissent sur wallabag.it.

J’ai donc réfléchi à quelques solutions rapides à mettre en place (rapides parce que, pour rappel, wallabag.it n’est pas mon job principal et donc je n’ai pas tout le temps que je souhaiterais pour améliorer le service — ce n’est pas faute d’idées).

Mozilla + Pocket = <3

Et en même temps, Mozilla annonce racheter Pocket. Ce service longtemps propriétaire devrait logiquement devenir libre dans les semaines mois à venir.

Même si Pocket n’a encore rien changé depuis le rachat, dans la tête de certaines personnes, ça a surement joué au fait que « Pocket appartient maintenant à Mozilla, Mozilla c’est trop bien, donc Pocket c’est trop bien ».

Impossible de mesurer l’impact sur wallabag.it.

Solutions mises en place

  • relancer par courriel les paiements échoués (début mars), mais ça n’a été fait que quelques fois, car je faisais ça à la main, etc. ;
  • ajouter une offre à 4 € pour trois mois (mise en place le 13 mars 2017) ;
  • ajout des paiements via PayPal (mis en place le 22 mars 2017), demandé par pas mal de personnes (d’ailleurs aujourd’hui, les paiements viennent principalement de PayPal) ;
  • à l’occasion des 4 ans de wallabag, offre spéciale à 4€ pour un abonnement d’un an ;
  • changement de mise en page sur le site, avec un affichage plus rapide des tarifs ; là où avant il fallait cliquer sur Tarifs pour avoir le prix, on l’a dès le début maintenant (mise en place courant mars) ;
  • sur wallabag.org, ajout d’un lien directement dès la première page pour tester l’application (avec donc création de compte sur wallabag.it) ;
  • en septembre 2017, changement de tarif pour revenir à 9 € (et 3 € pour trois mois).

… et puis bon, c’est pas très grave en fait.

Je me suis aussi rappelé que de toute façon, tant que je ne bosserai pas plus que ça sur le projet, ça sera compliqué de faire mieux en termes de visites et de clients.

Le but, c’est d’avoir une plate‐forme qui fonctionne tout le temps, à faible coût pour les utilisateurs et qui ne me prenne pas trop de temps au quotidien.

Quelques chiffres

Pour les statistiques de wallabag.it, j’utilise Piwik en analysant les journaux tous les jours. Donc, je ne sais pas si c’est fiable ou non.
Graphique des visites de app.wallabag.it sur un an

  • 606 000 visites ;
  • 18 minutes de durée moyenne sur le site ;
  • 17 000 000 de pages vues ;
  • 1 000 000 de pages vues uniques ;
  • 7 700 000 téléchargements uniques ;
  • une base de données de 65 Gio ;
  • 3 446 289 articles ;
  • 25 546 étiquettes ;
  • 3 062 utilisateurs ;
  • 622 abonnements ;
  • niveau chiffre d’affaires :
    • décembre 2016 : 783 €,
    • janvier 2017 : 621 €,
    • février : 972 €,
    • mars : 532 €,
    • avril : 456 €,
    • mai : 378 €,
    • juin : 192 €,
    • juillet : 284 €,
    • août : 384 €,
    • septembre : 249 €,
    • octobre : 309 €,
    • novembre : 343 €.

Dans les choses qu’il faudrait que j’analyse, c’est aussi le taux de renouvellement. Je sais qu’il y en a (des personnes ont régulièrement renouvelé leur abonnement trois mois, ou alors sont passés de 3 à 12 mois, ou encore ont pris plusieurs abonnements pour soutenir le projet), mais je n’ai pas d’outil pour étudier tout ça.

Clairement, ma principale priorité, c’est de répondre très rapidement aux utilisateurs, et de m’assurer que la plate‐forme marche le plus souvent possible. Je pense que depuis un an, c’est le cas. Donc, c’est ma principale satisfaction dans cette aventure.

Comme vous pouvez le voir, je ne peux pas vivre de ce projet, je l’avais envisagé à un moment, oui, mais le fait qu’il y ait quelques contraintes (genre une maison à payer), je n’ai pas pu me permettre de risquer de passer à temps plein là‐dessus (j’en ai pourtant eu l’occasion cet été puisque mon précédent employeur a mis la clé sous la porte).

Pour conclure

Pour conclure cet article uniquement, et pas l’aventure, parce qu’aujourd’hui, c’est pas du tout prévu de fermer wallabag.it.

Donc, c’est bien, ça marche, je voulais voir si c’était possible de gagner de l’argent avec un projet libre, la réponse est oui. En vivre, si tu ne mets pas les moyens, non.

Dans les prochaines semaines, je vais peut‐être être confronté à des soucis d’infrastructure (notamment niveau base de données). Donc, je vais voir pour optimiser tout ça. J’aurai l’occasion d’y revenir le moment venu dans d’autres billets qui seront plus techniques.

Allez, je vous en sers une bien fraîche, et à l’année prochaine !

Un kangourou qui boit une bière

  • # Intégration de pocket

    Posté par . Évalué à 10 (+10/-0).

    Même si Pocket n'a encore rien changé depuis le rachat, dans la tête de certaines personnes, ça a surement joué au fait que "Pocket appartient maintenant à Mozilla, Mozilla c'est trop bien, donc Pocket c'est trop bien".

    À mon avis, la plupart des gens ne se posent pas la question. Pocket est directement intégré à Firefox, c'est du coup l'option la plus naturelle pour quiconque veut utiliser ce type de service. Ils ne regardent même pas ailleurs.

    • [^] # Re: Intégration de pocket

      Posté par . Évalué à 10 (+12/-0).

      Pas sûr que wallabag s'adresse à "la plupart des gens", à moins de visiter régulièrement LinuxFr.org ou Framasoft.net, (voire nextinpact.com), il y a assez peu de chance d'avoir entendu parler de ce logiciel. Ca doit représenter une fraction tellement infime de la population des utilisateurs de Firefox qu'on doit même pas pouvoir parler de pouillème.

      Comme l'écrivait l'auteur :

      Je n'ai jamais rien fait concernant le référencement et le marketing, donc tout se base presque uniquement sur les personnes qui cherchent wallabag et depuis le site wallabag.org, finissent sur wallabag.it.

      • [^] # Re: Intégration de pocket

        Posté par . Évalué à 2 (+1/-1).

        Sur les dernières versions de Firefox tu as une icône dans la barre d'adresse. Moi le premier j'ai appris l'existence de cette fonctionnalité cette l'icône.

  • # Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+16/-4). Dernière modification le 02/12/17 à 17:00.

    Ce service longtemps propriétaire devrait logiquement devenir libre dans les mois à venir.

    Sympa… Sans parler du coup "le closed-source est plus bankable pour se faire racheter", en terme de communication libriste c'est pas du tout correct : Mozilla est maintenant propriétaire du code, ils n'ont aucune excuse pour ne pas le passer en libre de suite. Mozilla a revu sa technologie, mais ça pèche toujours pour être plus crédible que Google sur le libre (sans parler de leur utilisation massive de Google Analytics), la ça ressemble plus à la méthode Google "si je peux avoir un truc fermé, je fais fermé, et je fais aussi comme les autres promis on libère un jour mais on ne dit pas quel jour" (je me répète certes, mais comme ça ne semble pas changer…).


    En tous cas, bravo pour tenter l'aventure malgré cette disconvenue avec Mozilla (reste les utilisateurs Chrome, plus nombreux), même si ce n'est pas encore concluant (pas possible d'en vivre), bon courage pour la suite.

    PS : je ne vois pas dans la liste de frais, mais… tu es conscient que la CFE va te tomber dessus bientôt, donc quelques centaines d'Euros (ça dépend de ta ville) dans la vue (ils se foutent complet de savoir si ça va te prendre plus de 100% de ton C.A., c'est fixe, ha le coup de la pub "avec AE, vous payez des cotisations que sur ce que vous gagnez"… Ca, ce fût la pub pendant quelques années seulement)?
    Perso je vois pour 1000 personnes : 12€ x (1 - 22.5% Cotisations sociales - ~3% Paypal) - ~300€ CFE/1000 = ~8.65€ plutôt que 9.83€

    • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

      Posté par . Évalué à 10 (+23/-0).

      Mozilla est maintenant propriétaire du code, ils n'ont aucune excuse pour ne pas le passer en libre de suite.

      OVH a mis près d'un an à libérer le code de son espace client. Le code leur appartiens de fond en comble pourtant.
      Ils expliquent ce qu'ils ont fait pendant cette année sur leur blog : https://www.ovh.com/fr/blog/espace-client-ovh-code-libere-open-source

      Libérer du code ça ne se limite pas à faire un git push sur github. Ça peut :

      • s'assurer que le code que l'on publie est légale (une dépendance non libre et ton copyleft est illégale par exemple)
      • nettoyer le code comme l'a fait OVH
      • plus généralement s'assurer qu'il respecte un certain nombre de critères que tu veux (à la manière de ce que font les fondations comme Apache)
      • lorsque tu viens d’acquérir le truc : faire un audit de sécurité, ce serait dommage que tu publie le secret d'une sécurité par le secret qui était là avant que tu arrive
      • mettre en place de quoi faire du libre : gestion de bug, gouvernance, processus de contribution,…

      C'est ce qui fait la différence entre un logiciel dont on a les sources sans plus (coucou AOSP) et un logiciel communautaire. Le faire après publication peut être néfaste.

      C'est tout de même dommage que Mozilla ne communique pas plus.

      • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-2). Dernière modification le 03/12/17 à 10:34.

        Globalement oui j'y suis allé un peu fort et tes remarques sont pertinentes, mais quand même des remarques sur ces remarques :

        s'assurer que le code que l'on publie est légale (une dépendance non libre et ton copyleft est illégale par exemple)

        J'ose espérer que ça a été fait avant le rachat, si pouvoir libérer est une condition.

        nettoyer le code comme l'a fait OVH

        Rien à voir avec le libre, tu peux diffuser la version actuelle telle quelle puis nettoyer.

        lorsque tu viens d’acquérir le truc : faire un audit de sécurité, ce serait dommage que tu publie le secret d'une sécurité par le secret qui était là avant que tu arrive

        La, admettons, même si bon l'audit de code libre a montré que les failles passaient très bien à travers plusieurs audit (cf code libre déjà la).

        mettre en place de quoi faire du libre : gestion de bug, gouvernance, processus de contribution,…

        Rien à voir, hors sujet (cf plus bas)

        C'est ce qui fait la différence entre un logiciel dont on a les sources sans plus (coucou AOSP) et un logiciel communautaire. Le faire après publication peut être néfaste.

        La je coince : il y a un énorme mélange que je rencontre assez souvent et qui bloque le libre, c'est de faire croire que le libre et le communautaire sont synonymes. Ca n'a rien à voir. On peut faire du libre non communautaire comme on peut faire du non libre communautaire. Ce genre de mélange conduit à des réponses genre "je ne veux pas faire du libre, ça me coûtera à gérer les bug reports et autre trucs communautaires", alors que je demande le code sous une version libre sans rien d'autre, pour pouvoir avancer de mon côté.
        Alors arrêtez de mélanger les deux!

        Ca dit, je doute sur le côté néfaste d'une version libre avant une version libre communautaire : je croyais qu'il fallait "release often"? La c'est le contraire, on attendrait que ce soit "bien" pour faire du libre. Du moment où la communication est claire, je ne vois pas le problème à diffuser la version courante en libre le temps de préparer la version communautaire.

        Bref, j'ai parlé de libre et non de communautaire, ils ont parlé de libre, donc je trouve que ça met beaucoup de temps pour être libéré (je m'en fou du communautaire car il peut venir après, on parle de libre) et l'expérience m'a appris que quand ça met du temps, ça tend souvent vers infini. J'espère avoir tort, mais le problème est la confiance en Mozilla : ils ont fait tellement de revirements dans le passé (projets abandonnés avant de pouvoir montrer leur potentiel, DNT c'est génial sauf si c'est sur notre site en fait, etc…) que la confiance est rompue pour pas mal de monde. Pour montrer leur bonne foi, il auraient pu libérer (oui, un "git push" avec licence libre, c'est tout) après un audit de sécurité, par exemple, avant de tout mettre en place pour le communautaire.

        • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

          Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

          s'assurer que le code que l'on publie est légale (une dépendance non libre et ton copyleft est illégale par exemple)

          J'ose espérer que ça a été fait avant le rachat, si pouvoir libérer est une condition.

          Partiellement probablement ça entre dans le prix d'achat, mais tu peux très bien acheter en prévoyant de réécrire les parties incriminées.

          nettoyer le code comme l'a fait OVH

          Rien à voir avec le libre, tu peux diffuser la version actuelle telle quelle puis nettoyer.

          Oui et non. Oui techniquement tu peux le faire, non tu risque de prendre un bad buzz et d'éloigner tout ceux qui ont pris le temps de lire le code en question.

          lorsque tu viens d’acquérir le truc : faire un audit de sécurité, ce serait dommage que tu publie le secret d'une sécurité par le secret qui était là avant que tu arrive

          La, admettons, même si bon l'audit de code libre a montré que les failles passaient très bien à travers plusieurs audit (cf code libre déjà la).

          La question n'est pas vraiment pour ce genre de faille. Pour un exemple un peu gros : c'est bien de vérifier qu'il n'y a pas de mot de passe en dur dans le code.

          On peut faire du libre non communautaire comme on peut faire du non libre communautaire.

          Tout à fait. C'est bien pour ça que je parle de différence. Oracle montre très bien qu'on peut abandopen-sourcer du code sans s'intéresser à une quelconque communauté. Mais c'est pas la question. La question c'est : qu'est ce que veut Mozilla ? As t'elle des critères de qualité type Apache ? Quel est son objectif ? Savoir si c'est bien ou mal ou ce que toi tu cherche est une autre question.

    • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

      Pour la partie CFE, tu as entièrement raison. Après, il y a des frais que je n'ai plus (genre le SSL parce que Let's Encrypt ou l'hébergement qui a baissé).
      Et puis l'abonnement est revenu à 9 EUR.

      Mais oui, il faudrait que je recalcule exactement le coût d'un client (ce calcul date du 1er trimestre 2017).

    • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Je ne connaissais pas cette histoire de CFE, mais du coup je me demande si elle s'applique dans mon cas (auto-entrepreneur travaillant de chez moi).

      Les locations ou sous locations portant sur des immeubles nus à usage d'habitation ne sont pas concernés par la CFE. A contrario relèvent de la CFE les locations et sous location d'immeubles nus à usage autre que l'habitation, sauf si les recettes brutes encaissées n'excèdent pas 100.000 euros.

      Ce passage-là me fait penser que non, puisque chez moi c'est manifestement un endroit «à usage d'habitation», mais j'aimerai bien un avis éclairé sur la question.

      • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

        Posté par . Évalué à 7 (+5/-0).

        Oui elle s'applique. En pratique pour les petites boîtes c'est ton activité qui est taxée et non ton foncier.

        Ton foncier étant négligeable, tu vas être imposé au forfait minimum qui est décidé par ta commune où ta communauté de commune. Le montant max est encadré par la loi par palier de CA, mais si tu veux savoir le montant exact la seule façon de le savoir c'est de demander à ta commune où ton centre des impôts. Il faut que tu demandes le taux et la base de la CFE. Ce que tu paies = base * taux.

        À ma connaissance les seuls qui y échappe sont les auto entrepreneurs artisans travaillant avec leur main. Jamais vu d'autres exonération. Pour de la profession libérale tu y passes à coup sûr.

      • [^] # Re: Pocket sera-t-il libre un jour? (et encouragements)

        Posté par . Évalué à 3 (+4/-3). Dernière modification le 04/12/17 à 13:27.

        Je ne connaissais pas cette histoire de CFE, mais du coup je me demande si elle s'applique dans mon cas (auto-entrepreneur travaillant de chez moi).

        Mon beau-frère travaillait aussi « chez lui », du moins il n'y faisait que la paperasse administrative. L'État lui a quand même demandé de s'acquitter d'un CFE forfaitaire. Il a alors voulu faire passer l'activité bureautique dans sa voiture (ce qui était le cas, puisqu'il y gérait la très grosse majorité de ses affaires, étant en déplacement constant), et il s'est fait envoyer bouler, je crois avoir compris qu'au moins 1 m² de son habitation était considéré comme étant son « bureau ».

        Ce CFE, avec d'autres dysfonctionnements de la bureaucratie administrative française (je n'ai pas tout suivi, mais suite à une erreur de l'administration sur les AE, il a eu plusieurs milliers d'euros à payer rétroactivement, une grosse part de son CA sur la période), a fait partie de ce qui l'a poussé à arrêter son activité d'auto-entrepreneur, car au final il s'usait la vie pour engraisser une administration, et avoir moins qu'au RMI/RSA en ayant tout son temps libre.

        Quand on est jeune, qu'on a un salaire à côté et qu'on travaille dans un secteur porteur et sur une bonne zone de chalandise, ça passe probablement encore, mais quand on a une famille, des enfants et un crédit immobilier à charge, il y a des luxes qu'on ne peut plus se permettre et chaque euro compte.

        • [^] # HS populisme

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+7/-4).

          car au final il s'usait la vie pour engraisser une administration,

          Hum… J'ai soulevé le problème de la CFE (je confirme : même avec 0 foncier, on a le forfait minimum), mais ce n'est pas une raison pour aller dans le populisme : à part la CFE (soit maxi 45€/mois) qui viole le principe affiché de l'AE (un € de cotisation pas supérieur au gain), tout le reste est proportionnel (merci l'AE), et si il "s'usait", c'est qu'il faisait un truc non rentable qui n'a rien à voir avec l'administration (sans parler de problème de logique : si il a eu plusieurs milliers d'€ à payer rétroactivement, c'est qu'il avant 5x plus que ces trucs en CA donc loin de s'user, et qu'il savait qu'il allait devoir payer un jour donc mettait en théorie de côté car bon on regarde quand même sur les sites d'AE pour savoir combien il faut payer).

          Bref, oui c'est parfois merdique, mais non au populisme "j'ai xxx qui (mettre une anecdote invérifiable et non contredisable car il manque toutes les infos utiles)", ça n'a aucun intérêt à part manipuler les gens.
          Je te défie de donner de vrais chiffres avec un vrai cas vérifiable, qu'on "rigole" sur ton histoire.

          • [^] # Re: HS populisme

            Posté par . Évalué à 6 (+6/-2). Dernière modification le 08/12/17 à 02:44.

            Ouais bon, c'est mon ex beau-frère, donc impossible de le croiser à nouveau pour obtenir plus d'infos.

            Il bossait dans la sécurité (organisation d'événementiels et protection rapprochée de VIP). Tout ce que je peux t'en dire, c'est ce que j'ai retenu de l'époque : des charges sociales indues, que normalement il n'aurait jamais du payer, et qui lui étaient réclamées rétroactivement par je ne sais plus quel organisme semi-mafieux (RSI ?). Bref, on lui demandait de raquer plus de 3000 € alors qu'il commençait à peine à approcher d'un équivalent de smic. Je te laisse imaginer ce que ça représentait donc sur ses marges.

            Sa femme était au smic, ils avaient des gosses et un crédit immobilier pour une vieille ferme avec beaucoup de travaux (tout à retaper, très grand terrain, beaucoup de dépendances), il a vite fait le point : arrêt de l'activité, inscription au RMI/RSA et il a passé son temps libre à remettre en état leur lieu d'habitation. La dernière fois que je l'ai croisé, c'est lui-même qui m'a dit avoir davantage à ne rien faire. Et sa ferme commençait à avoir une sacrée gueule, au point qu'à mon avis, l'investissement en temps pour la retaper lui a rapporté bien plus en valeur de patrimoine immobilier que ce qu'il aurait pu gagner en travaillant.

            Donc avant de coller de populisme partout et de vouloir ainsi rigoler du malheur des autres, ça serait bien d'avoir un esprit un peu plus ouvert. Des exemples de personnes — d'amis pour certains — qui ont tenté l'aventure de monter une boîte (en AE ou pas) et qui ont fini par mettre la clé sous la porte sous la pression administrative, j'en ai quelques uns. Dans le lot il y a 2 boîtes informatique ("Futur I Media" et "Imagina"), dont les dirigeants (de Futur I Media) ont finalement préféré aller bosser dans l'administration (France Telecom à l'époque) plutôt que de continuer à se partager 3500 francs par mois (~500 €) à 3 qu'il leur restait après avoir été essorés.

            Tout le monde n'a pas la chance de vivre dans une grande agglomération qui permet beaucoup plus facilement de « rentabiliser » une affaire. Tout le monde n'en a d'ailleurs pas envie, la qualité de vie prime sur le pognon pour encore beaucoup de monde.

            • [^] # Re: HS populisme

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+4/-2).

              Je confirme par expérience ce constat.

              Pour légaliser une fort petite activité de dépannage, je me suis inscrit en tant qu'auto-entrepeneur. Arrivé à la fin de l'année, on (l'administration) me demande de payer ce CFE. J'ai du me fendre d'un courrier pour leur démontrer que la somme demandée représentait 3,5 fois le total de mes gains brut (sans même avoir déduit la somme forfaitaire régulière). J'ai évidement refusé de payer par avance et j'ai réussi à me faire exempté de cette somme.

              Mais vu le faible niveau de cette activité et flairant les mêmes ennuis l'année suivante, j'ai préféré me radier de ce statut. Et je ne regrette pas cet abandon.

  • # Merci pour ce retour

    Posté par . Évalué à 10 (+12/-0).

    Qui intéressera tout ceux qui ont un projet parallèle qu'ils cherchent à faire vivre…

  • # ça existe encore

    Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

    Bravo pour ton site artisanal et ses pages html lisibles par un humain.

    • [^] # Re: ça existe encore

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

      J'utilise Grav, un éditeur de site statique ;-)

      • [^] # Re: ça existe encore

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

        Grav est un CMS statique (un générateur de pages web sans base de données) écret en PHP sous license MIT.
        L'installation est des plus simmple, il suffit de dézipper l'archive. Ça tourne avec Apache ou Microsoft IIS. Il y a des modèles, une belle interface d'administratio et vous pourrez employer Markdown maintenant que vous êtes bien entraînés grâce à Linuxfr!

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Coûts

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0).

    Super projet, une personne pour tout faire et en arriver là (produit fini, site web "pro", etc…) c'est assez rare.

    Économiquement, le calcul me semble un peu faussé, il manque le "coût" initial de création et le "coût" des évolutions. Evidemment, ici on parle de temps, mais si pour gagner (au sens bénéfices) 200 € par mois et avoir passé 400 heures juste pour créer l'ensemble, 20 heures par mois pour la maintenance, on peut considérer l'aventure comme en net déficit, bien que moralement une réussite.

    • [^] # Re: Coûts

      Posté par . Évalué à 6 (+4/-0).

      Je ne suis pas très d'accord avec ce calcul de "si ça me prend 1h et que je ne gagne que 1€, c'est de la perte". Non, c'est 1€ de gagné, point.

      Une mamie qui tricote un pull (des dizaines d'heures) et le vend 10€ pour la Croix Rouge aurait très bien pu ne pas le tricoter et donner directement 10€ à la Croix Rouge, pourtant elle a trouvé plus "rentable" de faire le pull.

      Ce raisonnement serait valide si on avait du travail salarié à volonté, hors une fois notre salaire gagné, il nous reste encore bcp de temps. Repos, loisir, corvées de ménage, ou activité supplémentaire, chacun y voit son utilisation.

      En d'autres termes : si il a bossé 200h pour se rapporter qques € par-ci par-là, c'est quand même plus rentable que rester 200h devant la TV non ?

      • [^] # Re: Coûts

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-0).

        Oui, je ne dis pas que c'est de la perte, je signale juste que c'est un coût à prendre en compte.

        Si tu passes 200h à tricoter des pulls pour 20€, le gain est bien de 20€, on est d'accord :)

  • # Hébergement

    Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

    on enlève 1,80 € de frais d’hébergement sur une base de 1 000 clients à l’année (et à 150 €/mois)

    J'aimerais bien savoir comment tu as calculé ta charge pour dimensionner ton serveur, parce qu'à 150€ par mois chez OVH tu as ça et ça me paraît largement sur-dimensionné pour un usage pour 1000 clients. Du coup je me dis que je passe peut-être à côté de quelque-chose.

    • [^] # Re: Hébergement

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Salut. J'avais envisagé un hébergement bête de course (et donc à l'époque de cette estimation, c'était ce tarif là).

      Aujourd'hui, j'ai un dédié chez Online (35 EUR par mois).

  • # Pistes d'évolution

    Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

    Bon, tu as apparemment décidé de ne pas en faire un métier à temps complet, mais je me demandais s'il n'y avait pas moyen de rendre la chose encore plus attractive en ajoutant des services en plus de wallabag.

    Je n'en ai pas un spécialement en tête, mais ça me semble l'évolution naturelle de ce genre de service.

    Dans le même ordre d'idée, je me demande si un hébergement genre C.H.A.T.O.N. payant pourra trouver un marché. Mais là on parle d'un investissement personnel complet, d'ailleurs sans doute même pas possible seul.

    • [^] # Re: Pistes d'évolution

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Salut maclag.

      J'ai plein d'idées pour faire évoluer le service, et si jamais la possibilité d'en vivre arrive, why not. Mais l'idée principale était de ne pas faire un service pour ne vivre que de ça. Je le fais en plusieurs étapes.

  • # 12€ -> 9€

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

    Pour info, tu n'as pas modifié le prix sur la page suivante : https://www.wallabag.org/fr (paragraphe « Hébergement de qualité »).

  • # Au sujet de LDAP…

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+5/-0).

    Tout d’abord, bravo à l’auteur pour cette aventure, le partage de son expérience, et l’optimisme qu’il communique !

    Et tant que je suis là, j’ai une question : Quelqu’un saurait-il m’expliquer la situation actuelle avec LDAP ?

    Plusieurs utilisateurs ont émis le souhait de pouvoir identifier les utilisateurs avec LDAP, souvent utilisé en auto-hébergement (notamment YunoHost).
    Il semble que quelqu’un ait apporté une solution opérationnelle, mais que celle-ci n’ait pas été acceptée, je ne sais pas trop pourquoi. Je trouve que la communication sur les tickets concernés est un peu confuse…

    (point d’entrée GitHub : https://github.com/wallabag/wallabag/issues/966)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.