Un point sur l'export ODT pour les applications web

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
18
21
août
2010
Bureautique
De plus en plus d'applications web proposent une fonctionnalité d'export au format ODT. Cette dépêche propose un résumé des évolutions qui ont eu lieu ces derniers mois. Les applications concernées sont :
DokuWiki

Après plusieurs version sans ajout fonctionnel majeur, le greffon ODT pour DokuWiki vient d'annoncer une nouvelle version qui apporte une fonctionnalité indispensable aux geeks esthètes que nous sommes : la coloration syntaxique. Un exemple du résultat peut être visualisé sur le wiki de l'auteur du plugin (les couleurs de la page web sont différentes des couleurs du document ODT, c'est normal).

L'auteur fait remarquer que cette fonctionnalité a été relativement simple à développer grâce au fait que la syntaxe des styles en ODT XML est très proche de celle des styles CSS. On voit ainsi comment un format bien conçu peut s'appuyer sur des standards antérieurs, facilitant ainsi la tâche des développeurs.

xhtml2odt

Il y a quelque mois, LinuxFR présentait la bibliothèque xhtml2odt, dont le but est de convertir le contenu d'une page HTML en document ODT. Avant de présenter les évolutions des greffons Dotclear et Trac, il faut passer par xhtml2odt puisque c'est cette bibliothèque qui réalise le gros du travail de conversion dans ces deux greffons.

XHTML2ODT a été publiée en version 1.0 le 9 août : cette version correspond à un code stable qui a été utilisé depuis plusieurs mois pour implémenter des greffons d'exports dans plusieurs langages différents et pour plusieurs applications web différentes. Elle est en outre couverte par plus d'une centaine de tests unitaires.
La publication de la version 1.0 est toujours une étape importante dans la vie d'un projet, et il s'est doté pour l'occasion de son propre domaine et d'un site web indépendant basé sur Trac.
Mais les développements ont continué et une version 1.1 a été publiée quatre jours plus tard. Cette version met à profit les connaissances acquises lors du développement de la coloration syntaxique pour Dokuwiki, puisque la principale nouvelle fonctionnalité est justement la conversion des colorations syntaxiques générées par deux moteurs : Pygments (en Python) et GeSHi (en PHP).
Tous les types de colorations ne sont pas encore gérés, mais le fonctionnement de la coloration syntaxique pour GeSHi semble ouvrir la voie à une gestion plus large des styles CSS inclus directement dans le code HTML, par le biais de l'attribut "style" (c’est ainsi que GeSHi procède).
En outre, la bibliothèque inclut maintenant un script Bash, en plus des scripts Python et PHP déjà fournis, présentant une façon simple de lancer les feuilles de style XSL.
Dernier changement et non des moindres, la licence d'utilisation s'est assouplie, puisque xhtml2odt est maintenant publié sous licence LGPL v2 ou ultérieure. Mieux adaptée au cas d'une bibliothèque, espérons que cette licence facilitera l'adoption du projet et la génération de documents ODT.

Dotclear

Le greffon d'export ODT pour Dotclear a été publié dans une nouvelle version prenant en compte les évolutions xhtml2odt, notamment la coloration syntaxique. Un exemple est disponible sur le blog de l'auteur.
Le code a aussi été simplifié, ce qui le rend d'autant plus pertinent pour servir de modèle à d'autres greffons d'export ODT en PHP.

Trac

Le greffon OdtExportPlugin pour Trac a lui aussi été publié dans une nouvelle version intégrant la coloration syntaxique. Un exemple est disponible directement sur le site du projet xhtml2odt.
Le code a lui-aussi été simplifié, ce qui en fait un bon exemple pour d'autres greffons d'export ODT en Python.

Drupal

Un projet d'export ODT a été proposé sur le site de Drupal, mais le développement n'est pas terminé. Un fil de discussion présente les problèmes rencontrés et les évolutions possibles, mais l'été semble avoir freiné l'activité des développeurs.

Autres

MediaWiki, le moteur de wiki le plus célèbre dispose déjà d'un greffon d'export ODT, mais il n'y a pas eu d'évolution majeure ces derniers temps.
SPIP dispose lui aussi d'un greffon d'export ODT, disponible sur le SVN de SPIP Zone et sur l'espace de téléchargement. Le développement suit son cours, et une version 2.0 est en préparation.

Conclusion

De plus en plus d'applications web proposent d'exporter leurs données textuelles en ODT. Les usages sont multiples : impression, archivage, consultation hors-ligne, publication à des tiers, etc.
Les bibliothèques de manipulation s'étoffent, des applications existantes l'adoptent : c'est là le signe d'une maturation du format. Espérons que cela contribuera à le populariser chez les professionnels comme chez les particuliers.
  • # Et les pdf ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Je sais que je radote, mais :

    quelqu'un a-t-il trouvé un moyen de générer un PDF à partir d'un ODT, de manière autonome ?

    Je trouve que c'est quelque chose qui manque cruellement.
    Le templating en odt est très pratique (xml + style), plutôt que de passer par une lib pour écrire du pdf (genre fpdf pour php...).

    J'ai beau regarder de temps en temps, je ne trouve toujours rien.
    (hormis installer openoffice sur un serveur, et l'attaquer en ligne de commande, pq bonjour les dépendances que ça installe...)
  • # eZ Publish / ezodf

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Le CMS eZ Publish [1] a une extension d'export/import au format ODF [2] depuis quelques années maintenant (je crois qu'elle date de 2005).

    En réalité cette extension fait beaucoup plus que ça puisqu'il est aussi possible d'exporter en .doc en utilisant OpenOffice côté serveur et surtout cette extension fait aussi de l'import. Cette fonctionnalité est très intéressante dans le sens où il est possible d'exporter un document d'y faire des modifications et de le réimporter pour avoir les mêmes modifications en ligne.

    [1] http://ez.no/ezpublish
    [2] http://ez.no/doc/extensions/odf_import_export

    http://damien.pobel.fr

  • # Pour le site web Java

    Posté par . Évalué à  2 .

    Pour accrocs du Java côté serveur, vous pouvez faire un tour du côté de jOpenDocument.org pour générer et manipuler des fichiers au format OpenDocument.

    Les performances sont au rendez-vous.
  • # lpOD librairie Python pour faire de l'ODF

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Hop j'ajoute un projet qui nous tient à coeur : lpOD http://lpod-project.org/ qui permet de réaliser des documents ODF à partir de Python, Ruby et surement bientôt Perl.

    L'implémentation Python est complète, celle en Ruby avance rapidement en ce moment.

    Dans itws http://www.itaapy.com/nos-solutions/itws-gestion-de-contenu-(...) , nous avons une solution complète de fabrication de documents ODF à partir d'un plan de pages du wiki.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.