Vie Privée en 2013 : Pourquoi. Quand. Comment. - une conférence de Werner Koch traduite en français

Posté par . Édité par palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
22
11
août
2013
Sécurité

Werner Koch, auteur de GnuPG, a récemment donné une conférence aux RMLL intitulée Privacy 2013 : Why. When. How.

On y parle de chiffrement, de surveillance, de Tor, d'Edward Snowden, de Google, de Cloud, bref un très bon état de l'art sur le sujet. Le discours est relativement accessible et gagne à être connu d'un plus large public. La dernière partie de la conférence donne des recommandations pour l'utilisation quotidienne d'Internet.

Les groupes Transcriptions et TradGNU de l'April ont travaillé conjointement à une version française.
Une transcription anglaise est en cours de finalisation. De l'aide pour une version en sous-titrage serait également bienvenue.
Sur le même thème, on pourra lire une interview de Jérémie Zimmermann, de la Quadrature du Net.

  • # video avec le son corrigé

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

  • # Merci pour la promotion!!

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Merci Silvain pour la promotion de ce travail des groupes de travail TradGnu et Transcriptions de l'April.

    Si vous avez envie de donner un coup de main à la production de textes, n'hésitez pas :
    - le wiki du groupe Transcriptions : http://wiki.april.org/w/Transcriptions
    - le wiki du groupe TradGNU : http://wiki.april.org/w/Charte_Groupe_Traduction_de_la_philosophie_GNU

    À bientôt.

    Magali Garnero (alias Bookynette) / Secrétaire de l'April : secretaire@april.org / Vice trésorière de Parinux : ca@parinux.org

  • # Retroshare

    Posté par . Évalué à 8.

    Vidéo intéressante qui me semble une assez bonne introduction sur le sujet.
    J'en profite pour (re)mettre un coup de projecteur sur Retroshare.

    Ce logiciel libre (C++/Qt) dispose de paquets pour la plupart de nos distributions, d'un port FreeBSD et de binaires Windows, OS X. Des clients NCurses, Web et Android sont en cours de développement. Une version nogui existe mais je crains qu'elle soit encore un peu limitée.

    Il s'agit d'une plateforme de communication décentralisée où tout repose sur son réseau d'amis. Ceux-ci sont ajoutés via leurs clés GPG justement. Vous pouvez permettre le routage anonyme et la découverte d'amis d'amis, jusqu'à 7 niveaux. Un tableau distribué global peut être utilisé afin de retrouver plus facilement ses amis lors d'une nouvelle connexion. Retroshare est capable de traverser un réseau NATé via UPnP. Toutes les données échangées sont chiffrées en utilisant les clés GPG il me semble mais de bout en bout par le biais de tunnels OpenSSL. L'application repose sur un certain nombre de technologies pair à pair éprouvées, comme par exemple la DHT de Kademlia, le routage anonyme de Turtle F2F. Il existe un blog technique pour expliquer bien mieux que je ne puisse le faire tous ces aspects.

    Le logiciel propose :

    • l'ajout d'amis, la certification et la recommandation
    • le classement des contacts dans un à plusieurs groupes
    • la discussion instantanée à deux ou davantage
    • la création de salons de discussion privés ou publics
    • l'envoi de messages (type mail mais nécessitant un contact entre les expéditeurs et destinataires)
    • le partage, la recherche de fichiers de tout type, et leur téléchargement multisources (via leur hash et des tunnels anonymes si vous n'êtes pas en contact direct avec la personne possédant le fichier) avec la capacité de reprendre un chargement partiellement effectué
    • des canaux de diffusion privés ou publics, qui servent à publier, sans commentaires possibles (contenus anonymes ou signés)
    • des forums de discussion (type newsgroup) publics ou privés, dont les messages peuvent être anonymes ou signés
    • l'abonnement aux canaux et forums désirés et le suivi des nouveautés qui y ont été postées
    • la création et la prise de charge de liens retroshare:// pour faciliter l'ajout de contacts, le téléchargement de fichiers…

    Des plugins existent, dont l'un des plus populaires est celui autorisant la VoIP et permettant une discussion à deux.

    Ce qui me parait intéressant dans le logiciel, que je connais encore mal car je ne le teste que depuis quelques jours, c'est sa relative facilité de prise en main. Il permet à certains d'envisager d'y amener des amis non technophiles, un bout de famille etc. Bien sûr, condition importante pour une adoption plus large, il est intégralement traduit en plusieurs langues dont celle de Molière.

    L'outil n'est pas parfait, loin de là. Mais les développeurs ont l'air assez ouverts et preneurs de suggestions ou coups de main.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.