Suivi - Dépêches Renommer les rédacteurs en animateurs

#1364 Posté par (page perso) . État de l'entrée : corrigée Licence CC by-sa
Tags : aucun
6
4
juin
2014

Quand on m'a proposé d'être rédacteur j'ai dû faire un gros effort intellectuel pour comprendre de quoi il s'agissait vu que je rédigeais déjà des dépêches et journaux.

Bref, voilà un mot qui a un autre sens et qui ne désigne pas sa fonction.

Sur Framagora on a(vait) les administrateurs, les modérateurs et les animateurs. Animateurs me semble mieux refléter le travail demandé sur LinuxFR aux "rédacteurs" je pense.

Bref je propose de changer le mot rédacteur qui est incompréhensible, et propose animateur ou autre chose

  • # Animateur ? Gentil ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+0/-0).

    Animateur, ça fait centre aéré… Et puis c'est un peu générique.

    Plutôt rédacteur en chef, non ?

    Le rédacteur en chef anime une équipe de journalistes et veille au respect de la ligne éditoriale d’une publication ou d’un journal audiovisuel. Il assure également le lien avec la direction et les autres services (techniques et administratifs).

    À ce poste, une personne peut également servir d'éditeur.

    Le rédacteur en chef est en général auteur ou ancien auteur de presse lui-même, il peut être spécialiste de la gestion de l'information éditoriale sur support papier et/ou support numérique. À ce titre il intervient aussi bien comme responsable du service éditorial que comme conseiller de la rédaction (voir conseil éditorial).

    La version anglophone est un peu plus fournie : http://en.wikipedia.org/wiki/Editor-in-chief

    Sachant tout de même qu'il y a la modération derrière, qui se charge de la vérification et de la révision des articles, ainsi que leur adéquation avec la "ligne éditorale"…

    Le futur-ex-rédacteur de LinuxFr gère les relances, le nettoyage, le découpage, les idées… Donc « éleveur » ? Ou « dresseur » ? ;-)

  • # Appeler un chat un chat

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

    Comment dire… un rédacteur rédige, un éditeur édite et un animateur anime.
    Comme je ne vois pas bien où est l’animation, sans parler du centre aéré évoqué plus haut, je ne vois pas bien l’amélioration qu'« animateur » amènerait.

    Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

    • [^] # Re: Appeler un chat un chat

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+0/-0).

      • le « rédacteur » actuel ne fait pas juste que rédiger, n'importe qui peut rédiger sans avoir le statut « rédacteur »
      • les « rédacteurs » « s'occupent de l'espace de rédaction collaborative de LinuxFr.org » (tiré de la page Team). Il est donc notamment là pour animer l'espace de rédaction et aider à écrire des contenus (proposer des sujets, aider à les finaliser, relancer les contributeurs, etc.)
      • les « rédacteurs » ont un statut décrit comme « editor » dans le code (cf aide)
      • le « rédacteur » a accès aux fonctions de réaffectation de paternité sur un contenu
      • [^] # Re: Appeler un chat un chat

        Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+0/-0).

        Ok, je vois.
        Les actuels rédacteurs sont chefs de rédaction et éditeurs, au sens éditeur de presse.

        Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

    • [^] # Re: Appeler un chat un chat

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Sinon ou peut appuyer sur l'idée d'animation avec le mot "animateur" car il me semble que le rédacteur doit savoir se mettre en retrait au profit du collaboratif qu'il doit susciter/accompagner.

      Je ne retrouve pas explicitement cette dimension dans les propositions "chefs de rédaction" et "éditeurs" qui me paraissent aborder la question d'un point de vue technique.

      je propose qu'on parte plutôt de l'objectif : qu'attend t-on du rédacteur et quel message veut-on faire passer, à lui et autres membres du collectif ?

      Miaou !

  • # Bref

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

    Si je résume, on a deux écoles :

    • ceux qui sont pour animateur, pour mettre l'accent sur le côté collaboratif (mais qui n'indique pas que ça se limite à la rédaction des dépêches)
    • ceux qui sont éditeur (ou des variantes), car c'est le terme qui est techniquement le plus juste (mais ça fait un peu trop penser à un travail personnel, dans son coin).

    On départage comment ? Chacun choisit un camp et que le meilleur gagne ?

    Perso, je préfère animateur à éditeur mais les deux me vont (et ils sont tous les deux bien mieux que rédacteur).

    • [^] # Re: Bref

      Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 30/06/14 à 00:34.

      mais qui n'indique pas que ça se limite à la rédaction des dépêches

      bin justement parce que, dans mon idée, c'est certainement pas la fonction du rédacteur (tout le monde peut rédiger)
      ou alors je n'ai rien compris à la mission qui m'a été confiée ?

      Edit : je crois que j'ai compris : tu parles de "l'animation seulement dans la rédaction de dépêche" ? en effet, mais éditeur n'apporte guère plus de précision sur ce point (tu peux éditer tout contenu)

      • [^] # Re: Bref

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

        je crois que j'ai compris : tu parles de "l'animation seulement dans la rédaction de dépêche" ?

        Oui, c'est de ça dont je voulais parler.

        • [^] # Re: Bref

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+0/-0).

          On peut utiliser « animateur de rédaction ». Ça collerait bien avec « espace de rédaction ». Si on a des caractères à perdre, on peut mettre « animateur de l'espace de rédaction ».

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Bref

            Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

            je pertinente

          • [^] # Re: Bref

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+0/-0).

            Une recherche montre que c'est une appellation qui est bien utilisée dans la presse. On la voit utiliser par Laurent Joffrin à propos de Serge July (Libération), ou par Jean Daniel (Nouvel Obs), ou d'autres encore. Le nom me paraît explicite. Certains pensent que ça a un côté ridicule, comme animateur/GO du club méd', mais ça ne choque pas quand on parle d'animateur de radio ou de télé par exemple. Donc « animateur de rédaction » (role=edanim par exemple) me semble bien.

            Sachant qu'un rôle sert à donner une « fonction » et/ou à attribuer des droits supplémentaires, pour la partie pure rédaction hors animation, on peut choisir :

            • que toute personne ayant un compte peut déjà rédiger collaborativement et qu'il n'est pas nécessaire d'avoir un rôle dédié pour cela ;
            • que l'on opte pour garder un rôle rédacteur, soit pour le titre, soit pour attribuer des droits supplémentaires (je ne vois pas lesquels dans l'immédiat) ;
            • que l'on opte pour une reconnaissance de travail fait, genre un badge « rédacteur » que l'on gagne/perd si on a plus/moins de xxx contenus/éditions dans une période temporelle glissante.
            • [^] # Re: Bref

              Posté par (page perso) . Évalué à 0 (+0/-0). Dernière modification le 30/06/14 à 22:17.

              ou sinon, d'autres propositions effectuées depuis quelques temps sur participer à LinuxFr.org

              • relecteur, tout simplement (oui, c'est un des rôles d'un éditeur dans la presse)
              • modérolecteur qui est un mot-valise entre modérateur et relecteur, cela pourrait être animacteur aussi, à voir
              • la plupart des autres liens sont cassés ou à corriger, certaines des pages existent iirc

              l'intérêt d'un mot-valise est d'éviter la dénomination à rallonge, permettant d'identifier un rôle bien précis ;-)

              • [^] # Re: Bref

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+0/-0).

                modérolecteur qui est un mot-valise entre modérateur et relecteur, cela pourrait être animacteur aussi, à voir

                Par mot-valise, tu veux dire un molise ? c'est une bonne idée pour un sigeek (site de geeks) où la comprétexte (compréhension des textes) peut parfaitement s'embarasser d'un lexique des moventés (mots inventés)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.