Journal du Freelance en région parisienne

Posté par . Licence CC by-sa
2
15
jan.
2012

Salut à tous,
Je viens de me mettre à mon compte (EI) en freelance et j'avoue que je me pose 2/3 questions.
Est-il inévitable de passer par les SSII? Les cabinets de recrutement spécialisés en IT me paraissent un bon compromis, les marges étant plus négociables et les mecs spécialisés sur le marché Linux me semblent avoir une approche différente... (un peu de naïveté peut être).
J'aimerais vraiment acquérir de l'expérience dans des grands comptes (pourquoi pas le CAC40), mais lesquels sont sur du linux? J'ai un peu de mal à cibler.
Pour ceux qui sont passés par ce genre de structure, avez vous des personnes à me conseiller? Quelles sont les personnes à contacter? (vous pouvez aussi me répondre sur ma boite perso: aurelien.asrolf@gmail.com).
Aujourd'hui, j'ai 6 ans d'expériences en admin-sys et je demande du 400-450€/j. Vous en pensez quoi?
Merci à tous, :)

  • # SSII presque inévitable ou presque.

    Posté par . Évalué à 9.

    Tu devras passer par des SSII surtout pour les entreprises du CAC40 (pour les plus petites structures je ne sais pas).

    Il est très rare de pouvoir passer en direct, les achats imposent des conditions (taille, CA, etc).

    Je sais qu'il existe des groupements d'indépendants organisés en GIE qui ont pour objectif de pouvoir passer en direct (je ne sais pas s'ils ont réussi)

    Les banques, les télécoms, la fonction public ont du linux, je crois qu'une bonne partie des entreprises du CAC40 ont du linux, tu es sur un bon créneau.

    Il existe un site pour les indèp : http://www.freelance-info.fr
    Tu y trouveras des questions/réponses récurrentes.

    • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le GIE, pour une EI, ça me semble extrêmement risqué (Wikipédia) :

      Les membres du GIE sont indéfiniment et solidairement responsables des dettes, ce qui lui enlève une partie de son intérêt et rend son utilisation délicate.

      Je traduis : tu risques ta maison pour les bêtises des autres. :)

      • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

        Posté par . Évalué à 3.

        Tout dépend comment fonctionne le GIE. Si le GIE ne fait que de la facturation (ou presque) et que pour toutes dépenses (au moins celles ne concernant pas la vie de base du GIE tel les consommables) nécessite l'accord des membres. Les risques sont limités. De plus, le nouvel adhérent à un GIE (défini dans les statuts) peut n'être solidaire uniquement que sur les dettes contractés par le GIE postérieurs à son adhésion. (Je fais partis de ces freelances qui ont monté un GIE).

        Enfin, pour limiter la casse pour les entreprises individuelles d'une manière générale, il existe l'EIRL qui permet aux EI de séparer leurs patrimoines privé et pro afin que les créanciers ne puissent pas se servir sur la partie qui ne leurs correspondent pas (les créanciers privés sur la partie privée et les pros sur la partie pro).

        • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          L'EIRL, un statut de plus dans ce qui est déjà la jungle... (autant que je sache ce n'est pas très différent de l'EURL)

          • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            (autant que je sache ce n'est pas très différent de l'EURL)

            C'est très différent.
            EI(RL) = personne physique
            EURL = personne morale

            Les coûts de gestion sont assez différents (Tu peux t'en sortir sans comptable avec EI(RL), pas facilement avec EURL).
            Tu ne peux pas changer de EI(RL) à EURL/SARL/SAS/SA, par contre EURL à SARL/SAS/SA oui

            un statut de plus dans ce qui est déjà la jungle...

            Oui, ça serait tellement plus simple de faire simple en limitant les coûts et procédure pour les EURL, mais bon, faute de pouvoir simplifier l'EURL, l'EIRL reste une réponse donnée à un besoin (celui de protéger son patrimoine à moindre coût)

      • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

        Posté par . Évalué à 0.

        Les administrateurs uniquement.
        Les membres non.

      • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

        Posté par . Évalué à 2.

        Oui enfin tu risqueras ta maison si tu fais perdre des centaines de milliers d'€, ou des millions. Aucun juge ne vendra ta maison pour une facture à 5000€ que tu peux pas payer.

        Tant que tu vends tes services, que tu as une assurance sur ton activité, tu peux rester en EI. Le jour où tu joues plus gros (employés notamment) tu peux peut-être y réfléchir.

        Mais l'EI est de loin le statut le plus courant en France, il y a des raisons : c'est aussi de loin le plus simple à gérer !!!

        • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Mouais, maintenant qu'il y a l'EIRL, ça ne serait-il pas plus intelligent d'être sûr que ton patrimoine privé est à l'abri plutôt que de parier sur la gentillesse d'un juge?

          • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

            Posté par . Évalué à 5.

            Attention, t'es jamais sûr de rien. Si avec ton EIRL tu fais une faute de gestion qui fait perdre des grosse sommes (les mêmes que celles qui peuvent te faire perdre ta baraque), en tant que patron, on va venir te taper sur l'épaule.

            Ensuite tout dépend du patrimoine, mais la résidence principale, justement, c'est déjà pas facile à saisir en France (quel beau pays, quoi qu'en disent certains grincheux), et tu peux même la rendre insaisissable depuis une loi passée il y a déjà qques années.

            Je tiens tout ça d'une semaine de formation de création d'entreprise, où on a vu passer 2 experts comptables, tous les 2 clairement pro-EI pour toutes ces raisons.

            Evidemment, si tu veux monter une entreprise de transport en t'endettant pour acheter 15 camions, ou si tu veux monter un restaurant en faisant des travaux à neuf, ils risquent de te conseiller autre chose.

            Mais pour faire du service, honnetement, faut vraiment réfléchir sur l'EI, ça simplifie énormément la vie !

    • [^] # Re: SSII presque inévitable ou presque.

      Posté par . Évalué à 2.

      Bonjour tout le monde,

      Je suis très surpris des différentes réponses.
      1) Personnellement je trouvais son tarif très bas.
      2) Indépendant c'est juste un salarié à son compte, il passe par les SSII, mais il peut plus facilement négocier.
      3) La prospection est identique, d'après ce que j'ai vécu, à un salarié.

      Avec 6 ans d'expérience, s'il a un bon sens relationnel et des compétences réelles, il a toute ces chances !

      Qu'il soit en EI ou en EURL (== SARL uni personnel) peut importe, j'imagine qu'il a pesé le pour et le contre (pour intégrer un GIE il lui faudra l'EURL (== SARL uni personnel) )

      Je pense que lorsqu'on est un vrai prestataire de services, la seul voie est indép (peut import le statue), personnellement j'ai fait 6 SSII avant d'être à mon compte. Si j'ai démissionné aussi souvent c'est que je savais ce que je voulais pour moi et donc finalement je me suis mis indépendant las des discutions interminables avec les commerciaux.

      Perso, je lui souhaite bonne chance et je crois que dans son domaine il a toutes les chances de réussir.
      Pour bosser dans les banques il ne faut pas plus de référence qu'ailleurs, c'est de la branlette ce genre de discourt (et je sais vraiment de quoi je parle, les pires trucs du culs c'est dans les GROSSES salles de marchés que je les ai vue)

      S'il est motivé, aime apprendre, à du sens relationnel, etc IL RÉUSSIRA !

      Cependant des passages à vide tout le monde en connait, faut juste gérer.

      Pour conclure, aurelix si tu crois en toi et tu es sur de tes compétences tu as choisi la bonne voie, bonne chance dans ta nouvelle carrière.

  • # freelance et grand compte

    Posté par . Évalué à 4.

    à part si tu as deja 10 ans d'experience en SSII/SSLL
    je ne vois pas comment un EI peut adresser un grand compte (encore plus une société bancaire) car ce dernier va te demander des garanties (CA, ancienneté,) bref une solidité au cas ou...

  • # pipe commercial ?

    Posté par . Évalué à 3.

    j'ai 6 ans d'expériences en admin-sys et je demande du 400-450€/j

    je trouve ca beaucoup, tu as une "spécialité" ?
    tu as déjà des contacts clients avancés ?

    je suis intrigué par ce choix

    • [^] # Re: pipe commercial ?

      Posté par . Évalué à 8.

      Je t'assure que ce n'est pas énorme pour vivre, surtout sur Paris: Entre le temps que tu passes aux démarches de prospections, aux devis qui n'aboutissent pas, à la réalisation des projets,aux temps de trajets, aux mails traités, au "réseau" à créer, au 1/4h passé au téléphone sur un petit problème que tu ne peux décemment pas facturer...
      Tu passes la moitié du temps sans facturer.

      Une petite couche supplémentaire: Pas d'assedic en cas de chômage, peu d’indemnité maladie, retraite misérable, tu rajoutes les prélèvements sociaux (URSSAF,CIPAV,RSI...) les impôts (CFE,IS...) sans compter l’impôt sur le revenu du salaire que tu peux te tirer.
      Ce sont des éléments à prendre en compte à la création de l'entreprise et qui font que tu ne peux vraiment pas comparer à un régime salarié.

      A coté de ça tu as aussi des avantages: Téléphone, ADSL, Ordinateur en frais pro. Une certaines souplesse dans tes horaires (c'est relatif car quand il y a du boulot, il faut bosser) Le bon coté c'est aussi la possibilité de bosser dans un domaine plaisant et une chose sympa c'est la possibilité de te former quand tu le souhaites sur des nouvelles techno sans attendre l'accord de ta boite (CTO bitch ;) )

      • [^] # Re: pipe commercial ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Un bon site expliquant la démarche pour bien établir ses tarifs (de 2006): http://ajblog.fr/entreprise/80-quels-tarifs-pratiquer-pour-un-independant.html

      • [^] # Re: pipe commercial ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Qu'on soit bien clair, je sais bien que 400€ par jour c'est au final un salaire sympathique mais pas énorme. La question se faisait plus sur l'offre et la demande. Un admin système "vendu" par des SSII aux clients finaux, c'est au alentour de 420€, 450€.

        Donc à moins d'avoir "une carte atout" comme un client qui ne veut que lui, ou des compétences spécifiques, j'ai du mal à voir en quoi son tarif est intéressant pour faire le portage.

      • [^] # Re: pipe commercial ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 16/01/12 à 10:10.

        Pas d'assedic en cas de chômage,

        Mais pas de cotisations chômage.

        peu d’indemnité maladie

        Mais moins de cotisations maladie

        retraite misérable

        Mais moins de cotisation retraite

        Ce sont des éléments à prendre en compte à la création de l'entreprise et qui font que tu ne peux vraiment pas comparer à un régime salarié.

        Si, mais dans ce cas avec les mêmes charges.


        Faut arrêter avec ces mythes : tu as la liberté de prendre une assurance chômage en plus, une mutuelle en plus, un retraite complémentaire en plus (Madelin, PERP...). Bref, le seul défaut, à la limite, c'est qu'on te laisse le choix : tu peux très bien avoir les assedics, la même indemnité maladie, la même retraite, si tu payes les mêmes charges. Tu as juste la liberté de ne pas le faire.

        • [^] # Re: pipe commercial ?

          Posté par . Évalué à 3.

          On est d'accord, c'est EN PLUS et c'est bien pour ca que si tu veux avoir le même confort social qu'un salarié il faut l'anticiper dans tes tarifs.

          • [^] # Re: pipe commercial ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            (...) EN PLUS (...) il faut l'anticiper dans tes tarifs.

            Il n'y a rien en plus, il n'y rien à anticiper : tu décides de ce que tu veux, ça te donne tes charges, ça te donne le prix minimum à facturer.
            Ou plutôt, il y a tout à anticiper : il faut que tu saches quelles seront tes charges par rapport à tes besoins dans tous les cas (il faut aussi calculer les charges obligatoires tu sais...)

            Que tu sois salarié (SAS(U), SA) ou indépendant (EI(RL), EURL, SARL...) n'a d'impact que sur les obligations minimales (si ton besoin est moindre, ça te coûtera plus cher par rapport au besoin d'être salarié), pas sur le besoin (et donc le coût si ton besoin est au dessus ou égal à l'obligatoire salarié).

            Bref, ton message laissait pensait qu'un indépendant est moins bien loti (bouh pas de chômage etc...), je précise donc que non, il n'est pas moins bien loti, il a juste le choix. Ton message dit qu'on ne peut comparer à un salarié, je dis que si, on peut (car on peut être protégé exactement comme un salarié, d'ailleurs on peut même être salarié tout en étant son propre chef grâce à la SASU), c'est juste une question de choix dans la répartition des gains.

            • [^] # Re: pipe commercial ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Que tu sois salarié (SAS(U), SA) ou indépendant (EI(RL), EURL, SARL...)

              Une précision
              On peut être en Sarl et salarié, un exemple, tu as 48% du capital, et tu n'es pas le gérant (ton frère, ta soeur, ton père, un pote fiable est le gérant, mais pas ta femme/ton conjoint, car c'est comme toi, le même foyer fiscal, et les parts s'accumulent, si tu as plus de 50% des parts, tu ne peux être salarié).

              If you choose open source because you don't have to pay, but depend on it anyway, you're part of the problem.evloper) February 17, 2014

              • [^] # Re: pipe commercial ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                On peut être en Sarl et salarié

                Argh... Je l'avais oublié ce cas la.

                tu as 48% du capital, et tu n'es pas le gérant

                Euh non, il me semble : un gérant minoritaire est salarié, non? Donc tu peux avoir 48% (dans tout le foyer) et être gérant tout en étant salarié, sauf erreur.

      • [^] # Re: pipe commercial ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Du 400/450€ ça correspondrait à combien pour un salarié à service équivalent ?

        • [^] # Re: pipe commercial ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 16/01/12 à 14:40.

          A la hache : divise par 2 pour le salaire net journalier avec des protections équivalentes (maladie, vieillesse...), multiplie par le nombre de jours travaillés (par exemple 207 jours si semaine de 39h)
          Bref : dans les 3500€/mois.
          Mais ne bondit pas trop vite : en pratique, trouver un contrat de plusieurs années est très rare, il faut compter 20-30% du temps à la recherche du taf, gérer le risque d'inter-contrat (donc pas payé), la paperasse, pas de PEE, pas CE, pas d’intéressement/participation etc... Et c'est un style de vie.
          Donc en équivalent, je dirai plutôt dans les 2600€/mois. Mais ça reste très très subjectif, ça dépend de ce que sont tes propres critères (considères-tu l'assurance vieillesse comme une pompe à fric? En indé, tu peux cotiser beaucoup moins. Considères-tu qu'il te faut une bonne grosse assurance "chomage"? tu peux cotiser plus. etc)

          • [^] # Re: pipe commercial ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne bondis pas, je suis juste curieux (c'est aussi pour avoir des repères...) Par contre dans les différences je pense qu'il faut oublier PEE, CE, interessement : de mon experience en société de service, c'est peanuts.
            Par contre (tu l'as mentionné dans un autre post) se mettre en indépendant, ça demande une préparation, un investissement personnel et surtout un carnet d'adresses : ce sont des choses qui ont de la valeur, donc c'est normal que ça se retrouve dans la rémunération.

            • [^] # Re: pipe commercial ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              de mon experience en société de service, c'est peanuts.

              Je pensais plus à salarié direct par le client. Salarié en SSII, c'est le niveau intermédiaire entre indé (par SSII ou pas) et salarié direct (avec un mélange avantages/inconvénients intermédiaires du coup)

              Par contre (tu l'as mentionné dans un autre post) se mettre en indépendant, ça demande une préparation, un investissement personnel et surtout un carnet d'adresses

              Pour ce métier, précisément, pour ce type de poste recherché (celui dans l'entreprise). Pour d'autres, pas du tout.
              Voir les interviews sur la création d'entreprise de LeBouquetin et le site d'Ikux qui squatte ici de temps à autres (et qui je l'espère, se fera interviewer bientôt)

              • [^] # Re: pipe commercial ?

                Posté par . Évalué à 5.

                Salarié en SSII, c'est le niveau intermédiaire entre indé (par SSII ou pas) et salarié direct

                Terme politiquement correct pour qualifier le cœur de métier des SSII, c'est dire l'intérim.

                • [^] # Re: pipe commercial ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  So what ?

                • [^] # Re: pipe commercial ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  A une différence FONDAMENTALE, c'est que l'intérim, à la fin du contrat, c'est fini. basta. bye bye. Contrairement à l'inter-contrat.

                  Oui, je sais, c'est pas bien de dire du bien de la SSII

                  • [^] # Re: pipe commercial ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    A une différence FONDAMENTALE, c'est que l'intérim, à la fin du contrat, c'est fini. basta. bye bye. Contrairement à l'inter-contrat.

                    Ah ah ah... Euh, non, faut pas déconner, tu as une "assurance-chômage" quelques mois en plus (payé 100%, c'est mieux que Pole-emploi), et après "bye bye" (licenciement économique machin chose) si il n'y a pas de poste trouvé. C'est bien une situation intermédiaire entre indé/intérim et "vrai" CDI. le CDI, c'est bon pour faire croire à la banque qu'on est en sécurité, mais ça ne va pas loin.

                    Oui, je sais, c'est pas bien de dire du bien de la SSII

                    Note que je n'ai jamais dit du mal des SSII. Elles font leur boulot d'intermédiaire, faut pas leur en demander plus et ça va.
                    (et pour le principe de ne pas être d'accord avec ta première partie mais confirmer ta seconde partie, oui, ça m’énerve un peu aussi cette manie de voir les SSII comme horribles)

          • [^] # Re: pipe commercial ?

            Posté par . Évalué à 2.

            considères-tu l'assurance vieillesse comme une pompe à fric? En indé, tu peux cotiser beaucoup moins

            Je ne sais pas si tu peux cotiser beaucoup moins, vu que c'est la CIPAV qui décide pour toi ce que tu dois payer (en retraite de base et complémentaire). Après sur le détail des chiffres je n'ai jamais comparé.

            • [^] # Re: pipe commercial ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 16/01/12 à 19:36.

              Compare, et tu verras.
              Allez, je ressors mes anciennes fiches de paye et CIPAV aujourd'hui:
              - Salarié : ajouter ~14% de ton net (parts employé et employeurs, SS Vieillesse + Agirc + Arcoo)
              - CIPAV: ajouter ~10% de ton net (base+complémentaire, en moyenne)

              Bon, ça reste une différence faible, je te l'accorde (et la retraite assez faible en CIPAV), en fait c'est plus la SS Maladie qui change : ajouter ~20% de ton net pour salarié, ajouter ~6% pour RSI (la SS Maladie des indés)

              (bon, chiffres rapides, la fiche de paye ayant des lignes cryptiques pour moi)

    • [^] # Re: pipe commercial ?

      Posté par . Évalué à -1. Dernière modification le 16/01/12 à 16:15.

      j'ai 6 ans d'expériences et je demande du 400-450€

      je trouve ca beaucoup, tu as une "spécialité" ?

      je pensais que quelqu'un allait faire une blague par rapport à ce petit extrait et par rapport au titre "pipe commercial(e)", et ben non, même pas une jolie Nimage, je suis déçu...

  • # Le portage en période de "récession" bonne idée ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Salut,
    Pour bosser chez un client grand compte il faut être référencé chez ce dit client.
    N'est pas référencé qui veut seuls quelques grosses SSII y ont accès.
    Si tu veux bosser pour un grand compte ta seule chance et de te faire "porter".
    Porter en freelance, mais porter quand même, pour ça faut négocier avec les SSII justement, ou passer par d'autres intermédiaires, des agences de recrutements ...
    Je crois que freelance-info explique tout ça.

    Bon courage :)

  • # Euh...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je viens de me mettre à mon compte (EI) en freelance et j'avoue que je me pose 2/3 questions.

    Euh... C'est avant qu'on se pose les questions, non?

    Est-il inévitable de passer par les SSII?

    Dans ton domaine, oui :
    http://tarifs.freelance-info.fr/administrateur-systeme/

    Les cabinets de recrutement spécialisés en IT me paraissent un bon compromis,

    Gni? Un cabinet de recrutement... Recrute. Donc le rapport avec l'EI?

    J'aimerais vraiment acquérir de l'expérience dans des grands comptes (pourquoi pas le CAC40), mais lesquels sont sur du linux?

    Quand on passe "à son compte", c'est qu'on a déjà un porte-feuille en vue, sinon c'est dur... Et on passe alors par des gens qui ont le portefeuille (SSII)

    Aujourd'hui, j'ai 6 ans d'expériences en admin-sys et je demande du 400-450€/j. Vous en pensez quoi?

    C'est dans la moyenne (voir le lien plus haut), lien trouvé en 2 secondes avec Google.


    Une EI n'est pas la solution miracle pour trouver du boulot quand on ne trouve pas en salarié, il faut donc des contacts, une connaissance du marché etc... Les questions posent un doute, et tu as mis ton adresse mail en clair, faut espérer que Google ne te fera pas trop mal en référençant cette page liée à ton nom, car la, un recruteur potentiel qui verra si peu de préparation avant de lancer une procédure (comme une création d'EI) aura un doute.

    • [^] # Re: Euh...

      Posté par . Évalué à 1.

      Si tu ne peux pas modifier ton journal, demande à la modération de virer ton email en clair, sinon tu auras aussi du jambon épicé en cadeau. :)

  • # Je confirme ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 16/01/12 à 13:04.

    ... n'appelle pas les cabinets de recrutement, tu feras envoyer bouler comme un malpropre.
    En effet, comme précisé plus haut, les cabinets de recrutement, comme leurs noms l'indique, recrutent.
    En l'occurence, ils recrutent des salariés en CDI ... et certainement pas des indépendants.

    Et ne cherche même pas à la jouer à l'envers: "Oui bonjour, oui je suis indépendant, mais j'en ai marre, je veux retourner au salariat ..." pour être introduit auprès un compte: d'expérience, je peux t'assurer que les cabinets de recrutement ne sont pas dupes et que tu ne vas t'attirer que des ennuis.
    En effet, le milieu de la SSII et du recrutement est TRES petit. Si tu es grillé auprès d'une SSII ou d'un cabinet, considère que tu peux presque changer de région... et je ne plaisante pas!!

    Pour avoir travaillé en SSII quelques années, je sais même que certains "commerciaux" n'hésitent pas faire tricard un indépendant en envoyant sont CV avec mentionné en gros "ne pas travailler avec cette personne" à tout son carnet d'adresse ... (Là faut vraimetn que t'es déconné ... ou que tu sois tombé sur un énooorme con :p)

    Sinon bon courage dans ton lancement !

  • # Portage salariale

    Posté par . Évalué à 1.

    As-tu pensé à faire du portage salarial?
    En 2008, je m'étais renseigné de près. Le principe est qu'il te prennent une part de tes revenus et gère l'aspect administratif à ta place. La facturation est au nom de leur boite.

  • # Salaire

    Posté par . Évalué à 1.

    450 euros par jours, c'est le minimum en période de vache maigre.

    450E/jours => il te restera 200 euros net au final tout déduit (charges, impot, etc...)
    Si tu es à ton compte, u bosseras 15 jours par mois si tout va bien. 15 x 200 = 3000 euros par mois.

    Si tu comptes tout le taf à faire (démarchage commerciale pour vendre tes services, charges de travail réelles au dessus des estimations initiales, horaires journaliers), stress engendré par ta situation où tout repose sur tes épaules, décalage avec le monde des salariés de bureau, isolement si tu bosses de chez toi, manque de relations durables avec tes "collaborateurs" (terme de SSII à l'américaine qui aime nous ramener à l'époque du nazisme), c'est vraiment le minimum de rémunération.

    Pour commencer, c'est peut-être ce qu'il faut mais pense plutot à des salaires plus élevés, surtout en région parisienne.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.