Journal La Quadrature du Net au 26e CCC congress : la vidéo

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
16
8
jan.
2010
Salut les linuxiens !

Ca y'est, pour ceux qui n'ont pas eu la chance d'être présent au 26e Chaos Communication Congress à Berlin, et qui avez donc loupé la conférence de La Quadrature du Net, il est temps de vous rattraper :

http://mirror.fem-net.de/CCC/26C3/mp4-ipod/26c3-3501-en-why_(...)

Why Net Neutrality Matters, par Jérémie Zimmermann, 1h, en anglais, du bo, du bon, du JZ !
  • # +42

    Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

    Je confirme ce qui est dit dans le journal, c'est du très bon JZ.

    Je l'avais déjà vu dans plusieurs conférences, mais là il a dépassé toutes mes espérances. Le public était conquit, comme vous ne manquerez pas de le remarquer en visionnant la vidéo.

    Bref vous aimez la net neutrality, vous aimez la Quadrature du Net, il faut absolument que vous voyez cette vidéo. Vous pouvez d'ailleurs carrément enchainer avec la vidéo de conf de wikileaks qui est du même tonneau. Par ailleurs, les deux conférences s'enchainaient merveilleusement l'une après l'autre (après un quart d'heure de coupure) dans l'amphi du BCC.


    Pour finir, toujours pour ceux qui aiment la Quadrature du Net, si vous avez de quoi faire un petit don (ou même un gros) à la Quadrature du Net, n'hésitez pas. C'est par ici que ça se passe : http://www.laquadrature.net/Soutien2010
  • # Ça tombe bien

    Posté par . Évalué à  4 .

    J'ai depuis peu un boulot et je songeais justement aider l'April et la Quadrature. C'est vraiment très plaisant de voir ces associations se bouger autant.

    En avril 2007, à la Ubuntu Party, j'ai eu l'occasion d'assister à une conf de Jérémie Zimmermann et j'avais pu discuter avec lui. C'était vraiment très intéressant !

    Je vous invite tous, vous aussi, à aider financièrement ces associations.
  • # Pour ceux qui aiment être libre jusqu'au bout

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.