Journal Sortie de Movicon 0.4 beta

Posté par (page perso) .
Tags :
6
4
fév.
2011
Voici 6 mois que la version 0.3 de Movicon est sortie, et déjà la version 0.4 pointe le bout de son nez! J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de Movicon 0.4 beta.

Comme son nom l'indique, il s'agit d'une version non-stable et qui doit être utilisée avec précaution. Si vous vous sentez courageux, n'hésitez pas à tester et faire remonter les bugs sur notre tracker[1]. Plus il y en a, plus je suis content!

Movicon est un framework (...)

Journal Sortie de Movicon 0.3

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
7
26
sept.
2010
Un an après la sortie de la première version utilisable, voici venir la première version stable de Movicon.

Pour rappel, Movicon est un framework (ou cadriciel) implémentant l'architecture Modèle-Vue-Contrôleur (MVC) en PHP. Il a la particularité d'être très simple et entièrement programmé de façon fonctionnelle.

Il est très facile d'installation et ne nécessite que l'extraction d'un zip où de nombreux autres frameworks demandent l'emploi d'une ligne de commande. Dès lors, on peut commencer à travailler sur son application avec (...)

Journal Sortie de Movicon, un framework MVC pour PHP

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
5
12
sept.
2009
Salut à tous,

Je voulais signaler la sortie de la première version utilisable de Movicon, numérotée 0.2.

Movicon est un cadriciel MVC pour PHP. Son fonctionnement est très proche de CodeIgniter à ceci près qu'il est écrit pour être le plus simple possible et être très facile a déployer.

Tandis que CodeIgniter ou CakePHP intègrent de nombreuses applications dans une seule installation du framework alors que Movicon est conçu pour faire partie de l'application, cela permet de faire son petit (...)

Journal Journée mondiale du logiciel libre

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
7
11
sept.
2009
Cher journal,

En lisant les infos sur la FSF comme d'habitude, j'ai été agréablement surpris de voir qu'une journée mondiale du logiciel libre est organisée, le 19 Septembre pour être précis. Je me suis dit que ça serait l'occasion de rencontrer des activistes et de faire du bruit dans la rue tout en discutant du logiciel libre avec les passants.

Seulement voilà, quand je me suis pointé sur la carte des participants à l'évènement [http://cgi.softwarefreedomday.org/2009/map.shtml], quelle ne fut (...)

La FSF recherche des projets pour son répertoire

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
10
9
sept.
2009
Communauté
Le Free Software Directory (Répertoire de Logiciels Libres) est un projet datant de 2000. Créé par l'association de la FSF et l'UNESCO, il recense un grand nombre de logiciels libres, considérés patrimoine mondial par l'UNESCO.

Ce répertoire a tout juste passé le cap des 6000 logiciels libres ce premier septembre 2009.
Le passage de ce jalon est donc l'opportunité pour ce projet de (re)faire parler de lui, et c'est donc tout naturellement que ses administrateurs ont publié un appel à contributions et volontaires.

Son mode de fonctionnement est assez simple : les développeurs envoient leurs projets et les administrateurs vérifient que le programme est bien libre, qu'il ne contient pas de blobs propriétaires, et que le code est intéressant.

Si vous avez un superbe projet, n'hésitez pas à l'envoyer. Si vous aimez le Directory, alors vous pouvez donner un peu de votre temps et leur donner un coup de main !

La guerre des formats de bureautique normalisés ISO commence

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags : aucun
0
3
avr.
2008
Microsoft
Après avoir été rejeté une première fois lors de sa procédure fast-track à l'ISO, le format OOXML de Microsoft vient d'être normalisé par l'organisme international. Il rejoint donc l'OpenDocument (ODF) parmi les formats bureautiques normalisés ISO.

Il faut rappeler que les votants sont organisés en deux comités, le comité P, auquel appartiennent les principaux pays membres, et la globalité des pays membres. Pour qu'une norme soit décidée, il est nécessaire d'obtenir un vote favorable d'au moins 66,7% des membres P et au moins 75% de tous les membres. Ainsi, au vote qui se concluait le 29 mars dernier, OOXML aurait obtenu un score de 86% de votes favorables tous membres confondus et 75% de votes favorables pour les seuls pays P.

À l'issue de cette suite de procédures et votes, on ne peut que déplorer l'attitude discutable de Microsoft et surtout l'étrange valse de changements d'avis durant les votes, lesquels ont entraîné des dépôts de plaintes de la part de plusieurs pays et/ou organismes. On peut en effet citer le cas de la Norvège, où les techniciens de l'organisme de normalisation se sont décidés contre le format OOXML à dix-neuf voix contre deux, et où l'organisme a malgré tout décidé d'accepter OOXML (!). Ou bien aussi la Pologne, où les abstentions ont été comptées comme des votes « oui ». Et que dire de l'AFNOR, notre organisme à nous, qui au dernier moment (et selon certaines sources, après concertation avec Microsoft France) serait passé de non à abstention ?

Sans se lancer dans une liste exhaustive, plusieurs enquêtes, dont une au niveau européen, sont en cours et il est possible que la normalisation officielle soit en suspend le temps que ces enquêtes arrivent à terme.

Pour conclure, toute cette affaire dévoile la faiblesse de l'ISO face à une entité telle que Microsoft et prouve, comme d'aucuns le disent, que l'on peut désormais acheter une norme. Au-delà de la nature scandaleuse de cet état de fait, c'est la confiance de toute une société technique envers l'ISO qui s'en trouve ébranlée.

Et la guerre des formats bureautique continue

Posté par (page perso) . Modéré par Sylvain Rampacek.
Tags : aucun
0
15
août
2007
Microsoft
Suite à la normalisation d'OpenXML par l'ECMA, ce dernier avait recommandé une procédure "fast-track" à l'ISO par l'intermédiaire du JTC-1. Après avoir obtenu ce fast-track, Microsoft essuie un revers : le comité américain membre de l'ISO (INCITS) a en effet décidé de voter contre la normalisation du format OpenXML.

Les votes sont en effet de 8 contre 7 en faveur d'OpenXML, mais l'IEEE ayant décidé de s'abstenir, OpenXML devait alors rafler plus de deux tiers des votes et non la moité+1.

Nouveau revers donc pour Microsoft qui essuie cette fois-ci une défaite à domicile.