Sécurité Nouvelle vulnérabilité dans l’implémentation OpenSSL

86
8
avr.
2014
Sécurité

Une vulnérabilité dans l’implémentation de l’extension heartbeat (RFC 6520) d’OpenSSL a été découverte conjointement par une équipe de chercheurs en sécurité (Riku, Antti and Matti) à Codenomicon et Neel Mehta de Google Securité. On retrouve ici un vieux bogue des familles : le read overrun.

OpenSSL 1.0.1, jusqu’à 1.0.1f inclus, et OpenSSL 1.0.2-beta1 sont affectés. Ce sont les versions utilisées dans la plupart des distributions.

Cette dernière permet la lecture de 64 Kio dans la mémoire des clients et serveurs affectés (mais l’attaque peut être rejouée à chaque heartbeat), autorisant la lecture de données comme les clés privées et, bien sûr, les données échangées une fois ces dernières retrouvées (et ce, même en mode hors ligne s’il n’y avait pas de forward secrecy utilisé).

Il est difficile, voire impossible, de faire une détection post‐mortem d’infiltration, l’attaque ne laissant pas d’entrée suspecte dans le journal système.

Passer à OpenSSL 1.0.1g, redémarrer tous les services utilisant libssl et remplacer l’intégralité de ses certificats (la clef privée étant vulnérable) est donc nécessaire.