canvas a écrit 5 commentaires

  • # Un modeste succès pour le langage Forth

    Posté par . En réponse au journal L'astronomie à la portée de tous : Philae. Évalué à 5.

    C'est un modeste succès pour le langage Forth et le processeur RTX2010.
    Ce processeur 16-bit à faible consommation électrique est durci contre les radiations. Deux RTX2010 cadencés à 8Mhz contrôlent le CDMS (Command and Data Management Subsystem) qui a pour rôle de préparer la séparation avec l'orbiteur Rosetta, de gérer l'alimentation et la température, d'effectuer la séparation, la descente et la pose sur la comète 67P/Tchourioumov-Guérassimenko. Une fois sur la comète ils exécutent les commandes à distance en provenance de la Terre et envoient les données via l'orbiteur. Le stockage de masse de Philae est de 2x27 Mbit en mémoire Flash et le débit des données avec l'orbiteur est de 16 Kbit.

  • # Nopal en entrée

    Posté par . En réponse au journal [Recette] Poulet Mole. Évalué à 4.

    Avec une bonne salade de cactus (nopal) en entrée il n'y a rien de mieux :-)

  • # Autre - Apache Rivet

    Posté par . En réponse au sondage Quel langage utilisez-vous sur vos serveurs pour vos applications web ?. Évalué à 4.

    Apache Rivet, autrement dit Tcl.

    http://tcl.apache.org/rivet/

  • # [^]Re: Quel est l'avenir de tcl/tk ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Conférence EuroTcl 2010. Évalué à 2.

    Tcl-Tk a encore de l'avenir !

    Mais cela reste un marché de niche.
    A ma connaissance, il est surtout utilisé pour des développements en interne dans l'industrie. Grâce à sa facilité d'apprentissage et au couplage natif avec une IHM.

    Au fil des années, Tcl-Tk conserve quelques qualités:

    - Stabilité: un code écrit il y a 10 ans fonctionne encore aujourd'hui.
    - Portabilité: sur les unices, Windows et Mac OS comme pour les autres langages de script. Avec en plus Windows Mobile, Androïd (eTcl - [http://www.evolane.com/software/etcl/]) et une version (Hecl - [http://www.hecl.org/]) pour
    les mobiles qui supportent J2ME.
    - Facilité d'apprentissage: comme l'a très bien souligné Joël, cela donne accès pour des non-informaticiens à un langage de programmation facile à apprendre avec, en bonus, une IHM facilement programmable. Beaucoup d'ingénieurs pragmatiques se moquent pas de l'esthétisme de leurs IHM. Je ne suis pas certain qu'un ingénieur qui passe 90% de son temps à faire autre chose que de l'informatique ait envie de se lancer dans une programmation d'IHM complexes.
    - Déploiement: le système "Starkit ([http://wfr.tcl.tk/46]), une sorte de système de fichiers virtuel permettant de regrouper dans un seul fichier tous les éléments d'une application Tcl-Tk. Ce qui inclut les codes sources, les images, les bibliothèques partagées ou les extensions. Ce fichier .kit peut-être exécuté sur n’importe quelle plate-forme, sans y apporter la moindre modification. Le système (Starpack - [http://wfr.tcl.tk/46]) qui permet de créer un runtime exécutable. Donc nul besoin d'installer un interpréteur Tcl-Tk. L'installation consiste à copier un fichier et la désinstallation à l'effacer.
    - Aspect: le manque d'esthétisme de Tk a longtemps été décrié. Aujourd'hui, les applications Tcl-Tk sont thémables. Voilà à quoi ressemble une application Tcl-Tk maintenant: [http://wiki.tcl.tk/13636]
    - Interaction avec le langage C: à plusieurs niveaux. Bas niveau en écrivant des extensions pour Tcl-Tk. Haut niveau: en embarquant du code C compilé à la volée dans Tcl grâce à l'extension CriTcl ([http://wfr.tcl.tk/992]) ou Odyce ([http://www.evolane.com/software/odyce]).

    Le plus grand point faible de Tcl-Tk est sans nul doute la promotion et la communication.
  • # Merci à Nat Makarevitch pour ses ditrib Slackware

    Posté par . En réponse à la dépêche Ikarios n'est plus. Évalué à 3.

    Merci à Nat Makarevitch pour ses ditributions Slackware que l'on pouvait commander à l'époque où l'accès internet ne s'était pas encore démocratisée. J'aimais bien les autocollants à coller sur son PC.

    Bonne chance pour la suite.