Journal Utilisation des formats (PDF, ODF, OOXml et fichiers binaires) au sein de l'administration

Posté par . Licence CC by-sa
11
14
mai
2015

Bonjour,

Vous souvenez du RGI 1.0 ? Notamment le chapitre 3.2 qui parle des formats composites (page 60) préconise l'usage du PDF, de l'ODF et de l'OOXML.

Je me suis demandé si 6 ans après les services publics mettaient en pratiques ces recommandations.

J'ai donc fait une recherche sur bing et sur google et leur demandaient le nombre de fichiers présents sur différents sites web de la puissance public avec une requête de type:
filetype:PDF site:linuxfr.org

Voilà le résultat: http://ovh.to/UsFyv5C (URL valide pendant 30 jours).
Dommage que DuckDuck n'affiche le nombre de ses résultats, j'aurais pu le rajouter.

Je me demandais si la méthode ne pouvait pas être améliorée. En effet, impossible de savoir si on a affaire à du PDF/A ou PDF 1.4 ou PDF 1.7, même chose pour les versions d'ODF ou d'OOXml.

De plus Bing ne fait pas de différence entre le doc et le docx, le xls et le xlsx, le ppt et le pptx (pour quoi je ne suis pas étonné?)
Enfin, certains résultats me semble aberrant comme ceux http://data.gouv.fr/: les résultats sont bien trop faible!! Et j'ai relevé que certains résultats aboutissaient sur des fichiers qui n'existent plus.

Bref, je me demande de l'aide pour améliorer la méthodologie, avez-vous des idées ??

  • # Des PDF avec restrictions

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    En 2007, sur 63045 fichiers PDF gouvernementaux français publiquement disponibles, 8% comportaient des restrictions (0,1% sur l'impression, 2,6% sur la copie, 7,1% sur la modification, 4,8% sur l'annotation), pour ne parler que des restrictions de base dans les PDF.
    Cf http://oumph.free.fr/textes/pdf_gouvernementaux_et_controle_d_usage.html
    Voir aussi https://linuxfr.org/news/libre-choix-du-lecteur-pdf

    • [^] # Re: Des PDF avec restrictions

      Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 17/05/15 à 01:47.

      Pas mal de gens s'imaginent aussi "PDF c'est standard et on peut l'ouvrir partout". Sauf que… certains PDFs ne s'ouvrent qu'avec Adobe Reader. C'est notamment le cas lorsqu'ils intègrent des formulaires XFA (car peu de gens le savent, mais il existe deux types de "formulaires" pour les PDF: les "acroforms" sont basiques mais à peu près pris en charge partout et notamment par Poppler, mais les "XFA Forms" ne sont supportés que par le lecteur Adobe, et uniquement sur desktop et non dans la version Android). De plus, personne ici n'ignore qu'Adobe a abandonné la plate-forme Linux (aussi bien concernant Reader que Flash ou Air). Bref, à chaque fois qu'on m'envoie du PDF+XFA, je suis bon pour devoir sortir une VM Windows juste pour faire tourner Adobe Reader…

  • # Libre Office flat XML

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand au moment de sauver un document avec Libre Office (qui commence à vraiment roxxer je trouve) tu ajoutes un f devant l'extension (genre.fodg pour un doc "Draw") tu sauves en "flat XML" ton fichier est plus gros mais tu peux alors le ver-sio-nner ♫

    • [^] # Re: Libre Office flat XML

      Posté par . Évalué à 1.

      Merci du retour, je connaissais pas cette variante.
      C'est compatible avec GitHub ou assimilé ?? Je connais 2-3 amoureux qui vont aimer.

  • # RGI, administration d'une université, questions

    Posté par . Évalué à 2.

    Salut,

    Désolé de ne pas pouvoir apporter beaucoup d'eau à ton moulin, j'ai moi-même quelques questions. Je travaille comme ingénieur dans une université, et mon administration passe son temps à m'envoyer des documents .doc ou .xls. Si je comprends bien, ces formats ne font pas partie des formats recommandés par le RGI (qui, selon que le document doit être modifiable ou non, recommande ODF/OpenXML ou PDF). Cependant il me semble que le RGI ne fait que recommander des formats : en pratique, qu'est-ce que j'ai le droit de dire ? Est-ce que j'ai le droit de refuser d'ouvrir le .doc ?

    Par ailleurs, comment décourager mon administration d'utiliser OpenXML ? Le RGI cite le format sans faire de recommandation particulière, mais évoque tout de même l'absence d'implémentation (en 2009). Est-ce que ça ne devrait pas, en principe, être suffisant pour refuser de l'utiliser ?

    Je ne peux pas dire que lancer LibreOffice soit un plaisir (et je ne comprends pas pourquoi les secrétaires utilisent du .doc/.xls à la moindre occasion même quand il ne s'agit que de donner quelques informations personnelles), mais bon, faute de mieux…

    • [^] # Re: RGI, administration d'une université, questions

      Posté par . Évalué à 1.

      Désolé, je ne suis pas un expert de la machinerie administrative.
      Toutefois il me semble que les propositions de la DISIC. sont des recommandations fortes et que les responsables techniques qui ne la suivent pas doivent pouvoir le justifier de manière argumenté (une autre réponse que tout le monde le fait).
      À ma connaissance il n'y a pas de sanction si le RGI n'est pas respecté mais je pense que personne ne peut te reprocher de suivre le RGI.

      L'intéret du .doc et .xls c'est que tout le monde peut le lire (plus ou moins bien) à cause de son passé historique mais la disparition de XP et de MS Office 2003 rend cet argument désué aujourd'hui. De plus l'ODF peut être facilement, il suffit de télécharger LibreOffice/Apache OpenOffice ou de payer une licence de MS Office 2013.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.