Revue de presse de l'April pour la semaine 39 de l'année 2015

19
28
sept.
2015
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Journal Le ministère italien de la défense en cours de migration vers Libre Office et ODF

Posté par . Licence CC by-sa
33
18
sept.
2015

Le ministère italien de la défense va lancer une migration vers Libre Office et ODF à partir du mois prochain. Il est prévu qu'elle soit terminée fin 2016 et elle concerne 150 000 postes. Le logiciel précédent était bien entendu Microsoft Office.

Cette migration sera cogérée par l'association LibreItalia.

Ce ministère va de plus développer des cours de formation qui seront reversés à la communauté sous licence Creative Commons.

Sources :
http://news.softpedia.com/news/italy-s-ministry-of-defense-to-drop-microsoft-office-in-favor-of-libreoffice-491850.shtml
http://www.libreitalia.it/accordo-di-collaborazione-tra-associazione-libreitalia-onlus-e-difesa-per-ladozione-del-prodotto-libreoffice-quale-pacchetto-di-produttivita-open-source-per-loffice-automation/
http://www.zdnet.fr/actualites/libreoffice-entre-au-ministere-de-la-defense-mais-en-italie-39825032.htm

Revue de presse de l'April pour la semaine 37 de l'année 2015

25
14
sept.
2015
Internet

La revue de presse de l'April est régulièrement éditée par les membres de l'association. Elle couvre l'actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s'agit donc d'une sélection d'articles de presse et non de prises de position de l'association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Journal [Les Échos] "Guerre de religions" entre OOxml et l'ODF

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
22
1
juin
2015

Bonjour,

Décidément le Référentiel général d’interopérabilité (RGI) doit toujours faire parler de lui.
Le journal les Échos rapporte les propos du représentant de l'Afdel (en gros de MS):

Actuellement, l’État consulte l’industrie sur une nouvelle version du RGI. Principal point de crispation : le nouveau texte exclut OpenXML, un format principalement utilisé dans les suites bureautiques de Microsoft, et recommande ODF, un format du logiciel libre ! Une bataille homérique avait déjà eu lieu il y a quelques années entre l’éditeur (...)

Journal Utilisation des formats (PDF, ODF, OOXml et fichiers binaires) au sein de l'administration

Posté par . Licence CC by-sa
11
14
mai
2015

Bonjour,

Vous souvenez du RGI 1.0 ? Notamment le chapitre 3.2 qui parle des formats composites (page 60) préconise l'usage du PDF, de l'ODF et de l'OOXML.

Je me suis demandé si 6 ans après les services publics mettaient en pratiques ces recommandations.

J'ai donc fait une recherche sur bing et sur google et leur demandaient le nombre de fichiers présents sur différents sites web de la puissance public avec une requête de type:
filetype:PDF site:linuxfr.org

Voilà le résultat: http://ovh.to/UsFyv5C (...)

Contribuez au Référentiel Général d'Interopérabilité v2.0 français

Posté par . Édité par ZeroHeure, Benoît Sibaud, Nÿco, palm123 et Nils Ratusznik. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
26
29
avr.
2015
Technologie

L'État français modernise son Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI). Comme il n'a pas la science infuse, il demande aux spécialistes du terrain de donner leur avis sur le brouillon de ce qui deviendra la version 2.0 : appel public à commentaires RGI.

Attention ! La période de consultation se finit le 15 mai.

Si vous êtes expert(e) dans un domaine ou bien simple utilisateur et que vous souhaitez promouvoir l'interopérabilité (dans la mesure du possible avec un format ouvert et documenté) et ne pas vous retrouver sur Linux/*BSD à devoir lire des formats propriétaires et fermés venant de l'administration mais inutilisables, alors votre avis est le bienvenu.

Notez que l'AFUL et l'April ont ouvert un framapad pour coordonner tout cela.

À noter aussi une consultation de l'Autorité de la Concurrence : voir en fin de seconde partie de la dépêche.

Journal L'appel du 7 avril 2015 : Référentiel Général d'Interopérabilité

Posté par . Licence CC by-sa
38
23
avr.
2015

Bonjour,

À TOUS LES FRANÇAIS

L'État Français modernise son Référentiel Général d'Interopérabilité alias RGI.

Comme il n'a pas la science infuse, il demande aux spécialistes du terrain de donner leur avis sur le brouillon de ce qui deviendra la version 2.0:
Appel public a commentaires RGI

/!\ Attention /!\ La période de consultation se fini le 15 mai[1], c'est-à-dire dans 3 semaines.

Si tu es expert dans un domaine ou bien simple utilisateur et que tu souhaites promouvoir l'interopérabilité (...)

LibreOffice 3.6 est sorti

Posté par (page perso) . Édité par Benoît, Jiehong, baud123, Nÿco, reno, navaati, Florent Zara, nonas, Benoît Sibaud et Strash. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags :
36
10
août
2012
Bureautique

LibreOffice, jeune branche du projet OpenOffice.org, vient tout juste de fleurir pour nous offrir sa version la plus récente. Un chemin certain a été parcouru par rapport à son grand frère, l'écart se creuse plus ou moins, mais force est de constater que l'activité du projet ne faiblit pas d'un chouïa : le blog de Michael Meeks donne un aperçu détaillé du processus de développement.

Cette nouvelle mouture nous apporte un lot de nouveautés dont les plus importantes sont détaillées dans la suite de cette dépêche.

Notons que cette version n'est que l'amorce de la 3.6.1. C'est cette dernière qu'il sera conseillé d'utiliser en production.

Petites brêves : ODF et Cassandra

Posté par (page perso) . Édité par Nils Ratusznik, Brndan, Nÿco et khalahan. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
23
28
avr.
2012
Technologie

Apache Cassandra 1.1 est sortie

La base de donnée NoSQL de la fondation Apache est sortie en version 1.1, cette base de données est destinée à stocker beaucoup de données sur une architecture distribuée tout en étant tolérante aux pannes et offrants de grandes performances.

Les nouveautés sont un cache amélioré, une amélioration du langage de requête CQL (Cassandra Query Language, un sous-ensemble de SQL), un contrôle du stockage, une intégration d'Hadoop, un contrôle du répertoire des données et une amélioration de la montée en charge.

Microsoft Office 15 prendra en charge ODF 1.2

Microsoft a annoncé à la conférence ODF plugfest, hébergée par Microsoft, que sa suite Office intégrerait la gestion d'ODF 1.2 dans sa version 15

Le gouvernement hongrois soutient le développement d'ODF

Le gouvernement hongrois a annoncé investir 370 millions de Forints (environ 1,25 millions d'Euros) dans le développement d'applications utilisant le format ODF. La somme sera répartie entre le département d'informatique de l'université de Szeged et la société Multiráció qui développe EuroOffice, une suite bureautique issue d'OpenOffice.

OpenDocument 1.2 normalisé par l’OASIS

39
11
oct.
2011
Bureautique

L’organisme de normalisation OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards) vient de ratifier les spécifications du format ouvert de bureautique Open Document (ODF), en version 1.2.

Petit rappel historique :

  • mai 2005, OpenDocument 1.0 normalisé par l’OASIS ;
  • mai 2006, OpenDocument 1.0 normalisé par l’ISO (ISO/IEC 26300:2006) ;
  • février 2007, OpenDocument 1.1 normalisé par l’OASIS ;
  • 5 octobre 2011, OpenDocument 1.2 normalisé par l’OASIS ;
  • actuellement OpenDocument 1.1 est en cours d’évaluation par l’ISO (qui ensuite devrait s’attaquer dans la foulée à la version 1.2).

ODF 1.2 est déjà disponible (en tout ou partie) dans les logiciels bureautiques libres Abiword, Calligra, Gnumeric, LibreOffice, Apache OpenOffice.org.

Parmi les nouveautés, les signatures numériques, du Web sémantique et le langage pour tableur OpenFormula.

Au passage, rappelons l’existence de deux correcteurs grammaticaux libres pour la langue française pour LibreOffice et OpenOffice.org, sous forme d’extensions (ça serait aussi pratique comme extension dans un navigateur d’ailleurs) :

  • Grammalecte (en Python) ;
  • LanguageTool (en Java).

La spécification d’ODF 1.2 est terminée

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
45
12
mai
2011
Bureautique

Avec pas mal de retard, puisque l'information date du 25 mars 2011, nous pouvons enfin dire que la norme de OpenDocument 1.2 est finalisée. Il semblerait qu’il reste quelques détails administratifs, mais techniquement parlant cette norme est terminée.

Il a fallu pas moins de 4 ans de travail à l’OASIS (Organization for the Advancement of Structured Information Standards — Organisation pour l’Avancée des Standards d’Information Structurée) pour finaliser cette norme. Une grande part du retard a été probablement induite par le fait que les experts sur le sujet ne sont pas très nombreux et ont dû corriger la norme Microsoft OOXML.

Le Référentiel Général d'Interopérabilité enfin publié, mais...

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
33
15
juin
2009
Technologie
Le Référentiel Général d'Interopérabilité (RGI) vient d'être officiellement publié. S'il contient des points très positifs, il montre aussi de très nombreuses et sévères régressions par rapport aux versions antérieures. En particulier, à part une dizaine de règles triviales, le RGI n'impose plus rien : aucune norme, ni aucun standard n’est interdit, ni déconseillé (page 7/119), contrairement à l'ancienne version (page 6/105) où l'on avait une graduation de quatre niveaux allant d'obligatoire à interdit.

L'un des points les plus attendu est le statut des formats ODF et Open XML. On le trouve page 61 où l'on peut lire :
... il est RECOMMANDÉ d’utiliser un format de document basé sur le langage XML et dont les spécifications sont normalisées par l'ISO.
... Le format Office Open XML est un format bureautique basé sur XML. Il supporte nativement une partie des formats binaires bureautiques existants. Il n’existe pas à ce jour d'implémentation de cette norme.

Ceci est fort différent de l'ancienne version : Il est INTERDIT de faire une migration depuis le format bureautique couramment utilisé par une organisation, vers un format autre que le format ouvert Open Document..

On pourra retenir à l'actif de ce document l'avant propos sur l'interopérabilté bien qu'il soit en retrait par rapport à la définition de Wikipedia. Toujours dans les bons points, à la fin de l'avant-propos, on évoque une convergence avec l'IEF (European Interoperability Framework) dont le but est d'obtenir l'interopérabilité des systèmes d'information européens.

Il existe quelques règles triviales qui reviennent à enfoncer des portes ouvertes. Elles imposent les protocoles internet universellement adoptés : courrier (SMTP, MIME, POP3 ou IMAP pages 75-77), annuaire LDAP, IPv4.NTP, HTTP... Enfin, on pourra remarquer que Vorbis et Flac ne sont pas (encore) recommandés, que Zip est le seul format de compression connu et que le XML est recommandé en laissant dans le flou la structure de son contenu.

Pour terminer, on pourra regretter que la rédaction du RGI ne soit plus assurée par des fonctionnaires compétents mais sous-traitée, ce qui revient aussi à sous-traiter les compétences.

Référentiel Général d'Interopérabilité: Nouvel appel à contributions

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
0
26
mai
2006
Communauté
L’ordonnance n° 2005-1516 du 8 décembre 2005 concerne les échanges électroniques entre administrations et entre administrations et usagers. Elle prévoit un référentiel général d’interopérabilité (RGI) spécifiant les règles, normes et standards à utiliser.

La Direction Générale de la Modernisation de l'État, DGME, au ministère des Finances, héberge Adèle, service de développement de l'administration électronique. Elle a lancé lancé le 21 avril un appel à commentaires pour recueillir l’avis des acteurs sur les règles d'interopérabilité des trois volets du RGI : interopérabilité technique, organisationnelle et sémantique. Depuis cette date, il s'est produit un évènement important : le format OpenDocument a été approuvé par l'ISO.

Wiki RGI est un projet de rédaction collaborative pendant la phase d'appel à commentaires des règles qui composeront le Référentiel Général d'Interopérabilité. C'est sur ce travail que se joue l'avenir de l'administration française.

Cette très heureuse initiative n'a actuellement reçu que trop peu de contributions, ce qui est très dommageable. C'est pourquoi nous sommes tous appelés à prendre le temps de lire cet appel à commentaires et à y répondre de notre mieux. C'est une occasion unique que nous devons saisir impérativement. L'avenir des logiciels libres en France en dépend.