Journal Microsoft annonce que Windows 11 sera équipé de Gnome 3

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
14
1
avr.
2016

La onzième mouture du système d'exploitation de la firme de Redmond sera équipée de Gnome 3, en lieu et place du vieillissant Desktop Windows Manager (DWM). J'ai eu le privilège d'interviewer à ce sujet Satya Nadella le CEO de la société à la fenêtre, et laveur de carreaux pendant ses loisirs (spécialisé dans les BMW décapotables).

Michael C'est une annonce très surprenante. On voit bien qu'elle s'inscrit dans le changement d'attitude par rapport au logiciel libre que vous avez insufflé à voter société depuis que vous êtes arrivé aux commandes. Mais n'avez-vous pas peur d'en faire trop? Que va dire Madame Michu?

Satya Nadella Not at all! Pas du tout! C'est en réalité la suite d'une évolution logique débutée il y a très longtemps avec la création de Windows NT. Ce que peut de monde ne sait, c'est que j'étais en binôme avec Linus Torvalds à l'université de Helsinki en 1993. Il était très impressionant! Alors lorsqu'après le désastre de COMDEX le 20 avril 1998 Bill Gates m'a demandé quelles nouvelles directions nous devions suivre pour que cela ne se reproduise pas, je lui ai montré Linux: il a tout de suite été conquis. La compatibilité a toujours été notre priorité à Microsoft, on a donc découpé l'OS en une myriade de composants, créé des interfaces propres entre elles et remplacé un-à-un tous ces composants par des morceaux du noyau Linux. Seule notre pile TCP/IP fait exception elle vient de BSD parce que nous voulions un produit server ready avant d'être desktop ready afin de pouvoir le tester tranquillement en production sans empêcher Madame Michu de faire du Word, de l'Excel et surtout du Power Point. Avec XP nous avons modifié le statut d'expérimental à confirmé pour cette technologie, et plus de 15 ans plus tard, Linux, heu je veux dire Windows, est enfin prêt pour le desktop. Isn't it amazing?

M. Oui c'est épatant. Mais pourquoi piocher dans l'écosystème Linux alors que vous aviez acheté Xenix des années plus tôt?

S. N. Je ne veux pas m'immiscer dans les détails de la politique d'Europe centrale, mais de 1981 à 1983, tout le code de Xenix a été réécrit en notation hongroise et les entiers de taille constante ont été remplacés par des BYTE, WORD et DWORD. C'était inutilisable! Et comme le serveur CVS abritant l'historique des fichiers est tombé en rade pendant une défragmentation, il a fallu tirer un trait sur le passé. Mais je ne regrette rien.

M. Ne le prenez pas mal, mais il me semble que vous avez une trame IP de retard: rénover son système en le basant sur une architecture de type Unix, on l'a déjà vu avec Mac OS X. Que répondez-vous à vos détracteurs qui prétendent que Microsoft n'innove plus?

S.N. Ceux-là je les renvoie à leurs livres d'histoire! Windows NT Chicago est sorti des années avant Mac OS X, comme d'habitude c'est Steve Jobs qui nous a copiés, mais ce grand sachem de la communication arrive toujours à faire passer du réchauffé pour de la cuisine du jour. Mais un jour cette pomme se dégonflera comme une baudruche, et on verra bien…

M. Oui, je vois, mais si vous voulez bien, revenons en à Microsoft et à Windows 11. Qu'est-ce qui a motivé le choix de Gnome 3? KDE, XFCE, CDE, ou Window Maker auraient tout aussi bien fait l'affaire et auraient présenté des options plus sûres.

S.N. Nous avons bien-sûr étudié toutes les options possibles, mais les développeurs de Gnome 3 ont été particulièrement efficaces et ont supprimé toutes les options inutiles, et à la fin il ne restait qu'un choix possible: Gnome 3.

M. Et bien cette entretien touche à sa fin, merci monsieur Nadella. Peut-être voulez-vous dessiner l'avenir de Windows en quelques mots?

S.N. Oui bien-sûr. Nous pensons noyauter la Mozilla Foundation. D'une part par souci de vengeance pour qu'aucun code issu de Netscape ne tourne plus dans le monde. On pensait s'en être débarrassé à la fin des années 90, mais leur flèche du Parthe a fait mouche. D'autre part pour nous protéger d'Alphabet, le nouveau nom de google. Il ne vous a pas échappé que Firefox vient après Edge ou Explorer dans le dictionnaire…

Propos (pas vraiment) recueillis par Michael.

  • # Coin coin

    Posté par . Évalué à 4.

    Les rédacteurs du Canard se seraient-ils égarés ici ?

    • [^] # Pan pan

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Cette interview est affectueusement dédiée à Frédéric Pagès. :)

    • [^] # Re: Coin coin

      Posté par . Évalué à 2.

      Pendant ce temps en Chine, le poisson d'avril a été interdit - selon eux, c'est une valeur occidentale incompatible avec leur culture.
      "Like democracy and free speech, it is a Western concept that simply isn't welcome here."'April Fools' Day' is not consistent with our cultural tradition, or socialist core values," state news agency Xinhua announced on social media Friday."

      http://www.nytimes.com/2016/04/02/world/asia/china-april-fools-day-xinhua.html

  • # వ్యాఖ్యను

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Sacré సత్య నాదెళ్ల toujours le mot pour rire !

  • # Et Apple annonce que OSX sera bientôt porté pour le rPI

    Posté par . Évalué à 2.

    Quand je pense que personne n'a remonté cette information ….

  • # Trop gros, passera pas

    Posté par . Évalué à 0.

    Et ce dès le titre …

    "Gentoo" is an ancient african word, meaning "Read the F*ckin' Manual". "Gentoo" also means "I am what I am because you all are freaky n3rdz"

    • [^] # Re: Trop gros, passera pas

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Je ne comprends pas trop ta remarque: il n'y a visiblement aucun effort de ma part pour faire passer le texte pour un entretien véridique, (bien au contraire)!

    • [^] # Re: Trop gros, passera pas

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Dans le genre « poisson très gros, pas discret », mais super bien réalisé, il y a ceux d’Apertus :

      Pour ces poissons-là, à aucun moment il n’est attendu que quelqu’un tombe dans le panneau, mais ils jouent le jeu jusqu’au bout, et au final, l’exercice est plaisant : ils se sont bien amusés à réaliser leur poisson, et je me suis bien amusé, et à chaque fois je me demande jusqu’où ils vont aller. Et puis bon, il y a une part de naïveté qu’on perd en grandissant, et peut-être qu’en fait à l’école la maîtresse elle laissait « l’air de rien » se laisser coller un poisson dans le dos par un élève, pour la joie de savoir que cet élève aura au moins cette fois fait l’expérience de la réussite et de la fierté, à l’école, et l’institutrice sait que ça n’a pas de prix.

      Beaucoup de poissons ne prennent pas le parti de pouvoir vraiment tromper un lecteur, mais le lecteur donne à l’auteur la permission de se laisser aller à son imagination, et il faut reconnaître que beaucoup de poissons ne trompent peut-être personne mais sont de chouettes exercice de rédaction, vraiment bien travaillé, et que lire un texte bien fait, c’est plaisant. Souvent, le fait que le lecteur soit complice de l’auteur n’entache pas ce plaisir de lecture, finalement tout le monde est d’accord pour se faire plaisir. Alors oui, se faire avoir est une chouette expérience, mais si seuls les bluffs réussis étaient permis, on ne se permettrait pas autant de plaisir.

      Bref, et en fait, pour le dernier poisson Apertus, vu qu’il a été réalisé avec le produit qu’ils développent, en fait il y a une part du discours qui n’est pas du bluff.

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.