Journal Oolite : un pare-feu dans l'espace

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
34
27
mai
2015

OOlite vient de sortir aujourd'hui dans la version 1.82. Alors, disons le de suite, je ne vais pas parler d'une suite bureautique libre, mais d'un jeu de navigation spatiale, inspiré par un jeu ayant eu un grand succès dans les années 80 : Elite_(jeu_vidéo)

Alors qu'est-ce qu'on peut dire sur le jeu ? Déjà, il est basé sur les librairies gnustep. Quoi ? Sérieux ? Déjà je suis impressionné que ça existe encore, mais alors qu'on décide de l'utiliser pour en faire un jeu… Pourquoi pas après tout ! Ensuite les graphismes sont assez inégaux : la partie 3D cohabite avec des interfaces qui essaient de rester fidèles au jeu original, et ça donne ça :

Capture d'écran

Au niveau du jeu, c'est un jeu sans fin, dans un monde plutôt ouvert. On peut acheter des marchandises dans une station, les revendre dans une autre, naviguer entre les stations et combattre des vaisseaux. On peut aussi choisir d'attaquer les vaisseaux pour voler leur marchandises et les revendre dans des stations, ou attaquer des voleurs pour récupérer leur marchandises en restant dans la légalité et gagner une prime quand on les tue. Une fois qu'on a de l'argent on peut améliorer son vaisseau ou en changer, et acheter des marchandises avec ce qui nous reste pour recommencer a nouveau. Mais ça m'a l'air passionnant ton truc ! En fait pas trop, on finit par se lasser quand même au bout d'un moment… En fait le jeu est volontairement resté simple et peut tourner sur des petites machines, mais cela se ressent dans le jeu.

Pour tous vous dire, le jeu est tellement ennuyeux que les utilisateurs préfèrent coder des extensions plutôt que de jouer au jeu lui même. (Enfin je crois, vu le temps qu'ils passent pour modifier le jeu en profondeur, c'est qu'il doivent d'avantage s'amuser en codant qu'en jouant) :

  • de nouveau vaisseaux
  • de nouveaux graphismes
  • des nouvelles missions

Ça marche tellement bien que le jeu propose une interface pour les télécharger depuis l'écran principal. Tout est scriptable les devs du projet ont tellement la flemme de coder qu'ils préfèrent laisser ça aux joueurs, pour modifier les actions des touches du clavier, il est nécessaire suffit de prendre le fichier Resources/Config/keyconfig.plist et le copier dans le répertoire Addons pour le modifier. En fait, tout fichier de conf fourni peut être substitué, étendu ou supprimé par une extension : les ressources (modèle 3D, texture), les données de paramétrage, ou les scripts (fonctionnement de l'économie, AI…)

On se retrouve donc avec des extensions qui réordonnent le système solaire pour le rendre plus réaliste, ou des textures de planètes faites avec le vénérable povray, des extensions pour ajouter de nouvelles missions, telles les chasseurs de primes, ou les contrats d'escorte (non ça n'est pas ce à quoi tu penses !) ou encore des redéfinitions des systèmes politiques.

Ah oui, et puis au passage, le jeu à même gagné un relooking complet :

navigation

Bref, Oolite mérite qu'on n'en reste pas à la première impression, et que l'on prenne un peu le temps pour le tester. Et au passage, la page du projet sur github indique comment compiler le projet sous debian, si ça n'est pas une incitation… Par contre, pour ceux qui veulent le compiler eux même, si au démarrage le jeu ressemble à ça, c'est que vous avez mal configuré ipot :

Capture d'écran

Bon troll^C jeu !

  • # Super !

    Posté par . Évalué à 9.

    Au début des années 90, sur mon vénérable Atari 520 STe, j'avais vraiment beaucoup accroché à son successeur : Frontier Elite II. Je me souviens avoir passé des heures à y jouer, jusqu'au jour où mon cousin — à qui je venais de faire découvrir le jeu — a temporairement emprunté le manuel utilisateur (pour le photocopier) qui servait à fournir les codes aléatoires de déverrouillage du jeu… :'(

    C'est avec grand plaisir que je vais donc essayer cette resucée libre !

  • # Pioneer

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Il y a aussi Pioneer, fortement inspiré de Frontier.

    La version de dev de Pioneer est fantastique.

    Et, dans un genre différent : Vega Strike
    Mais c'est différent parce qu'il n'y a pas vraiment de "vol". Ce n'est pas newtonien contrairement à Frontier, Oolite ou Pioneer.

    • [^] # Re: Pioneer

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      J'avais testé vega strike il y a bien longtemps, et le jeu m'avait donné l'impression d'être bien buggué. Peut-être faudrait-il le retester également.

      J'ai découvert Pionneer en me renseignant un peu sur Oolite, il faudrait que je l'essaye, il m'a l'air intéressant, merci !

    • [^] # Re: Pioneer

      Posté par . Évalué à 2.

      Autre grosse différence : VS propose du multijoueur (comme Freespace et ses dérivés, je dirais), alors que Pioneer/Oolite non.

    • [^] # Re: Pioneer

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Dommage pour ceux qui utilisent une distro approved by RMS© (Trisquel dans mon cas) :

      erreur OpenGL : http://pioneerwiki.com/wiki/FAQ#The_game_crashes_after_the_loading_screen._I.27m_using_ATI_free_drivers_on_GNU.2FLinux.

      au lancement du jeu :(

      • [^] # Re: Pioneer

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Autre problème pour moi, ma carte 3d ne semble plus compatible avec les dernières versions du jeu… et le seul binaire qui semble dispo de cette époque révolue est pour windows.

        Je ne me vois sortir le compilateur ce soir… tant pis.

      • [^] # Re: Pioneer

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Les firmwares non libre d'AMD sont approuvés par RMS ?

        Sinon, aller piquer les implémentations ailleurs https://packages.debian.org/sid/misc/libtxc-dxtn-s2tc-bin , ça doit marcher.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Pioneer

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est du Intel que j'ai, mais le problème est le même.

          Oui il suffirait sans doute d'aller piquer les paquets d'une autre distro, mais d'un autre côté si j'ai choisi une distro 100% free ce n'est pas pour la pourrir de machins non-free! :D

          • [^] # Re: Pioneer

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            C'est dans la section main de Debian, donc je ne vois pas d'où tu sors que c'est du non-free (même au sens de RMS). Le probème du s3tc, c'est uniquement les brevets, rien à voir avec la liberté du code. De plus, le paquet que j'ai cité est une implémentation moins performante mais non soumise au brevet, donc, je ne vois vraiment pas le problème.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: Pioneer

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              (Oui en effet, et j'ai bien le paquet libtxc-dxtn-s2tc-bin installé mais cela ne fonctionne pas de toute façon)

  • # Pavillon noir

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    D'abords, bravo pour la dépêche… bien écrite et avec humour.

    Je suis bien trop jeune pour avoir connu ce jeu (27 ans), mais j'ai beaucoup joué à un autre, Pavillon noir, au gameplay très similaire. Ce jeu se déroulait, par contre, dans un univers de piraterie, dans les Caraïbes.
    J'en rêve souvent la nuit, tellement c'était trop cool !

    Quelqu'un sait si quelque chose de la sorte existe en libre, pour gnu/linux ?

    Sinon, je vais devoir m'essayer à Oolite. :-)

  • # navigation spatiale et combat

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour

    La navigation spatiale est-elle réaliste (physique n-corps), semi-realiste (physique 2 corps, à la Kerbal Space Program) ou pas du tout réaliste (trajet en ligne droite etc, comme dans quasi tous les jeux et tous les films) ?

    Si c'est autre chose que "pas du tout réaliste", comment se gèrent les combats ? On se met sur une trajectoire d'interception, on attend une orbite complete, au moment de l'interception on tire puis on attend une orbite entière pour recroiser à nouveau notre cible ?

    PS : Kerbal Space Program est le meilleur jeu du monde. Il est sorti en 1.0 dernièrement et il y a une version officielle sous Linux qui marche très bien.

    • [^] # Re: navigation spatiale et combat

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La navigation n'est pas du tout réaliste, on se dirige au joystick en pointant la direction, et le vaisseau fonce droit dans sa trajectoire…

      J'ai entendu parler Kerbal Space Program en cherchant à comprendre de quoi parlait xkcd, mais n'ai jamais pris le temps de le tester. On reste quand même dans le jeu ou passe-t-on dans le monde des simulateurs ?

      • [^] # Re: navigation spatiale et combat

        Posté par . Évalué à 3.

        KSP est un jeu réaliste : la physique (à 2 corps, sinon ce serait ingérable) est tout à fait correcte, donc si tu veux tu peux faire de savant calculs pour optimiser tes trajectoires et bénéficier d'assistance gravitationnelles, mais tu peux aussi très bien tout faire au doigt mouillé, empiler toujours plus de boosters et espérer avoir assez de carburant pour pouvoir revenir.
        Ce jeu a réussi le tour de force de rendre passionnant les missions de sauvetage pour récupérer les missions précédentes.

    • [^] # Re: navigation spatiale et combat

      Posté par . Évalué à 2.

      Non, c'est même un gros défaut de oolite à mon avis, la physique est même franchement débile (pas de gravité, pas d'inertie, ça se comporte comme un avion, en gros : on coupe les moteurs et ça ralentit, on remet les moteurs et on accèlère jusqu'à une vitesse max). On a une sorte d'hyperdrive qui ne fonctionne qu'à distance des autres vaisseaux, et qui n'arrête pas de se couper quand on en croise un, c'est assez énervant.

      Ça serait vraiment bien qu'il puisse exister un mode à la physique un tout petit peu plus réaliste, même éventuellement sans la gravité : au moins que le vaisseau respecte les règles de base de l'inertie, par exemple…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.