Journal tontoncloud, tentative d'auto-hébergement #pourlesnuls.

26
15
avr.
2013

TONTONCLOUD

J'habite dans un coin paumé depuis quelques années maintenant. Une sorte de tiers monde numérique ou le paysage est aussi beau que la bande passante est faible. C'est pour cela que j'ai pris l'habitude de déporter plus ou moins tout ce que je peux sur un VPS: Pages web, vpn, serveur de mail, hébergement de fichiers avec ownCloud, synchronisation des contacts avec mon téléphone, téléchargements, podcasts, flux rss…

Après un sondage rapide auprès de ma tata et de mon cousin, je suis arrivé à la conclusion que la population des non informaticiens intéressés par la possibilité d'avoir ses fichiers dans les nuages comme on dit n'était pas nulle. Je me suis retrouvé donc à faire pour mes amis ce que je faisais pour moi même: Leur donner un compte ownCloud sur ma VM et ajouter leurs demandes à ma liste de téléchargements automatiques (un script bien pratique qui récupère les nouveaux podcasts que j'écoute régulèrement). La place venant à manquer, j'ai commencé à regarder du coté des serveurs dédiés.

Tontoncloud est donc la suite logique: Un serveur dédié proposant des VPS avec ownCloud préinstallé ainsi que d'autres applications venant s'y greffer.

Je m'adresse à des non-informaticiens, il faut rester simple pour n'être pas qu'une énième offre de VPS. L'ajout et la suppression des applications se fait en un clic.

Sans compter ownCloud qui gère énormément de choses (contacts, calendrier, synchronisation, partage de fichiers), les applications sont peu nombreuses pour le moment: Un serveur MLdonkey qui fait office de station de téléchargement (HTTP, Emule, Torrent, …) et un script de téléchargement automatique de podcasts.

Les prochaines applications sur la liste sont un lecteur RSS (je suis un utilisateur ravi de tt-rss depuis longtemps), un VPN et/ou un proxy http, un client mail, un CMS (peut être wordpress, ou quelque chose de plus simple). Je suis ouvert aux suggestions. Le plus compliqué étant de packager l'installation et la configuration pour être effectuée en un click.

Et la sécurité ? Les utilisateurs ont leur propre vm, ils sont les seuls à accéder à leurs données, ils ont juste à me croire sur parole comme n'importe quel hébergeur… pour le moment. Le chiffrement des données n'était pas encore disponible dans la dernière version d'ownCloud (5.0.4), mais il est promis pour avril.

(premier journal ! woohooo !)

  • # et le nom?

    Posté par . Évalué à 8.

    J'aurais bien choisi Dans Ton Cloud, pour faire des réparties pleines de finesse et de bon goût.

    • [^] # Re: et le nom?

      Posté par . Évalué à 8.

      sous-titre du site web : « "Dans Ton Cloud" était pas libre alors… »

  • # Hébergé chez toi?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Lapin compris le rapport avec la bande passante?

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

  • # Informations supplémentaires??

    Posté par . Évalué à 2.

    Techniquement, ce que tu proposes et prévois s'approche beaucoup de ce que fait Yunohost (annoncé sur LinuxFr) : installation d'applications en un clic, présence d'OwnCloud,…
    Tu t'es basé sur cette distribution?

    • [^] # Re: Informations supplémentaires??

      Posté par . Évalué à 4.

      Non, je l'ai découvert plus tard mais effectivement je me reconnais beaucoup dans ce qu'ils cherchent à faire.

      De ce que j'ai compris, Je suis parti dans une direction différente. Yunohost tient sur une machine qui gère les différents utilisateurs, alors que de notre coté, VM, IP et sous-domaine sont propres à chaque utilisateur.

  • # auto hébergement

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    L'auto hébergement, c'est quand on s'héberge soit même.

    http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: auto hébergement

      Posté par . Évalué à 10.

      Non je pense que c'est lorsque quelqu'un vit dans sa voiture.

    • [^] # Re: auto hébergement

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour être précis, le titre se terminait par " pourlesnuls " (et commençait par "tentative").

      À l'heure actuelle, ce projet est un groupe d'amis qui ont décidé de maîtriser leurs données. Effectivement, le serveur n'est physiquement dans la maison d'aucun d'entre nous. Peut-on appeler auto-hébergement un serveur dédié que l'on a loué ? J'ai envie de dire oui. Par esprit de contradiction.

      • [^] # Re: auto hébergement

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Peut-on appeler auto-hébergement un serveur dédié que l'on a loué ?

        Dans ce cas je suis propriétaire de mon appart en colocation!

        http://devnewton.bci.im

        • [^] # Re: auto hébergement

          Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 15/04/13 à 16:40.

          Je dirais que tu es au moins propriétaire des meubles et que tu peux mettre ceux de ton choix, contrairement à une chambre dans l'hôtel GMail par exemple…

        • [^] # Re: auto hébergement

          Posté par . Évalué à 2.

          Dans ce cas je n'héberge pas ma tata de province pour les vacances, mais je mutualise le canapé de mon appart de location!

        • [^] # Re: auto hébergement

          Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 15/04/13 à 16:53.

          Si tu pars sur cette logique, un locataire ne peut jamais s'auto-héberger : en effet, le serveur étant chez ton propriétaire (tu ne fais que louer cet appart, tu n'es pas propriétaire), tu héberges chez ton propriétaire, impossible de dire que tu fais de l'auto-hébergement. Et encore, ne parlons pas des gens ayant acheté un appart, qui ne sont que co-propriétaires des murs, donc ils sont exclus aussi faute d'être propriétaire en réalité.

          Rigolo cette définition d'auto-hébergement qui exclue les locataires (et encore plus les colocataires de logement) de leur logement ainsi que ceux ayant acheté un appart…

          Et ce sans compter la bêtise d'avoir alors qu'un seul site (à moins d'être propriétaire de 2 logements?), l'auto-hébergement défini par devnewton interdisant de mettre le backup chez un ami (on n'est pas propriétaire du logement de l'ami)

          Ou alors, l'auto-hébergement est surtout s'affranchir des sites centralisateurs (Google…). Ce qui est rigolo avec les gens qui disent s'auto-héberger, c'est que généralement, quand on leur demande de définir l'auto-hébergement, on se rend compte qu'ils s'auto-excluent de la chose!

          Bon courage pour trouver une définition objective qui n'exclue pas les locataires de leur logement mais excluent les locataires d'une place chez un propriétaire du serveur.

          • [^] # Re: auto hébergement

            Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 15/04/13 à 17:35.

            Il n'y a pas de définition légale et on s'en fout un peu des trolleurs qui cherchent à savoir si la planète Terre doit t'appartenir.

            Ce qu'on entends par auto hébergement, c'est par exemple avoir un serveur dans un placard à la maison, pas louer un service dans le cloud.

            http://devnewton.bci.im

            • [^] # Re: auto hébergement

              Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 15/04/13 à 19:22.

              pas louer un service dans le cloud.

              Donc un serveur loué et managé par soit même rentre aussi dans la définition.

              Il n'y a pas de définition légale et on s'en fout un peu des trolleurs qui cherchent à savoir si la planète Terre doit t'appartenir.

              Excuse-moi, c'est toi qui dénie au Mr le droit de parler d'auto-hébergement, je te demande donc quelle est ta définition puisque tu as l'air de vouloir définir qui a le droit ou pas de dire qu'il s'auto-héberge.

              Ou alors, tu peux accepter que lui aussi, il fait de l'auto-hébergement. La, le troll c'est toi, à refuser aux autre ce droit sans pouvoir dire quelle est la définition qui dirait que tu as raison et pas lui. Ou alors c'est que la définition est à la tête du client, pas très objectif…

              • [^] # Re: auto hébergement

                Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 15/04/13 à 19:32.

                Exactement! Comme il n'y a pas de définition objective possible, c'est moi qui attribue le label auto-hébergement!

                http://devnewton.bci.im

                • [^] # Re: auto hébergement

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Et apparemment, Zenitram pareil. Pour vous départager, je ne vois guère qu'une baston de pouces, à ce stade.

                  • [^] # Re: auto hébergement

                    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                    Pas besoin, il faut nous voir comme des agences de notation: avec le label AAA chez Devnewton & Poor, c'est l'assurance d'un autohébergement authentique avec PC recyclé avec debian stable dans un tiroir et RJ45 tiré à la main, alors que chez Zenitram Ratings, le AAA peut cacher un cloud Windows Azure.

                    http://devnewton.bci.im

                    • [^] # Re: auto hébergement

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Devnewton dixit. Je suis certain qu'en face on a un autre avis, tout aussi valide.

                      • [^] # Re: auto hébergement

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Une preuve de confiance : je me suis auto-retiré le label depuis que j'ai migré mon serveur sur un vps!

                        http://devnewton.bci.im

                        • [^] # Re: auto hébergement

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Que tu sois fidèle à ta définition t'honore, mais ce n'est pas sur ça que la question se pose. Si?

                • [^] # Re: auto hébergement

                  Posté par . Évalué à -1.

                  /me sors ses croquettes pour troll

                  Utilisons alors une définition d'une source habituellement crue à la lettre: auto-hébergement sur kikipedia

                  L'auto-hébergement nécessite :

                  un accès à Internet dépourvu de certaines restrictions techniques ou contractuelles, telles que les NAT de grande échelle ou les blocages de ports ;
                  un ordinateur allumé en permanence, configuré pour fournir des services.

                  Je vous laisse libre de troller sur cette superbe définition bien floue :D

          • [^] # Re: auto hébergement

            Posté par . Évalué à 3.

            Bon courage pour trouver une définition objective qui n'exclue pas les locataires de leur logement mais excluent les locataires d'une place chez un propriétaire du serveur.

            Je dirais qu'un auto hébergement c'est lorsque la machine se trouve dans un local où personne ne peux rentrer sans ton autorisation ou sans un mandat du juge. Ce qui fait que personne ne peut débrancher la machine du réseau sans ton accord ou, encore une fois, sans un juge.
            Le serveur qui se trouve chez moi (peu importe si je suis propriétaire) est auto hébergé car, que je sois propriétaire autant que si je suis locataire, personne n’a le droit de rentrer chez moi sans mon accord. (Que ce soit mon proprio si je suis locataire ou la police dans tous les cas si elle n’est pas passée par un juge)
            En revanche la machine qui se trouve chez mes parents n’est pas auto héberger car ma mère peut débrancher la machine quand elle veut (c’est déjà arrivé : elle voulait faire le ménage derrière le meuble et les fils la gênait) Et si la police voulait rentrer chez elle pour voir le serveur, rien ne me dit qu’elle les laisserait dehors sans avoir vu un mandat. Je suis d’accords pour dire que c’est ce qui s’en rapproche le plus : c’est ma môman, c’est pas une inconnue. Mais c’est pas de l’auto hébergement.

            Pour le mec en coloc, si le serveur est dans le salon (endroit commun) c’est pas plus de l’auto hébergement que mon serveur chez ma mère. Si la machine est dans sa piole (endroit privatif) c’en est sans aucun doute.

            Par contre le serveur, même dédié, qui se trouve on sait pas où et qui est dans un local auquel on a pas accès, avec la police qui n'a qu'a demandé poliment au monsieur à l'entrée pour rentrer. Là, clairement, c'est pas de l'auto hébergement. C'est la même chose qu'un blog chez free. On a juste un peu plus accès à la technique. Rien de plus.

            Qu’on se comprenne bien, je suis pas un extrémiste de l’auto hébergement. Ceux qui décide de prendre un serveur dédier font bien ce qu’ils veulent je m’en moque. Mais selon ma définition personnelle de l’auto hébergement, ça n’en est pas.

            • [^] # Re: auto hébergement

              Posté par . Évalué à 5.

              Donc si tu vis en couple, pas d’auto-hébergement selon toi ?

            • [^] # Re: auto hébergement

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Ce qui fait que personne ne peut débrancher la machine du réseau sans ton accord ou, encore une fois, sans un juge.

              EDF peut très bien te couper le jus, de la même manière qu'un hébergeur de machine (c'est pas contractuel dans les deux cas). Pareil pour ton FAI. Raté.

              Je dirais qu'un auto hébergement c'est lorsque la machine se trouve dans un local où personne ne peux rentrer sans ton autorisation ou sans un mandat du juge.

              Toi tu es célibataire sans enfants.
              Et si je loue seulement un emplacement chez un hébergeur, avec mon serveur acheté et avec une porte à clé dessus (le jus, c'est contractuel comme EDF pour toi), c'est bon?

              En revanche la machine qui se trouve chez mes parents n’est pas auto héberger car ma mère peut débrancher la machine quand elle veut

              Si on ferme à clé l'armoire chez la maman, avec contrat comme tu as avec ton EDF et ton FAI, c'est bon?

              Il y a des failles, mais bien tenté.

              • [^] # Re: auto hébergement

                Posté par . Évalué à 2.

                Pas tout à fait selon moi en fait. Cette définition c'est ce que j'ai compris et retenu de la conf de Benjamin Bayart "internet ou minitel 2.0". Lorsque qu'il vente les mérite de l'auto hébergement il explique que nous devrions être les seul à pouvoir couper du réseau notre machine.

                Je n'ai pas la prétention d'avoir réponse à toutes les questions. C'est juste que selon moi, et surtout d'après ce que j'ai entendu et compris dans la conf de Benjamin Bayart, si tu as une machine dans un local dont tu es le seul à avoir la clé c'est de l'auto hébergement. Peut importe si le local est acheté, loué, prêté, si c'est une maison, un appart, une entreprise ou un local dédié. Si la machine ne se trouve pas dans ce cas la, ca n'est pas de l'auto hébergement.

                Si un opérateur réseau te coupe la connexion parce que tu dis des trucs qui lui plait pas, tu peux changer d'opérateur. Ca n’empêche que c'est un autre débat : celui de la censure, et de la neutralité du net.

                Et détrompe toi j'ai une femme et une fille de 16mois. Sauf que si je m'auto héberge c'est aussi parce que m'a femme s'en fout ou qu'elle est d'accords avec moi. Quand on est marié on ne fait pas de trucs dans le dos de sa femme/de son mari (ou alors le mariage ne tiens pas longtemps en général). Donc pas de risque qu'elle me déconnecte par derrière.

                Quand à ma fille je ne lui laisse pas accès au serveur, pas plus qu'à la télé, à la pharmacie ou à la plaque de cuisson. Je te laisse deviner pourquoi.

                Pour finir, ma définition n'est pas parfaite j'en suis contient. Mais je trouve que c'est la meilleure que j'ai entendu. Si tu n'est pas d'accord, fait moi part de la tienne elle m'intéresse. Peut être en as tu une meilleure.

                • [^] # Re: auto hébergement

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Quand on est marié on ne fait pas de trucs dans le dos de sa femme/de son mari

                  Au contraire!

                  http://devnewton.bci.im

                • [^] # Re: auto hébergement

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Quand on est marié on ne fait pas de trucs dans le dos de sa femme/de son mari

                  Il y a beaucoup plus de couples mariés dont l'un des membres (ou les deux) font des trucs dans le dos de sa femme ou de son mari que pour les autres catégories de personnes…

                  Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

              • [^] # Re: auto hébergement

                Posté par . Évalué à 1.

                Et si je loue seulement un emplacement chez un hébergeur, avec mon serveur acheté et avec une porte à clé dessus (le jus, c'est contractuel comme EDF pour toi), c'est bon?

                Oui c'est bon. Si tu loues un placard qui ferme à clé (à condition d'être le seul à avoir le droit d'avoir la clé), le placard c'est chez toi. Qu'il se trouve dans un immeuble ou chez un hébergeur, c'est chez toi. La police ne rentre pas sans mandat. Donc si ton hébergeur laisse rentrer n'importe qui juste avec un grand sourire et un svp, ils n'irons pas plus loin que la porte de ton placard.

                Si je loue un box dans un garage en centre ville, le box c'est chez moi. N'importe qui peut rentrer dans le garage, mais ouvrir mon box c'est entrer par effraction. Si j'ai envie d'y faire poser une ligne adsl et une arrivée de courant pour y mettre un serveur ca me regarde.

  • # PLuXML

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    un lecteur RSS (je suis un utilisateur ravi de tt-rss depuis longtemps)

    +1

    un CMS (peut être wordpress, ou quelque chose de plus simple)

    regarde du côté de PluXML, j'ai migré mon blog dessus je trouve ça génial

    wind0w$ suxX, GNU/Linux roxX!

    • [^] # Re: PLuXML

      Posté par . Évalué à 0.

      Ils ont réglé leurs problèmes de sécurité ? Quand j'avais essayé, c'était pas glorieux.

  • # Machine d'auto-hébergement

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'avais pensé au départ à un Raspberry Pi, mais ça a l'air un peu lent: si on veut faire tourner du php + mysql, se sera seulement pour un usage personnel.
    Sinon, toujours dans la catégorie «très faible-conso», il a les solutions Odroid de hardkernel.com. C'est plus le même prix: si on ajoute la carte (processeur 4 cœurs, 2Go, ethernet, USB), le stockage (carte eMMC, sûrement plus durable qu'une sd card), l'alim et le boitier, on arrive à 150$ (plus frais de port, douane, frais bancaires). Apparemment on peut faire tourner Ubuntu dessus (à là base c'est pour du dev Android) avec notamment MySQL. C'est assez puissant pour lire de la vidéo HD (si on veut en faire boîtier multimédia).
    Ça me tenterait bien pour mettre un owncloud dessus, lire de la musique en streaming, uploader mes photos en vacances, et éventuellement pouvoir héberger des applications web qui sortent du couple PHP-MySQL (comme du Go, du NodeJS)…

    • [^] # Re: Machine d'auto-hébergement

      Posté par . Évalué à 2.

      J'anticipe sur demain.

      J'avais pensé au départ à un Raspberry Pi, mais ça a l'air un peu lent:

      Apparemment on peut faire tourner Ubuntu dessus

      Si tu cherches la perf, pourquoi installer un OS dont les paquets ont des tonnes de dépendances "non optionnelles" qui devraient l'être, ralentissant de ce fait le système?

      (allez, lâchez les inutiles :) )

      • [^] # Re: Machine d'auto-hébergement

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Il y a une option «Install a minimal virtual machine» dans Ubuntu (ce qui ne le restreint pas aux VM).

        • [^] # Re: Machine d'auto-hébergement

          Posté par . Évalué à 0.

          Mais ça ne change pas que les paquets ont des dépendances imposées, si? (vraie question, la dernière fois que j'ai testé ubuntu, c'était via backtrack 5, et je doute qu'ils aient bricolé les paquets, honnêtement… c'est juste un skin et quelques paquets supplémentaires sur une ubuntu)

  • # Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !

    Posté par . Évalué à 2.

    On aurait pu dire par exemple, où trouver les sources des scripts et leur licence? Quelle type de structure gère le service?
    Comment sait-on que ce n'est pas un nième SCAM (élaboré) qui vise à récupérer toutes mes informations personnelles?

    Je trouve le projet super et ne souhaite que sa réussite. Étant moi-même hébergeur du tonmailtoncloud de la famille, certains aspects m'intéressent vivement.

    • [^] # Re: Ah ! non ! c'est un peu court, jeune homme !

      Posté par . Évalué à 1.

      En tant que pratiquant farouche du logiciel libre je suis ravi pour une fois d'avoir la possibilité de rendre service à mon tour et à mon tout petit niveau. Il y a encore tellement à faire, mais j'ai prévu effectivement de publier les sources. Je comptais aussi faire un compte rendu un peu plus technique, sur les solutions choisies, les problèmes rencontrés, le serveur de virtualisation, la gestion des comptes utilisateurs, etc.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.