Journal Ma première classe LaTeX et ma découverte

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
17
22
sept.
2010
Cher Journal,

LaTeX est formidable, on ne le dira jamais assez. Ce compagnon typographique nous aide à structurer nos idées, il n'est pas qu'un petit Gutenberg personnel.
Pour la première fois, j'ai créé une classe de document, basé sur la classe plus solide nommée [article]. Je l'ai appelée Riesling. Elle sert d'abord pour mes besoins personnels et elle apporte un peu de couleur dans le monde gris de mes documents.

C'est un début. Grâce aux essais et erreurs rencontrés ces derniers jours, j'en sais assez (ce qui n'est pas lourd toutefois) pour pouvoir m'attaquer à un plus gros projet. Je m'expliquerai plus tard.

En téléchargement, la classe Riesling : http://linuxetleschoses.tuxfamily.org/Logiciels/riesling.php


Et comme j'ai aussi décidé de plaider pour la cause de LaTeX en SHS, un petit article dans le style "ma vie - mon oeuvre", mais qui peut sans doute faire son petit effet pour le néophyte :
http://linuxetleschoses.tuxfamily.org/Articles/latexshs.php
  • # J'ai cru

    Posté par . Évalué à 3.

    En lisant ton titre j'ai cru que t'avais fait une découverte inattendue (et c'est ce qui m'a fait venir ici). Là j'ai la même impression qu'à la fin de LOST : euh, z'êtes sûrs qu'il manque pas un truc ?

    Mais bon j'attendrai ton article sur ton plus gros projet. Pas de blagues, cette fois !!
    • [^] # Re: J'ai cru

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      @Quikeg : c'est ce que je craignais : les utilisateurs plus expérimentés que moi de LaTeX n'ont qu'un mot à dire: "bof" :)
      Mon autre projet est en fait de transformer un style (le style Bredele que j'ai créé il y a deux ans à l'intention de ceux qui désirent rédiger une thèse "à la française" en SHS). J'ai eu des retours et il faudrait bien sûr l'améliorer. J'ai l'intention d'en faire une vraie classe de document, mais qui soit facile d'utilisation tout de même, donc basée sur [book] avec des facilités comme par exemple la mise en page de la première page, avec des \newcommand un peu partout, ou encore la gestion de la bibliographie avec BibLaTeX que je commence à maîtriser. voilà voilà :)
  • # rendu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    et ils ressemblent à quoi les documents générés ?
    • [^] # Re: rendu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      @Jeanuel : j'ai placé sur le site un exemple en PDF
    • [^] # Re: rendu ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Et il faut bien avouer que c'est plutôt joli. On est loin des horreurs que produisent généralement les traitements de texte wysiwyg.
      • [^] # Re: rendu ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        +1
        C'est pas tout à fait les couleurs que je préfère, mais le résultat est vraiment sympa.
        Bravo et merci :-)
        • [^] # Re: rendu ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Je me permets d'apporter mon grain de sel, car y'a deux p'tites choses qui m'ont choqués dans le PDF d'exemple:

          1 ) la fond bleu clair au niveau du sommaire. Ça me paraît faire trop "gros". Mais bon, les goûts et les couleurs ...

          2 ) Sous \LaTeX, on trouve beaucoup d'extrémistes de la typographie préconisant de ne jamais faire des lignes de plus de 70 caractères en largeur. Cf par exemple page 6 du pdf dispo là-bas: [http://bertrandmasson.free.fr/?p=130]. Bizarrement plus le temps passe, plus j'ai tendance à penser qu'ils n'ont pas forcément tort.

          Cela dit, le reste de la mise en page est très propre et agréable à regarder. Bon boulot !
          • [^] # Re: rendu ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Merci :)

            Il y a d'autres jeux de couleurs dispos; pour tout dire, c'est peut-être là dessus que j'ai perdu le plus de temps. Sinon, j'ai un jeu de couleur entièrement dans 3 tons de bleu, hyper neutre, donc qui satisfera sans doute le plus grand nombre.

            Entièrement OK avec la largeur des pages. Ca se règle facilement avec Fancy. Je vais essayer de faire une option comme pour les couleurs, tiens.
          • [^] # Re: rendu ?

            Posté par . Évalué à 4.

            >> Sous \LaTeX, on trouve beaucoup d'extrémistes de la typographie préconisant de ne jamais faire des lignes de plus de 70 caractères en largeur.

            C'est pas une position extrêmiste, c'est une position pragmatique. C'est le résultat d'études qui montre qu'avec des lignes plus longues, les yeux fatiguent plus vite parce qu'ils doivent chercher plus longtemps le début de la ligne suivante. Si on pousse à l'extrême, en mettant des lignes très longues, on sait bien que si on n'a pas une règle, c'est très pénible de retrouver la ligne et ça coupe la lecture. 70 caractères, c'est juste la limite haute du pas-pénible.
  • # euh, en quoi ?

    Posté par . Évalué à 2.

    > Ce compagnon typographique nous aide à structurer nos idées

    bon il ne distrait pas la personne avec des outils de mise en forme (la barre de boutons gras italique souligné de Word et ses clones) mais euh sinon à part ça ?
    • [^] # Re: euh, en quoi ?

      Posté par . Évalué à 4.

      À part ça ?

      Ben rien de neuf sous le soleil, il faut toujours avoir soit un Ph.D., soit 2 ans de sa vie à perdre en lisant la documentation, pour comprendre comment créer un modèle de document \LaTeX.

      (comment ça on est pas vendredi ?)
    • [^] # Re: euh, en quoi ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Non non, on va relancer ce marronnier (qui se termine généralement en troll, bien que je suis certain que ce n'est pas l'intention de ce dernier commentaire).
      Simplement :

      Voilà plus de 500 ans que Gutenberg est né, et depuis l'invention de l'écriture, on n'a jamais cessé de penser à la manière dont on peut exposer des idées par écrit. L'invention d'un logiciel qui permette d'automatiser de manière très complète tout un savoir-faire de mise en page permet, par la voie électronique, de créer des documents qui obéissent aux règles typographiques communément acceptées (et qui changent elles-aussi d'ailleurs).
      Lorsqu'on écrit un texte la possibilité de pouvoir dire, au fil du document "ceci est un paragraphe", "ceci est une définition", "ceci est une partie", etc. permet d'avoir les idées claires sur ce qu'on écrit. Combien j'ai vu passer de textes déséquilibrés entre leurs parties, avec des paragraphes anarchiques, etc.
      Utiliser LaTeX pour écrire un texte (ou une présentation, par exemple avec Beamer) oblige littéralement l'auteur à structurer sa pensée pour qu'elle "rentre" dans les canons typographiques et la présentation claire que permet LaTeX.
      J'ai dit "nous aide à structurer nos idées", je n'ai pas dit qu'il les structurait à notre place.

      Alors, oui, une personne sérieuse, claire, exigeante et intelligente pourra toujours créer des textes parfaits avec un logiciel de traitement de texte. mais là n'est pas la question : LaTeX est vraiment fait pour écrire, et en particulier des documents longs. Autant l'utiliser.
      Quant à la gestion de la bibliographie, c'est simple: c'est ce qu'il y a de mieux. Rien que cela, c'est un argument suffisant, pour moi.

      (notez aussi que je ne parle pas des maths, etc.)

      Bon, il y a des polémiques forts improductives lorsqu'on commence à opposer LaTeX et les autres logiciels de traitement de texte comme OpenOffice.org Writer. Cela ne sert à rien. On utilise les deux. C'est juste que pour des documents de types articles ou livre, LaTeX est le plus approprié (mais, comme tout logiciel libre, il n'est pas exclusif).
      • [^] # Re: euh, en quoi ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        ... En fait je répondais à Gniarf (su r opposition traitement de texte vs LaTeX).

        Pour la réponse de Johands, je n'ai pas compris... En fait ma "découverte" c'est que c'est plutôt simple en fait, de créer une classe. Et oui, il faut prendre le temps, ca me paraît normal. On perd bien du temps à faire d'autres choses, pourquoi pas là?
        • [^] # Re: euh, en quoi ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Je suis juste très mauvais pour lancer des trolls.

          ... et ça fait aussi un bout de temps que j'essaie de me convaincre de bidouiller les thèmes \LaTeX. Mais si comme tu le dis ce n'est pas si compliqué, un fainéant tel que moi devrait surement y arriver ...
        • [^] # Re: euh, en quoi ?

          Posté par . Évalué à 2.

          non mais euh je ne vois toujours pas trop.

          > Lorsqu'on écrit un texte la possibilité de pouvoir dire, au fil du document "ceci est un paragraphe", "ceci est une définition", "ceci est une partie", etc. permet d'avoir les idées claires sur ce qu'on écrit. Combien j'ai vu passer de textes déséquilibrés entre leurs parties, avec des paragraphes anarchiques, etc.

          ok, tu fournis un plan, des cases, toto les remplit, LaTeX s'occupe du reste. éventuellement un support graphique comme LyX ou une moulinette Web quelconque permettra de ne pas voir une seule instruction LaTeX. ok. on a séparé la forme du contenu, et tant mieux.

          > Utiliser LaTeX pour écrire un texte (ou une présentation, par exemple avec Beamer) oblige littéralement l'auteur à structurer sa pensée pour qu'elle "rentre" dans les canons typographiques et la présentation claire que permet LaTeX.

          euh non, toujours pas. on peut faire n'importe quoi avec. je veux bien que la fourniture d'un modèle entraine une certaine structure du document et un certain rendu si on ne casse pas tout, mais "les canons typographiques et la présentation claire" c'est plus une qualité du rendu de LaTeX (et des modeles fournis) qu'autre chose

          j'utilise souvent juste un editeur quelconque (vi ou un notepad) et des * ou tabulation pour structurer. si besoin j'utilise un Wiki en local, pour en fait la syntaxe sous-jacente en dessous (juste une toute petite partie, genre titres emphase etc et listes ), le versionning, et les liens entre pages. je peux très bien remplacer un ! par un \titre et donc je ne vois pas que ce LaTeX m'apporte niveau structuration de mes idées si un outliner me suffit.
          • [^] # Re: euh, en quoi ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Et bien si tu as un logiciel qui te convient pour écrire tout un bouquin ou un article de plus de 15 pages, que tu t'y retrouves dans tes commandes et que tu as toute la structure de ton document en tête, c'est très bien :)

            Si tu peux te passer de dispositifs comme BibLaTeX et du format BibTeX pour gérer ta bibliographie, et si tu arrives à gérer tout seul les normes typographiques, c'est très bien aussi :)

            Tu es en train de me dire qu'à la place de \section{titre}, tu préfères faire **titre, c'est magnifique :) tu fais donc comme moi: tu indiques à ton logiciel la structure logique de ton texte. Alors oui, je peux surligner et mettre en gras pour bien séparer mon titre, mais si j'utilise \refsection pour scinder ma bibliographie à la section que je veux, ou que je décide de faire un index sémantique (qui implique d'avoir une structure d'argumentation sérieuse), je pense, personnellement, avoir plus de facilité avec LaTeX : en connaissant les commandes et parce qu'il a été fait pour cela et rien que pour cela, il m'aide à structurer mon texte. Tout comme ton système d'aide à la saisie de texte wiki ou autre te permet de structurer ton texte, mais de manière sans doute moins fine que LaTeX. Avec LaTeX on ne parle pas seulement de mise en page.
            Par exemple, rien que le fait d'indiquer "partie", "section", "sous-section", "paragraphe", au lieu de numéroter permet d'avoir une autre approche de son texte : "ha ceci est une sous section X de la section Y, je dois y mettre 3 paragraphes, qui traiteront de a, b et c. Tac. Sous-section suivante, paf; Je regarde mon index. Ah là j'ai oublié tel concept. etc."
            Je veux dire : c'est clair.
            Après, effectivement, on fait ce qu'on veut avec LaTeX. Mais il est plus facile d'utiliser la classe "article" pour rédiger un article, la classe "book" pour un livre, etc. Là ou c'est vraiment évident, c'est lors de l'utilisation de la classe Beamer.

            Et bien c'est la même chose, oui, d'utiliser un traitement de texte classique. On peut obtenir un très bon résultat. Mais il n'y a rien à faire: le fait de nommer ses commandes (c'est à dire la structuration du texte) et de les voir apparaître, rien que cela, ca aide beaucoup et ca ne "pollue" pas la vision du texte, bien au contraire.
            • [^] # Re: euh, en quoi ?

              Posté par . Évalué à 2.

              « Et bien si tu as un logiciel qui te convient pour écrire tout un bouquin ou un article de plus de 15 pages, que tu t'y retrouves dans tes commandes et que tu as toute la structure de ton document en tête, c'est très bien :) »

              À noter que certains bouquins, genre Programming Perl / Programmation en Perl, de Larry Wall & co, a été initialement écrit en utilisant uniquement la Perl POD (plain old documentation). Des filtres ont ensuite été utilisés pour que ça soit mis au format Latex ou Docbook, ou ...
            • [^] # Re: euh, en quoi ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Entièrement d'accord avec ce qui est écrit ci-dessus.

              Globalement, du "code" LaTeX, c'est très lisible et ça rend bien au final.

              Par contre, pour ceux qui comme moi ont dû rentrer des formules mathématiques à rallonge, relire la formule, c'est une gageure...
          • [^] # Re: euh, en quoi ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Ça ne t'a jamais géné (d'un point de vu intellectuel) de sortir un serveur web et un SGBD pour faire de la mise en page ? Tu n'a jamais entendu parler de markup languages comme markdown et txt2tags ?

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: euh, en quoi ?

              Posté par . Évalué à 2.

              bwaaaaaah ?

              y'en a bien qui lisent leur courrier avec, tu sais...


              non le coup de parler d'une interface web c'etait de préparer n cases nommées "partie", "section", "sous-section", "paragraphe", "définition" pour que toto respecte une structure prévue à l'avance

              la syntaxe utilisée dedans (ou pas) c'était pas la question (et sinon oui je connaissais les troucs que tu mentionnes)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.