Journal Sortie de Bredele 2.0

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
8
9
oct.
2010
J'ai le plaisir de vous annoncer la sortie de Bredele 2.0 sur Linux et les Choses [http://linuxetleschoses.tuxfamily.org/Logiciels/bredele.php]

Bredele, qu'est-ce? Aujourd'hui c'est une classe de document LaTeX, basée sur [book], permettant de mettre en page une thèse de doctorat (essentiellement en sciences humaines, mais pas exclusivement) selon les pratiques habituellement en cours en France. Les variantes peuvent facilement être adaptées.

Suite aux différents retours que j'ai eu au sujet de la première version (qui n'était qu'un fichier .sty lancé pour la première fois en 2008), j'ai décidé de créer cette classe, qui comporte entre autre plusieurs commandes pour remplir la page de garde, et qui utilise BibLaTeX (avec quelques petites modifications). La mise en page est claire, et la présentation des titres de chapitres et de parties est assez esthétique.

L'ensemble du fichier bredele.cls est assez simple. Il ne fait pas appel à des connaissances très complexes pour être édité et s'adapter aux besoins spécifiques*. Il faudra tout de même se renseigner sur BibLaTeX avant de modifier les réglages proposés par défaut.

Un manuel est à la disposition des utilisateurs, ainsi qu'un document .tex pouvant servir d'exemple (à télécharger en .tar.gz sur le site).




* Il faut dire que l'auteur ne dispose pas non plus des connaissances assez élaborées pour rendre les choses très complexes...
  • # Bravo!

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J'ai regardé l'exemple, et franchement c'est bien fait. Ça m'aurait fait gagner du temps pour mon rapport de master recherche.

    Mon maître de stage (et tous les maîtres de stages en fait) était très tatillon sur la présentation, et au final j'avais à peu près la même chose (sauf que c'était fait à la main, ça a pris un peu de temps).

    Donc je confirme, en informatique la présentation c'est à peu près ça aussi (enfin un thésard en info pourra sans doute confirmer).
    • [^] # Re: Bravo!

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      En informatique (et en sciences plus généralement) il n'est pas du tout d'usage de mettre les références bibliographiques en bas de page et la bibliographie en fin de document. On met plutôt l'ensemble des références bibliographiques en fin de document (mais sans citer de documents qui ne sont pas référencés dans le texte).

      Certaines personnes ne comprennent pas non plus que l'on mettre un sommaire au début et une table des matières à la fin. Comme en sciences la table des matières n'est pas toujours très imposante, mettre un sommaire ne se justifie pas forcément (et dans ce cas la table des matières se trouve en début de document.)

      Il est également d'usage de mettre un résumé de la thèse en français et en anglais sur le quatrième de couverture (avec titre et mots clés), et parfois aussi en début de document.

      La couverture ne me semble pas très standard non plus, mais elle peut varier avec les règles de l'école doctorale.
      • [^] # Re: Bravo!

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Les couverture de thèse c'est pas mal discipline-école doctorale-laboratoire-directeur de thèse dépendant.

        Enfin en ce qui me concerne tout le monde a son mot à dire...

        Et ta remarque pour la bibliographie est, je pense, extensible à une bonne partie des sciences (en tout à toutes les thèses que j'ai pus parcourir que ce soit en maths, physique ou en génie civil).
        • [^] # Re: Bravo!

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Effectivement, je pourrais rajouter un champ "laboratoire" et un champ "école doctorale". Même si cela risque surcharger un peu la page de garde, il faut effectivement y penser.
      • [^] # Re: Bravo!

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Oui. Par exemple en histoire, on préfère avoir la référence en note de bas de page. Cela peut s'expliquer de diverses manières. Par exemple lorsqu'on cite un auteur, il peut être très important de situer tout de suite la date et la provenance du document, car cela entre dans l'argumentaire. Idem pour la références "à la page": on accorde une très grande importance au contexte de la citation ou de la référence.

        Pour le sommaire au début et la table des matières à la fin, quelle que soit la discipline, ce sont les règles normales, sékomca :)

        Le résumé de la thèse peut être placé là où l'utilisateur jugera opportun de le mettre. On fait ce que l'on veut avec bredele.cls vus qu'elle est basée sur [book]...
  • # Biblatex

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je suis heureux, outre l'avancée de Bredele, d'apprendre l'existence de Biblatex.

    Il y a quelques années, j'avais dû modifier un fichier de sytle bibtex pour parvenir à afficher à peu près correctement les références bibliographiques. Résultat, sitôt mon mémoire terminé, j'ai décidé d'abandonner Latex...

    Pour rappel, l'affichage des références bibliographiques est soumis, à la norme iso-690-2:
    http://www.revue-texto.net/Reperes/Themes/Kyheng_References.(...)

    Dans mon souvenir, Bredele non plus ne répondait pas à mes attentes à l'époque. J'ai l'impression que l'arrivée de Biblatex a permis une avancée importante de Bredele concernant l'affichage des références bibliographiques. Est-ce bien le cas?
    • [^] # Re: Biblatex

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Merci pour ce commentaire.

      En fait, concernant les références bibliographiques, ce n'est pas tellement Bredele qui pourra ou non vous satisfaire, mais plutôt BibLaTeX, avec lequel on peut quasiemnt tout faire (et le modèle de bibliographie proposé avec Bredele n'est qu'une pratique parmi d'autres, du moins celle que je sais validée par mes collègues historiens.
      La norme ISO est bien, mais lorsqu'on y regarde de plus près elle permet des variantes : elle en fait que dire ce qu'il est indispensable ou pas d'indiquer dans une bibliographie.
      Personnellement, je serais assez pour que des représentant de chaque discipline (CNU) se retrouvent pour arrêter une fois pour toute des modèles de bibliographiess, et que les revues se calent dessus. Ainsi, on cesserait de passer un temps fou à régler des détails somme toute bien secondaires.
  • # est-ce que...

    Posté par . Évalué à 2.

    ça remplit aussi le contenu de la thèse ?
    car là j'en ai raz le bonbon...

    sinon, bonne idée. J'en avais prise une sur internet, mais ton bredele a l'air pas mal pensé.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.