• # vrai et faux

    Posté par . Évalué à 1.

    vrai, car à faorce d'attribuer des plages IPv4, y en aura plus

    faux, car il suffirait de reclamer les plages non utilisées ou partiellement utilisées.
    ex : une mairie qui utilise une plage d'IP publique pour son reseau interne, un /8 il me semble
    alors que ca n'est pas utile ou qu'un /24 pourrait suffire pour avoir 254 IPs externes

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      On pourrait peut-être vendre nos IPv4 en trop (pour rembourser la dette) ?
      En France on n'a pas de pétrole, on a pas d'idée mais on a des adresses.
      (deux /16 au taf, c'est riche)

      les pixels au peuple !

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par . Évalué à 10.

      faux, car il suffirait de reclamer les plages non utilisées ou partiellement utilisées.

      Ça ne fait que retarder l'échéance. C'est un peu comme si on arrivait au bout d'un rouleau de papier de toilette et qu'on commençait à séparer les feuillets : ça aide à tenir un peu plus longtemps, mais à moyen terme, on est quand même dans la merde.

      • [^] # Re: vrai et faux

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Certes mais là — pour filer la métaphore des rouleaux de papier toilettes — des nourrissons ont étés autorisés à jouer avec la réserve pendant bien longtemps. Du coup la proportion de gâchis est potentiellement supérieure à 50% (conjecture purement hypothétique). Un peu comme les voitures des années 60 — qui brûlaient des 15 litres au cent alors que promis juré, les prochaines générations seront sobres et consommeront dans les deux litres voire moins — les admins des années 90 considéraient vraisemblablement que la fin des adresses IPv4 était pour un futur très distant.

        • [^] # Re: vrai et faux

          Posté par . Évalué à 5.

          Qui se dévoue pour récupérer le papier (trempé) qu'ils ont déroulé dans la cuvette ?

          (C'était le moment : quand on pousse une analogie, ça finit toujours mal)

          • [^] # Re: vrai et faux

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            > (C'était le moment : quand on pousse une analogie, ça finit toujours mal)

            Si tu as mal quand tu pousses, tu devrais aller voir un bon proctologue.

      • [^] # Re: vrai et faux

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est un peu comme si on arrivait au bout d'un rouleau

        ou prendre en compte les compteurs existants :

        PS : dans les schiottes il reste toujours un torchon au pire (voilà, le journal du jour, closer, nan pas les comics, le télé 7 jours ou en plus petit le programme télé, au pire du cinéma…)

        • [^] # Re: vrai et faux

          Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 18/09/12 à 09:42.

          Le papier glacé, pour se torcher le cul, c'est pas l'idéal !

          Moi, j'y laisse souvent le Canard quand j'ai fini de le lire. Mais c'est un coup à avoir le cul tatoué en rouge et noir…

          • [^] # Re: vrai et faux

            Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 18/09/12 à 19:03.

            Le papier glacé, pour se torcher le cul, c'est pas l'idéal !

            J'utilise "Modes et Travaux".

            • [^] # Re: vrai et faux

              Posté par . Évalué à 4.

              Pour te torcher le cul avec les patrons ? ;-)

              (À propos de Coluche, "c'est l'histoire d'un mec" passe ce soir sur France 4)

              • [^] # Re: vrai et faux

                Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 19/09/12 à 17:38.

                ;)

                Je suis déjà tombé par hasard dessus à la TV et j'ai eu du mal à accrocher avec l'acteur. Je le trouve pas terrible… J'ai zappé.

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par . Évalué à 5.

      Ça va compliquer monstrueusement le routage si on commence à découper des /8 en filant un /24 par ci un par là à des opérateurs différents, non ?

      Ou alors c'est que dalle par rapport au merdier actuel ?

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: vrai et faux

        Posté par . Évalué à 6.

        Ça va compliquer monstrueusement le routage si on commence à découper des /8 en filant un /24 par ci un par là à des opérateurs différents, non ?

        Ou alors c'est que dalle par rapport au merdier actuel ?

        C'est quedalle, ce débat a déjà eu lieu quand on est passé à CIDR.

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par . Évalué à 8.

      faux, car il suffirait de reclamer les plages non utilisées ou partiellement utilisées.

      Lu sur Slashdot : « on » consomme actuellement 12 blocs /8 par an, et l'augmentation est exponentielle. Rappel : au total, on en a 255, dont un paquet qui sont réservés par le protocole, et dont la totalité est officiellement assignée, et dans laquelle tu veux essayer de taper. Je te laisse calculer la marge de manœuvre que peut nous apporter la réclamation de ses blocs (qui sera bien sûr très galère à négocier).

      Deuxième rappel : le RIPE oblige depuis quelques temps que les opérateurs ne demandent pas plus de trois mois de « stock » d'adresses pour leurs clients et eux-même. Et maintenant qu'on a attaqué le dernier /8 en Europe, le RIPE n'autorise chaque opérateur qu'à avoir un seul et unique dernier /22 (= 1024 adresses). Bref, il reste théoriquement 3 mois + 1024 adresses à tous les opérateurs européens. Voire un peu plus pour ceux qui ont prévu large il y a longtemps (ou ceux qui ont menti au RIPE…).

      Moi je dis, ça va être « drôle » à regarder toutes ces histoires prochainement.

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par . Évalué à 5.

      faux, car il suffirait de reclamer les plages non utilisées ou partiellement utilisées.
      ex : une mairie qui utilise une plage d'IP publique pour son reseau interne, un /8 il me semble
      alors que ca n'est pas utile ou qu'un /24 pourrait suffire pour avoir 254 IPs externes

      Il ne faut pas voir les IP legacy comme une ressource purement comptable. Il faut normalement essayer de garder une cohérence dans les tables de routage.

      Transposons le même problème aux adresses postales. Imaginons qu'il y en a plus.

      On va donc prendre une rue de Guéret qui va en vrai correspondre à une rue de Bordeaux (en écrivant Guéret sur les enveloppes donc). Une rue d'Aubusson qui va correspondre à une rue de Lyon, une rue de Felletin qui va correspondre à une rue de Paris, etc.

      Car bon, la Creuse au niveau adresses, ils avaient tout un département, faut pas abuser, vu la population ils ne s'en servent pas.

      • [^] # Re: vrai et faux

        Posté par . Évalué à 1.

        heu…

        Je suis un gros n00b en cette matière, mais ta comparaison est bancale : on a déjà ce genre de système, ça s'appelle un annuaire, et ça sert à connaître le numéro attribué à Mme Michu, où qu'elle se trouve, et potentiellement ça sert aussi à savoir qui a ce numéro.

        Pour les IP, c'est pareil non ? Du moment qu'une plage d'IP a été attribuée et que c'est noté quelque part, je ne vois pas le problème de donner un /8 à la place d'un /24. Certes, les plages attribuées ne seront plus contigües pour un même détenteur, mais c'est pas comme si les IP étaient gérées uniquement au stylo dans un calepin.

        • [^] # Re: vrai et faux

          Posté par . Évalué à 6.

          Ben justement, ton annuaire, ça correspond aux tables de routage.

          Je ne sais pas quel est le premier imbécile qui à parlé de numéro IP, mais il s'agit d'une adresse IP, il y a une notion de hierarchie. (D'ailleurs dans les numéros de téléphone il y a aussi une hierarchie, l'indicateur du pays, de la région…)

          Le problème c'est qu'en brisant le hierarchie de l'attribution des IPv4, au lieu de dire ce /8 tu le route par là, tu dis ce /24 tu le route là, ce /24 ici, (et cela 65536 fois).

          Pour continuer mon analogie que tu considère comme bancale, ça correspond à mettre au niveau des centres de tri postaux, des règles du genre l'avenue du Géneral de Gaulle à Guéret du 1 au 112, c'est à Guéret, et du 113 au 242, c'est à Paris.

          Pour donner une idée, voici quelques graphiques.

      • [^] # Re: vrai et faux

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Transposons le même problème aux adresses postales. Imaginons qu'il y en a plus.

        Je comprends bien ce que tu veux dire mais l'analogie n'est pas valable. IP n'est pas un protocole géographique.

        La plus petite unité admise lors des échanges bgp est me semble-t-il le /24 ce qui est déjà très petit. Ce n'est qu'une convention. Rien n'empêche théoriquement de router des réseaux plus petits.

        Lorsque ta mairie avec son /8 comprendra qu'en vendant des /24 elle pourra payer son nouveau stade, ben elle renumérotera pour tout bien tasser dans un coin, modifiera ses annonce et ouvrira un compte sur ebay :)

        • [^] # Re: vrai et faux

          Posté par . Évalué à 7.

          Je comprends bien ce que tu veux dire mais l'analogie n'est pas valable. IP n'est pas un protocole géographique.

          Pas géographique mais hierarchique, et ceci afin de simplifier le travail des routeurs.

          La plus petite unité admise lors des échanges bgp est me semble-t-il le /24 ce qui est déjà très petit. Ce n'est qu'une convention. Rien n'empêche théoriquement de router des réseaux plus petits.

          Seulement en considérant qu'on peut faire des routeurs aux tables de routages litteralement énormes, capable de router un traffic croissant, avec des temps d'accès aux tables n'explosant pas. Cette hypothèse me semble ambitieuse.

    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 10.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      une mairie qui utilise une plage d'IP publique pour son reseau interne, un /8 il me semble

      Ben voyons. Et pourquoi pas un TLD rien qu'à eux aussi.

      Chez mon ancien employeur, discussion avec un des mecs les plus compétents en informatique (pas étonnant que je sois parti) :
      - "si si j'te jure on a des adresses IP publiques chez nous, on a même un /8 !"
      - "on est 130 000 dans le monde, mais on a pas un /8 pour autant"
      - "mais si, c'est celui qui commence par 10"

      • [^] # Re: vrai et faux

        Posté par . Évalué à 4.

        Tu peux me filer son contact?

        J'ai encore quelques adresses qui trainent que je peux lui vendre!
        Par exemple, je détiens pas mal de 172.16.x.y…

        • [^] # Re: vrai et faux

          Posté par . Évalué à 4.

          moi j'ai un paquet de 127.x.y.z d'adresse à vendre ;)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

    • [^] # Re: vrai et faux

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'affirmation « il suffit » est quand même assez ridicule. D'abord, la plupart des chiffres qu'on trouve sur le Web au sujet des adresses IPv4 allouées mais non utilisées sont faux. Il ne faut pas se fier à ce qu'on trouve sur le Web. Les gens qui produisent ces chiffres confondent en général « non annoncé dans la DFZ - Default-Free Zone - BGP » avec « non utilisé ». Une entreprise a très bien pu utiliser son /8 en interne, sans l'annoncer à l'extérieur.

      Ensuite, si vous pensez qu'Apple ou HP ont tort de faire cela et devraient rendre leur /8 (qui n'est pas inutilisé), prévoyez des frais d'avocats considérables… Les allocations des /8 ont été faites informellement et, pour prouver devant un tribunal qu'elles doivent être rendues, face aux avocats d'Apple, vous allez avoir du mal. La rénumérotation a un coût et Apple ne se laissera pas faire.

      Mais c'est amusant de voir les efforts que les gens sont prêts à faire pour ne pas migrer vers IPv6…

  • # Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Source slashdot

    Actuellement dans les mains du "département des travailleurs et pensions"¹ de grande bretagne.

    Ceci dit, que ça n'empêche pas de pousser vers IPV6 pour être tranquille.

    ¹ Traduction mot à mot.

    Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Un admin du département en question explique dans les commentaires que la plage est utilisée en interne. Et vu le temps que prendrait une renumérotation, il ne voit aucun avantage à changer quoi que ce soit.

    • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

      Posté par . Évalué à 0.

      Ceci dit, que ça n'empêche pas de pousser vers IPV6 pour être tranquille.

      Si au lieu d'attribuer 16M d'adresses à tour de bras, on en attribut plusieurs milliers de milliards, on arrivera à épuiser l'ipv6 aussi..
      J'avoue aussi que la configuration me rebute et surtout que mes fournisseur trainent des 4 fers pour me fournir de l'ipv6.

      "Les technocrates, si on leur donnait le Sahara, dans cinq ans il faudrait qu'ils achètent du sable ailleurs."
      Coluche.

      • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

        Posté par . Évalué à 6.

        Si au lieu d'attribuer 16M d'adresses à tour de bras, on en attribut plusieurs milliers de milliards, on arrivera à épuiser l'ipv6 aussi..

        Oui, enfin, faudrait connaitre les ordres de grandeurs.
        En IPv6, si on attribuait un /48 par personne (soit 280 adresses, une grosse centaine de millions de milliards de milliards), on pourrait quand même adresser plus de 40 000 fois la population mondiale actuelle…

        • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

          Posté par . Évalué à 1.

          je crois que tu as tout dit

          40 000 fois la population mondiale actuelle

          le probleme c'est de devoir anticiper ce que seront les besoins de demain.

          imagine chaque foyer avec 1 tv/radio par chambre, voire par piece dans la maison, le frigo, le congel, la voiture, les tablettes, telephones, les montres, tout ca connecté, ca commence à faire un paquet d'adresse IP par personne

          c'est deja un peu vrai aujourd"hui
          alors qu'il y a 10 ans, on avait tout juste un PC par maison et c'etait deja un grand luxe ;)

          • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

            Posté par . Évalué à 5.

            imagine chaque foyer avec 1 tv/radio par chambre, voire par piece dans la maison, le frigo, le congel, la voiture, les tablettes, telephones, les montres, tout ca connecté, ca commence à faire un paquet d'adresse IP par personne

            Pas vraiment un problème. Dans mon exemple, chaque personne reçoit un /48, soit plusieurs millions de milliards de milliards d'IP, donc elle peut connecter tout ce qui lui chante. Enfin, je pense…

            L'idée, c'est qu'on filera pas vraiment des /48 aux particuliers (je sais pas trop où c'en est, mais ça doit être entre /64 et /56, donc des milliards à n'en pas finir de toute façon…). En gros, ce que je veux dire, c'est :
            "Même si on donne 200 fois trop d'IP aux gens, ben, il faudra multiplier la population par 40 000 avant d'être à court. On aura d'autres problèmes avant."

          • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

            Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 18/09/12 à 21:27.

            Je pense que les gens ont du mal à se représenter les nombres avec des exposants.
            IPv6 : 2 exposant 128 = 340282366920938463374607431768211456
            Nombre de grains de sable dans le Sahara = 1000000000000000000000 (ordre de grandeur)
            Nombre d'humains sur terre = 7000000000
            IPv4 : 2 exposant 32 = 4294967296

            Même en gaspillant 99,999999999999% des IPv6, on en aurait encore assez pour donner une par grain de sable du Sahara
            Tom

        • [^] # Re: Complément: un /8 quasi entièrement dispo (16,9 millions d'IP)

          Posté par . Évalué à 2.

          Autre ordre de grandeur intéressant. On ne travaille actuellement que sur 1 huitième de l'adressage disponible (2000:/3). Si jamais les politiques actuelles d'allocation venaient à montrer leur limites, rien empêcherait d'en essayer de nouvelles sur les autres /3.

          Dans tous les cas, rien que dans ce /3 il y a quand même de quoi mettre 2128-3-48 /48. Cela laisse un peu de marge :)

  • # IPv4 public en option ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Chez les FAI, il faudrait avoir une plage d'IPv6 public et le choix entre une IPv4 public ou privée, ca ferait de la place.
    Si en plus l'IPv4 public était payante…

  • # La carte de l'internet IPv4 en 2004

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.