Journal Wikimedia migre vers Ubuntu Server

Posté par .
Tags : aucun
15
10
oct.
2008
On est vendredi, alors pour entretenir une certaine cabale envers Ubuntu, je vous annonce que ....

Wikimedia, la fondation qui gère le projet wikipedia (entre autre) viens de migrer ses serveurs de solutions hétérogènes RedHat et Fedora vers une solution homogène de Ubuntu Server. Et ceci pour réduire les coûts d'administration (surtout apparemment grâce à l'homogénéité -- faut pas trop nourrir un troll sinon il meurt d'indigestion--)

Par contre Ubuntu Server semble prouver une certaine qualité grâce à cet énorme déploiement.

Source (en) : http://arstechnica.com/news.ars/post/20081009-wikipedia-adop(...)
  • # Wikimédia ca pue !

    Posté par . Évalué à -4.

    Y font rien qu'à repomper les informations de ceux qui les découvrent, qui mettent la main à la pâte et en plus ils reversent jamais à la kommunauté.

    Ca c'est fait !
    Hop=>[]
  • # Ceci explique cela...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.


    Wikipédia has a problem

    Sorry! This site is experiencing technical difficulties.

    Try waiting a few minutes and reloading.

    (Can't contact the database server: No working slave server: Unknown error)


    Vu sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Image:Science-symbol-13a.svg au moment ou je poste.

    Bon troll!
  • # Faites chauffer les distri-fanboy, ça va troller grave...

    Posté par . Évalué à 8.

    Bon, je vois déjà poindre à l'horizon les aficionados à œillères de chaque distribution non-ubuntu courir à grandes enjambées vers ce post pour dire que Ubuntu c'est de la merde et que Wikipedia c'est des nazis / communistes / fascistes / sarkoziens parce qu'ils installent du Ubuntu qui pue parce que Ubuntu c'est pas du logiciel tout à fait libre par son cousin qui est dans le complot sud-africain-sino-hélvétique pour prendre le contrôle du monde en infiltrant le monde libre sans participer au développement du noyau parce que c'est ça qui est noble dans Linux.

    Ils sont talonnés de près par le pro-canonical-unconditional-fan-club qui trouve que Mark S. est beau grand fort viril, qu'il plait à ma grand-mère.

    Et ils vont encore troller et troller et troller en rond jusqu'à ce qu'ils se lassent et aillent troller un autre post.

    Bref. Wikipedia migre vers Ubuntu server, je suppose qu'ils ont leurs raisons, c'est bien pour Ubuntu et on verra ce que ça donne sur le long terme. Personnellement, étant utilisateur d'Ubuntu ça ne m'étonne pas, Ubuntu server est un produit mature, pas plus difficile à utiliser que Debian et aussi stable, je leur souhaite plein de bonheur dans cette voie. N'y voyez pas de dénigrement d'autrui si vous n'utilisez pas Ubuntu qu'elles que soient vos raisons, on gagnera du temps en discussions stériles...
  • # Une information importante ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    A la fin de l'article, une information importante est donnée.

    Ce deal ne va pas rapporter d'argent à Canonical car Wikimedia a les compétences internes pour installer et faire fonctionner ses serveurs.
    Et qu'ils ne souhaitent pas payer pour du support.

    C'est un gros avantage des distributions "gratuites". On paye ... si on a besoin de services.
    Comme le dit l'article, il ne coûte rien d'essayer Ubuntu server ou CentOS ... ou Debian ou ...
    C'est une bonne façon de gagner des parts de marché pour ces distributions.
    Et quand on a une bonne part de marché, on est très visible, et il y a toujours une partie de ses utilsateurs qui a besoin de services...
    Red Hat et Novell ne pourront s'en prendre qu'à eux même si Canonical réussit, sur le serveur, ce qu'il ont fait pour le desktop ... Gagner des parts de marché.
    • [^] # Re: Une information importante ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Pour RedHat, moins bon, il y a quand même CentOS copie conforme de RHEL qui est diffusé à grande échelle (même si pas "officiellement" supporté par RH), donc il y a autre chose pour que Ubuntu soit choisie.

      Je serais d'ailleurs bien curieux de savoir ce qui a provoqué le basculement vers Ubuntu (moins maitrisé par les admin car pas l'habitude, CentOS ressemble plus que Ubuntu à ce qu'ils avaient déjà), et non pas CentOS.
      • [^] # Re: Une information importante ...

        Posté par . Évalué à 4.

        Je serais d'ailleurs bien curieux de savoir ce qui a provoqué le basculement vers Ubuntu (moins maitrisé par les admin car pas l'habitude Qu'est ce qui te dis que la majorité des sysadmin de wikimedia ne préfèrent pas utiliser des distribs à base de .deb ?

        C'est ce qui se passe dans mon entreprise. On a un sysadmin qui est plus compétent sur Red Hat et consors les autres s'en foutent ou préfèrent administrer du Debian, au choix.

        Du coup ben ce lui qui s'y colle pour toutes les redhat (celles qui ont besoin d'un support commercial donc), sauf quand il n'a pas le temps, qu'il est absent etc. auquel cas quelqu'un d'autre se dévoue.

        Peut être que la majorité des sysadmins de wikimedia utilisent plus d'ubuntu ou de debian qu'autre chose au taf. Et comme il fallait un parc homogène, et que Ubuntu a le LTS, elle a très bien pu être choisie pour cette raison.


        Ceci n'est qu'une supposition, je n'en sais rien, on peut supposer plein de trucs... Mais l'argument selon lequel ce serait moins maitrisé parce que moins pratiqué me parait rapide et pas forcément fondé.
        • [^] # Re: Une information importante ...

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          C'est pas vraiment dur de savoir se servir de plus d'une distribution.

          J'ai des debians à mon taf, des ubuntus sur les postes de certains commerciaux, des mandrivas sur les projets libre ou je suis admin, et une gentoo, un osx et un freebsd pour apprendre, j'arrive trés bien à m'en sortir.

          Un sysadmin pro qui me dit "je peut pas faire ça car je maitrise pas le reste", désolé, mais je mets ça c'est du même ressort que "on installe windows car on connait que ça", c'est triste pour l'esprit du libre.
    • [^] # Re: Une information importante ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je pense que novell et redhat pourront en effet pleurer le jour ou Canonical sera rentable et avec un business plan valable, oui :)

      Car la, ce qui va se passer, c'est que les gens qui auront besoin de services, ils vont pas aller chez Canonical, mais chez une myriade de petites SSII ( ou grosses, genre Linagora ) et que l'argent ne va pas leur revenir si facilement dans la poche. Exemple, la migration des postes de travail des parlementaires francais.

      Mais néanmoins, Canonical n'a pas une stratégie aussi idiote que ça, il y a Landscape, le logiciel proprio de gestion de parc informatique :

      http://www.canonical.com/projects/landscape
      "Landscape is free of charge to all of Canonical's support customers."

      ( bien sur, gratuit pour les gens qui payent, c'est un concept market pas trés récent ).

      Ça et launchpad, que Canonical a cherché à monétiser, et à trouver un modéle pour payer les devs : https://linuxfr.org//comments/926016.html#926016 et https://bugs.launchpad.net/launchpad/+bug/50699/comments/10 .

      Je doit reconnaitre que ça me laisse assez songeur de voir tout l'argent que Canonical dépense sans réussir à en faire rentrer de façon visible à coté. Peut être que l'entreprise est trés rentable, mais comme elle est domicilié dans l'ile de Man ( cf whois canonical.com ), je ne sais pas par ou commencer pour trouver des bilans comptables ( et je sais même pas si la loi anglaise ou locale demande ce genre de choses ).
    • [^] # Re: Une information importante ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Un truc que fait ressortir ton message quand même, c'est que depuis qu'Ubuntu est populaire, on a changé de troll, maintenant ce n'est plus technique/politique, c'est du troll réthorique. Et aujourd'hui, plus personne n'ose plus rien dire (cf le nombre de commentaires de ce journal, anormalement bas vu le bon que l'aiguille de mon trollomètre a fait). C'est chiant parce que quoi qu'on dise, on sera critiqué sur autre chose, jamais sur le cœur du sujet.
  • # Ça reste du GNU/Linux

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Ben tant que ça reste du GNU/Linux et qu’ils utilisent des solutions libres, pourquoi pas ?
    Ils sont suffisamment grands pour savoir ce qui est bon pour eux.

    Après tout, c’est les zinvanteurs de linuske, Wikimedia a donc choisi le maiyeur !

    -- faut pas trop nourrir un troll sinon il meurt d'indigestion--
    Le dredi le troll peut exceptionnellement se gaver de toutes sortes d’arguments, c’est fou ce que ça peut avaler comme cochonneries toutes plus indigestes les unes que les autres ces machins-là (pire que des rats) !

    En revanche, faut faire gaffe à vos trollomètres ! Pour ma part j’ai adopté pour un trollomètre de kalitai résistant aux FUDs, attaques nucléaires ou trous noirs du CERN…
    • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

      Posté par . Évalué à 3.

      Ben tant que ça reste du GNU/Linux et qu’ils utilisent des solutions libres, pourquoi pas ?

      Euh ... GNU/Linux n'a pas le monopole du libre, ils pourraient utiliser aussi du xBSD (ma préférence va a NetBSD mais FreeBSD est pas mal non plus) .
      • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Tout à fait exact.

        Ils pourraient même utiliser du Hurd aussi (on est dredi :þ).
      • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        ma préférence va a NetBSD
        J'adore NetBSD ! J'ai commencé au tout tout tout début avec Linux je ne sais plus quelle distribution, puis NetBSD. Et là, c'était vraiment très au dessus de Linux à l'époque (genre 1994). Je l'ai utilisé en entreprise jusqu'en 2004.
        Maintenant NetBSD est dépassé question performances et fonctionnalité dernier cri. Par contre ça reste terriblement costaud, léger et pour les utilisations ordinaires ce sont de très bons arguments.

        Maintenant je roule en Etch :-)
        • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

          Posté par . Évalué à 2.


          Maintenant NetBSD est dépassé question performances et fonctionnalité dernier cri.


          Pourquoi ?

          Je ne trouve pas moi ( pour du serveur ).
          • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 0.

            En quelle année tu vis ?
            • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

              Posté par . Évalué à 5.

              Dans une année ou tu es moins con. Et c'est un futur lointain...
              J'ai plusieurs serveur NetBSD et deux Fedora (et c'est pas parce que tu te caresse sur des chapeaux bleu que je dis ça, c'est vrai).

              Et je ne vois pas en quoi Linux est plus rapide que NetBSD. Alors à part benchs spécifique, je m'en fou, c'est pareil pour moi ( et mes utilisateurs surtout.)

              ps : désolé, mais tu saoul... Répond un truc qui fait avancé ou repond pas.
              • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                kowalsky tu devrai savoir depuis le temps qu'il ne sert à rien d'argumenter avec iznotgood, et qu'il voue une "haine" envers ces systèmes pour une raison indeterminée (une explication possible est qu'il n'est pas réussi à l'installer, parce que c'est pas un clickodrome, sa notion de simplicité s'approchant clairement de click or die).

                Sinon NetBSD, que du bon. Sur la 5.0 ils ont fait des efforts assez considérables sur le SMP. On explose pas Linux dans les benchmarks mais ça reste tout à fait raisonnable. Bisous IznotGood.
                • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

                  Posté par . Évalué à 1.

                  > il voue une "haine" envers ces systèmes pour une raison indeterminée

                  J'ai commencé avec Linux 1.2. Je ne disais pas, que Linux était le top du top des systèmes d'exploitation. A l'époque il se prenait souvent une branlée en fonctionnalité et performance. Mais qu'importe, j'utilisais Linux et j'aimais ça.
                  Chaqu'un est libre de prendre son pied avec le système qu'il veut même s'il n'est pas au top. Mais je n'aime pas qu'on disse des conneries. NetBSD est "dépassé" par rapport à d'autres systèmes, c'est un fait. Ceci n'empêche pas qu'il est apprécié et qu'il rend d'excellent service.

                  > une explication possible est qu'il n'est pas réussi à l'installer

                  Jamais essayé.

                  > parce que c'est pas un clickodrome

                  Mes débuts sous Linux ont été durant 6 semaines sans X11... Je n'ai pas de gestionnaire de fichier graphique sur ma bécane. Je fais quasi tout en ligne de commande (mplayer, gravage, etc).

                  > sa notion de simplicité s'approchant clairement de click or die

                  OK, t'as des couilles, t'es un homme, tu utilises NetBSD.
                  Et pour faire quoi ? Un petit serveur... Un truc que je faisais il y a 10 ans... Et à l'époque c'était nettement plus compliqué.
                  • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 2.

                    NetBSD est "dépassé" par rapport à d'autres systèmes, c'est un fait.

                    Tout dépend de quel point de vue on se place. Si on parle de perfs pures, effectivement il semble que Linux soit un chouia au dessus. Cependant contrairement à ce que tu laisses entendre, même s'il n'est pas le meilleur, NetBSD n'est pas non plus complêtement à la traîne. Les avantages de NetBSD sont ailleurs, et personelement, je trouve que NetBSD s'administre beaucoup plus facilement que Linux ..... tout simplement parce que contrairement à Linux, le noyau et le système de base forment un tout cohérent .... Attention, je ne dénigre pas Linux(plutot GNU/Linux), je l'aime également pour d'autres raisons. Mais pour mon utilisation personnelle et courante, NetBSD a ma préférence.

                    Autre détail, il semblerait que MacosX reprendrait plus de code de NetBSD que de FreeBSD .... et je trouve qu'nstaller un dom0 Xen est bien plus simple et intuitif sous NetBSD que sous Linux.
                  • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Et fais quoi alors avec Linux que tu ne faisais pas il y a 10 ans ?
              • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

                Posté par . Évalué à 1.

                Windows, ou même NetBSD, serait plus rapide que Linux, que je resterais sous Linux. J'image que pour toi c'est la même chose mais pour NetBSD.
                Il y a eu quelques bench en faveur de NetBSD mais guère plus. Enfin il me semble que même en version 64 bits ça ne supporte pas plus de 4 Go par processus, etc, etc.

                Que ceci ne t'empêche de prendre ton pied avec NetBSD.

                > Alors à part benchs spécifique, je m'en fou,

                Parfaitement d'accord.

                > c'est pareil pour moi ( et mes utilisateurs surtout.)

                J'en suis heureux et je n'en doute pas.
          • [^] # Re: Ça reste du GNU/Linux

            Posté par . Évalué à 3.

            Moi non plus je ne trouve pas que NetBSDest dépassé .... A ma connaissance il est un peu moins performant que Liux pour du SMP. Par contre la portabilité affichée est réelle, la conception est telle que le support d'une nouvelle architecture se fait assez facilement. Et pour un serveur, à part en ayant des besoins spécifiques, NetBSD fait très bien l'affaire (je l'avais choisi il y a quelques années à l'époque ou je faisais tourner des sparc de plusieurs génération ainsi que du x86 et x86-64).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.