Journal exception culturelle francaise

Posté par .
Tags : aucun
7
15
juin
2009
mon petit journal adoré

je voulais te faire part d'une réflexion à propos de notre Exception_culturelle_fran%C3%A7aise

je regarde de plus en plus de Drama_(Japon) asiatique et de film, et Anime (japonais, coréen, taiwanais, chinois), à mon travail, mes opérateurs et manutentionnaire sont aussi dans cette logique, malgré le fait que cela soit en VO sous-titré la plupart ne rechignent pas à regarder un drama ou un film asiatique telechargé illégalement ou simplement acheté quand c'est disponible. Meme ma femme qui n'aime pas les film en VO apprecie de plus en plus les productions asiatique romantique.

je suis allé récemment dans une fnac, et la part consacrée au film asiatique et manga est devenu assez importante par rapport aux années 90. La traduction des manga se fait même dans le même sens que le japonais (bon ça ce n'est pas d'hier)

Personnellement j'ai de plus en plus de difficulté à apprécier la production cinématographique française, qui ne semble être présente que par des subventions, ce qui n'aide pas a mon avis la prise de risque ainsi que la recherche de nouveau chemin, le projet doit plaire a celui qui subventionne. Je prendrais par exemple le dernier film a la mode "les beaux gosses" qui n'est hélas qu'une suite ou reprise du "le péril jeune" même si c'est reussi, aprés cela va être quoi ? "les boutonneux", "ado fière de l'être" ? "passe ton bac !" ?

J'en arrive à penser qu'avec la lutte permanente contre les actes de contrefaçons sur la filmographie française, cela contribue à favoriser la culture asiatique plus facile d'accès. Dans le même genre il est très facile de télécharger les émissions de la bbc, par contre pour télécharger des émissions de radio France c'est possible mais cela nécessite un peu de pratique. Mon père fan de France culture est devenu fan de la bbc juste a cause de la facilité d'accès de leur émission. Il a complètement abandonné le groupe radio France sur son lecteur mp3. oui la bbc propose des liens directs speciale Md Michu (Download 12MB (right click & "save target as") )

http://www.bbc.co.uk/podcasts/
http://sites.radiofrance.fr/chaines/france-culture/podcast/

A terme je prévoie (oui je suis devin) de plus en plus de difficultés pour la création cinématographique française, et une expansion de la culture qui sera facilement accessible. Et bien sur comme il y auras des difficultés dans le secteur, le piratage sera pointé du doigt, de plus en plus d'action luttant contre le piratage vont être mis en place et cela ne fera que renforcer la demandes pour une culture plus facile d'accès.
je cherche de temps en temps des film francais sous titré par des fans d'autre pays histoire de constater notre rayonnement culturel, ma foi c'est soit décevant sois inquiétant.

Ce n'est pas prêt de s'arrêter.

quelques titres que je trouve representatifs pour ceux qui ni connaissent rien, c'est un bon debut pour decouvrir le cinema japonais, coréen, ou chinois.
découvrir un Drama_(Japon) : dragon zakura, dream again, A millionaire's First Love
découvrir un Anime: Code_Geass (disponible chez kaze)
découvrir un film : A_Battle_Of_Wits_(Muk_gong)
] (disponible chez we-prod)

au vu du succès du telechargement illegale, des entreprises françaises on achetées les droits pour la diffusion en France. La plupart de ce qui est distribué est filtré par le succès de la contrefaçon. On peut presque acheter les yeux fermés.

Les bides restent dans leurs pays :) c'est un effet de bord assez interressant.
  • # Les réalisateurs râlent

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    J'avais lors d'une émission sur la RTBF que de plus en plus de réalisateurs français râlent car ce sont de plus en plus les chaînes de télé qui produisent les films. Ces dernières veulent donc un film qui passera bien à la télé et pas au cinéma avec des acteurs connus et un scénario préformaté (ça marchait hier, ça marchera demain). Et les films qui ne respectent pas ça ont du mal à trouver du financement.

    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # radio france vs bbc

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je n'avais jamais trouvé la navigation dans les podcasts radio france difficile. Mais comparons avec la bbc :
    BBC -> je clique sur le titre de l'émission, j'arrive sur une page complexe qui contient des liens zune, zencast... (ils ne lisent pas le rss ?), un peu plus bas, un gros rectangle vert pour télécharger, malheureusement, je dois scroller pour l'atteindre.
    Radio-France -> je clique sur le lien rss, rien, je le sélectionne (bouton gauche), le colle (bouton droit) et hop, je vois le fichier que je veux télécharger.
    Résultat : si le lien rss sur radio france était cliquable, radio france serait plus simple. Pourquoi ce lien n'est pas cliquable, je n'en ai aucune idée, mais en l'état actuel des choses, je trouve que les podcasts bbc sont plus complexes que ceux de radio france. Cela dit, je pense que le cas d'utilisation standard est différent : je connais l'émission, j'arrive sur sa page, j'ai dans les deux cas un bouton écouter/listen qui propose du ram et un lien podcast qui dans le cas bbc va directement à la bonne page, dans le cas radio france va à la page de tous les podcasts et on se retrouve à rechercher la bonne émission. Victoire pour la bbc.
    • [^] # Re: radio france vs bbc

      Posté par . Évalué à 1.

      Par curiosité, je suis aller faire un tour sur les deux sites, et en effet, aucune comparaison, le site de la bbc est nettement plus clair, avec un véritable choix, là ou RadioFrance ne connait que iTunes (même si ça marche pour d'autres, c'est marqué iTunes).

      Je pense donc comme l'auteur de l'article, le site de radio france est très loin de celui de la bbc en terme de qualité, de diversité, de choix.
  • # Les beaux Gosses..

    Posté par . Évalué à 9.

    Honnêtement, j'ai beau être bon public, je trouve ton analyse des «Beaux Gosses» vraiment exagérée. En gros, dès qu'on a une comédie qui se passe chez des adolescents, c'est une reprise du «Péril jeune» ?

    Pour moi, il y a des différences fondamentales entre le film de Klapisch et celui de Satouf. Le «Péril jeune» se focalise sur les tourments d'une génération paumée qui n'a plus ses repères : ce sont les grands frères de Tomasi et Cie qui ont fait la «révolution» de mai 68. Du coup, on a l'impression que les héros font partie d'une génération qui n'a plus rien à faire. Je pense que c'était avant tout cet espèce de mal de vivre, qu'a voulu dépeindre Klapisch. Les ados se retrouvent dans un monde dans lequel les idéalistes et la «vieille école» cohabitent (je pense au prof de maths qui fait faire du Yoga avant l'interro, le gars qui ne sait pas ce que c'est que la lutte des classes etc...) Ce n'est pas un hasard si le Péril jeune met en scène des élèves de terminale, qui ont une certaine liberté, une maturité qu'on ne retrouve pas chez les troisièmes de Riad Satouf. Les thèmes que j'ai évoqué plus haut sont largement absents dans les beaux gosses.

    Au contraire, ce dernier se focalise quasi exclusivement sur les émois amoureux, (le personnage de l'antimondialiste est présent de façon très marginale) de façon hyper crue, voire foutraque, mais plutôt juste et (personnellement) très touchante. Je ne ferai pas l'affront de vous gâcher le film et vous encourage à aller le voir, tant qu'il est dans les salles.

    Donc en clair, pour moi, deux films, deux visions différentes et des messages complètement différents, et OUI je trouve que c'est un film original, qui reflète bien (voire en mieux) l'univers que j'avais entrevu dans les bandes dessinées de Riad Satouf
    • [^] # Re: Les beaux Gosses..

      Posté par . Évalué à 1.

      Je ne suis pas vraiment d'accord avec toi car je pense que l'auteur parle plutôt de genre au sens large. Les films que tu as cité sont tous du type analyse de société, bien que sur le fond les thèmes abordés soient différents.

      On voit très peu de fantastique,ou d'autre jouant sur l'émotion et la poésie (qui a dit le tombeau des lucioles?)... C'est un peu comme si nous avions des codes dans les films et que tout le monde avait peur de les casser. De ce côté là, on a l'impression (je parle bien d'impression, je suis pas très calé dans ce domaine) que le cinéma et plus généralement la culture asiatique sont plus novateurs et moins frileux.
      • [^] # Re: Les beaux Gosses..

        Posté par . Évalué à 4.

        Dans un genre un peu original et poétique, j'avais adoré La science des rêves de Michel Gondry, film dont on peut dire qu'il casse les codes.
        Il me semble que je n'ai rien vu d'autre dans le genre. Enfin c'est juste un exemple comme quoi en cherchant un peu, on peut parfois trouver une perle non-orthodoxe.
        • [^] # Re: Les beaux Gosses..

          Posté par . Évalué à 2.

          Cela n'a sans doute rien à voir mais dans le genre poétique, "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" est une perle, selon moi. ("jeux d'enfants" aussi, dans un autre genre)

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Les beaux Gosses..

        Posté par . Évalué à 1.

        oui tout a fait, c'est plus dans le genre au sens large. "Les beaux gosses" a beau etre reussi, je pressent pas mal de film de ce genre pour le futur. Le peril jeune a été une ouverture sur le genre, je regrette simplement le manque d'ouverture sur d'autre theme. sciences fiction etc ...
  • # plop

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    > Personnellement j'ai de plus en plus de difficulté à apprécier la production cinématographique française[...]. Je prendrais par exemple le dernier film a la mode "les beaux gosses" [...] même si c'est reussi

    A vrai dire j'ai du mal à comprendre.
    Tu dis que tu as du mal à apprécier des films que tu dis être réussi.
    Où ce situe donc le problème ?

    Pour ma part, j'ai vu pas mal de bons films cette année, y compris des films français (par exemple : MR73, diamant 13, pour elle)
    J'ai peut-être pas une culture ciné très grande, mais je ne retrouve pas vraiment ce que tu dis.
    Peut-être est-ce aussi toi qui a changé et qui recherche autre chose, non ?
    (entre autre faut voir ce qu'on recherche dans un film, pour moi c'est surtout pour me changer les idées, me détendre, ceci explique peut-être cela)
  • # bof

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    Personnellement j'ai de plus en plus de difficulté à apprécier la production cinématographique française, qui ne semble être présente que par des subventions

    Une grosse part de la production n'est pas faite par des subventions de l'État mais par les chaînes de télévision (canal+ en tête). Exactement comme les dramas et les animes…

    ce qui n'aide pas a mon avis la prise de risque ainsi que la recherche de nouveau chemin, le projet doit plaire a celui qui subventionne

    Parce que le cinéma asiatique vit sans producteur ? Les animes et les dramas sont des univers préformatés et il n'y a pas d'énormes prises de risque.

    Les mangas sont publiés une fois par semaine dans des gros recueil, ça marche on continue, ça ne marche pas on arrête. Ce qui arrive en France ce ne sont que les mangas qui ont marché.

    Les mangas qui marchent deviennent des animes. Tout cela n'est pas d'un haut niveau artistique et culturel, c'est du business pour vendre du papier et des heures de pub à la télévision. Alors bien entendu il y a des choses très sympathiques et vraiment très bonnes, mais ne va pas essayer de me faire croire que l'univers asiatique est un monde merveilleux d'artistes.

    Je prendrais par exemple le dernier film a la mode "les beaux gosses"

    Ce n'est pas un peu réducteur de faire une analyse du cinéma Français avec un seul film ? En plus un film que tu n'as pas vu.
    • [^] # Re: bof

      Posté par . Évalué à 4.

      >Une grosse part de la production n'est pas faite par des subventions de l'État mais par les chaînes de télévision (canal+ en tête). Exactement comme les dramas et les animes…
      et
      > Parce que le cinéma asiatique vit sans producteur ? Les animes et les dramas sont des univers préformatés et il n'y a pas d'énormes prises de risque.

      Elle semble quand même largement moins frileuse au japon, on peut voir sortir des truc délirant (vraiment délirant) comme
      *jungle wa itsumo hale nochi guu
      *Full metal panic fumoffu
      *Guren Lagan
      *FLCL
      *Hayate no Gotoku
      *Excel Saga
      *Puni Puni poemie
      *bobobobo bobo (ou un truc du genre)
      ...
      Rien que celle là tu auras du mal à trouver un univers préformaté (sauf peut être guren lagan qui est du pur méca... de la méca taille humaine, aux méca se battant en s'envoyant des galaxies à la figure :D ), et même si ça reste classiques (quoique vu tous les classiques ça commence à faire dur d'innover)

      Des grand classiques comme les gundams (pleins de séries ça c'est du vrai classique, à noter les wing qui sortent du lot),
      Des histoires tragiques (Kenshin oav)
      Des histoires de vengeance (Avenger)
      Du Ju oh sei.
      Des seinen comme Elfen Lied, Berserk
      Des animes intrigante boogiepop phantom
      Du hack sign (ainsi que les hack root, hack liminality, legend of twilight bracelet )
      Du Code Geass, darker than black, shakugan no shana
      du witch hunter robin, noir, madlax, mai hime
      du last exile, fullmetal alchemist, hunterXhunter, gungrave.
      Des vampires : Hellsing, black blood brothers, Vampire princess myu, Tuskihime...
      De grands space opera (recoupant plusieurs genre au passage ) Lost Universe, Legend of galactic heroes, infinite rivius, crest of the star, Nadesico...
      De l'heroic fantasy (Slayers next&try&révolution, scraped princess, chronique de la guerre de lodoss, basilisk )
      Du difficilement classable King of bandit Jing, Kino no tabi, Mushishi
      Du méca (Evangelion, Rahxephon, Full Meta Panic, Macross, Hoshi no koe...)

      Voila rien qu'en rédigeant un post je fournis sans avoir à chercher un large éventail de série de genre varié à regarder (bon certaines peuvent être évitées aussi hein). Coté série française, ça laisse un peu à désirer je ne compte plus le nombre de série policière ou comédie sentimentale, mais coté varié ça laisse à désirer.

      >Les mangas sont publiés une fois par semaine dans des gros recueil, ça marche on continue, ça ne marche pas on arrête.

      Hou là pas tous certains ont une périodicité d'un mois (Full metal achemist par exemple, mais c'est loin d'être le seul. ) Évidemment si tu te bases sur le shonen jump pour évaluer la qualité fournie, tu tombes sur ce qui doit marcher, donc assez rarement de l'innovation (Naruto tiens je l'avais pas encore mentionné)
      D'autre, dont les auteurs sont connus, sont simplement stoppé car l'auteur à fait «Je continuerais lorsque j'aurais des idées»

      >Les mangas qui marchent deviennent des animes
      Pas tous, notamment les gundam, ju oh sei, Avenger

      Certains suivent même le sens inverse
      Evangelion par exemple

      Enfin dans la liste tu trouveras des animes qui ont innové, et un nombre de genre assez impressionnant, j'aurais aussi pu te sortir des machins sentimental comme rozen maiden, mais c'est pas mon truc.
      J'aurais aussi pu te sortir les séries détective (Détective Conan )

      Alors en effet sortir des clous ça devient quand même difficile...

      Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: bof

        Posté par . Évalué à 3.

        Moué Rozen Maiden, j'ai pas trouvé ça tellement orienté sentimental, mais plutôt réflexion sur soi-même et son rapport avec les autres.

        Sinon, dans le genre série qui innove tant techniquement que niveau contenu, il y avait aussi Suzumyia Haruhi no Yuuutsu, qu'on peut difficilement classer (je citerais bien aussi Lucky Star, mais là, c'est plutôt un coup de cœur).

        Et puis, il n'y a vraiment que dans le cinéma nippon qu'on peut voir des purs délires comme Calamari Westler ou des hommages aux fans comme Densha Otoko, et rien que pour cela je ne pense pas qu'on puisse comparer !

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: bof

          Posté par . Évalué à 2.

          rah c'est ça, la seul anime cité que j'ai pas regardé, je la classe mal :(

          Notes bien j'ai aussi cité des space opera, et j'ai oublié cow boy beebop...

          J'ai pas mis les séries de voleurs (DnAngel, kamikaze kaito jeanne...)
          j'ai été très loin d'être exhaustif...

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: bof

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Alors dans la série animes barrés et tordus, je vous conseil vivement Yoshitoshi ABe : Serial Experiment Lain, Ergo Proxy, Texhnolyze...
            Et sinon en anime plus classique qui sont excellents, en vrac : Ghost in the Shell ( S.A.C. 2nd GIG...), NieA_7, Haibane Renmei, Mushishi, Samurai Champloo, Trigun...
      • [^] # Re: bof

        Posté par . Évalué à 1.

        ha mince dans tout ça j'ai même pas sortie les traditionnel
        magical girl (card captor sakura par exemple)
        ni le traditionnel 'des personne d'une époque contemporaine se retrouve coincé dans un monde médiéval (l'excellent 12 pays, le moins bon inuyasha (qui cependant offre une évolution vu que l'héroïne peut rentrer quand elle le veut)
        Tu as encore le post apocalytique (Hukuto no Ken, ergo proxy (ça me fait mal de les mettre à coté ils n'ont strictement rien à voir), Wolf Rain (encore très différent)
        Le pure shonen ( Tokyo Underground, YuYu Hakusho)
        La bouffe (Yakitake Japan)
        Le sport (Slam dunk, Captain tsubasa...)
        Le combat (Ranma 1/2)

        Et je crois que y a encore de la marge, j'ai pas tout sortit. Pour sortir des trucs qui ne sont pas 'classiques' vu qu'il parait que tout ce qui sort du japon est préformaté, convenu, faut vraiment se creuser la tête. Alors que pour sortir un truc non classique en France, c'est pas très compliqué...

        Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

      • [^] # Re: bof

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Coté série française, ça laisse un peu à désirer je ne compte plus le nombre de série policière ou comédie sentimentale, mais coté varié ça laisse à désirer.

        Tout de même tu compares les animes avec des séries Française. Il est possible de faire un anime avec des robots qui se battent dans l'espace, c'est tout de suite plus difficile avec de vrais acteurs ! D'ailleurs les dramas n'ont pas l'air d'être tournés avec d'énormes moyens.

        Là c'est un autre problème que la production ou l'exception culturelle Française. C'est un problème culturel. En France les adultes considèrent que les dessins animés et les animes sont faits pour les enfants, c'est ainsi qu'on s'est retrouvé à regarder City Hunter (Nicky Larson) dans le club dorothée. D'ailleurs le club dorothée a été une formidable porte d'entrée pour toute la culture Japonaise en France.

        On a un peu près le même problème avec la BD. Il y a de très bonnes BD pour les adultes mais l'essentiel des ventes se font pour les enfants. Ce n'est pas à cause de producteurs frileux mais bien d'un marché pas assez mûr. Pourtant, contrairement aux comics aux États-Unis (où l'éditeur contrôle tout) et dans une moindre mesure aux mangas au Japon, la BD franco-belge laisse une très grande part aux auteurs.
        Par exemple j'ai trouvé que les Corto Maltese (produits par canal+) étaient vraiment des dessins animés de très bons crus. Pourtant j'ai du mal à voir un succès en France pour ce genre de production.

        Par rapport aux séries Français, je pense qu'on est un peu trop envahi par les séries américaine et qu'on essaye de tenir la comparaison. On devrait aller vers des séries à petit budget mais avec un fort scénario.
        • [^] # Re: bof

          Posté par . Évalué à 2.

          Il est possible de faire un anime avec des robots qui se battent dans l'espace, c'est tout de suite plus difficile avec de vrais acteurs !
          Gnéé ?
          les scénes de combats ne représentent pas forcément la majorité, et que je sache, cascade, explosion, et autre FX ils savent faire pour les téléfilms. Alors faire croire qu'il sont infoutu de faire travailler sur fond vert...

          D'autant plus que la personne parlait du scenar. Quant tu vois ergo proxy, ou FLAG, les moyens nécessaires pour le tourner ne sont vraiment pas important.

          En parlant de FLAG, encore un point de vue (au sens propre) très original, qui n'a , a ma connaissance, guère était essayé en france.
        • [^] # Re: bof

          Posté par . Évalué à 2.

          je parlai de variété, d'innovation, sur le fait qu'on a tendance à faire variation sur un même thème, et que prétendre que l'animation japonaise fait de même est simplement ignorer une très grande partie de leur création. Oui y a pokemon, digimon, yugioh, mais y a aussi des séries comme Avenger, Last Exile, Scryed, haibane renmei...

          Si il fallait citer les séries faisable avec des vrais acteurs sans gros budget et quasiment pas d'effets spéciaux :
          Haibane Renmei (pas d'effets spéciaux, décors campagnards), Death Note (3 déguisements, ville), Monster ( hôpital, ville, campagne ), Noir (ville, campagne), Excel Saga (décors varié), gungrave, gunslinger girl, Chobits (attention j'ai pas dit que tout était pertinent hein, celui là peut s'esquiver avec profit)

          Avec un peu d'idée et quelques FX
          Witch Hunter robin, Darker than black, Black Blood Brother...

          Surtout que maintenant tu peux même faire des gros effets qui en jette pleins la vu (suffit de voir les derniers épisode de damned pour s'en rendre compte)

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

          • [^] # Re: bof

            Posté par . Évalué à 2.

            Clair que Gunslinger Girl en live, ça doit bien dépoter, surtout si est conservée la musique, qui est magnifique !

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

          • [^] # Re: bof

            Posté par . Évalué à 2.

            Noir (ville, campagne),
            et ca se passe à paris, et entre la france et l'espagne, dans les vignes, donc même pas besoin d'aller loin ni de bloquer grand chose ;)
        • [^] # Re: bof

          Posté par . Évalué à 4.

          Par rapport aux séries Français, je pense qu'on est un peu trop envahi par les séries américaine et qu'on essaye de tenir la comparaison. On devrait aller vers des séries à petit budget mais avec un fort scénario.

          Beaucoup plus difficile à faire que l'inverse (des séries a petit scénario mais avec un fort budget)...
          • [^] # Re: bof

            Posté par . Évalué à 2.

            en effet il manque le budget, mais pour le petit scénario on a déjà.

            Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

            • [^] # Re: bof

              Posté par . Évalué à 2.

              Les scénaristes ne sont pas tellement considéré en France par rapport au US.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: bof

                Posté par . Évalué à 9.

                C'est-à-dire que vu ce qu'ils produisent...

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

  • # tu as des liens à donner ?

    Posté par . Évalué à 0.

    Je partage un peu ton analyse. J'ai vu certains films coréèn et j'ai beaucoup aimé. Je ne me souviens plus des titres par contre. Ah si, un seul: Sex is Zero, une sorte de American Pie en pire (oui, c'est possible), tres drole. Alors que les derniers films français que j'ai vu au ciné m'ont vraiment fait chier. J'en ai marre de voir des films sur des trentenaires et leur pauvres problemes de couple dont je me fous!

    Comment fais-tu pour recuperer les titres des films ? Perso, c'est un ami qui me conseille, mais sans lui, je ne sais pas quoi chercher.
  • # un peu d'accord mais pas tout à fait

    Posté par . Évalué à 4.

    Car c'est vrai que les films que l'on peut voir en France sont, bien sur, ceux qui ont été produits, donc main mise énorme des chaines de télé etc...
    Mais en ce qui concerne les USA par exemple, la possibilité de faire du bon ciné est encore plus faible -même si globalement ils sont dominants.
    Un constat par exemple sur la prégnance de la TV: la quasi totalité des logiciels de scénarisation sont calés aux normes de durées TV (pe 52mn), prévoient de base les coupures pub etc...
    Je ne connais pas assez le Japon (jamais allé), pour avoir une idée là dessus, mais par exemple on voit que sur la production indienne -qui est quand même le mammouth!- il commence à sortir des films vraiment intéressants, je ne parle pas pas des philippins ou des coréens!
    En fait, je crois que le cinéma n'est globalement aussi qu'une vision des sociétés, il est normal que les cultures s'expriment et du coup qu'il en sorte souvent des grandes choses universelles donc exportables !
    Ceci dit, quand je vois qu'une merde comme les Chtis a fait un carton en France et s'exporte sans problème, là il y a de quoi douter de l'espèce. Va comprendre, Charles !
    Par contre, sur le chapitre BD, je suis plus réservé, question de génération peut être, mais je n'accroche pas, pratiquement -à part une ou deux rarissimes exceptions- rien vu de trancendant et au contraire, je trouve l'augmentation de linéaire un peu envahissante, enfin dans les grandes surfaces de vente et conso (FNAC comprise), car chez les vrais spécialistes de la BD ce n'est pas le cas.
    Justement, je trouve qu'il y a le même matraquage, le même formatage d'abord par l'animation et donc encore la TV, sans compter tous les dérivés, que celui qu'on dénonçait côté américain...
  • # Les animes libèreront la culture française !!!

    Posté par . Évalué à 3.

    Tout ce que tu cites reste néanmoins des oeuvres classiques et pas vraiment révolutionnaires.
    Les vrais otakus regardent des animations d'auteurs avec des expérimentations conceptuelles, un renforcement du symbolisme, les sentiments des personnages prennant toujours une place plus importante dans l'intrigue.
    Allez je vous cite des exemples :
    * les oeuvres de Shinkai Makoto qui sont le symbole pour moi de ce qu'il y a de plus grand dans l'animation japonaise. C'est d'une beauté à couper le souffle.
    Son dernier film à voir absolument : Byōsoku Go Senchimētoru (5 cm par seconde)
    Mais aussi The Place Promised in Our Early Days et Hoshi no Koe

    * les réalisations du studio SHAFT comme l'incroyable série "ef a Fairy Tale of the Two".

    C'est après avoir vu des réussites comme celles-ci que l'on comprends que l'animation n'a pas dit son dernier mot. Elle représente pout moi le futur du septième art. Les français avaient autrefois un savoir-faire dans ce domaine (je pense notamment au film le roi et l'oiseau de Paul Grimmault), elle a aujourd'hui les moyens d'en faire une priorité pour l'exception culturelle française. Je pense que c'est ce que tu voulais dire dans ton journal.
  • # L'animé c'est pas un ''produit dérivé'' d'un bouquin ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Je ne trouve pas que comparer des mangas à des séries tv françaises soit pertinent.
    Amuse toi à comparer des mangas à la bd franco-belge, nous n'avons pas à rougir (et non ça se limite pas à Titeuf et Spirou).
    • [^] # Re: L'animé c'est pas un ''produit dérivé'' d'un bouquin ?

      Posté par . Évalué à 1.

      On ne peut pas dire que les animés soit forcément le produit dérivé des bouquins, tout simplement parce que tous n'en sont pas adaptés : il en existe de nombreux originaux sans passer par la case papier.

      C'est comme dire que tous les dessins animés français sont dérivés de BD, ce qui m'étonnerait fortement (Ou alors, j'aimerai qu'on me montre la BD « Oggy et les cafards », le DA m'avait bien fait me poiler)

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: L'animé c'est pas un ''produit dérivé'' d'un bouquin ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Si les séries marchent en manga, la télé produit une anime. C'est très vrai pour de grosse série. Il est aussi vrai que certaines animes soient originale mais il y a plus de manga qui ne sont jamais transformer en anime que, d'anime sans manga.

        Le succès des manga est un tremplin ou une guillotine pour l'œuvre. Si une œuvre ne plaît pas elle est détruite. C'est bien, d'un coté car démocratiquement les œuvres à succès survivent mais d'un autre coté, est-ce que le succès fait tout ? Si un mangaka fait une œuvre ou il critique se principe, est-il sûr d'être publier ?

        Est-ce qu'un film est un bon film s'il est vu par 20 millions de personnes? Et un film à 20 000 entrées, est-il un mauvais film? C'est pas ma vision de la culture.
        • [^] # Re: L'animé c'est pas un ''produit dérivé'' d'un bouquin ?

          Posté par . Évalué à 2.

          oui, enfin vu le nombre d'anime et le nombre de mangas, il est logique qu'il y ait plus de mangas sans animes.

          Surtout que des animes qui marchent peuvent passer en manga (Evangelion, princesse mononoke, tsukihime (à l'origine un jeux vidéo quand même); il faudrait regarder les pourcentages pour avoir une idée, mais je ne les ai pas.

          Bon pour les anime sans mangas (au moins à l'origine), j'en ai quelques unes en tête
          Hack//sign, now and then here and there, hoshi no koe, cowboy beebop, noir, madlax, scryed, code geass, darker than black, une collection de gundam, et c'est très loin d'être exhaustif.

          Certaine aussi sont basé sur un dojinshi de 1 ou 2 chapitre comme les haibane renmei, donc pas des série à rallonge.

          Il ne faut pas décorner les boeufs avant d'avoir semé le vent

  • # C'est marrant

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    >> quelques titres que je trouve representatifs pour ceux qui ni connaissent rien, c'est un bon debut pour decouvrir le cinema japonais, coréen, ou chinois.

    C'est marrant, car pas *du tout* représentatif !
    Le cinéma japonais est principalement composé de trois genres :
    - Le film chiant qu'on veut pas exporter ("少女", "クイール", "誰も知らない", etc)
    - Le film barré qui s'exporte mal ("東京残酷警察", "笑う天使", etc)
    - Le block buster impossible à exporter ("ヤッタマン", "妖怪大戦争", etc)

    En fait, t'as le film d'auteur sans budget, et le gros produit marketé. Au prix de la place de ciné (1800Y, soit 15 euros), le Japon préfère sortir du blockbuster, et ne favorise pas d'alternative. Et le Japon étant le Japon, ben, il fait du cinéma qui flatte le pays…

    Bon, j'exagère, mais en gros, on a *rien* d'exporté.
    Contrairement à la francophonie, la nippophonie n'est pas répandue, et le caractère très particulier de la société japonaise ainsi que son historique singulier, représentés dans ses films, rendent le produit plutôt inexportable.
    Et beaucoup de produits qui ne quittent jamais l'archipel sont de véritables perles, mais demandent de vraiment connaître la culture et de parler la langue (ils ne finissent même pas sur les sites de fanas du Japon).

    Il a été dit dans un précédent commentaire que les drama sont effectivement du prémaché. J'aurais tendance à bien confirmer, en dépit du fait qu'il existe autant de drama marrants que de chiants façon feux de l'amûûûûr.



    Bref, selon moi, tu fais simplement parti des *nombreux* gens qui trouvent l'herbe plus verte en Asie (pas forcément à tort, mais certainement pas à raison).
    • [^] # Re: C'est marrant

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      S'il existe des titres internationaux, ce n'est pas pour rien. Axioplase Ashi a donc cité, entre autre :

      - Films chiants : Quill, Nobody Knows
      - Films barrés : Tokyo Gore Police (j'ajouterai The Machine Girl, ainsi qu'une bonne partie de la filmographie de Takashi Miike)
      - Blockbusters : The Great Yokai War

      Comme je les ais tous vus, je peux dire qu'ils sont soit sortis en France en DVD, soit fansubés par des passionnés. Puis ta théorie ne tient pas la route. Va faire un tour sur le site de la Fnac. Des milliers de films asiatiques sont officiellement sortis en France. Alors même si je suis d'accord avec toi sur le fait que tous les films ne nous parviennent pas, je doute que le pourcentage de films français exportés en Asie soit des plus glorieux. À mon avis, ils n'ont eu droit qu'à une petite poignée de titres (Taxi, Amélie Poulain, Astérix...)

      Bien entendu je peux me tromper et j'aimerai bien avoir le point de vue d'un cinéphile habitant le Japon pour nous dire ce qu'il en est réellement, mais il me semble bien qu'à l'époque de la Nouvelle Vague ils aient eu la plupart de nos films (dans les interviews de cinéastes japonais, ils y font souvent référence), mais depuis le film français ne semble plus faire recette. À l'inverse du cinéma asiatique qui cartonne de plus en plus.
      • [^] # Re: C'est marrant

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Oui, pardon pour les titres.
        Nous avons donc aussi "Une adolescente" ("chiant"), "Warau Michael" ("barré") et YattaMan ("blockbuster").

        Je ne compte pas le fansub, car je parle de l'export officiel, celui qui est un pari par des gens qui veulent de l'argent (en tout bien tout honneur).
        Ma théorie ne dit pas que le cinéma français s'exporte au Japon, elle dit que le cinéma français s'exporte dans la francophonie. Et *ça*, c'est beaucoup. (Ensuite, on peut compter les films "non-français" de producteur ou réalisateur français, genre Luc Besson).

        Oui, le cinéma français au Japon est resté figé sur Cocteau, avec Amélie Poulain en plus.
        Toujours est-il que le cinéma japonais est principalement fait pour les japonais. C'est con, mais le Japon étant ce qu'il est, c'est souvent dur à exporter.

        Après, certains films pourraient faire un tabac international si on voulait les sortir correctement en salle. Je pense à l'*EXCELLENTISSIME* "Always san-chôme no yûhi" (Always - Sunset on Third Street).


        Pour le cinéma asiatique qui cartonne, c'est pas le ciné qui cartonne, c'est surtout le fétichisme ambiant qui s'auto-émulsifie, même si l'on a de vrais perles. Je dirais que le cinéma asiatique atteint peu à peu un niveau normal, c'est à dire pas inexistant. Mais ça demande aux réalisateurs de faire des films exportables (bon exemple inexportable de notre côté, "Brice de Nice". Ça demande un "background" en culture française, à base de NousCNous et FarceAttaque. T'as pas les références, le film est naze. Même si tu les as en fait, mais bon.)

        </réponse_sans_queue_ni_tête>

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.