Journal Vala LaTeXila 1.99, environnement LaTeX intégré en GTK

Posté par (page perso) .
Tags :
12
25
août
2010
Pour ceux qui ont suivi le dernier épisode, vous aurez compris que cette version est une réécriture en langage Vala de LaTeXila 0.2 sorti en février et qui était (pas très bien) écrit en C.

Voici deux captures d'écran. Le projet est maintenant hébergé chez GitHub mais la page principale se trouve toujours chez SourceForge.

Le numéro de version 1.99 sous-entend bien entendu qu'il s'agit d'une version bêta. À la base je voulais sortir la 2.0 en août, mais comme le code dépend de la GLib 2.26, qui elle ne sortira qu'en octobre, c'était un peu mal barré.

Qu'y a-t-il de nouveau dans la GLib 2.26 ? Le successeur de GConf : GSettings. Et croyez moi, mon choix a vite été fait entre un vieux fichier clé-valeur (utilisé par LaTeXila 0.2), GConf qui sera obsolète dans quelques mois, et GSettings qui offre une fonctionnalité vraiment géniale qui permet d'associer une propriété d'un widget (par exemple la valeur d'une case à cocher, ou le texte d'un champ de formulaire) à une entité dans GSettings. En gros ça simplifie assez bien le code :)

Maintenant vous savez pourquoi la version 2.0 est retardée.

Changements par rapport à la version précédente

Toutes les fonctionnalités de LaTeXila 0.2 sont présentes dans la 1.99, mais en mieux.

La partie « éditeur de texte » (donc rien qui ne soit spécifique à LaTeX) a été fortement inspiré de Gedit. Un gros changement par exemple est le support de plusieurs fenêtres gérées par une seule instance de LaTeXila. Et grâce à la libunique, différentes instances de LaTeXila peuvent communiquer et l'ouverture d'un fichier peut se faire dans une fenêtre existante si elle se trouve sur le même espace de travail (eh non ça ne se fait pas tout seul).

Une chose dont je suis assez fier — mais que je dois encore un peu optimiser — est la recherche et remplacement, inspiré par MonoDevelop. De ce point de vue-là Gedit est vraiment à la traine je trouve...

Les symboles, les templates, le navigateur de fichiers, les menus, etc sont les mêmes.

Un gros changement (mais pas pour les utilisateurs du plugin LaTeX de Gedit) est la compilation des documents, qui se fait maintenant avec Rubber. Rubber permet — si nécessaire — d'appeler BibTeX ou MakeIndex, faire une seconde compilation, etc. En plus la sortie de Rubber est beaucoup plus facile à parser que celle de pdfTeX.

Et avec tout ça, il y a maintenant une traduction espagnole, en plus du français.

Ce qui est prévu pour la version 2.0

Tout ce qui est prévu, c'est sa date de sortie (en octobre), et le fait qu'il y aura une dépêche ;)

Je peux néanmoins dire sans crainte qu'il y aura :
  • une liste des symboles les plus utilisés ;
  • modifier/ajouter/supprimer des « outils » (compilation d'un document, ...) avec une GUI car pour l'instant c'est avec un fichier XML ;
  • optimisation de la recherche incrémentale ;
  • pouvoir dire quel est le fichier principal du document si celui-ci est décomposé en plusieurs fichiers ;
  • et sûrement d'autres choses...

libgedit

Un projet que j'ai et qui serait bénéfique à LaTeXila pour le plus long terme est de séparer le code de Gedit pour mettre d'un côté tout ce qui peut être réutilisable par d'autres IDE, et de l'autre côté tout ce qui est spécifique à Gedit. La libgedit s'utiliserait donc comme un framework pour créer facilement de nouveaux IDE en GTK. En plus, il serait peut-être même possible (mais je n'en suis pas du tout sûr) qu'un plugin écrit pour Gedit puisse fonctionner sur des applications utilisant la libgedit, puisque ce serait la même API.

J'en ai discuté avec les devs de Gedit, ils sont tout à fait d'accord, mais l'API pourrait changer d'une version à l'autre, donc ça demande un petit effort d'adaptation tous les 6 mois (mais il est tout à fait possible d'avoir en parallèle plusieurs libgedit*.so pour les différentes versions).

Mais pour l'instant je préfère améliorer LaTeXila puisque la partie éditeur de texte est tout à fait convenable.

Petit retour d'expérience du langage Vala

Globalement j'en suis très satisfait. Il n'y a rien de mieux pour coder en GTK+ et/ou GLib/Gobject.

Mais le langage est encore assez jeune, j'ai du rapporter quelques bugs, mais rien de grave, c'était toujours contournable et le bug était généralement corrigé pour la version suivante (il y a une nouvelle version deux ou trois fois par mois).

Un autre point négatif est qu'il n'y a pas vraiment de bon IDE pour Vala, j'utilise pour l'instant Valencia, un plugin de Gedit, mais j'aurais préféré qu'Anjuta ait un meilleur support de l'auto-complétion. Il y a aussi Vala Toys for Gedit, qui a l'air le plus abouti, mais il ne fonctionne pas très bien avec LaTeXila pour l'instant (j'ai fait des demandes de fonctionnalités). MonoDevelop supporte aussi Vala, mais c'est plutôt instable. De même pour Valide.

Conclusion

Le but premier de cette version bêta est d'avoir des retours d'expérience, si il y a des fonctionnalités qui vous manquent et qui ne sont ni présentes dans le fichier TODO ni dans la Roadmap, alors faites-le savoir ;)

Et évidemment tout rapport de bug, patch, traduction, création d'une nouvelle icône... est le bienvenu.
Pour la création de paquets, pour cette version-ci ce n'est pas vraiment utile, mais pour la 2.0 ça le sera.
  • # LaTeX, LaTeX, LaTeX...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    De mauvaise foi mais sans mauvaises intentions : quelle fonctionnalité pourrait me manquer dans LaTeXila alors que j'ai déjà Texmaker, au bout du compte préféré à Kile ?

    Pour avoir goûté à l'un puis l'autre, leur cruel défaut commun est de n'être pas d'une grande aide pour du ConTeXt, voire du Plain TeX.

    Voilà qui pourrait me faire basculer vers un autre programme. Mais évidemment, ConTeXtila, ce serait un peu moins le Mexique.

    Ceci dit, tout travail mérite considération et je n'insulte pas le projet en cours.
    C'est juste une suggestion, au passage et en courant d'air.
    • [^] # Re: LaTeX, LaTeX, LaTeX...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le plus simple pour que LaTeXila supporte ConTeXt, XeLaTeX et compagnie est de rajouter le support dans Rubber.

      Rubber supporte déjà plusieurs compilateurs :

      Aleph (commande lamed), etex (commande elatex), omega (commande lambda), vtex (commande vlatex).

      En attendant il y a moyen de personnaliser les commandes exécutées pour la compilation, pour l'instant il faut passer par le fichier XML (data/build_tools-en.xml), mais plus tard il y aura une interface graphique.

      Pour ce qui est de la coloration syntaxique, je pense qu'il n'y a pas de gros changements par rapport à (La)TeX donc ça ne devrait pas poser trop de soucis.

      Merci en tout cas de m'avoir fait découvrir ConTeXt, je ne connaissais pas (je ne suis pas un gourou en LaTeX non plus...).

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: LaTeX, LaTeX, LaTeX...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Texmaker propose quelques alternatives au compilateur par défaut, et un menu contextuel permet d'allonger la liste.

        La coloration syntaxique, il l'applique à tout ce qui commence par un antislash ou une accolade, donc pas de souci de ce côté-là non plus.

        Pour tout le reste, c'est un éditeur spécialisé qui n'apporte aucune aide à tout ce qui n'est pas du LaTeX.

        Bon, s'il ne s'agit que de mon cas personnel, je n'ai pas de gros besoins non plus : je copie-colle mes préambules d'un document à l'autre, j'y modifie deux ou trois trucs, et après c'est pratiquement du texte au kilomètre avec une ou deux balises par-ci par-là.

        Et d'ailleurs, je continue d'utiliser plus souvent LaTeX ou Plain TeX que ConTeXt. Même avec Bluefish qui n'est pas fait pour ça et le terminal je m'en sortirais sans problème.

        Mais un équivalent de TeXshop sous MacOS X ne serait-il pas plus opportun sous Linux qu'un énième éditeur pur LaTeX ? Plus opportun en ce qu'il viendrait combler le manque d'un éditeur TeX polyvalent, reconnaissant plusieurs syntaxes.

        Facile à dire, je le reconnais : ConTeXt est exotique et ne s'apprend pas en un jour.
        Et personne, moi le premier, n'exige que LaTeXila doive changer d'orientation au risque de pousser son concepteur au surmenage.

        Je suggère simplement et au risque de dire n'importe quoi qu'il y gagnerait en utilité, et partant en visibilité et en suscitation d'intérêt.
        • [^] # Re: LaTeX, LaTeX, LaTeX...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Avec LaTeXila tu peux créer tes propres modèles, pas besoin de faire des copiers/collers à chaque fois ;)

          Je ne connais pas TeXshop, et je n'ai pas de MacOS X sous le coude pour pouvoir le tester, mais quand les fonctionnalités principales de LaTeXila seront implémentées je me pencherai sur les autres dialectes de TeX.

          Ce ne serait pas vraiment un changement d'orientation, mais plutôt plus d'ouverture. Il faudrait ajouter quelques modèles par défaut, voir si la coloration syntaxique tient la route, rajouter des outils de construction pour avoir son PDF en un clic, rajouter des mots-clés pour l'auto-complétion, et peut-être créer un nouveau menu avec les commandes principales.

          Et pour ne pas que ça devienne trop usine à gaz, le support de ConTeXt etc serait sous forme de plugin, comme ça tout le monde est content :)

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # SyncTeX

    Posté par . Évalué à 3.

    Tout d'abord félicitations pour ton travail ! Vraiment, je trouve que GNOME manque cruellement d'un bon éditeur de fichier LaTeX. Personnellement j'utilise pour le moment Gedit + plugin, mais je suis de très près le développement de LaTeXila.

    As-tu prévu d'utiliser SyncTeX ? Je ne suis pas développeur donc je ne sais pas s'il faut faire des changements dans Evince aussi, mais peut-être que ce serait intéressant de jeter un coup d'oeil pour voir ce qu'il est possible de faire.

    Pour ceux qui ne savent pas ce qu'est SyncTeX, c'est un moyen de faire interagir le lecteur de pdf avec le logiciel qui édite la source du fichier tex. Voici un screencast de Gedit et Evince : [http://jaliste.blogspot.com/2010/08/synctex-support-in-gnome(...)]

    Encore bravo.
    • [^] # Re: SyncTeX

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Oui c'est tout à fait prévu, même que jaliste, l'auteur du blog dont tu donnes l'url, va peut être faire la même chose pour LaTeXila (il a d'ailleurs déjà fait un fork sur GitHub).

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # Plus pour moi

    Posté par . Évalué à -1.

    Dommage, mais si LaTeXila part dans les multiples dépendances (Vala, GSettings, libunique, runner peut-être un jour libgedit), je vais devoir trouver autre chose.

    Personnellement, je trouve ça un peu dommage d'utiliser GSettings pour un soft aussi simple par exemple. Je préfère justement bien mieux le « vieux fichier clé-valeur » très UNIX, plutôt qu'une énième couche d'abstraction basée sur une base de registres.

    D'ailleurs toutes ces nouvelles dépendances sont justement des « énièmes couches d'abstraction », AMHA. M'enfin. Je peux comprendre que c'est plus simple pour toi réaliser ton programme, mais moi ce que je cherche, c'est une application très KISS. Merci tout de même de m'avoir dépanné un bon moment :)

    En fait, c'est pas très simple, tout ça. Kile demande les kdelibs. Auctex, Lyx, ne me conviennent vraiment pas. J'ai bien trouvé Gummi, mais il est encore assez limité en fonctionnalités. L'idéal pour moi serait de pouvoir créer mes propres raccourcis pour les fonctionnalités que j'utilise souvent avec LaTeX.

    Je vais peut-être jeter un œil à vim-latex. À moins que d'autres aient des suggestions... (désolé d'appeler la concurrence dans ton journal :P)

    GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

    • [^] # Re: Plus pour moi

      Posté par . Évalué à 3.

      Je pense que la couche d'abstraction commence avec LaTeXila. Le soucis des dépendances supplémentaires vis-à-vis de GSetting, libunique ou rubber me semble vain, tout du moins avec la puissance des machines actuelles.

      Si tu n'aimes pas, rien ne t'empêche de simplement rédiger tes documents \LaTeX avec ton éditeur de texte préféré (vim, emacs, …) et un exemplaire de [http://tobi.oetiker.ch/lshort/lshort.pdf] ouvert à côté comme référence.

      Personnellement, je te déconseillerais vim-latex (trop lourd, trop complexe). Regarde plutôt du côté de snipMate pour la pseudo-auto-complétion et de latex-mk pour la compilation.
      • [^] # Re: Plus pour moi

        Posté par . Évalué à 4.

        Je pense que la couche d'abstraction commence avec LaTeXila. Le soucis des dépendances supplémentaires vis-à-vis de GSetting, libunique ou rubber me semble vain, tout du moins avec la puissance des machines actuelles.

        Je ne suis pas anti-couches d'abstraction ou quelque chose comme ça. Mais pour moi, il y a parfois des abus, comme la couche audio sous Linux, la configuration dans une base de registre / autre format binaire, ou les dépendances à Gnome (en tant que Slacker, je pense avoir mes raisons de considérer toute dépendance grandissante à Gnome comme un cauchemar – cf. toutes les discussions quand Gnome a été enlevé de la distribution).

        Je ne prétends pas avoir raison, mais je souhaite simplement privilégier une philosophie très KISS sur ma machine (ce n'est donc pas une question d'occupation mémoire).

        Si tu n'aimes pas, rien ne t'empêche de simplement rédiger tes documents \LaTeX avec ton éditeur de texte préféré (vim, emacs, …) et un exemplaire de [http://tobi.oetiker.ch/lshort/lshort.pdf] ouvert à côté comme référence.

        Oui mais non. Bon, ça va être un peu long.

        Je suis étudiant et je suis atteint d'une Dyspraxie . C'est pas ce qu'il y a de plus grave, mais ça fait que, par exemple, j'ai une écriture horrible (difficile à relire, même pour moi-même) et qui me fatigue énormément.

        Un clavier m'aide énormément. Et, comme beaucoup de dyspraxiques, je m'arrange pour prendre tous mes cours avec. Je suis en IUT info, donc ça va.

        À part les maths. Depuis le lycée, j'essaye de prendre mes cours en LaTeX. Mais c'était impossible avec mes profs de lycée qui ne comprenaient pas les contraintes que cela imposait (sans compter d'autres problèmes de santé à ce moment-là). C'est devenu beaucoup plus simple avec mon prof d'IUT qui connaît très bien LaTeX et m'aide activement à pouvoir tout faire en maths avec.

        C'est des maths à prendre en LaTeX en temps réel. Là est la contrainte. Et du coup, il me faut un éditeur qui me fasse gagner beaucoup de temps. Sans vouloir troller, emacs/AUCTeX c'est une horreur pour un dyspraxique. LyX n'a pas la souplesse qu'il me faut.

        Kile s'en sortait plutôt bien (et bien évidemment je suis préfère concilier mes principes et ajouter tout un tas de dépendances, si, au final, l'éditeur m'apporte ce dont j'ai besoin) mais ce n'était pas non plus parfait : je n'ai pas trouvé la fonctionnalité qu'il me faut : des raccourcis clavier vraiment personnalisables et une excellente accessibilité.

        Bref, tant que je ne trouve pas un éditeur LaTeX avec au moins cette fonctionnalité, c'était plus simple pour moi d'utiliser LaTeXila, qui était beaucoup plus KISS, et qui, peut-être un jour, allait apporter cette fonctionnalité. (D'ailleurs il y a d'autres personnes dans ma classe qui veulent tenter LaTeX et qui trouvaient LaTeXila pas mal du tout).

        Il y avait EditPlus sous Windows qui était très rapidement personnalisable comme cela, mais ça tourne moyen sous Wine.

        Ou alors il faudrait que j'arrive à énormément personnaliser un éditeur de texte (nedit, vim, pourquoi pas autre chose), et à m'en sortir avec lss (petite app' très sympa pour les symboles) + visionneur. Un éditeur (ou un plugin) entièrement dédié à LaTeX resterait idéal.

        Personnellement, je te déconseillerais vim-latex (trop lourd, trop complexe). Regarde plutôt du côté de snipMate pour la pseudo-auto-complétion et de latex-mk pour la compilation.

        Ah, merci beaucoup pour la suggestion. Je regarde ça ;)

        GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Personnellement je n'ai presque jamais eu besoin de personnaliser les raccourcis clavier, mais si tu en as besoin je peux le rajouter dans la roadmap (si tu me l'avais dit lors de mon précédent journal ce serait peut-être déjà implémenté).

          Un truc pratique qui te servirait aussi c'est les snippets, il y a un plugin de Gedit qui fait ça :
          http://live.gnome.org/Gedit/Plugins/Snippets
          En gros tu définis des tags, par exemple « ssi », tu appuies sur Tab et ça se transforme en « si et seulement si ». Avec ça il y a déjà moyen d'être plus productif.

          En tout cas je suis content d'apprendre que LaTeXila est utilisé par quelques personnes :)

          Pour les dépendances, c'est le prix à payer pour avoir un logiciel de meilleure qualité... Je ne vais pas réinventer la roue alors qu'une bibliothèque toute faite existe déjà.

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: Plus pour moi

            Posté par . Évalué à 1.

            J'avais hésité à te parler de cette fonctionnalité (même si je n'utilisais LaTeXila que depuis peu) mais j'ai préféré aussi continuer à chercher de mon côté si elle n'existait pas ailleurs.

            Le truc c'est qu'il faudrait que je puisse prendre mes cours de la sorte dès la reprise, et je trouvais ça moyen de carrément « commander » une fonctionnalité, comme ça. Je ne savais même pas si c'était facilement réalisable, donc j'ai préféré continuer de chercher.

            Je n'ai peut-être pas eu la bonne réaction...

            Pour gedit, il faudrait que je voie s'il peut se compiler "gnomeless" comme evince. Ou alors il faudrait que j'installe une distrib de Gnome pour Slackware ou changer de distro sur ce portable.

            Et, oui, encore une fois, je peux comprendre ton point de vue, mais je n'ai pas trop d'intérêts à rajouter tout un tas de dépendances à moins d'avoir la fonctionnalité qu'il me faut indispensablement (LaTeXila n'était que ma solution de dépannage).

            En tout cas, bonne chance pour la suite de ton projet.

            GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par . Évalué à 4.

          je souhaite simplement privilégier une philosophie très KISS sur ma machine (ce n'est donc pas une question d'occupation mémoire).

          Tu as bien plus de courage que moi. J'ai succombé à la facilité et je laisse d'autres personnes empaqueter et pré-configurer mon gnu/gconf/linux, pour le meilleur comme pour le pire. C'est surement aussi la raison pour laquelle j'utilise majoritairement les outils en ligne de commande.

          D'ailleurs dans la série du "pire", ils manquent actuellement trop de paquets sous Fedora13 pour tenter de compiler LaTeXila. Mais des MAJs sont à venir très prochainement. Patience, patience donc …

          C'est des maths à prendre en LaTeX en temps réel. Là est la contrainte. Et du coup, il me faut un éditeur qui me fasse gagner beaucoup de temps.

          Au temps pour moi. Si tu as un soucis apparenté à de la dyspraxie (chose qui m'est totalement inconnue), je ne sais pas si un vim sous amphétamines t'aidera réellement. Tu perds les capacités click-o-dromesques de kyle/latexila pour gagner au mieux trois snippets pré-configurés et l'interface vi-esque habituelle.
          • [^] # Re: Plus pour moi

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je suis sur Fedora 13 et il n'y a pas de problème pour compiler LaTeXila, il faut prendre quelques paquets de la rawhide : vala, glib2, dconf et gsettings-desktop-schemas.

            « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: Plus pour moi

            Posté par . Évalué à 1.

            Au temps pour moi. Si tu as un soucis apparenté à de la dyspraxie (chose qui m'est totalement inconnue), je ne sais pas si un vim sous amphétamines t'aidera réellement. Tu perds les capacités click-o-dromesques de kyle/latexila pour gagner au mieux trois snippets pré-configurés et l'interface vi-esque habituelle.

            vi(m) en lui-même ne me pose pas de problèmes d'utilisation (contrairement à emacs), donc je pense que le mieux que j'ai à faire, c'est de tester tout de suite si snipMate me convient aussi :)

            GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par . Évalué à 8.

          > La configuration dans une base de registre / autre format binaire,

          Faut arrêter de raconter n'importe quoi, primo GConf n'est pas une base de registre mais une API pour manipuler la configuration avec différents backends (GConf2 arrive avec deux backends: XML et LDAP -uniquement pour les besoins propres d'Evolution- donc pas de formats binaires) mais rien ne t'interdit de taper directement dedans (même si c'est stupide).

          Quant à GSettings, c'est dans GIO, un sous-ensemble de la GLib, aucune dépendance "bizarre" (GConf dépend encore d'Orbit), et la GLib, tu la trouves dans quasiment toutes les distributions de bureau (y compris celles avec KDE).
          Contrairement à GConf, GSettings n'est qu'une API de manipulation de la configuration (c'est le pendant de QSettings qui manquait à Gtk+), après pour la sérialisation, GSettings comme GConf utilise un système de backends, GSettings utilisera le format par défaut (base de registre pour Windows, fichiers plist pour OS X) sinon c'est dconf qui utilise derrière un format clé=valeur.


          Plus haut, tu parles de dépendances à vala, libunique, rubber, libgedit ?
          * vala ne repose que sur la GLib
          * libunique est intégré à la GLib dans la branche 3
          * rubber est un programme python qui ne dépends que de python et latex.
          * libgedit si j'ai bien compris, le but c'est de factoriser le code commun à Gedit, latexila & cie en se limitant uniquement à Gtk+
          Quand on y regarde de plus près, on voit bien que tes craintes sont pour la plupart infondées.
          • [^] # Re: Plus pour moi

            Posté par . Évalué à 1.

            OK, au temps pour moi si j'utilise pas les termes exacts. Je pensais aussi à XML mais j'ai fait un raccourci un peu rapide en l'incluant dans « autre format binaire », puisque, pour moi, la plupart des confs en XML sont presque aussi inutilement complexes (côté utilisateur) qu'un format binaire. Ça reste que mon point de vue.

            À en lire le message posté par Sébastien plus haut, il semblerait tout de même que j'ai besoin de vala, d'un glib très récent (la version présente dans la dernière Slackware datant un peu), de dconf et gsettings-desktop-schemas. Ça fait 4 dépendances (non présentes dans la Slack) pour un soft que j'avais installé comme solution de dépannage (vu qu'il n'a pas la fonctionnalité dont j'ai besoin) parce que justement il ne me demandait pas de nouvelles dépendances, au départ.

            Bref, dans mon cas (qui n'est pas commun, je veux bien croire), et peut-être celui de ceux qui utilisaient LaTeXila parce qu'il demandait très peu de dépendances, ça peut sembler dommage.

            GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

    • [^] # Re: Plus pour moi

      Posté par . Évalué à -1.

      Une raison à un tel moinssage ?

      Je pense être libre d'émettre une critique, non ? Surtout que :
      – J'ai exposé mes raisons ;
      – Je pense avoir le droit d'avoir ces raisons ;
      – J'ai bien dit que cela ne me convenait pas. Pas que son logiciel était nul, ou quelque chose comme ça ;
      – J'ai aussi précisé que je pouvais comprendre ses choix, mais qu'ils ne me convenaient tout simplement plus ;
      – Je ne pense pas avoir été impoli, le remerciant même d'avoir crée ledit logiciel. Aurais-je dit quelque chose qui puisse paraître insultant ? Dans un tel cas je m'en excuse d'avance, mais j'aimerais bien savoir ;
      – On ne se prive pas ici de troller/blaguer à droite à gauche sur Gnome/KDE, vi/emacs, etc. (et ça serait triste de ne pas pouvoir raisonnablement blaguer), donc je pense qu'une simple critique à sa place, ici, non ? Je ne pense pas que ce soit parce que le projet vient d'un membre de linuxfr qu'il doit être immunisé à la critique, bien au contraire, puisqu'il peut justement directement me répondre...
      – Mon message n'était pas qu'une critique ;
      – Mon message peut intéresser d'autres personnes ayant les mêmes besoins que moi ;
      – Si j'ai dit quelque chose de faux, ça serait AMHA plus pertinent de me le signaler plutôt que de moinsser anonymement ;
      – C'est "pertinent/inutile", pas "d'accord/pas d'accord".

      J'aimerais tout simplement comprendre...

      GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

      • [^] # Re: Plus pour moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        >>> J'aimerais tout simplement comprendre...

        Je te conseille plutôt de te ficher complètement de la note que tes commentaires obtiennent. Tu verra que la vie te semblera plus gaie !
        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est donc ça ton secret pour atteindre 10 à chaque fois !
        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est facile de dire ça quand on a que des +10 !

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Plus pour moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'aimerais tout simplement comprendre...

        C'est pourtant simple, ne pas utiliser un logiciel parce qu'il a des dépendances, c'est juste idiot, donc les gens moinssent.
        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par . Évalué à 3.

          Mouarf, il semblerait alors que les Slackers (dont je fais partie) soient les derniers à se soucier à avoir le moins de dépendances possibles sur leurs machines. Et à éviter à tout prix toutes les dépendances lorgnant du côté de Gnome ;) .

          J'en ai reparlé plus haut, mais tout avait déjà été dit il y a quelques années : les dépendances Gnome sont un cauchemar (même si ça s'est beaucoup amélioré dernièrement et que ça continue à s'améliorer) et sont en totale contradiction avec la philosophie de la Slack (que l'on peut aussi voir ailleurs) : garder le contrôle total de son système en le gardant simple.

          Moi, j'y tiens et donc des softs qui commencent à demander des bouts de Gnome et à passer à une configuration sous forme de base de registre, oui, ça me gêne.

          Et donc, ce n'est pas simplement parce que LaTeXila demande de nouvelles dépendances que cela me gêne, mais parce que ce sont précisément le genre de dépendances que je veux éviter... Voilà tout.

          Mais c'est bizarre, la dernière fois où j'ai fait un message où je disais préférer lilo à grub, OSS à ALSA, la conf' unix aux bases de registre, ça a fait +10 :D

          GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

          • [^] # Re: Plus pour moi

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mouarf, il semblerait alors que les Slackers (dont je fais partie) soient les derniers à se soucier à avoir le moins de dépendances possibles sur leurs machines.

            Le problème c'est que tu poses ça comme un postulat de base, sans qu'on comprenne la raison logique. Un peu comme si je disais que je ne veux pas installer de programme développé par les gens qui mangent de la pizza aux anchois…

            Et puis tu te plains qu'un logiciel demande des dépendances, et tu te plains qu'un autre logiciel n'ait pas assez de fonctionnalités… On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre…
            • [^] # Re: Plus pour moi

              Posté par . Évalué à 1.

              OK OK, je réalise que j'aurais dû expliquer mon problème de A à Z dans mon premier message. J'avais peur que ça fasse un peu long, mais mon avis pouvait paraître très discutable avec ces zones d'ombre. Mea culpa.

              Et puis tu te plains qu'un logiciel demande des dépendances, et tu te plains qu'un autre logiciel n'ait pas assez de fonctionnalités… On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre…

              Pour récapituler :
              – Vu que j'ai absolument besoin d'une fonctionnalité, et que celle-ci n'a pas l'air d'être présente dans beaucoup d'éditeurs, comme je l'ai dit plus haut, évidemment que je suis prêt à mettre mes principes de faibles dépendances de côté ;
              – J'ai testé d'autres solutions, qui elles, avaient demandé beaucoup de dépendances, sans apporter la fonctionnalité et l'ergonomie dont j'ai absolument besoin. Donc, en attendant de trouver mieux, c'était plus simple d'utiliser LaTeXila comme solution de « dépannage » vu que, pour moi, il avait l'avantage de demander peu de dépendances. Je me disais que ceux qui utilisaient LaTeXila pour cette raison pouvaient .aussi trouver ça dommage.

              C'étaient deux choses distinctes, mais je me rends compte que l'on pouvait croire que je voulais « le beurre et l'argent du beurre », comme tu dis, dans mon premier message. D'où le moinssage, probablement.

              Désolé.

              (Note pour moi-même : ne pas hésiter à expliquer son problème de façon plus détaillée dès le départ :o)

              GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

          • [^] # Re: Plus pour moi

            Posté par . Évalué à 4.

            se soucier à avoir le moins de dépendances possibles sur leurs machines

            Alors c'est très simple. Tu veux que les logiciels aient le plus fonctionnalités possibles, mais sans dépendance.

            Deux conséquences :
            * des programmes énormes, complexes et buggés : ben oui, pour faire leur boulot, il leur faut tout réimplémenter en interne,
            * pas d'intégration entre les programmes, puisque chacun utilisera son truc fait dans son coin au lieu de prendre une bibliothèque commune avec le même comportement pour chacun.

            C'est ça Slackware ? Dommage, je préfère Debian, Gentoo ou Arch. Là, on peut réellement maîtriser ce qu'on installe.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Plus pour moi

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Oui et non, Si c'était aussi simple que cela, le problème ne se poserait pas.

              Imagine lorsque tu as une machine que tu as installée toi même et qui pour le moment te satisfait, tu veux essayer un simple logiciel pour taper du texte (avec de la chance il est dispo en package..) tu fais un aptitude install et là il te tire 350 Mo de truc en tout genre, ben, moi je ne le fais pas.

              Oui les programmes sont dépendants de libs et autres, mais il y a dépendances et dépendances : il faut savoir faire certains choix et il est, à mon avis, assez suicidaire de se prendre une palanquée de dépendances peu intégrés_de_base_ dans les distributions (trop peu connus, trop up to date ...) et le cauchemar est encore pire si tu dois le compiler.

              C'est une problématique complexe, il faut bien voir que la machine de Mr tout le monde, c'est pas une machine de développeur avec le dernier kernel, les versions de dev de tout plein de paquets, des environnements de compilation qui peuvent faire de tout.

              Oui, si on développe un truc avec gnome comme environnement en tête, celui qui a juste fluxbox, ca va lui faire tout drôle le aptitude install. Mais les dev ont toujours tendance à prendre les trop_dernières_libs, pour un service rendu pas à la hauteur par rapport à la difficulté que cela implique pour une machine courante (installée il y a 1 ans par exemple)

              C'est un soucis récurrent, entre le facile à installer et le plus à jour possible
              • [^] # Re: Plus pour moi

                Posté par . Évalué à 2.

                La question est alors non pas de tester un logiciel sous Linux, mais un logiciel sous un environnement particulier.

                Après tout, si les développeurs utilisent des bibliothèques existantes, c'est d'une part pour ne pas avoir à se fader tout depuis zéro, mais également pour s'intégrer dans cet environnement pour que l'expérience utilisateur soit la plus riche et la plus cohérente qui soit. En plus, ça profite aux performances puisqu'une partie des bibliothèques nécessaires est déjà en mémoire.

                C'est bien simple, je n'utilise que des logiciels écrits pour GNOME, afin d'avoir toujours un comportement similaire quelque soit l'application. Donc exit les logiciels en Qt ou autres.

                C'est la même problématique que d'utiliser un logiciel Windows sous Linux : ça implique d'installer Wine et toutes ses bibliothèques, et en plus ça n'est pas vraiment bien intégré (ni visuellement, ni techiquement).

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Plus pour moi

              Posté par . Évalué à 2.

              Le monsieur du dessus a déjà dit une partie de ce que je voulais dire :)

              Pour le « Tu veux que les logiciels aient le plus fonctionnalités possibles, mais sans dépendance », non, j'y ai répondu plus haut.

              Je rajouterai que non, la Slack n'est pas une collection de programmes ne dépendant que de la libc. Elle essaye juste d'éviter les dépendances abusives.

              Comme exemple, je me permets de citer un commentaire (http://linuxfr.org/comments/848574.html#848574 ):
              Une fois, j'avais tenté d'installer une Debian light, avec uniquement KDE. Et là, pour imprimer, je décide d'installer CUPS. Du coup, apt-get me descend tout Gnome, parce que le petit gaillard qui avait compilé CUPS avait mis comme dépendance gimp-print ou un truc dans le genre. Ce n'est qu'un des nombreux exemples de ce qui m'a toujours gavé avec les gestions de dépendances.

              L'intérêt de la Slack, c'est que justement tu n'installes pas tous les softs à la main. Tu as une distribution assez complète et surtout avec la base fondamentale qui te permet de construire ce qui peut te manquer sans souci. En gros, Volkerding t'installe toutes les dépendances les plus courantes, et après tu te débrouilles. Et moi, honnêtement, je ne veux rien d'autre, je trouve toujours que les autres distribes se mettent en travers de ma route.


              Un autre exemple, c'est Gnome, qui je le rappelle, a été enlevé de la distribution en 2005 à cause de ces dépendances qui partent dans tous les sens (et à l'époque, ça ne faisait qu'empirer ; la situation s'améliore tout de même aujourd'hui). Un lien pour te donner une comparaison de ce que c'était à l'époque : http://people.freebsd.org/~adamw/gnome_kde_deps/

              (Et, franchement, à l'utilisation, j'ai quasiment rien contre Gnome)

              Si Pat (le mainteneur de Slackware) procède ainsi, c'est qu'il y a, à mon avis, deux raisons :
              – Il a décidé d'être le seul mainteneur de la distribution. Il est aidé, mais c'est le seul à prendre les décisions, à construire les paquets et à maintenir la cohérence du système. Comme il le disait à l'époque, la maintenance de Gnome lui demandait le tiers du temps qu'il consacrait à toute la distribution. Techniquement; ce n'était plus possible ;
              – La philosophie de la Slack est "KISS" (Keep It Simple, Stupid). Elle cherche à être la distribution Linux la plus Unix-like (par exemple, il a porté le inetd d'OpenBSD parce qu'il le jugeait beaucoup plus simple que le xinetd de Red Hat, il a gardé un init à la BSD très très simple...), à rester à taille humaine, à rester le plus proche possible des sources originales (pas de patch d'hypercorrection type OpenSSL chez Debian), et à ne pas mettre de bâtons dans les roues des utilisateurs, tout ça afin qu'ils puissent rester maître de leur système.

              Je pense qu'elle a d'ailleurs pas mal inspiré les Gentoo et Arch que tu cites.

              Et les slackers sont généralement « méfiants » quand un programme commence à demander beaucoup de dépendances, surtout du côté de chez Gnome (je ne compte plus les softs, qui, petit à petit, se sont mis à demander la moitié de Gnome), mais aussi de PAM, PulseAudio, et d'autres trucs que nous n'apprécions généralement pas tellement.

              Un autre « problème », ce sont les distribution grand public, lorsqu'elles imposent implicitement leurs technologies / choix. Parce que quand une distribution devient populaire, la probabilité que les gens se mettent à penser que ses choix sont des standards ne fait qu'augmenter (Pat a par exemple eu besoin d'un violent patch pour que KDE4 fonctionne sans PAM; voir ses "ChangeBlogs" si tu veux d'autres exemples).

              Mais ne t'inquiète pas, on survit.

              GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

              • [^] # Re: Plus pour moi

                Posté par . Évalué à 1.

                Je reste sur mes positions : utiliser un logiciel GNOME sans GNOME, ça me semble idiot.

                Puisqu'il est conçu pour GNOME, c'est normal qu'il en utilise un max de dépendances plutôt que de réinventer la roue (avec les bugs, la complexité et la lourdeur).

                Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                • [^] # Re: Plus pour moi

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  On peut très bien aimer les applications GTK+ sans utiliser GNOME, avec XFCE par exemple.

                  « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

                  • [^] # Re: Plus pour moi

                    Posté par . Évalué à 2.

                    GNOME n'est pas que GTK+, il y a aussi Gstreamer, GVFS, GNOME Keyring, udisks, upower...

                    Un logiciel GNOME n'utilise pas que GTK+ mais aussi un max de technos GNOME et en suit les directives d'ergonomie très précises (accessibles ici http://library.gnome.org/devel/hig-book/stable/ ).

                    Des applis GTK+ qui ne s'intègrent pas dans GNOME, il y en a un paquet (à commencer par Firefox, qui n'utilise ni Gstreamer ni le trousseau de clefs).

                    Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Plus pour moi

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Un lien pour te donner une comparaison de ce que c'était à l'époque : http://people.freebsd.org/~adamw/gnome_kde_deps/

                Je n'utilis(e/ais) ni Gnome ni KDE, mais seulement Fluxbox et des applis GTK ou Qt (qui s'intègrent maintenant très bien).

                Avec le temps j'ai justement appris à apprécier le découpage de Gnome en libs (parfois un peu bordélique, mais comme tu le dis, ça s'améliore) et je trouve le schéma vers lequel tu pointes complètement en défaveur de KDE ! La moindre appli KDE va te tirer les KDElibs… Ouch !

                Alors que les applis Gnome dépendent seulement de ce qu'elles utilisent. De plus, Gnome sans les applis Gnome ça marche encore (ça c'est vrai que c'est une tendance récente mais très rafraichissante) : gvfs est accessible via fuse, mes clefs ssh et gpg sont gérées par le trousseau Gnome via des agents tout à fait normaux, etc… au final même mes applis pas Gnome en profitent. Du coup, sans y prêter vraiment attention, ces dernières années j'ai doucement glissé vers un usage « discret » de Gnome, sans Panel (ni ses libs et ses applets), sans Nautilus, mais avec des trucs de sous le capot qui sont un vrai bonheur.
                • [^] # Re: Plus pour moi

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Je pense que la situation de KDE n'est pas non plus idéale, et si les progrès continuent pour Gnome, je pense qu'il aura trouvé un juste milieu, oui.

                  À noter que le lien parle d'un gnome-light et d'un kde-light. C'était donc bien pire pour un bureau Gnome entier. En tout cas pour Pat, Gnome restait un cauchemar à empaqueter comparé à KDE.

                  Mais peut-être qu'il pourra un jour l'inclure à nouveau, qui sait...

                  GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

      • [^] # Re: Plus pour moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        >> J'aimerais tout simplement comprendre...

        Tu es trop pressé. Attend quelques jours, la note peut très bien remonter (je viens de te noter positivement sur le premier message car je trouve ton avis intéressant.)


        Quand à vim-latex, j'ai laissé tomber.
        J'utilise désormais vim + snipmate + omake + des scripts faits à la main (par exemple pour sélectionner une formule mathématique avec va$, en créant des nouveaux text-objects.)
        Omake me permet de recompiler le fichier dès qu'il a changé, et donc d'avoir du simili-wysiwyg en temps réel.
        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par . Évalué à 1.

          Tu es trop pressé. Attend quelques jours, la note peut très bien remonter (je viens de te noter positivement sur le premier message car je trouve ton avis intéressant.)

          Certes, mais si j'attendais 3 jours je pense que j'aurais eu moins de réponses – et c'est ce que je voulais :)

          Quand à vim-latex, j'ai laissé tomber.
          J'utilise désormais vim + snipmate + omake + des scripts faits à la main (par exemple pour sélectionner une formule mathématique avec va$, en créant des nouveaux text-objects.)
          Omake me permet de recompiler le fichier dès qu'il a changé, et donc d'avoir du simili-wysiwyg en temps réel.


          Je vais regarder tout ça, merci.

          GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

    • [^] # Re: Plus pour moi

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Quand on doit déjà installer Texlive, qui peut facilement faire plus de 100Mo, installer quelques dépendances en plus ou en moins....

      Le principal c'est que le logiciel soit facile à utiliser et l'interface pas trop chargée.

      Mais si tu n'acceptes aucune application utilisant GConf/GSettings, tu te fermes quand même beaucoup de portes...

      « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

      • [^] # Re: Plus pour moi

        Posté par . Évalué à 2.

        Quand on doit déjà installer Texlive, qui peut facilement faire plus de 100Mo, installer quelques dépendances en plus ou en moins....

        Sur Slackware on en est encore à teTeX, vu que justement Texlive est beaucoup plus gros :D D'ailleurs, j'essaye d'avoir un Texlive minimal comparable à teTeX, histoire d'aider Pat (mainteneur de Slackware), mais ce n'est pas super facile.

        Cf; plus haut : mon soucis n'est pas d'avoir à utiliser de nouvelles dépendances, mais d'éviter gconf/gsettings et tout ce qui est trop proche de Gnome à mon goût (bon, on est quelques autres Slackers, comme ça).

        Le principal c'est que le logiciel soit facile à utiliser et l'interface pas trop chargée.

        Là je suis d'accord, et LaTeXila m'a toujours satisfait sur ce point. D'ailleurs, j'aime beaucoup l'apparence de GTK+ pour ça.

        Mais si tu n'acceptes aucune application utilisant GConf/GSettings, tu te fermes quand même beaucoup de portes...

        Encore une fois, j'en reviens à Slackware : Gnome (et donc gconf, etc.) a été enlevé de la distribution il y a 5 ans à cause de ce problème de dépendances, contraire à la philosophie générale de la distribution.

        Et, aussi bizarre que cela puisse paraître, non, comme beaucoup de Slackers, je n'utilise aucune application nécessitant gconf/gsettings. Il y a même des applications Gnome qui permettent de s'en passer maintenant, et ça s'améliore (evince, abiword, gnumeric...), beaucoup d'éléments étant maintenant directement dans GTK+ (un peu comme Qt).

        GRUB3 will be Elisp serialized as XML jited to JVM running as Eclipse plugin on a Mac running in a virtual PC in a Xen instance on a 286er.

        • [^] # Re: Plus pour moi

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          GSettings n'a pas tant de dépendance que ça par rapport à GNOME, c'est intégré à GIO lui-même intégré à GLib.

          Il faut un backend pour enregistrer les données : dconf, qui lui dépend de dbus, mais je suppose que dbus est quand même installé sur ta slackware.

          Et pour avoir la police à chasse fixe par défaut du système (monospace 10), il faut installer gsettings-desktop-schemas, mais ça ne dépend de rien d'autre que GLib (c'est juste des fichiers XML à installer).

          « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

    • [^] # Re: Plus pour moi

      Posté par . Évalué à 3.

      En quoi Vala est une dépendance vu qu'il créer du code natif ?

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Plus pour moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        C'est une dépendance s'il faut le compiler, dans un sens.

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.