• # Clause de confidentialité

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 17/09/12 à 10:59.

    La chancellerie est toujours un petit peu frileuse concernant la transparence du vote électronique.
    En effet l'accès au code source est associé à clause de confidentialité, qui empêche la diffusion du code source, et empêche d'exprimer publiquement des commentaires concernant le code source.

    L'accès au code source c'est une grande avancée, mais les portes ne sont qu'entre-ouvertes.

  • # Humpf

    Posté par . Évalué à 6.

    Ce modèle d'accès, à ne pas confondre avec l'open source qui s'applique aux codes sans propriétaires précis

    Il y a probablement des informations pertinentes, mais comment les repérer si elle sont mélangées avec n'importe quoi ?

    • [^] # Re: Humpf

      Posté par . Évalué à 4.

      Je n'avais pas fait assez attention, je m'excuse. Je croyais que c'était un article contenant des inexactitudes.

      En réalité, c'est un communiqué de presse officiel factuellement faux.

  • # Et ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Et comment on vérifie que le code distribué est le code exécuté par la machine ?

    PS : Joli FUD sur le code open source qui n'aurait pas de "propriétaire précis" aussi

    • [^] # Re: Et ?

      Posté par . Évalué à 0.

      Le code source n'est pas suffisant. Il faudrait que le hardware soit open source aussi, et que l'on puisse vérifier qu'il correspond aux spéc. Parce qu'on peut très bien imaginer un hard qui modifie le comportement d'un code, un peu comme le coup du compilateur qui ajoute la backdoor dans telnet.

  • # BIOS

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

  • # code ouvert != démocratie

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Le code n'est pas le plus important. Rien ne garantit que ce sera celui effectué au final, et même si le code était exempt de bugs et de failles de sécurité, rien n'empêche les problèmes liés à un problème matériel. Mais le problème n'est pas là.

    Le plus important, c'est qu'aucun citoyen ne peut contrôler les résultats de la votation. Alors que le vote papier permet ce contrôle.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.