Journal Sortie de Subsurface 4.4.1 le 18/02/2015

Posté par . Licence CC by-sa
Tags : aucun
14
2
mar.
2015
Ce journal a été promu en dépêche : Sortie de Subsurface 4.4.1 le 18 février 2015.

Sommaire

Bonjour 'Nal,

Je n'ai rien vu depuis la v3 du coup j'en profite pour t'informer que la version 4.4.1 de Subsurface est sortie le 18/02/2015 !

Subsurface en résumé

Subsurface est un logiciel libre qui sert de journal de plongée (mais pas seulement) disponible sous les systèmes à base de noyau Linux ainsi que pour les systèmes de type Windows et Mac. Il est distribué sous licence GPLv2.

Subsurface

La reconnaissance et le support des ordinateurs de plongée se fait au travers de l'excellente librairie libdivecomputer qui est sous licence LGPL.

Il est aussi possible d'importer des journaux de plongée depuis d'autres programmes du même type, souvent propriétaire et exclusif à une marque d'ordinateur de plongée.

Notes de versions

Attention, c'est non exhaustif, axé suivant ce qui m’intéresse :-) et repris des "release notes" officielles (copier/coller quand c'est en français ou traduction approximative si c'est en anglais). J'ai repris depuis la 4.0 histoire de faire le lien avec la v3 qui est la dernière à avoir eu un coup de projecteur sur linuxfr.

4.0

  • Une nouvelle visualisation du globe pour localiser vos plongées
  • Possibilité d’éditer les informations relatives à une plongée directement en cliquant simplement sur l’élément à éditer
  • Plus de champs pour chaque plongée, tous éditables directement sans passer par une nouvelle fenêtre ou un menu
  • Meilleure intégration avec le projet divelogs.de (chargement et téléchargement)

4.0.x

Pour les versions 4.0.1, 4.0.2 et 4.0.3 il s'agit principalement de corrections de bugs et :

  • Ajout des données d'évènements (début de palier, vitesse de remontée au dessus du seuil, etc.) dans le dump mémoire généré par libdivecomputer
  • Ajout du support de la génération des logs et dump mémoires de libdivecomputer (libdivecomputer peut s'utiliser de manière autonome en ligne de commande, auparavant les logs et dump mémoires de libdivecomputer ne remontaient pas dans Subsurface)
  • Amélioration des fonctions d'import et d'export dans les autres formats de fichiers supportés par Subsurface (Subsurface ayant son propre format de fichier XML).

4.1

En plus de toutes les améliorations et corrections qu'apportent cette version j'ai surtout retenu :

  • Possibilité d'exporter en HTML la carte du monde avec les sites de plongées explorés.
  • Sauvegarde du fichier XML avant de l'écraser (auparavant pas de retour arrière possible)
  • N'affiche plus par défaut les bouteilles inutilisées dans l'onglet équipement.
  • Amélioration du support de Qt5

4.2

En dehors des problématiques sur les environnements Windows et Mac avec Qt, j'en retiens :

  • Nouvelle apparition (lors de la précédente tentative d'inclure ce type de fonctionnalités, l'outil de planification avait soulevé beaucoup de griefs car pas assez fiable et avec des planifications trop incohérentes avec les modèles de décompression connues) d'un outil de planification de plongée (très utile pour les plongeurs Tek) qui supporte notamment :
    • Utilisation de l'éditeur graphique de profils de plongée
    • Support de différentes vitesses de remontée
    • Gestion des changements/interruptions des gaz de fond pendant les phases de décompression
    • Impression du programme de plongée sans le graphique (très utile pour avoir son runtime qu'on imprime et emmène avec soi sous plastique, en général pour l'avoir sur l'avant-bras)
    • A court terme il est prévu de pouvoir rééditer une plongée planifiée précédemment (actuellement il est obligatoire de repartir de 0, point corrigé dans la v4.4)
  • Gestion des photos améliorée avec associations possible à un profil
  • Export HTML du journal de plongée amélioré devenant réellement utilisable.

4.3

  • Amélioration des fonctions de filtres dans l'interface graphique
  • Amélioration des fonctions d'édition (ex : copier/coller pour de multiples plongées)
  • Le profil d'une plongée améliore la manière dont la saturation des tissus (ou compartiments suivant la sémantique de votre ordinateur) est visuellement présenté à chaque étape de la plongée.
  • Amélioration de la représentation visuelle des bouteilles de plongée et du gaz embarqué (afin de mieux différencier par exemple un gaz Air en début de plongée avec un gaz de déco en fin de plongée. A noter que la représentation du nom du gaz semble être la version américaine).
  • Pour les heureux possesseurs des formidables ordinateurs Heinrichs & Weikamp OSTC 2 et 3 (NDR : avis totalement subjectif :-) ) il est maintenant possible de configurer les différents paramètres de ces ordinateurs directement depuis l'interface de Subsurface (à utiliser avec de très grandes précautions, notamment tout ce qui impacte les algorithmes de décompression).
  • Début du support des Recycleur en circuit fermé (CCR) et en circuit semi-fermé (pSCR) avec notamment le Poséidon MkVI CCR :

Profil de plongée pour un Poséidon MkVI

4.4 & 4.4.1

De manière mélangé, quelques améliorations des versions 4.4 et 4.4.1 :

  • Amélioration de la gestion des cordonnées GPS
  • Amélioration du script de compilation/installation de Subsurface depuis les sources. Très utile car depuis peu Subsurface gère directement les paquets des distributions et pour ma part, étant sous Gentoo la dernière version disponible (hors layman) était la v3.0.
  • Permet de diffuser sur son profil Facebook (timeline) des images de profils de plongée avec les données les plus pertinentes (en espérant que cela n'entraîne pas une course au profil de plongée le plus extrême).
  • Sélection des plongées à importer (avant l'opération d'import, pratique car certaines interfaces de communications sont très lentes).
  • Les heureux possesseurs des formidables ordinateurs de plongée Heinrichs & Weikamp OSTC 3 et OSTC Sport (avis toujours autant subjectif) peuvent maintenant faire les mises à jour de microcode depuis Subsurface (seule solution technique existante sur les systèmes à base de noyau Linux).
  • Amélioration du support des plongées de type pSCR mais qui reste peu fonctionnel

instant publicité

En résumé, c'est un logiciel porté par de grands noms du monde Linux et c'est un plaisir de bon fonctionnement sous Linux couplé à des ordinateurs de plongée type OSTC dont le microcode est libre sous licence GPLv3.

  • # Marketing!

    Posté par . Évalué à 3.

    Subsurface bénéficie, de part l'importance de son créateur, du bon coup de marketing mais depuis de nombreuses années, je me pose la question :
    Comment se positionne subsurface par rapport aux concurrents ? Est-ce l'un des meilleurs ou juste un bon outsider ?
    Un utilisateur plongeur peut-il nous renseigner sur le sujet ? Je suis aussi intéressé par un avis sur toutes les plates-formes…

    • [^] # Re: Marketing!

      Posté par . Évalué à 4.

      Subsurface bénéficie, de part l'importance de son créateur, du bon coup de marketing

      Son créateur et aussi la migration GTK --> Qt qui a fait du bruit car c'était parmi les premières d'une série récente..

    • [^] # Re: Marketing!

      Posté par . Évalué à 5.

      Bonjour,

      Je ne pourrai pas donner un réel avis sur toutes les plateformes, je n'ai jamais essayé même de loin un Mac, par contre j'ai testé 2-3 fois sous windows et l'expérience me paraissait totalement similaire à celle sous linux.

      Concernant les concurrents, je dirai qu'il y a 2 types de logiciels concurrents :

      • Ceux des constructeurs d'ordinateurs de plongée en général limité à une seule marque
      • Ceux d'éditeurs indépendants et dans cette catégorie je diviserai de nouveau en 2 :
        • Les logiciels sur postes bureautique
        • Les journaux de plongée en ligne

      Concernant la première catégorie, je connais principalement Suunto Dive Manager ayant refilé mon ancien vyper air à ma compagne. Je résumerai par :

      • Aucun intérêt par rapport à Subsurface en terme de journal de plongée (à la limite on peut trouver l'esthétique plus sympa)
      • Depuis la version 5 il est possible de réaliser la MAJ de firmware de manière "officielle", pour les frileux pourquoi pas
      • Dernier point, que ce soit ma compagne ou moi nous n'avons plus depuis très longtemps d'ordinateur à usage personnel sous windows donc bon pas intéressant :)

      Concernant la catégorie des logiciels d'éditeurs indépendants je dirai que Subsurface a du retard sur :

      • La planification de plongée, je ne pense pas que les plongeurs Tek se permettent pour l'instant de partir avec un runtime établi par Subsurface. Le logiciel en est au début, la fiabilité n'est pas encore là et on sent que les développeurs sont plutôt orienté plongée loisir et que le Tek c'est pas leur truc à la base.
      • Un logiciel comme Diving Log qui est plus joli et abouti.
      • Un journal de plongée en ligne comme divelogs.de mais j'utilise déjà avec parcimonie les réseaux sociaux et comme ce type de journaux de plongée en ligne tend à se transformer en réseau social je trouve que ça fait doublon. L'approche de Subsurface qui reste un outil de bureau avec la possibilité de publier sur facebook par exemple me convient mieux et suffisamment.

      Ce qui signifie que pour tout le reste Subsurface est un très bon outsider :)

      NB : Pour les MAC il y a MacDive mais n'étant pas concerné je n'en dirai rien.

      • [^] # Re: Marketing!

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci pour ton retour, plus complet que ce qu'il y a sur http://alternativeto.net/software/subsurface/ et tant mieux : à quoi bon promouvoir des solutions non libres :-) ?

        Si tu peux approfondir ce que tu entends par plongeurs Tek, j'imagine que cela bénéficiera à des profanes comme moi ! (je connais les plongeurs de loisir et les voleurs de homard dans les casiers, mais Tek ça ne me dit rien…)

        • [^] # Re: Marketing!

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          tek pour "technique". Les plongeurs tek sont des plongeurs qui font des plongées (très) techniques, donc très préparées, avec du matos "hightech". Il s'agit souvent de plongées avec recycleur, et/ou avec des mélanges gazeux spéciaux (trimix…), ou encore des plongées à +de 60m etc… Il faut donc soigneusement les préparer (profil de plongée, durées, paliers etc, à la minute près) à cause des contraintes imposées par l'utilisation des mélanges gazeux ou du matos "complexe".

          Bref, les plongées tek ce ne sont généralement pas des balades de touristes. Auparavant, c'était réservé aux professionnels (ex: ceux qui bossent sous l'eau dans des conditions difficiles, comme sur les plateformes pétrolières, les "explorateurs" en eau profonde etc..), mais ça à tendance à se démocratiser dans le monde de la plongée loisir (parmi ceux qui ont les moyens).

    • [^] # Re: Marketing!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      En terme de fonctionnalité, il est peut-être encore jeune par rapport à d'autres. Mais il a quand même de gros atout de mon point de vue :

      • ça fonctionne sous linux alors que toutes les autres solutions ne fonctionnent que sous windows et/ou mac
      • c'est libre
      • projet vivant et on peut contribuer/rapporter des bugs (va donc faire ça par exemple avec la solution Mares par exemple, qui est de plus en plus merdique à installer et à utiliser soit-dit en passant)
      • c'est compatible avec une large gamme d'ordinateur de plongée : tu peux garder ton historique de plongée sur plusieurs années, même si tu changes d'ordi entre temps.
      • pas besoin de connexion internet pour l'utiliser (pratique quand on est en vadrouille).

      Je n'ai pas essayé les solutions web : mes données, je les garde pour moi ;-)

      Bref, ce sont toutes les raisons qui m'ont fait choisir Subsurface (jusqu'à 3.9, puisque hélas depuis je ne plonge plus).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.