Journal Le Kindle Surpise d'Amazon : Un Farenheit 451emrober d'un delicieux coulis de 1984.

Posté par .
Tags : aucun
15
20
juil.
2009
Recette d'un Kindle Surpise a la maniere Amazon :

Je traduit tres rapidement un court article (de gizmodo) eloquant sur la surprise que leur a offerte Amazon dans son Kindle a ses utilisateurs .

Amazon vient basiquement de me garantir que je n'acheterais jamais un Kindle , en se conformant aux souhaits de l'editeur d'effacer de tous les Kindles chaque copie du roman 1984 et de la ferme aux animaux d'Orwell qui furent achete legitimement et cela a distance.


Apparement, l'editeur a change d'avis a propos d'une vresion electonique des romans d'Orwell. Des lors Amazon les enlevait de leur boutique , et en meme temps les effaca des mill iers de Kindles des utilisateurs les ayant achete, tout en remboursant le montant sur leurs comptes.

S'il y a un meilleur argument que celui ci en faveur des "livres-tueurs-d'arbres" et contre les Kindle, j'aimerais vraiement savoir ce que c'est. Si vous ne pouvez meme pas etre sur que vous possedez quelques choses apres avoir debourser pour, tout-fout le camp non ?

Amazon dit que c'est un cas exceptionnelle , mais meme une fois c'est une fois de trop. es que j'ai acheter un livre chez un libraire, je n est jamais a me soucier de savoir si quelqu'un va entrer dans ma maison et les reprendres, tout en me laissant un tas de pieces.

Et bien sur le fait que cela se soit passer au roman 1984, dans l'ensemble des livres, fait de cet evenement quelque chose d'encore plus surrealiste.


source :
Big Brother Amazon Remotely Deletes Purchased Copies of 1984 and Animal Farm From Thousands of Kindles
http://gizmodo.com/5317180/amazon-remotely-deletes-legitimat(...)

blog new york times : http://pogue.blogs.nytimes.com/2009/07/17/some-e-books-are-m(...)
  • # Kindle, kesaco ?

    Posté par . Évalué à 8.

    Petite précision :

    Le Kindle est un lecteur de livre électronique.
    • [^] # Re: Kindle, kesaco ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Tout a fait , pour etre plus precis

      Le kindle utilise un kernel Linux , melanger a la sauce DRM et n'etant pas net niveaux distribution du code source pour les parties GPL .
  • # Ironie

    Posté par . Évalué à 5.

    Je trouve cette action très étonnante et j'ai des doutes sur le pourquoi du comment :
    - Comment se fait-il qu'amazon soit capable (informatiquement parlant) de supprimer quelque chose qu'on a acheté ?
    - C'est clairement une fonction cachée car je ne crois pas qu'ils aient communiqué dessus. est-ce légal ?
    - Que ce soit deux livres d'Orwel dont 1984 est une fantastique ironie qui ne peut pas être due au hasard. Pour moi ce roman de science-fiction, aussi tristement réel soit-il, est déjà très connu et je trouve qu'utiliser la botte secrète d'amazon sur cette œuvre est un franchement mauvais choix.
    - Un gars (du service info ? voire un des codeurs du kindle ?) aurait vu cette fonction et l'aurait utilisé sur cette oeuvre pour justement mettre au jour la pratique honteuse qui peut être (et a été) employée ?
    - Les gens qui ont eu cet e-book de supprimé ont reçu un courriel d'amazon disant que l'e-book 1984 a un "problème". Qu'est ce qu'il cache ?


    Dans tous les cas, si c'est réellement un choix des gars de chez amazon de supprimer une œuvre achetée (non prêtable, revendable, donnable comme l'est un vrai livre), c'est une bien triste fonction et un bien déplorable geste. et c'est une des meilleure façon de diffuser un texte que de l'interdire...
    • [^] # Re: Ironie

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Comment se fait-il qu'amazon soit capable (informatiquement parlant) de supprimer quelque chose qu'on a acheté ?

      DRM.
    • [^] # Re: Ironie

      Posté par . Évalué à 4.

      - Le kindle gere les abonnements donc y a deja moyen de virer a distance (le faire pour les ebooks par contre, c'est un peu limite, mais bon)
      - Si tu desactive les updates over-the-air et que tu sync a la main, t'as pas de probleme. Si tu decides d'acheter de bouquins avec DRM, ben tu sais a quoi t'en tenir.
      - Comme pour du logiciel, tu as pas achete un bouquin (ie. un support physique), mais une license. Et donc tu peux te la faire retirer dans certains cas precis.

      Sinon c'est pas juste que l'editeur a change d'avis ou un truc debile de ce genre (et Amazon a rembourse les achats quand meme, donc les gens ont pas ete emtubes a 100%). Apparemment l'editeur n'a pas les droits sur ces romans (difference entre les lois sur le copyright entre les pays, ca tombe avant en Europe ou au Canada), et du coup leur distribution est illegale (et la possession aussi du coup, meme si de toute facon c'est impossible a controller de facon efficace - sauf avec le kindle, tada!).

      Ce genre de truc (intervalle avant passage dans le domaine public), ca peut arriver en France exactement de la meme facon. Il y avait eu un probleme a un moment avec des oeuvres mises a disposition sur un site au Canada qui sont toujours sous copyright en France et par consequent ne peuvent pas etre utilisees/redistribuees. L'editeur francais n'etait pas specialement content...
      • [^] # Re: Ironie

        Posté par . Évalué à 4.

        Oui, mais ce qui m'enerve encore plus c'est cette maniere unilateral de traiter ses utilisateurs . Je suppose que cela depend du contrat de licence qu'a accepter ceux ci mais neanmoins cela reste assez intolerable. Je sais qu'on parle de la ferme aux animaux, mais ce ne sont pas des betes tout de meme .
        • [^] # Re: Ironie

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          en fait, amazon a acheté les droits de diffusion à une boite qui ne possédaient pas les droits des bouquins. du coup, ils étaient emmerdé quand le vrai ayant droit est arrivé. (cf l'update de article sur http://www.nytimes.com/2009/07/18/technology/companies/18ama(...) )

          Ca n'excuse pas. Et le fait qu'ils aient les moyens techniques de supprimer un fichier est inadmissible.
          • [^] # Re: Ironie

            Posté par . Évalué à -2.

            Et que penser de cet instrumentalisation de Linux et du libre ?


            du libre qui enleve des libertes ?
    • [^] # Re: Ironie

      Posté par . Évalué à 10.

      Il n'y a pas de botte secrète. Amazon n'a jamais supprimé d'ebook. 1984 n'a jamais existé.

      Et si tu continue, toi aussi, tu n'aura jamais existé.
    • [^] # Re: Ironie

      Posté par . Évalué à 3.

      Dans tous les cas, si c'est réellement un choix des gars de chez amazon de supprimer une œuvre achetée (non prêtable, revendable, donnable comme l'est un vrai livre), c'est une bien triste fonction et un bien déplorable geste. et c'est une des meilleure façon de diffuser un texte que de l'interdire...

      Mais c'est le fer de lance de l'industrie musicale/culturelle/logicielle ces dernières années. Passer d'un modèle ou tu payes une fois un support physique à un modèle ou tu payes un abonnement pour pouvoir continuer à jouir de l'oeuvre ....

      La mort du CD pour l'industrie musicale n'est pas un mal en soi : ce qui les gène c'est que la musique est facilement copiable. Sinon ils ne se gèneraient pas à nous sortir des abonnements de musique à la demande ....
      • [^] # Re: Ironie

        Posté par . Évalué à 3.

        J'ajouterais même que c'est pour ça que le livre électronique ne marchera jamais.

        On veut imposer un format présenté comme étant plus pratique pour l'utilisateur, mais en réalité c'est juste pour le contraindre et le restreindre dans l'utilisation qu'il fait de l'oeuvre.

        Le seul intéret du livre électronique est de pouvoir emporter sa bibliothèque dans sa poche et de pouvoir y accéder n'importe ou. Avec les DRM, et la biométrie je vois apparaitre des possibilités incroyables :
        - insérer dans les terminaux de lecture des gadgets amusants style reconnaissance d'empreinte digitales, rétinienne, et toutes ces joyeusetés, pour ne permettre la lecture qu'à une personne et une seule .... ce qui fait que même si on prète le terminal à un ami ou quelqu'un de la famille, impossible de lire ....
        • [^] # Re: Ironie

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          J'ai des e-book, légalement achetés ou acquis, et ça marche très bien.

          Par contre, c'est vrai qu'il faudrait voir des éditeurs importants se lancer dans l'e-book sans DRM pour pouvoir avoir accès à plus de quelques livres.
        • [^] # Re: Ironie

          Posté par . Évalué à 3.

          J'ajouterais même que c'est pour ça que le livre électronique ne marchera jamais.
          Et c'est pour ça qu'Amazon crée un précédent avec un livre qui marque les esprits pour que la pression soit mise sur ceux qui veulent qu'on verrouille idiotement le secteur.
          Espérons que ça aura plus de succés que le brevet "one click".
          • [^] # Re: Ironie

            Posté par . Évalué à 2.

            Je vois le truc comme toi, ou au moins je l'espère.
  • # La possibilité seule compte

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand on discute avec les gens à propos de systèmes de contrôle style DRM ou passe Navigo, on entend souvent l'argument « Mais non, ils ne feront jamais ça ! »

    Et bien là, ça démontre que cet argument est insignifiant : ce qui compte, ce n'est pas l'application effective du contrôle, c'est la possibilité de contrôle. Ils ne le feront pas ? Peut-être, on n'en sait rien, mais en tout cas, ils peuvent la faire.

    Ton courrier électronique est chez Google, tu sais qu'ils peuvent le supprimer s'ils veulent ? Bah, ils ne feront jamais ça… Ton livre est contrôlé par Amazon, tu sais qu'ils peuvent te le supprimer s'ils le veulent ? Bah, ils ne feront jamais ça… Dommage, ils l'ont fait.
    • [^] # Re: La possibilité seule compte

      Posté par . Évalué à 4.

      je plussois des deux mains, le "il ne feront jamais ca " n'est qu'une supposition hypothetique du genre "dormer braves gens " (je suis pas dans leurs tete moi j'en sais rien ) , mais l'implementation technologiques elle est bien reelles.

      En outre s'ils n'ont pas l'intention de le faire pourquoi mettent ils la techno dedans ? (ou autrement dit pourquoi le font ils quand meme ? Bien que ce ne soit qu'un premier pas) .
    • [^] # Re: La possibilité seule compte

      Posté par . Évalué à 8.

      « Dehors, les yeux des animaux allaient du cochon à l'homme et de l'homme au cochon, et de nouveau du cochon à l'homme ; mais déjà il était impossible de distinguer l'un de l'autre. »

      Georges Orwell, La ferme des animaux
      • [^] # Re: La possibilité seule compte

        Posté par . Évalué à 4.

        Haaa un kindle resistant ! vite vite le supprim..
        • [^] # Re: La possibilité seule compte

          Posté par . Évalué à 3.

          Pour ceux qui voudraient une version qui ne sera pas effaçable une fois copiée sur votre disque dur : http://ebooks.adelaide.edu.au/o/orwell/george/o79n/

          De toute façon, si j'achète un jour un livre électronique, cela sera uniquement pour mettre dedans des livres du domaine public (cela tombe bien, j'aime bien les classiques), et je n'aurais jamais confiance dans leurs DRM. Si c'est pour acheter un livre récent, autant le faire en papier à ce compte là.

          Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # complément par un genre de juriste

    Posté par . Évalué à 4.

  • # puisque personne ne se dévoue

    Posté par . Évalué à 10.

    cher eastwind, ne le prends pas mal, mais il faut relire avant de valider. Ton journal est intéressant, mais tellement bourré de fautes que j'ai dû m'y reprendre à plusieurs fois pour comprendre certaines phrases. Je ne dis pas ça pour me moquer, au contraire : apparemment tu n'en as pas conscience, donc il serait temps que quelqu'un te le dise.
    • [^] # Re: puisque personne ne se dévoue

      Posté par (page perso) . Évalué à -9.

      "il est pourri" "il est bourré de fautes" et "on comprend rien" c'est le genre de phrases qui m'énervent. Dans ce cas, c'est vrai qu'une relecture aurait enlevé les énormes fautes "de frappe". Mais sans précision, je trouve que cela ne sert à rien à part mettre en rogne l'auteur qui ne comprend pas.

      «apres avoir debourser pour» (après avoir pris)
      s/vresion/version/
      «que cela se soit passer» (que cela se soit pris)
      «c'est une fois de trop. es que j'ai acheter un»


      (je ne fais pas la liste complète, évidemment)
      • [^] # Re: puisque personne ne se dévoue

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        >"il est pourri"
        Personne, à part toi, n'a jamais dit que ce journal était pourri.
        Au contraire, c'est un journal intéressant, qui aurait mérité plus d'attention pendant sa rédaction, pour éviter un paquet incroyable de fautes de frappe, de ponctuation, d'accents...

        >(je ne fais pas la liste complète, évidemment)
        Oui, évidemment.
        Tu reproches aux autres de ne pas faire la liste complète des fautes, mais tu ne vas pas t'abaisser à la faire. Tu as bien raison.
  • # Pour les amateurs d'Orwell

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Si vous aimez les livres d'Orwell, vous pouvez télécharger certains livres en version originale (donc en anglais) sur http://gutenberg.net.au/plusfifty-n-z.html#orwell.

    Si vous préférez les traductions en français, vous pouvez lire La ferme des animaux et 1984 sur http://wikilivres.info/wiki/George_Orwell .
    • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

      Posté par . Évalué à 1.

      Sauf que si t'es aux US (ou en Europe, en particulier en France), c'est illegal de les telecharger, vu que ca n'est pas encore dans le domaine public.

      (oui c'est le boxon les droits d'auteur...)
    • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Pour les amateurs d'Orwell : achetez les bouquins !
      • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

        Posté par . Évalué à 1.

        Empruntez les a votre bibliotheques arretons de financer les cousins de la RIAA.
        • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

          Posté par . Évalué à 1.

          Le pire c'est que y'a du vrai foutage de gueule pour la gestion des droits des médiathèques...

          quand je vois ça : http://www.bibliopedia.fr/index.php/Supports#CDROM_et_DVD

          le coût d'un DVD moyen destiné à la bibliothèque est de 42 € mais peut aller jusqu'à 120 €. Evidemment, la bibliothèque n'a pas le droit de racheter un DVD du commerce si le DVD est abimé et qu'il faut le remplacer... il faut re-raquer !

          ex :
          - dans le commerce -> http://www.amazon.fr/recherche-Panth%C3%A8re-Rose-Peter-Sell(...) 10 €
          - spécial médiathèque -> http://www.circle.fr/%28shgpnn55c3mup2bbu2c4ef45%29/ProductD(...) 126 €

          J'en déduis que les droits pour pouvoir prêter gratuitement ce DVD sont de 116 €, c'est hallucinant !
          • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

            Posté par . Évalué à 2.

            Ben le DVD version mediatheque va j'espere etre emprunte par plus de 12 personnes ou alors c'est pas un bon investissement (pour un DVD), donc au final, ca revient pas si cher que ca par personne a la mediatheque.

            Apres on peut se dire que tout devrait etre au meme prix, tout le temps et que les auteurs n'ont pas a decider de combien ils veulent vendre leur produit selon les circonstantes, etc.; mais franchement, 126 euros, c'est pas du tout hallucinant comme tu dis, c'est pas vraiment si cher que ca pour une licence que tu peux preter a autant de personnes que tu veux.
            • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

              Posté par (page perso) . Évalué à 6.

              Juste une petite remarque de style :
              le DVD version mediatheque va j'espere etre emprunte par plus de 12 personnes ou alors c'est pas un bon investissement

              Une médiathèque n'est pas là à mon avis pour rentabiliser ses investissements mais rendre disponible au plus grand nombre des œuvres culturelles pour un prix modique. C'est un service public et à ce titre n'a pas spécialement à être rentable...

              A plus forte raison, c'est un peu aussi le rôle des médiathèques de proposer des œuvres qui ne sont pas spécialement faites pour être empruntées par le plus grand nombre, ca me ferait mal aux dents de ne trouver dans une médiathèque que des trucs "populaires" et pas de trucs plus obscurs qui ne seront peut-être empruntés qu'une ou deux fois en tout...
              • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

                Posté par . Évalué à 1.

                T'as oublie la fin de la citation, elle est pas la pour rien: (pour un DVD)

                Si un DVD est emprunte moins d'une fois par an sur toute sa duree de vie, oui je pense qu'on peut parler de mauvais investissement. Le sujet est probablement tellement specialise que les personnes interesses se tournent plutot vers des bibliotheques specialisees ou autre et sont bien mieux servi que par la mediatheque.

                M'enfin ce genre de discussion est un peu bizarre, tout bibliothécaire fait deja ce genre de calcul. Avec un budget limite, il faut selectionner avec une partie tres demandee par le public (genre films d'action/romantiques pour les DVDs, roman SF&policier + grand titres pour les livres) et une partie un peu plus reservee a un public precis ou a des gens qui cherchent a s'ouvrir a d'autres horizons. Une fois que tu as achete tout ca, ton budget est probablement deja depasse, alors tu penses bien que les trucs super specifiques, c'est une fois tous les 10 ans.

                Apres on peut parler des trucs un peu plus pointus (publis scientifiques, bouquin d'art, etc.), mais vu les prix de ce genre de chose, je pense que l'argumentation de l'auteur du billet initial sur le prix inacceptable s'effondre toute seule.
      • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

        Posté par . Évalué à 1.

        Bof, quelle part de la vente du bouquin va aller à Orwell ? De quoi ? il est mort... bon, je crois que je vais plutôt me l'imprimer ^^
        • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          >Bof, quelle part de la vente du bouquin va aller à Orwell ? De quoi ? il est mort... bon, je crois que je vais plutôt me l'imprimer

          Mais.. c'est quoi cette attitude ?
          Comment veux-tu que vivent les descendants de son éditeur si tu ne leur file pas de fric ?
          • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

            Posté par . Évalué à 1.

            Exactement, d'ailleurs c'est bien connu, les logiciels sous license libre, lorsque l'auteur meurt, ca tombe dans le domaine public tout de suite et tu peux l'utiliser comme tu veux.
            • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

              Posté par . Évalué à 5.

              Pourquoi parler de logiciel parlons tout simplement de decouverte scientifique. En dehors du prix nobel et de son salaire Einstein a pas touche un rond pour ses decouvertes et ses ayant droit encore moins. C'est rigolo comme c'est normal que la recherche fondamentale tombe dans le domaine public mais pas la litterature, la musique, les tableaux (cf la derniere "affaire" sur les photos de tableaux datant de plusieurs siecles provenant d'une galerie public sur wikipedia).
              • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

                Posté par . Évalué à 1.

                Hint: Einstein touchait un salaire de l'etat pour mener ses recherches et ses decouvertes appartenait donc a son employeur qui pouvait en faire ce qu'il voulait. En l'occurence la majorite etait publiee et libre d'acces car c'etait de la recherche public, mais ca reste une decision de l'etat pas de lui.

                Compare avec un peintre ou un musicien qui n'est pas paye par un employeur pour ecrire sa musique, qui ne touchera rien si ses tableaux ou sa musique ne se vend pas.

                Quand a la recherche fondamentale qui tombe dans le domaine public, tu vis au pays des bisounours? Les publis sont accessibles (mais payantes et sous copyright) mais je te mets au defi d'acceder a la totalite des resultats experimentaux et autre donnees pour 90% des travaux de recherche (a moins de raquer bcp ou de faire partie d'une equipe de recherche sur un sujet comparable, mais pas en competition pour des subventions). Ca finit par arriver dans le domaine public, mais pas tout de suite, loin de la.

                Halte aux comparaisons debiles (meme si demander ca a un troll a la con sur un compte poubelle, j'ai peu d'espoir...).
                • [^] # Re: Pour les amateurs d'Orwell

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Rate enfin en 1905 ses recherches etaient faites sur son temps libre puisqu'il travaillait pour le bureau des brevets de Berne. Merci d'avoir joue et merci de montrer que tu ne connais rien a la recherche.

                  Et pour te montrer que tu dis VRAIMENT des betises:

                  http://xxx.lanl.gov/archive

                  tu as a peu pres 90% des derniers resultats scientifiques en physiques gratuitement disponibles.

                  ps: sais tu que les scientifiques paient pour publier dans la plupart des journeaux et pour te donner une idee des prix cela peux couter 3000 ou 4000 euros pour un article d'une vingtaine de pages.
  • # Modification du contenu à distance

    Posté par . Évalué à 3.

    Moi, ce qui me fait le plus peur, ce n'est pas la suppression d'un bien acheter, c'est le fait qu'il soit donc, aussi possible de modifier le contenu d'un livre à distance. Et ça, c'est beaucoup moins visible, et bien pratique pour faire dire ce que l'on veut. Et effectivement, ça sera comme 1984, ils pourront ré-écrire l'histoire comme ils veulent...
  • # Mais bon sang, personne ne s'en souvient ?

    Posté par . Évalué à 2.

    es que j'ai acheter un livre chez un libraire, je n est jamais a me soucier de savoir si quelqu'un va entrer dans ma maison et les reprendres, tout en me laissant un tas de pieces.

    Personne se souvient du combat (certes, c'est pas le seul a son actif) de RMS sur harry potter ? Il a même une magnifique page : http://stallman.org/harry-potter.html

    Pour ceux qui ont la flemme de lire/traduire la page, en 2005, harry potter devait être vendu à une date précise. Or, une malheureuse librairie avait vendu des livres de harry potter quelques malheureux jours avant. Au final, l'éditeur à «demandé» de ne pas lire les livres en question avant la date officielle de la sortie. Forcément, cela a fait beaucoup réagir notre cher RMS !

    En relisant l'article, il semble que cela n'était pas une simple demande puisque la court de justice à été saisie !

    LeMarsu, en passant...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.