Journal Allemagne: de l'intérêt des données privées

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
12
1
mar.
2010
Bonjour,

alors que la France fait les yeux doux à Microsoft, et que les plus hautes représentations de l'état se rendent massivement à une manifestation organisée par cette société [1], la ministre allemande responsable de la protection des consommateurs prévient [2], avant l'ouverture du CeBIT [3] (le plus grand salon sur les technologies de l'information en Allemagne) ses concitoyens de l'importance du marché des données privées, et des risques associés. Microsoft n'est pas la seule compagnie nommément citée, mais également Facebook, Apple, Google.
Elle s'émeut du fait que certaines entreprises disposent de bases de données dont la mise en relation de données comme les noms, les adresses, et des photos soient non connues des utilisateurs. En exemple elle cite les dérives et risques possibles pour ceux qui pourraient se retrouver sur une liste noire préjudiciable à un entretien d'embauche.
Afin de permettre aux personnes privées de réagir, le ministre de l'intérieur propose une obligation pour les sociétés de lister annuellement les données personnelles en leur possession aux personnes concernées et de leur faire parvenir [4].
Cela va dans le sens des craintes exprimées par la chancelière allemande concernant les données privées [5].

Pour en revenir à cette ministre et Microsoft, on peut noter que cette ministre du parti CSU [6] fait cette annonce alors que Microsoft représente un acteur économique important dans l'état de Bavière, dont le parti CSU est issu, et par là-même, fait preuve d'un certain "non clientélisme".

[1] http://www.microsoft.com/France/InformationsPresse/Fiche-Com(...)
[2] En allemand: http://www.sueddeutsche.de/computer/402/504612/text/
[3] En allemand: http://www.cebit.de/homepage_d
[4] En allemand: http://www.ftd.de/politik/deutschland/:aufklaerung-fuer-buer(...)
[5] En allemand: http://www.fr-online.de/in_und_ausland/politik/aktuell/23629(...)
[6] http://fr.wikipedia.org/wiki/Union_chr%C3%A9tienne-sociale_e(...)
  • # rien a voir

    Posté par . Évalué à 10.

    Mais je trouve juste ca rigolo cette manie de s'emboucaner a mettre dans une page web dont le concept meme est justement d'avoir des hyperliens "inline", des notes de bas de pages, au lieu de faire des hyperliens justement.

    C'est pour faire intello? Ca donne une touche serieux d'avoir une demi douzaine de notes de bas de page? Ou ca fait genre t'es sur wikipedia (mais sans les ancres html, c'est ballot!!)

    Bientot la nouvelle homepage de google batie sur le meme concept:

    Web Images[1] Videos [2] Cartes [3] Actualites [2] Shopping [4]
    champs texte [5]
    Recherche avancee [6]
    Outil linguistiques [7]

    [1] http://images.google.com
    [2] http://videos.google.com
    [3] http://maps.google.com
    [2] http://new.google.com
    [4] http://shopping.google.com
    [5] http://google.com/search?query=entrez+ici+votre+recherche+se(...)
    [6] http://google.com/1337
    [7] http://google.com/dondeestaelcaminoporladiscoteca
    • [^] # Re: rien a voir

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour faire intello comme Wikipedia, peut-être pour certains, mais pour d'autres comme moi c'est pour une raison toute bête :
      je ne suis pas certain de la balise à utiliser pour faire les hyperliens (ce qui n'est pas ré-expliqué dans les excellentes notes de bas de page) donc pour être sûr de pas faire un journal crado, hop hop, un petit renvoi.

      C'est tout aussi explicite et ça ne pollue pas le journal.

      Et en bonux, on voit exactement l'adresse du lien sur lequel on est susceptible d'aller, c'est de l'information.
      • [^] # Re: rien a voir

        Posté par . Évalué à 10.

        Je trouve que le problème soulevé par thedude n'est pas négligeable : j'ai l'impression de lire un article de journal et non une page web.

        Le web, c'est justement ça : pouvoir mettre des liens partout, pour étayer un propos, faire le parallèle avec d'autres informations ou tout simplement fournir les sources, le tout directement accessible. C'est son essence même, au contraire du papier, statique.

        Si tu as peur pour tes balises, tu peux mettre entre crochet juste après le texte (mais c'est vrai que ça devient un peu brouillon). Ou alors tu rédiges ton journal dans un fichier HTML sur ton poste pour en voir le résultat, et tu en colles le contenu ici.

        Sinon, je remarque que comme d'habitude, le premier commentaire d'un journal porte sur sa forme et non sur le contenu :-)

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: rien a voir

          Posté par . Évalué à 6.

          > j'ai l'impression de lire un article de journal et non une page web.

          en même temps tu es dans la section "Journaux" de ce site

          pas mal de ces journaux, donc, se résument à une URL et une petite description au dessus pour éviter de se faire traiter de tous les noms parce qu'on n'a collé qu'une URL et que des fois elle n'est en rien explicite (on ne devine pas son contenu simplement en la lisant)
      • [^] # Re: rien a voir

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Et en bonux, on voit exactement l'adresse du lien sur lequel on est susceptible d'aller, c'est de l'information.

        Tu peux aussi mettre ton pointeur dessus, la plupart des navigateurs affiche l'url en bas à gauche.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: rien a voir

          Posté par . Évalué à 2.

          Et si tu es sous w3m, le raccourcis Shift+L affiche la liste des liens et leurs titres.

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: rien a voir

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Personnellement, je la trouve bien, cette façon de faire. Cà permet de lire le texte de manière relativement fluide, sans être bloqué (http://www.monURL.com/et/ca/va/la.php?section=2&id=234) au milieu d'une phrase. Cà permet aussi d'indiquer que le lien est en allemand ou de faire un commentaire accompagnant le lien. Bien sûr, si c'est juste pour mettre le lien et qu'un journal accepte la balise a, pourquoi s'en priver ?
      • [^] # Re: rien a voir

        Posté par . Évalué à 3.

        Il me semble que les journaux permettent la balise <a>, ce qui fait que tu n'es pas coupé dans ta lecture par une URL peu ragoutante.
        • [^] # Re: rien a voir

          Posté par (page perso) . Évalué à 7.

          et moi j'aime bien avoir l'url lisible sans devoir placer le pointeur dessus.
          • [^] # Re: rien a voir

            Posté par . Évalué à 6.

            On n'a plus qu'à doubler la balise \<a\> avec les crochets [1] et les liens en bas tout le monde sera content
            • [^] # Re: rien a voir

              Posté par . Évalué à 2.

              On n'a qu'à régler ça à coup de CSS et javascript.
              Et si ça marche pas, on passera le journal en flash!

              -----------> [ ]
              (cette balise là marche toujours! \o/)
      • [^] # Re: rien a voir

        Posté par . Évalué à 4.

        Et ça permet aussi de citer de façon uniforme des sources qui ne sont pas des URL. Et oui, ça existe [1] !

        [1] mon voisin de bureau, private communication
      • [^] # Re: rien a voir

        Posté par . Évalué à 4.

        Perso je deteste ca. Faudra que vous m'expliquiez comment vous faites pour le lire :
        - Soit vous lisez tout le paragraphe, et après vous avez une série de liens dont vous ne savez pas de quoi ils parlent, s'ils vous interessent, etc.... et à ce moment là vous devez rechercher dans le texte au dessus pour savoir de quoi ca parle
        - Soit vous allez lire en bas a chaque renvoi. Ca permet de voir si le lien (ou l'info renvoyée en bas) nous interesse, d'ouvrir le lien dans un nouvel onglet si on souhaite approfondir, et de continuer la lecture, mais ca oblige à sans arret arreter sa lecture, sauter en bas, et retrouver le fil de la lecture au point où on en était)
        - Une autre facon ? Dans ce cas ca m'interesse, ca pourrait me faciliter la lecture de ce genre d'articles


        PS : on peut aussi faire de vrais liens hypertextes, sans copier l'adresse, et ca répond à la problématique que tu évoques
  • # La liste et c'est tout ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Louable idée.

    Il ne reste plus qu'à faire en sorte qu'on puisse également retirer les informations. Car cela me fera une belle jambe de savoir qu'un gonze a créé une page fessebouque avec mon nom, que ça a été relié à mon compte gmail, que ça a été relié à je ne sais quoi. Si je le sais et que je suis coincé, ben je suis coincé :-)
    --> pouvoir effacer les informations
  • # Un site Microsoft écolo ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Pardon pour ma question naïve mais.. je lis sur la fin de la page du lien [1] :
    Le Campus s’inscrit également dans une démarche éco-citoyenne. Plus grand bâtiment Haute Qualité Environnemental (HQE) d’Ile-de-France, il devrait permettre de réduire la consommation d’énergie de Microsoft en France de 35% et, à court terme, ses émissions de CO2 de 25% selon les estimations d’Action Carbone/Good Planet.

    Ils réduisent leur consommation par rapport à quoi ? Un autre site auparavant implanté dont tout le personnel a été déplacé sur le nouveau ?
    • [^] # Re: Un site Microsoft écolo ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Plus grand bâtiment Haute Qualité Environnemental (HQE)

      Que je sache, il fait 35 000 m2 de surface, soit à peine la moitié de la tour GDF SUEZ qui en fait 70 000. Ils trichent même là-dessus ? :)
    • [^] # Re: Un site Microsoft écolo ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Ça me parait clair formulé comme ça, ils parlent de la consommation totale de Microsoft en France. Tu prends la consommation de tous les batiments de ms avant qu'ils s'installent dans ce nouveau batiment. J'imagine qu'ils ont du déserter des vieux locaux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.