• # aux armes, citoyens !

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    19 fois le mot "citoyen" dans l'article et les photos associées. C'est une révolution !

    « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

  • # Et les sources?

    Posté par . Évalué à  -1 .

    C'est tellement “full open source” qu'ils ont oublié de donner les liens vers les-dites sources non ?

  • # Open?!

    Posté par . Évalué à  10 . Dernière modification : le 26/11/12 à 19:49

    Zut, à la fin !

    Pourquoi les gens s'entêtent-ils à labelliser la raspberry-pi comme open ? Elle n'est ni open hardware, ni open source.

    En plus, dans ce cas d'utilisation, c'est juste overkill. Un microcontrôleur fera le même boulot pour 10 fois moins cher (rpi+adc+modem gsm).

    C'est sans doute très bien pour du prototypage et facile à mettre en place, mais juste les 3 premiers mots : « madame michu peut le refaire pour même pas 200€ », ça m'a fait immédiatement débander.

    • [^] # Re: Open?!

      Posté par . Évalué à  2 .

      Effectivement.
      Je suis complètement d'accord avec toi:
      1. La raspberry pi n'est pas open hardware.
      2. Un microcontrôleur doit suffire.

      Mais la démarche s'incrit dans cette mouvance.
      A nous tous ensuite d'améliorer le concept.

      • [^] # Re: Open?!

        Posté par . Évalué à  10 .

        "Mais la démarche s'incrit dans cette mouvance."

        Cette phrase est là pour qu'on puisse jouer au business loto ?

        Plus sérieusement je suis 100 % d'accord avec le problème identifié ici, le raspberry pi est un bidule intéressant mais surtout pour brancher sur un écran HD, et totalement inadapté ici, et qui n'a rien d'open hardware, et n'a pas son logiciel de base libre si je ne m'abuse.

        Il en existe depuis 20 ans des board principales ultra light à base de uC, bien plus adaptées pour ce projet, et en open hardware ça doit pouvoir se trouver en préexistant, sinon il y a des gens qui seront ravis d'en faire.

        Ce qui aurait permis à "Olivier Blondeau, docteur à Sciences Po" de dire << Le tout en “full open hardware” >> sans se full-décrédibiliser instantanément.

    • [^] # Re: Open?!

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      Pourquoi les gens s'entêtent-ils à labelliser la raspberry-pi comme open ? Elle n'est ni open hardware, ni open source.

      parce que c'est l'ensemble qui est répertorié comme "open hardware", pas les composants en eux-même : l'important c'est de pouvoir reproduire l'appareil en ayant la nomenclature de chaque pièce. L'alim est peut-être pas non plus en "open hardware" d'ailleurs.

      Un microcontrôleur fera le même boulot pour 10 fois moins cher

      c'est tellement moins cher que celui d'airparif coûte 10000 € (oui je sais c'est la labellisation qui coûte la plupart du prix, mais quand même)

      « I approve of any development that makes it more difficult for governments and criminals to monopolize the use of force. » Eric Raymond

      • [^] # Re: Open?!

        Posté par . Évalué à  7 .

        Vu l'état actuel de l'open hardware, on peut difficilement qualifier la carte principale de traitement de l'information d'un système de simple composant.

        Sinon je prend le manuel de service de mon laptop et je prétend que c'est de l'open hardware : c'est juste ridicule.

    • [^] # Re: Open?!

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Ben ça fait tourner les fonderies, comme ça on peut justifier l'existence du capteur à côté de l'usine.
      C'est un système auto-entretenu. C'est beau l'écologie non?

      ------------> [ ]

  • # La pollution, certes, mais

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Bonsoir,

    je n'arrive pas à savoir quelle partie de la pollution (de l'air) est mesurée.

    L'ozone, les fines particules, comment?

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.