Journal Dénonçons la contrefaçon

Posté par .
Tags :
9
15
jan.
2010
Quand j'ai quelques minutes à perdre lorsque le bébé des voisins braille de trop et m'empêche de dormir, je vais sur le site de la http://www.bsa.org/ (que vous connaissez peut-être) et je vais y dénoncer des organisations qui usurpent certains droits moraux :


Le site http://www.bsa.org/country.aspx?sc_lang=fr-FR indique des informations erronées quand à la redistribution des logiciels sous droits d'auteur.

La contrefaçon est "le fait de reproduire ou d'imiter quelque chose sans en avoir le droit ou en affirmant ou laissant présumer que la copie est authentique." (source wikipedia)

Le site en question affirme :

"Le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur constitue un acte de piratage, que ce soit en le copiant, téléchargeant, partageant, vendant, ou en installant plusieurs copies sur des ordinateurs personnels ou de travail."

Or les logiciels libres sous Licences Libres telles que GNU GPL, BSD, CeCill (utilisée en France notamment par le Commissariat à l'Énergie Atomique, le Centre national de la recherche scientifique et l'Institut national de recherche en informatique et en automatique), tout en étant protégés par les droits d'auteur comme n'importe quelle propriété intellectuelle, autorisent explicitement :

- La possibilité d'utiliser l'œuvre, pour tous les usages ;
- La possibilité d'étudier l'œuvre ;
- La possibilité de redistribuer des copies de l'œuvre ;
- La possibilité de modifier l'œuvre et de publier ces modifications.
(voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Licence_libre pour plus de précisions)

Le site du BSA en affirmant que la redistribution libre de "tout logiciel protégé par des droits d'auteur constitue un acte de piratage", constitue en lui-même un acte de contrefaçon en essayant de modifier la volonté de certains auteurs de logiciels, alors qu'en réalité tous les logiciels ne fonctionnent pas selon le postulat de base ennoncé par le BSA.

Il serait donc souhaitable que le BSA modifie sa communication en rajoutant par exemple :

"Le fait de copier ou de redistribuer **certains** logiciels protégé par des droits d'auteur constitue un acte de piratage, que ce soit en le copiant, téléchargeant, partageant, vendant, ou en installant plusieurs copies sur des ordinateurs personnels ou de travail."



Ils m'énervent à colporter de telles affirmations qui renforcent la positions des logiciels propriétaires ! Si les gens connaissaient mieux les alternatives, il y a aurait moins de piratage contrefaçons.

Certains ne seraient pas obligé d'utiliser un "MS Word" qu'ils ne possèdent pas et qu'ils ont acquit illégalement pour faire des affiches qu'ils auraient pu réaliser beaucoup mieux avec Inkscape par exemple ! (cas réel)
  • # Et tu crois...

    Posté par . Évalué à 2.

    ... qu'ils vont te répondre?

    Ou mieux: qu'ils vont modifier la phrase?

    Parce que je sais pas pour toi, mais moi j'ai pas les moyens de leur faire un procès qu'ils gagneront grâce au "Mais Mr le juge, certains, c'est ambigü comme terme, les consommateurs vont se mettre à copier tout et n'importe quoi sans vraiment savoir ce qu'ils font!".

    Et comme on sait que les consommateurs sont déjà trop cons pour installer une image d'OS...
    • [^] # Re: Et tu crois...

      Posté par . Évalué à 1.

      moi j'ai pas les moyens de leur faire un procès

      moi non, mais je pense que beaucoup de sociétés impliqués dans les logiciels libres pourraient, et devraient le faire, cela ferait les pieds au BSA.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: Et tu crois...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le problème c'est que s'attaquer au bsa ça veut dire être pour le piratage pour les entreprise de logiciel propriétaire. Alors que ces dernière sont souvent des partenaires dans un domaine ou l'autre des sociétés impliqués dans les logiciels libres, c'est donc pas forcément évident.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Et tu crois...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Bein si elles sont impliqués dans le libre par ailleurs, à moins de ne pas savoir ce qu'elles font, elles savent déjà de quoi ça cause et devrait comprendre que le site du BSA fait de la désinformation (et pas de la contre-façon qui implique une vente/utilisation illégale).
  • # doivent être content là-haut

    Posté par . Évalué à 2.

    je vais y dénoncer des organisations qui usurpent certains droits moraux.

    Tu le fais pour de vrai ou c'est ironique ?
    • [^] # Re: doivent être content là-haut

      Posté par . Évalué à 10.

      Je n'y ai dénoncé que http://www.bsa.org/ qui contrefait les licences des logiciels libres en prétendant que TOUS les logiciels protégés par les droits d'auteur NE SONT PAS copiables et redistribuables librement, alors que c'est un mensonge.

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: doivent être content là-haut

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        En l'occurence, c'était sans la GPL qu'ils seraient protégés par le droit d'auteur (et donc effectivement, interdiction de redistribution), la l'auteur les retire de ce champs et les protége par la GPL, non ? Ca exclu pas par ailleurs de rester l'auteur et de garder des droits sur le logiciel écrit.
      • [^] # Re: doivent être content là-haut

        Posté par . Évalué à 3.

        contrefait les licences des logiciels libres

        En tout cas ca va bien les faire rigoler...
  • # Déjà vu...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    http://linuxfr.org/~fcartegnie/28720.html
    À l'époque je m'étais amusé à leur écrire (comme beaucoup d'autres certainement) pour leur signaler que j'étais un terrible pirate utilisant et redistribuant des logiciels sous licence GPL sans rien payer... Visiblement la vérité ne les intéresse pas.
    • [^] # Re: Déjà vu...

      Posté par . Évalué à 6.

      bien vu, il me semblait bien que cela était passé ici.

      Peut-être que si tous les créateurs de logiciels libres affirmaient sur leurs sites internet :

      "Avoir un ordinateur c'est super, grâce à cela pour TOUS les logiciels que l'on peut exécuter dessus, on a la liberté :
      - d'exécuter le programme, pour tous les usages
      - ainsi que la liberté de redistribuer des copies, ce qui comprend la liberté de vendre des copies"

      les gens du BSA se mettraient à faire des bonds et à téléphoner à leurs avocats, alors que c'est pourtant le même genre d'informations erronées (mais en inversé) qu'ils colportent sur leur site internet, et que d'autres publications officielles type "éducatives" reprennent en indiquant les mêmes mensonges, que TOUS les logiciels doivent avoir une licence payante, limitées selon le nb de postes etc

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

    • [^] # Re: Déjà vu...

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est surtout un "problème" de traduction, cf mon commentaire : https://linuxfr.org//comments/1062196.html#1062196
      La version anglaise est bonne, pas la canadienne, mais la belge, si.

      C'est quand même assez grave, et ils n'ont pas l'air très réactif, mais bon, venant de la BSA, ça ne m'étonne pas qu'ils ignorent le LL.
      • [^] # Re: Déjà vu...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Peut-être aussi s'agit-il d'un problème de culture. Quand on entend les gens en France — particulièrement les politiciens et quelques rentiers corrompus — parler de propriété intellectuelle, droit d'auteur, etc, on se rend compte qu'il y a un vrai problème culturel dans ce pays. La plus part des gens qui prennent positions publiquement sur ces sujets ont l'air de ne pas atteindre la moitié des connaissances du trolleur moyen de linuxfr.
        On devrait s'attendre à ce que personne ne prenne au sérieux leurs propos. Et pourtant, ça passe. Un peu comme si je laissais mon bébé de deux ans m'expliquer comment conduire ma voiture. C'est donc que la population, en général, est totalement désinformée (ou au moins ignorante) de ces matières. Du coup, les lobbyiste s'adonne ici plus qu'ailleurs à une désinformation massive pour maintenir le niveau à son optimum (de leur point de vue).
        • [^] # Re: Déjà vu...

          Posté par . Évalué à 1.

          En meme temps c'est un groupe de pression pour les logiciels proprio finance par les entreprises de logiciels proprio, tu t'attends quand meme pas a ce qu'ils parlent de LL en bien sur leur site?

          En l'occurence, ils ignorent totalement la question et n'en parlent pas du tout a cet endroit (ni en bien, ni en mal).

          Au dernieres nouvelles le site de la FSF est pas specialement objectif non plus en ce qui concerne les logiciels proprio. C'est pas RMS qui demande a ce qu'on ne cite aucun logiciel proprio si possible (que ce soit pour en faire de la pub ou tout simplement pour dire que ca existe)?

          C'est un peu comme demander a la FSF de modifier leur site pour rajouter un paragraphe sur les logiciels proprio pour faire de la pub. Si tu demandes ca, on va te rigoler au nez.
          • [^] # Re: Déjà vu...

            Posté par . Évalué à 4.

            ils ignorent totalement la question et n'en parlent pas du tout a cet endroit

            si, ils en parlent en disant "tout logiciel protégé par des droits d'auteur".

            C'est comme si je disais "Le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur est autorisé et encourage" en ne considérant que les licences libres existantes (ce qui serait une désinformation et un mensonge)

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

  • # Autre idée

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    On pourrait aussi reprendre l'archive de la ML gpl-violations, et dénoncer au BSA tous ceux qui incluent du lociciel GPL/LGPL sans respecter la licence, se rendant ainsi coupable de contrefaçon. On peut par exemple citer Free et Orange pour leur boxes, bon nombre de lecteurs multimédia et de boîtiers RAID, etc.

    Mais j'ai bien peur que ça ne serve à rien, en fait le BSA est juste un organisme privé qui défend uniquement les intérêts de ses sociétaires (qui payent une cotisation pour), c'est pas une fondation philanthropique qui défend la veuve et l'orphelin.
  • # non-sens

    Posté par . Évalué à 4.

    Le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur *** sans l'accord des ayant droit *** constitue un acte de piratage.


    Parce qu'avec une phrase comme ça on peut mettre en prison ceux qui travail dans les usines de pressage de microsoft et les presseur de disques en tout genre, les hébergeurs de logiciels payant. Parce qu'ils copie des choses soumis au droit d'auteur

    bref, cette phrase n'a aucun sens, même pour du logiciel propriétaires.
    • [^] # Re: non-sens

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      C'est tout le bsa qui n'a aucun sens
      • [^] # Re: non-sens

        Posté par . Évalué à -1.

        Déjà ils ne savent pas compter...

        « Il existe quatre types de piratage informatique. (...) Voici donc une courte description des différents types de piratage:
        Piratage par les utilisateurs finaux (...)
        Usage abusif du client-serveur (...)
        Piratage Internet (...)
        Chargements sur le disque dur (...)
        Contrefaçon de logiciels (...) »


        cf http://www.bsa.org/country/Anti-Piracy/What-is-Software-Pira(...)

        Vous pensez qu'on peut choisir?
    • [^] # Re: non-sens

      Posté par . Évalué à 2.

      Les revendeurs aussi , car acheter des cd de MS Office et les revendre c'est de la redistribution ..
    • [^] # Re: non-sens

      Posté par . Évalué à 7.

      Le fait de copier ou de redistribuer tout logiciel protégé par des droits d'auteur sans l'accord des ayant droit constitue un acte de piratage.


      au contraire c'est tres clair :
      - usine de pressage, hebergeurs => ils sont mandatés ou fournisseurs de service pour Microsoft dans ton exemple, donc ils ont l'accord de Microsoft

      - les logiciels libres : la license AUTORISE la copie, modification, redistribution => la personne qui partage un logiciel libre à donc l'autorisation de l'ayant droit
    • [^] # Re: non-sens

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Précisément. Ils sont déjà au courant de l'erreur que constitue cette phrase, depuis au moins six mois, lorsque je leur avais signalée.

      Donc pas la peine de leur signaler : ils sont au courant, s'ils laissent ça, c'est volontairement.
      • [^] # Re: non-sens

        Posté par . Évalué à 4.

        Elle est juste, cette phrase.
        Voir le commentaire de NeoX:
        https://linuxfr.org/comments/1098028.html#1098028

        Si les ayants-droits t'autorisent la copie et la redistribution sous certaines conditions, dans la licence, alors tu peux copier/redistribuer en respectant leurs conditions. Que la licence soit privative ou libre.

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.