Journal Série télé : Mr Robot

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
26
3
août
2015

C'est l'histoire d'un toxico mais pas trop, white hat le jour, justicier hacker la nuit (Néo c'est toi ?). Il utilise ses «pouvoirs» de hacker pour démasquer les méchants et les livrer à la justice (parfois), il a un ami imaginaire qui lui dit quoi [ne pas] faire(Dexter c'est toi ?)
La journée donc, il est ingénieur sécurité dans une SSII qui a pour client une énorme multinationale "Evil Corp" (Google c'est toi ?). Bien sûr il n'aime pas ce fait car ce sont que des gros méchants qui asservissent le peuple donc la nuit il rêve de les faire tomber et y est encouragé par un groupe de hackers altermondialistes. Voilà pour le pitch, je n'irai pas plus loin pas trop vous spoiler dévoiler l'intrigue.

Mr Robot, sortie en juin 2015, est une série américaine pour les """"geeks"""" avec des """"geeks"""". Je met plein de guillemets parce que ce mot n'a plus vraiment de sens aujourd'hui donc choisissez celui qui vous plaira … Là ou c'est intéressant c'est qu'elle évite les plus gros stéréotypes du genre : les hackers n'y sont ni gros ni boutonneux. Le héros pense que Steve Jobs est un co**ard, est un vrai asocial comme tout barbu qui se respecte sauf qu'il n'a pas de barbe, et il arrive même à séduire des filles !
Je trouve qu'un effort a été fourni sur la vraisemblance des technologies et du domaine de la sécurité informatique : ça parle de ShellShock , de DDoS, Anonymous, il y a même un échange KDE vs Gnome ! Et quand il parle de restreindre les droits d'accès à un fichier on le voit utiliser chmod 0600 (avec quand même une inversion des paramètres …)

Voilà, l'intrigue est prenante et je salue l'effort mentionné plus haut donc ça peut valoir le coup pendant vos soirées vidéo au camping.
(Je n'ai vu que trois épisodes donc ça va peut-être pas durer)
(La série est "inédite dans les pays francophones" et pour la voir légalement il faut un abonnement à un network américain mais en cherchant bien il est possible de trouver les épisodes sous-titrés …)

  • # Bookmark

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai oublié le lien, qui décrit plus en détails l'ambiance de la série : http://www.telerama.fr/series-tv/mr-robot-risque-de-pirater-notre-ete,128534.php

    • [^] # Re: Bookmark

      Posté par . Évalué à -6.

      Linuxfr, un gros repère d'ados ;)

      • [^] # Re: Bookmark

        Posté par . Évalué à 1.

        Profite de la mer, de la plage et des gonzesses qui vont remuer leur petit cul devant tes yeux, c'est ça la vraie vie, pas de la branlette de geek !

        C'est clair qu'avec ce genre de commentaire tu m'as l'air particulièrement mur ;)

  • # Linus Torvalds et Richard Stallman

    Posté par . Évalué à 6.

    Y sont même pas dedans !!!

    Merci aux personnes qui mon aidé a trouvé des solutions pour essayer d’écrire sans faute d’orthographe.

  • # Mouai

    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 03/08/15 à 07:57.

    Série nulle à chier. Par contre je reconnais qu’ils ont de bons conseillers/consultants informatiques parce qu’elle tient presque bien la route au niveau des explications techniques. Ceci dit le dernier épisode que j’ai pu supporté voir me laisse penser que ça ne durera pas.

    En guise de toute intrigue, c’est bien complotiste à souhait. Le début laissait à penser que les “alter” étaient un pur produit de son imagination, un peu comme A beautiful mind, et là ç’aurait pu être intéressant. Mais ensuite on s’en éloigne alors j’ai laissé tombé. Sûr que ça plaira à certains imbéciles du coin… qui iront ensuite jouer les rebelles d’opérette. Plus de psychologie, plus de social, etc.

    Sinon, sur le projet politique de Google&co, y’a quand même vachement mieux :
    http://www.regards.fr/societe/article/donnez-ces-donnees-les-reprendre
    http://www.humanite.fr/le-futur-que-google-nous-prepare-580502
    http://www.humanite.fr/transhumanisme-utopie-ou-neofascisme-580575

    Si on veut aller par là :

    https://www.youtube.com/watch?v=yfC3G0vfOb4

    ou encore,

    https://www.youtube.com/watch?v=STYu4xGQiCQ

    mais là ça va être plus dur parce la documentariste n’a aucun esprit critique et que c’est donc au spectateur à l’avoir, et le docu. est intéressant parce qu’il montre à voir comment le manque de recul de la documentariste conduit à une violence et une souffrance implacables sur elle :
    https://www.youtube.com/watch?v=STYu4xGQiCQ
    Là on s’éloigne du sujet, mais pas tant que ça, puisqu’il s’agit de la version biologique de ce que défend Google : derrière c’est le même milieu social, assez inculte dès lors qu’il sort de son domaine de prédilection. Vers la fin du documentaire on commence un peu à respirer, mais c’est laborieux, et c’est pour se voir asséner un truc du genre : « ah ben t’es bonne pour faire artiste en fait ». Malheureusement LinuxFR est bien dans cette mentalité là, on fait bien souvent appel à la génétique pour expliquer tout et n’importe quoi. Pourtant il s’agit bien là d’un néo-racisme pur et dur, où les capacités des êtres humains, et donc leur métier, leur activité, leur potentiel seraient totalement déterminés par la génétique.

    Ce qui a de plus paradoxale, c’est que c’est précisément ce malaise face au monde tel qu’il est, que vit la documentariste, qui représente un potentiel de transformation, et donc de progrès, immense. Ce caractère fait d’elle une personne très dangereuse, socialement et politiquement ; ce genre de personnalité est à l’heure actuelle totalement réprimé : elle a tout juste le droit de faire mumuse avec un pinceau, là où elle présentera le moins de danger de transformation de la société.

    Indépendamment de tout projet politique revendiqué, Internet et plus généralement tous les outils informatiques ont des conséquences néfastes dont la destruction des mémoires individuelles et sociales. Il y a eu un excellent article du Diplo. le mois dernier, sur le roman historique et ses évolutions. Il mentionne, entre multitude de choses, la question de la mémoire : or c’est directement en rapport avec le projet politique puisque les individus n’y sont plus inscrits dans une société, une histoire, pas la grande reconstruite et officielle, mais la petite histoire : celle de sa famille, de sa vie, etc.

    C’est une mentalité qui est très largement partagée par ici, car n’a-t-on pas vu tant et tant de couillons prétendre savoir qui je suis rien qu’à la lecture de mes commentaires, tout comme le héros de cette série prétend comprendre les gens grâce à leur compte Facebook, et la série dont tu parles à ce niveau-là en tient une couche carabinée ! Après ça vient chouiner parce que je chie à la gueule des cons nourris au biberon des séries américaines de bas-étage !

    Quant à Google, les résultats qu’il retourne sont… proprement merdiques. Il est dans une rente de situation qui n’a plus rien à voir à ce qui a contribué à son émergence. Son algorithme fonctionnait parce qu’il était adapté à l’Internet de l’époque. Maintenant il participe à l’uniformisation de la culture, au nivellement par le bas. Dès que je veux sortir de l’ordinaire, Je ne trouve de la documentation intéressante qu’en bataillant, en cherchant au détour d’un forum, d’un blog quasi-confidentiel, il n’y a guère que Wikipedia qui est susceptible de servir d’annuaire généraliste grâce aux références données en bas de page. Le problème étant que le moteur de recherche n’établit pas de hiérarchie qualitative, mais se base uniquement sur la quantité de liens. De fait il ne le peut pas. Il faut donc refaire soi-même le boulot et aller de proche en proche pour finir par tomber sur des liens intéressants.

    Autre angle : peu de place n’est laissé à la surprise, on trouve ce qu’on cherche (pourvu que ce soit basique). Internet est très communautarisé. Peu confrontés à l’altérité, les gens deviennent étroits d’esprits, renfermés sur eux-mêmes et se donnent l’illusion d’être sociables en trouvant une communauté qui soit strictement identique à eux-mêmes. Mais puisque l’altérité, le conflit sont inévitables, il devient nécessairement le résultat d’un complot, explication simpliste s’il en est.

    On se vautre dans le combat manichéen, et donc puéril, du bon, forcément faible, contre celui qui nous veut que du mal, forcément surpuissant, pour sauver ce bon peuple aveugle.

    Passionnant.

    Et c’est quand que vous grandissez un peu ?

    • [^] # Re: Mouai

      Posté par . Évalué à 10.

      Et bien tu en a gros sur la patate ! Avec en plus un joli complexe de supériorité.

      [Someone is wrong on the internet]
      Le gars, il a trouvé une série où il y a linux dedans, une discussion kde vs gnome et l'exploitation de failles récentes. Bien que n'étant pas un informaticien, ces références me parlent, du coup, j'ai envie de voir ce que cela donne et ce n'est pas parce-qu’un gars va me qualifié de débile ou de gars qui n'a pas grandi que je vais ne plus avoir cette envie.
      En ce qui concerne l'esprit critique des journalistes, c'est aussi un poil trop agressif. Ils ne peuvent être des experts des domaines et regardent les sujets avec leur prisme déformant ce qui fait que tu ne t'y retrouves pas. Cependant, comme tu ne sembles pas aimer que l'on rabaisse ton intelligence, ne rabaisse pas celle des néophytes qui auront pris ce documentaire comme une porte d'entrée, ça ne reste qu'une porte d'entrée.

      Donc peut être que tu as vraiment envie de communiquer avec les gens mais cette modalité est tout bonnement un repoussoir absolu. Même si tu étais une autorité en la matière ce discours te desservirait. Au plus on va te ranger dans la catégorie des haineux et donc considérer que tout ce que tu écris découle de cette haine envers l'autre et non d'une analyse construite et basée sur la raison. C'est dommage.

      [/Someone is wrong on the internet]

      Sinon, il fait beau, tu devrais aller faire un petit plouf pour te déstresser …

    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      nulle à chier (…) merdiques (…)

      Puis :

      Et c’est quand que vous grandissez un peu ?

      euh… Les "éléments de langage", binaires et provocateurs, que j'ai cité plus haut sont ceux de pré-ados. Qui devrait grandir?

    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Sûr que ça plaira à certains imbéciles du coin…

      Moi j'aime bien. Et je ne suis pas le seul puisque la série est l'une des mieux notée sur Allociné (4.5/5) et sur IMBd (9.2/10).

      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça fait beaucoup d'imbéciles ! cqfd ;)

      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à 2.

        Je retiens plus

        Moi j'aime bien

        car leurs notes et critiques ne reflètent qu'une tendance globale -et encore ça aussi c'est relatif - et rarement une réalité dans laquelle je me retrouve. D'ailleurs c'est pour cela que je ne lis que peu, voire pas, ces critiques/notes.
        Après c'est une série pas trop mal néanmoins, car un peu plus étudiée que Breaking In où le même Christian Slater en tant que OZ n'as pas réussit à rendre crédible une série qui elle était franchement orientée ados. Est-ce pour ça (c'est un peu mon reproche) que Mr Robot semble prendre le contre-pied de Breaking In, pour donner un ambiance devenant assez noire vers le 4 épisode? :
        - drogue
        - névrose
        - paranoïa
        - complotisme
        - Gnome
        - manipulation

        mais cela n'engage que mon point de vue.

    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à -9.

      Et c’est quand que vous grandissez un peu ?

      Attend, t'as vu le niveau de TOUS les liens que tu postes, de consternants pensums consensuels zerotech sur des torchons subventionnés (mention spéciale benèts vendus pour "l'humanité" mais Regards, rien que la une - courageuses ITW de Taubira et C. Hautain, parsemées de "mais la vraie gauche spasa" à tous les paragraphes, vmt indispensable - tu comprends que c'est des champions de France, quand au diplo tu percuteras plus tard, kiddo) limite niveau antifa mousse ?

      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à 2.

        En quoi l'Humanité est moins subventionnée que le Figaro ?

        • [^] # Re: Mouai

          Posté par . Évalué à 1.

          Il me semble aussi que le Monde Diplomatique est parmi les moins subventionnés des journaux : http://www.arretsurimages.net/breves/2015-01-04/Aides-a-la-presse-plus-rien-pour-Le-Monde-Diplo-en-2015-id18366

        • [^] # Re: Mouai

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Oups, j'ai cliqué sur "pertinent" au lieu de "répondre" (je suis ds le platre) ben en aide par exemplaire distribué, l'Huma est en tète, et le Figaro n'est même pas dans le top 25. Pas que je sois particulièrement client (!) du Figaro, mais heu, au moins ils ont encore quelques reporters, se la jouent pas grand soir (prout) ne viennent pas de découvrir le transhumanisme :) et on y lit parfois de bons papiers. Bon, c'est un journal, quoi. Plein de pub. Pour s'informer, ça suffit pas.

          • [^] # Re: Mouai

            Posté par . Évalué à 5.

            Oups, j'ai cliqué sur "pertinent" au lieu de "répondre"

            Tu as bien fait ;-)

            ben en aide par exemplaire distribué, l'Huma est en tète, et le Figaro n'est même pas dans le top 25.

            Certes, tu prends le nombre qui te conviens, en 2013. Le Figaro a touché 16179637 € et l'Huma 6898645 €.

            Sans compter que le Figaro ne touche pas aussi que des subventions publiques, il touche bien plus que l'Huma en publicités.

    • [^] # Re: Mouai

      Posté par . Évalué à 2.

      Quant à Google, les résultats qu’il retourne sont… proprement merdiques. Il est dans une rente de situation qui n’a plus rien à voir à ce qui a contribué à son émergence.

      Fais mieux, puisque tu as l'air de savoir comment faire. En plus, bonne nouvelle : tu pourras gagner plein de pognon.

      Le problème étant que le moteur de recherche n’établit pas de hiérarchie qualitative, mais se base uniquement sur la quantité de liens.

      Il me semble qu'il établit une hiérarchie qualitative (un lien qui vient d'un site jugé plus qualitatif (par les gens autour qui mettent des liens vers ce site sur le leur) donnera plus de valeurs que 10 liens qui viennent d'un site totalement obscur. Il s'agit bien d'une approche qualititative et non quantitative.
      Après, si tu veux dire que le robot ne lit pas tous les textes pour en faire une analyse poussée, comprendre le fond, apprécier la forme etc… bah oui, il ne le fait pas… mais ca me parait difficile à faire.

      Peu confrontés à l’altérité, les gens deviennent étroits d’esprits, renfermés sur eux-mêmes et se donnent l’illusion d’être sociables (…)

      Cette phrase, ou plutot le fait qu'elle se trouve dans le meme commentaire que des phrases comme "Sûr que ça plaira à certains imbéciles du coin… qui iront ensuite jouer les rebelles d’opérette" ou "Après ça vient chouiner parce que je chie à la gueule des cons nourris au biberon des séries américaines de bas-étage" m'a bien fait marrer. Merci ! "Et c’est quand que vous grandissez un peu ?" là, tu termines en apothéose. Tu grand art !

      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à -10.

        Faut trouver le moyen de faire une analyse plus fine du graphe (pages, liens). Ça demanderait des études statistiques poussées, notamment sociologiques, des comportements sur le net. En soi le pagerank est naïf et même très brutasse, sans compter qu’il induit un choix politique fort, puisqu’il est intrinsèquement conçu pour privilégier l’uniformité et le consensuel, valeurs que je porte en haute estime comme vous avez pu le constater.

        Du grand art !

        Oui, j’avoue, à ce stade là, je suis pas loin de passer maître. Pas le moindre début de références, juste quelques aigris incapables d’écrire sur le fond et qui tentent vainement de me décrédibiliser. C’est juste extraordinaire de les voir tomber dans le panneau ! Vous mordez à l’hameçon comme pas un.

        C’est définitif, LinuxFR devient mon nouveau site de référence pour me foutre de la gueule des niaiseux.

        • [^] # Re: Mouai

          Posté par . Évalué à 4.

          En soi le pagerank est naïf et même très brutasse, sans compter qu’il induit un choix politique fort, puisqu’il est intrinsèquement conçu pour privilégier l’uniformité et le consensuel, valeurs que je porte en haute estime comme vous avez pu le constater.

          Perso, je ne saurais pas proposer mieux. Toi non plus apparemment.
          Soit tu laisse les humains décider de ce qui est intéressant (et tu en arrives à une solution style pagerank) soit tu conçois un robot capable de réellement lire une page, et, comme je disais, comprendre le fond, apprécier la forme, juger de la pertinence de l'analyse, de la crédibilité des sources, etc… Bonne chance !

          C’est définitif, LinuxFR devient mon nouveau site de référence pour me foutre de la gueule des niaiseux.

          Tu faiblis. Beaucoup.

          • [^] # Re: Mouai

            Posté par . Évalué à -9.

            Perso, je ne saurais pas proposer mieux. Toi non plus apparemment.

            Si précisément. J’ai proposé une piste. Tu vois s’il y a des motifs répétitifs dans le graphe du web, si y’a moyen de voir si c’est caractéristique de certains comportements sociaux, et enfin si ça peut être relié à une mesure d’une pertinence. Tu peux changer les critères de pertinence aussi, plutôt que de bêtement compter, tu peux chercher à établir des “sous-réseaux”, en fonction de la densité d’arêtes (faut voir si le web se prêterait bien à ce genre de modélisation, j’ai comme un gros doute), et plutôt essayer de choper des pages en fonction de leur capacités à choper des liens provenant d’une multitude de sous-réseaux, ou le contraire. Ça doit jouer sur la diversité des sources, &co. Parce que quand tu choisis systématiquement les deux ou trois premiers liens de Google, c’est pas parce que Google est bon, c’est juste parce que les 1000 qui suivent apporteront rien de plus…

            Ce sont des pistes lancées à l’air hein. Mais il y en a des idées à explorer. La mise en œuvre par contre ça se fait pas en trois heures… et les graphes, pour m’y être frotté un peu (en bio-info. miam) c’est pas trop mon truc…

            Mais je suis d’avis que M. Google est un peu au courant qu’il a un problème, qu’il m’a pas attendu et qu’ils sont bien bloqués…

            Tu faiblis. Beaucoup.

            C’est que j’ai pas le droit. Chut les ciseaux veillent ! Mais bon tu remarqueras que mis à par toi, pas de foutu participant pour pondre un commentaire sur lequel rebondir, la plupart du temps les commentaires suivent une loi inhérente à la bêtise humaine : chercher un prétexte pour ne pas avoir à réfléchir, de préférence en rabaissant/décrédibilisant l’autre (variante ici : les sources de l’autre). Chais pas, deux ou trois références, une discussion à partir de ça… apparemment c’est déjà intellectuellement trop demander à certains. Sinon on s’abstient (autre loi inhérente à la bêtise humaine : quand un individu est con, il veut toujours que ça se sache bien).

            • [^] # Re: Mouai

              Posté par . Évalué à 3.

              Peut-être que Google est conscient que son moteur de recherche est perfectible techniquement, mais qu'ils ont d'autres intérêts en jeu, notamment financier pour poursuivre le modèle qu'ils suivent.

            • [^] # Re: Mouai

              Posté par . Évalué à 5.

              il y en a des idées à explorer. La mise en œuvre par contre ça se fait pas en trois heures…

              Et vu que tu étais occupé à chercher ton nouveau site de référence pour te foutre de la gueule des niaiseux t'as pas eu le temps… Dommage. Mais bon à chacun ses hobbies.
              Sinon on pourrait discuter (pas de la série parce que comme je l'ai dit, je n'ai vu que 3 épisodes donc ouais je veux te croire si tu dis que ça devient merdique mais je vais quand même vérifier). Le sujet du transhumanisme m'intéresse. Mais avec tant d'acrimonie dès le premier commentaire c'est pas encourageant …
              Je vais quand même regarder tes liens merci.

        • [^] # Re: Mouai

          Posté par . Évalué à 9.

          Mais le principe du moteur de recherche de Google n'est pas de te retourner le site le plus intelligent ou même pertinent, il est de te retourner le site que les gens cherchent.
          Et comme Google tracke les résultats sur lesquels les gens cliquent, et souvent après Google obtient le temps passé sur le site (savoir s'ils quittent la page directement ou s'ils y restent longtemps et naviguent le site) puisque google stats est sévèrement répandu, il se sert de ces informations pour améliorer ses résultats et vraiment faire remonter les sites que les gens cherchent.

          Et ce que les gens cherchent n'a aucune raison d'être ce qui est le plus intelligent, pertinent, etc.

          Google fait plutôt bien son boulot, il ne faut juste pas se tromper sur son objectif !

          Yth.

    • [^] # Re: Mouai

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'avoue une fiction pour se changer les idées, qui tourne autour de l'informatique mais qui déconne pas trop non plus avec les nombreux clichés possible, c'est nul à chier ! Une série reportage sur Michel salarié de "insérer un nom de SSII ici" ca aurait été bien plus passionnant ! Avec des cascades de ouf du style "Michel va à la machine à café", du suspense comme dans l'épisode "Y a plus de papier aux WC", et avec des passages un peu hot quand la clim tombe en rad pendant 4 jours.

      Opera le fait depuis 10 ans.

      • [^] # Re: Mouai

        Posté par . Évalué à -1.

        Une série reportage sur Michel salarié de "insérer un nom de SSII ici" ca aurait été bien plus passionnant ! Avec des cascades de ouf du style "Michel va à la machine à café", du suspense comme dans l'épisode "Y a plus de papier aux WC", et avec des passages un peu hot quand la clim tombe en rad pendant 4 jours.

        Il se trouve qu’avant hier j’ai regardé American Beauty ; une pure merveille ; la scène finale, notamment la discussion entre le père et l’amie de sa fille, le monologue qu’il tient une fois mort, j’ai cru y déceler une pointe d’existentialisme.

        une fiction pour se changer les idées

        Lorsqu’on prend une substance pour échapper à la réalité, on appelle la dite substance une drogue, et on dit que celui qui la prend subit une addiction s’il ne peut s’arrêter.

        • [^] # Re: Mouai

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Lorsqu’on prend une substance pour échapper à la réalité, on appelle la dite substance une drogue, et on dit que celui qui la prend subit une addiction s’il ne peut s’arrêter.

          1) Je n'ai pas parlé de substance mais de fiction
          2) Je n'ai pas parlé d'addiction mais de se changer les idées, tout comme j'aurais pu parler de sortir pour le faire
          3) attention tu es addicte à l'oxygène.

          Opera le fait depuis 10 ans.

  • # Beaucoup de fausses informations et des stéréotypes trop marqués

    Posté par . Évalué à 3.

    D'un point de vue technique, il y a plein de choses qui vont pas. Je ne vais pas m'étendre dessus, au risque de vous gâcher la série si ça vous plaît. Bon, une erreur pour rigoler : le .3XX dans une adresse IP, juste non.

    Par contre, là où ça fait le plus mal ça reste sur le travail des personnages, qui sont tous des clichés. Allez, juste un pour le plaisir : le « jeune hacker » est clairement un adolescent, on sait qu'il bosse comme chef de la sécurité informatique, ok, mais tout dans son comportement et dans ses relations fait qu'il est décrit comme un simple adolescent : un peu marginal, du mal avec la vie en société, qui voit quelques travers dans le monde et qui est super renfermé à cause de ça, qui aime une fille mais qui en fait sort avec quelqu'un qu'il n'aime pas (vie de gros hacker, ou simplement la vie de tout adolescent un peu coincé ?) mais qui se tape quelques filles parce qu'il est, dans son univers, un peu badass (le rêve de tout adolescent ?). Il a aussi une figure paternelle avec qui il est en contact mais qui ne le comprends pas (son patron, qui va jusqu'à le prendre dans ses bras, bordel si le cliché est pas assez énorme pour être vu par tous je sais pas ce qu'il faut) et par contre il a une autre figure paternelle qu'il apprécie bien (Monsieur je suis un gros hacker mais je sais pas ce qu'est une adresse IP).

    Bref, si on retire les dialogues avec les quelques mots issues de la culture « de hacker », visiblement mal compris par le scénariste, on se retrouve avec tous les poncifs vus et revus à peu près partout.

  • # Déçu

    Posté par . Évalué à 3.

    J'ai accroché au premier épisode, puis dès le second j'ai été carrément déçu. Personnages beaucoup trop clichés à mon goût, le jargon technique bâclé mais bon ça je ne le reproche pas vraiment car c'est de la fiction tout public après tout.

    Mais quand on voit les "hackers chinois masqués quifonttroppeur et qui roulent en limousine" ou encore un foutu raspberry pi pour hacker une multinationale, bon bon..

    Au final, je vois arriver le truc où le personnage principal est schizophrène à la fight club et est le même que mr. robot. Si c'est ça, j'arrêterai la série.

    • [^] # Re: Déçu

      Posté par . Évalué à 1.

      (ça n'est pas de la schizophrénie, dans Fight Club )

    • [^] # Re: Déçu

      Posté par . Évalué à 3.

      Mais quand on voit les "hackers chinois masqués quifonttroppeur et qui roulent en limousine" ou encore un foutu raspberry pi pour hacker une multinationale, bon bon..

      Oui c'était plus crédible avec une Beaglebone Black

    • [^] # Re: Déçu

      Posté par . Évalué à 1.

      C'est dans l'épisode 4 les chinois qui font peur et le Pi. Et oui, je me suis fait les même réflexions, ça commence à sentir la daube.

  • # Série Halt and Catch Fire

    Posté par . Évalué à 7. Dernière modification le 04/08/15 à 12:01.

    Une excellente série récente qui se passe dans le milieu de l'informatique au début des années 1980 Halt and Catch Fire
    Extrait : « Nos héros sont des gens qui auraient pu exister dans les failles de l'histoire informatique des années 1980. Ils ont affaire à des individus et à des entreprises bien réels, comme IBM ou Apple, mais ils représentent la face cachée de cette révolution, ces petites entreprises qui ont très tôt pris des risques, fait avancer la recherche, avant de disparaître dans les recoins de l'histoire. »

    • [^] # Re: Série Halt and Catch Fire

      Posté par . Évalué à 1.

      Carrément, cette fiction est bien au delà de Mr Robot. Elle me donne parfois l'impression d'évoquer des anecdotes ayant eut lieu, le début d'Arpanet, les clones PC/IBM, la startup dans le garage. Même la musique au cours des épisodes aide à se plonger dans cette période , bon après Bronskibeat ça pique toujours.

    • [^] # Re: Série Halt and Catch Fire

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ils ont affaire à des individus et à des entreprises bien réels, comme IBM ou Apple, mais ils représentent la face cachée de cette révolution, ces petites entreprises qui ont très tôt pris des risques, fait avancer la recherche

      Bon on va pas parler d'Apple maintenant, mais dire qu'au début des années 80 Apple n'était pas une petite entreprise qui a innové en prenant des risques et en bousculant les gros, faut du culot.

  • # Une bonne initiative

    Posté par . Évalué à 3.

    Aujourd'hui, j'apprends que je fais partie des imbéciles du coin ;-) d'après Nicolas. Cependant, on ne regarde pas forcément une série pour changer le monde mais aussi pour se détendre parfois. C'est mon cas avec cette série, qui me permet de passer un bon moment.

    Pour ma part, je salue l'effort car des séries qui parlent d'informatique, on les compte sur les doigts de la main déjà. L'échange KDE/Gnome, le Raspberry, rootkit, commandes Linux… c'est quand même sympa de voir une série avec de tels éléments non?

    Alors bien sûr, c'est vulgarisé parfois (si je parle de rootkit ou de Raspberry à mes proches y compris des informaticiens, tout le monde ne connaît pas les nano-ordinateurs par exemple).

    L'épisode 4 (3 ou 4, j'ai un doute?) peut surprendre car celui-ci se concentre sur les problèmes d'addiction que rencontre le héros. La série reprend son cours par la suite bien entendu.

    Après, certaines erreurs n'en sont peut-être pas comme certains l'évoquent pour les plages d'IP, ou encore pour les commandes rencontrées au début de la série qui sont certainement simplement des alias j'imagine.

    Tout n'est pas parfait mais perso, à partir du moment où je retrouve un univers que j'apprécie et que je passe un bon moment, c'est déjà pas mal. D'autant plus que j'apprécie cette ambiance sombre un peu "Dexterienne" (le coté psy mis en avant, la voix off…)

    • [^] # Re: Une bonne initiative

      Posté par . Évalué à 1.

      (lorsque j'annonce que c'est vulgarisé, je cite des exemples de termes rencontrés dans la série, qui montrent déjà que, malgré tout, cette série n'est pas réservée à n'importe qui et qu'il faut avoir un minimum de culture informatique ou être passionné un minimum par l'info de préférence. Si la série était trop complexe, le public serait probablement trop restreint d'ailleurs)

      • [^] # Re: Une bonne initiative

        Posté par . Évalué à 1.

        Suis assez d'accord avec toi. Globalement, beaucoup de films de hacker sont vraiment extrêmement mauvais et vides…les clichés sont aussi épais que la bible, le vide technique est abyssal et ce qu'on voit à l'écran bon pour faire s'agiter quelques épileptiques.
        Alors voir une série qui a fait l'effort d'une recherche un tout petit peu plus poussée, qui touche à la vraisemblance c'est déjà une bouffée d'air frais (ok pour l'ip en 3xx et d'autres trucs…)

        Je trouve le jeu des acteurs plutôt correct : Malek très bon, Slater très moyen… qu'il incarne "mr robot" me fait craindre le pire (pour les raisons déjà citées) sans oublier le "Méchant" : l'acteur joue très bien, mais les scénaristes ont, à mon avis, inutilement forcé certains traits (manquerait juste qu'il se taille les dents en pointe et se fasse des tartines de bébés phoques au petit déj').

        La couche de clichés est plutôt digeste, même si le scénario complotiste est convenu, la série met en lumière d'autres choses par exemple que beaucoup de personnages sont aussi sinon plus seuls qu'Eliott ou bien la confiance aveugle des gens au Grand Méchant Système, la systématique d'un capitalisme prédateur sans parler des troubles psychiques et sociaux des personnages.

        Je suis un infirmier qui bosse en psychiatrie et j'adore l'info depuis toujours, alors je suis une victime facile pour une série comme celle-ci j'en conviens .
        Ça risque fort de finir en eau de boudin car j'ai l'impression que tous les pièces tombent beaucoup trop vite et font s'essouffler l'histoire avant même la fin de la saison 1…w&s.

  • # séries en carton

    Posté par . Évalué à -10.

    Il faut arrêter avec vos séries niaises qui dégoulinent de propagande américaine.

    Il n'y pas un jour où un casse-couilles ne vient pas me gonfler avec ses séries (une fois Dexter, une fois Game of mescouilles).

    Vous me pompez l'air avec vos séries d'ados…

    Est-ce que moi je vous emmerde avec Maigret et Hercules Poirot ?

    • [^] # Re: séries en carton

      Posté par . Évalué à 2.

      Je parie que tu les as même pas regardé. ;-)

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: séries en carton

      Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 07/08/15 à 15:08.

      Il faut arrêter avec votre haine qui dégouline d'aigreur.

      Il n'y pas un jour où un casse-couilles ne vient pas me gonfler avec ses commentaires agressifs (une fois sur les dépêches, une fois sur les journaux…).

      Vous me pompez l'air avec votre prose du niveau d'un adolescent prépubère.

      Est-ce que moi je vous emmerde avec des commentaires constructifs et des avis détaillés ?

    • [^] # Re: séries en carton

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Haha, joli troll bien qu'un peu gros pour moi.

      Opera le fait depuis 10 ans.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.