Journal Sony apprend des erreurs d'Amazon ...

Posté par .
Tags : aucun
9
14
août
2009
... et embrasse le libre !

Suite aux déboires du Kindle d'Amazon [1], Sony annonce "qu'il ferait bientôt passer sa bibliothèque de livres numériques au format ouvert et interopérable ePub [2]."

Ils auraient visiblement compris que les formats ouverts empêchent les monopoles et donc de se retrouver dans une position d'outsider ou d'être obligé (comme Toshiba et le HD-DVD) d'adopter le format des concurrents.

Un petit pas pour le libre mais un grand pas ... pour le libre !

source : [http://www.neteco.com/293918-ebook-sony-prone-formats-ouvert(...)]

[1] : https://linuxfr.org/~eastwind/28565.html
[2] : http://www.web-books.com/Publishing/epub.htm
  • # Petite critique

    Posté par . Évalué à 7.

    Très bonne initiative de la part de Sony.

    Par contre, j'ajouterais que ça n'empêche quand même pas Sony d'avoir le contrôle des eBooks sur sa machine, puisque le système est (il me semble) fermé. Et donc de pouvoir les effacer à distance comme a fait Amazon.
  • # Mais pas sans DRM...

    Posté par . Évalué à 5.

    En lisant l'excellente dépêche http://linuxfr.org/2009/06/15/25605.html, on apprend cependant que epub ne veut pas dire sans DRM.

    Et Sony a été clair sur ce point: libre, mais pas libéré:
    http://tux25.wordpress.com/2009/08/14/les-ebooks-de-sony-ser(...)

    Donc certes, c'est déjà mieux par rapport à une solution totalement propriétaire, mais on reste cependant prisonnier du système DRM (quid de la revente des titres acquis, par exemple?). Sans compter que l'entreprise qui se chargera des DRM est Adobe, dont tout le monde sait quel soutien elle apporte au monde du libre (format Flash plus ou moins fermé, lecteur Flash de qualité abysmale...) et à la vie privée des individus (cf. journal sur Palm et termes du contract EULA sur Flash).
    • [^] # donc pas ouvert

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      Format ouvert et format avec DRM, ça s'exclut mutuellement. Si c'est DRMisé, c'est fermé.
      • [^] # Re: donc pas ouvert

        Posté par . Évalué à 9.

        Mes courriels sont DRMisés avec GnuPG, et c'est parfaitement ouvert et interopérable.
        • [^] # Re: donc pas ouvert

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ce n'est pas du DRM. Une fois déchiffré, tu en fais ce que tu veux, tu le rediffuses, tu le copies, tu le mange ou tu le bois.
          • [^] # Re: donc pas ouvert

            Posté par . Évalué à 4.

            D'une part DRM n'implique pas nécessairement chiffrement, il peut être un simple système associant une identité à un contenu, comme le watermarking, utile pour s'assurer qu'on ne puisse pas supprimer ces informations sans détériorer le contenu du média.

            D'une autre part, je ne vois pas pourquoi un DRM utilisant la cryptographie ne serait pas non plus déchiffré pour être lu... C'est d'ailleurs bien un des soucis. On peut aller planquer la clé jusque dans des smartcards, il faut bien qu'à un moment de la chaine le contenu soit accessible en clair au public. Ou peut-être as-tu un œil nouvelle génération capable de lire des contenus chiffrés?
          • [^] # Re: donc pas ouvert

            Posté par . Évalué à 3.

            le format epub est quand même disponible à la fois en version normale, et en version bridée par des drm (comme le format pdf non ?). Je ne sais pas si les lecteurs epub sous linux supportent le epub drm (l'excellent FBReader ne les gére pas), quoi qu'il en soit, du moment que le flux de données est décodé à un moment, il est possible de l'exporter dans le format qu'on veut, donc à mon avis ce genre de bridage ne sert pas à grand chose à part embêter ceux qui ont légalement acquis le bouquin.

            Ce lecteur supporte déjà le format epub de toute façon :
            http://www.ebouquin.fr/2009/04/15/test-le-sony-reader-prs-50(...)

            C'est plutôt pas un mal qu'ils poussent vers le epub qui a plutôt des avantages par rapport au pdf, après, si j'achetais ce genre de matériel, cela serait pour lire du libre de droit (les classiques etc.).

            J'ai d'ailleurs testé pour la première fois un Sony Reader avant-hier, le confort de lecture par rapport à un écran TFT est vraiment perceptible, par contre cela reste encore un peu lent à mon goût. Mais c'est un bel objet malgré tout, que j'achèterai sans doute lorsque cela sera un peu plus démocratisé et avancé en technologie.

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: donc pas ouvert

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            On peut prendre l'exemple de PDF alors. C'est un format complètement spécifié et tout le monde est libre de l'implémenter. En un mot c'est un format ouvert. Pourtant la spécification contient tout ce qu'il faut pour ajouter des DRM aux documents PDF.

            Et pour les plus curieux, allez voir le paragraphe 12.8.2.3 (Usage Rights) de la norme ISO 32000

            http://www.adobe.com/devnet/acrobat/pdfs/PDF32000_2008.pdf
  • # Nouveau CEO chez Sony

    Posté par . Évalué à 7.

    Le CEO de chez Sony a changé en avril, Howard Stringer, le premier non-japonais depuis la création de l'entreprise. J'ai lu peu de temps après un article dont le titre m'avait surpris, surtout de la part de chez Sony :

    « If we had gone with open technology from the start, I think we probably would have beaten Apple » : http://www.engadget.com/2009/05/11/sony-ceo-howard-stringer-(...)

    Il semblerait donc que Sony est vraiment l'envie de changer.

    The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

  • # Sky My husband !

    Posté par . Évalué à 2.

    Sony fait des bisous au Libre et le lecteur de fichiers supporte le mauvais caractère des DRM.
    C'est quand même pas dur de dire Sony adopte et le lecteur de fichier accepte (ou est compatible) les fichiers trucmuche....
  • # Dominant

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est assez simple : si tu domines ton marché, tu as intérêt au format propriétaire, le tient.

    Et si tu ne domines pas, tu as intérêt au format ouvert, pour pouvoir prendre la place.
    C'est valable pour n'importe quel truc, faut pas chercher plus loin (si quelqu'un a l'exemple d'un dominant qui se met volontairement au format ouvert...).
    • [^] # Re: Dominant

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Google. XMPP, Jingle, Wave.
      • [^] # Re: Dominant

        Posté par . Évalué à 2.

        Mauvais exemple, google n'est pas dominant sur le marché de la messagerie instantannée.
        • [^] # Re: Dominant

          Posté par . Évalué à 1.

          Bon exemple, il pousse un protocole libre (jabber), puisque non dominant sur ce marché…
          • [^] # Re: Dominant

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est plus subtil : ils poussent un XMPP à leur sauce (groupchat uniquement avec le client google par exemple) afin d'enfermer leurs clients tout en profitant des développements libres.
            • [^] # source ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Ça peut être intéressant, t'as des liens qu'en parlent ?
              • [^] # Re: source ?

                Posté par . Évalué à 3.

                groupchat (discussions à plusieurs), disponible uniquement dans les web de Google Talk.

                http://fr.wikipedia.org/wiki/Google_Talk
                • [^] # Re: source ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Yavait pas déjà les MUC sur Jabber ?
                  Et sinon, je connais pas trop XMPP, ils auraient dû proposer des XEP, c'est ça ? Il me semble que pour Wave par exemple, ils font les trucs un peu dans leur coin et proposeront plus tard quand ça sera finalisé (je n'ai pas de lien par contre)
                  • [^] # Re: source ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Dans XMPP il y a tout ce qu'il faut pour discuter à plus de 2 et je ne vois pas de 'raison bienveillante' qui aurait pu conduire Google à développer leur propre méthode.
  • # humour de libriste ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    format ouvert et interopérable

    une tentative d'imposer un standard de fait ou un vrai standard reconnu ?

    je pose la question parce que il me semble que les standards de fait ne soient pas bien vu des libristes quand cela n'est pas libre ...

    J'en venais donc à me demander si par le plus grand hasard, un standard de fait libre serait mieux vu des libristes qu'un standard de fait non libre.

    c'est une question de blonde, faut pas m'en vouloir.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.