Journal HADOPI et sont applications

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
-24
3
avr.
2009
C'est Le sujet du moment alors un moi aussi. Sauf que je ne vais pas parler du bien ou du mal de cette "loi". Mais plutôt de sont mode d'application au Français moyen.

Deux exemples :

La personne dit grand public. Pour elle un ordinateur c'est, je clic et je m'amuse. Elle ne s'occupe pas des contraintes techniques. Pour elle Hadopi est le frère de Adibou, un mouchard est le mâle de la mouche. Donc pour faire simple, elle n'est pas au courant de ce qui se joue actuellement.

La personne dit mieux informé et je suis cette exemple, je suis de loin l'actualité sur cette loi et franchement j'y comprend rien. C'est complexe, lourd et malheureusement pas prioritaire pour moi (c'est la crise ;) ).

Je vois pas trop comment l'état compte faire pour mettre en place cette loi ?
  • # Un gag?

    Posté par . Évalué à 10.

    Les deux monstruosités orthographiques dans le titre, c'est exprès ou c'est un gag?

    Tom
    • [^] # Re: Un gag?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Non, ce son des monstruosités qui son tout à fait courantes chez le Français moyen. :)
    • [^] # Re: Un gag?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      C'est sûr que "Vendredi" et "Hadopi" dans le même titre, c'est dangereux...
    • [^] # un avertissement.

      Posté par . Évalué à 7.

      le titre se doit de synthétiser le contenu...

      c'est un peu un avertissement, tu sais que ta sensibilité orthographique va souffrir, tu t'armes de courage et tu cliques...

      inspirer, expirer, inspirer, expirer...
  • # Oui, j'imagine.

    Posté par . Évalué à 10.

    J'imagine assez facilement que ce ne soit pas prioritaire pour toi. La révision de l'orthographe et de la grammaire, ça prend du temps.

    Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # pas la tête...

    Posté par (page perso) . Évalué à -7.

    La critique est dur, elle est facile mais je l'accepte car oui je fais des fautes mais je dors bien. Et puis comme on dit : "y a que ceux qui font rien qui ne font pas d'erreurs".

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: pas la tête...

      Posté par . Évalué à 3.

      Y a un recueil d'excuses ? Non, parce que celle-là aurait droit à un chapitre à elle toute seule...

      Je sais qu'en ces temps troublés où les ministres de la culture ne savent plus faire de phrases correctes, et où même Not' Bon Président ne sait pas comment finir ses phrases[1], on puisse croire que ce langage est issu d'une nouvelle réforme du français mais il n'en est rien.
      Il y a encore quelques millions de gens qui arrivent à faire une phrase sans la moindre faute. Mais pourtant comme toi ils essayent de s'exprimer...



      1 http://www.youtube.com/watch?v=77iVfe5st4I
      (attention ! Nécessite FlashQuiPue...)
      • [^] # Re: pas la tête...

        Posté par . Évalué à 2.

        La dernière perle en date. Discours après le G20.
        Not'Bon President se félicite de la "supervisation" des finances

        (J'epère que ce n'est pas ton lien. Ai pas FlashQuiPue)
        • [^] # Re: pas la tête...

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça semble fonctionner avec gnash (v.0.8.5). Je n'apprécie pas l'utilisation de flash alors qu'un lien vers la vidéo suffirait, mais bon.
        • [^] # Re: pas la tête...

          Posté par . Évalué à 2.

          Non, mon lien pointait vers le discours de Sarkozy lors du discours sur les hôpitaux (pendant sa tournée des vœux de bonne année 2009, je crois).
        • [^] # Re: pas la tête...

          Posté par . Évalué à 2.

          Pas grave, l'autre aurait sorti la supervisatude ....

          Plus sérieusement, quand je pense qu'elle a été raillé pour sa "bravitude" ... Et ça a été systématique pdt la campagne : on s'est arrêté à ces détails dans les médias, mais le reste , ....
          • [^] # Re: pas la tête...

            Posté par . Évalué à 3.

            L'"autre" n'est pas au pouvoir.

            Celui qui est au pouvoir n'est pas capable d'aligner 2 mots de français corrects spontanément, sans son antisèche. Ah si "Casses-toi pov'con". Quel exemple !
            C'est juste un fait.

            Accuser l"autre" ne dédouane pas l'"un"
      • [^] # Re: pas la tête...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Je m'adressais aux tireurs à gages, ceux recrutés spécialement par M. Robert avec pour mission :

        Si lors de la lecture d'un journal sur linuxfr vous trouvez une faute d'orthographe ou de grammaire vous devez absolument éliminer l'auteur.

        C'est quand même une réponse récurrente à beaucoup de journaux et très souvent digne d'un sniper en embuscade derrière un manchot avec un peu trop de protection abdominal :

        - Tu fais trop fautes;
        - Tu sais pas écrire;
        - ...

        Bien souvent ces même personnes qui osent la phrase qui tue en oublie même l'idée que eux aussi pourrait participer et prendre le risque de s'exposer à un autre sniper enmanchoné.

        La note est salé pour l'auteur. Que son journal soit intéressant ou non (le mien n'est pas d'une profondeur extrême, je suis d'accord) le sujet passe totalement inaperçu, il est enfouis dans un amas de critiques basées uniquement sur le plaisir fugace qu'en France on parle la France et que t'a pas le droit à l'erreur. A ce rythme, en plus d'être perçu comme une secte d'extrémiste du libre, vous allez faire croire aux lecteurs qui osent s'aventurer sur linuxfr qu'ici vous êtes là pour corriger les fautes et rien d'autres. Si le journal est nul, une coquille vide, sans queux ni tête... Pas grave il n'y a pas de fautes et c'est le plus important..

        Je m'en vais répondre à ceux qui s'intéresse au sujet et ne tiennent pas trop compte des fautes.

        Born to Kill EndUser !

        • [^] # Re: pas la tête...

          Posté par . Évalué à 4.

          Analogie foireuse, homme de paille, menaces de départ, etc, t'es balaise en réthorique aussi ... (et bon, toujours des fautes, mais un peu moins)

          Et fais gaffe, si tu regardes les autres journaux, tu te rendras compte que la grande majorité ne sont pas entassés sous un monceaux de remarques sur l'orthographe/grammaire.
          • [^] # Re: pas la tête...

            Posté par . Évalué à 2.

            Analogie foireuse, homme de paille,
            Ca faisait longtemps ....
            Ya pas un sniper pour le tuer cet homme de paille ?
    • [^] # Re: pas la tête...

      Posté par . Évalué à 2.

      un peu de concentration et on comprend tout (plus facile pour moi que de lire un article en anglais ou en allemand).

      tu as raison d'assumer, c'est dommage de moinsser, je ne vois pas de mauvaise foi ou de provocation.

      un rappel sur l'orthographe (c'est quand même important pour la communication, c'est un peu le respect des gens qui te liront et tu atteins vraiment des records) mais pas besoin de s'acharner non plus.

      le fonds du journal me laisse quant à lui beaucoup plus perplexe : oui et où veux-tu en venir ?
      • [^] # Re: pas la tête...

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        Je pensais te répondre et essayer d'ajouter un peu de valeur à ma tentative de journal mais franchement j'ai fermé mes volets par peur des snipers.

        Non je rigole, mais je suis franchement dégoûtée.

        Paix à son âme.

        Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: pas la tête...

      Posté par . Évalué à 4.

      > La critique est dur, elle est facile mais je l'accepte car oui je fais des fautes mais je dors bien. Et puis comme on dit : "y a que ceux qui font rien qui ne font pas d'erreurs"

      alors ne fais plus rien, stp. pense aux autres et à leurs pauvres chtits nyeux /o\
  • # son son son son son !!

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    son application
    son mode

    La faute une fois ok, mais là visiblement tu ne sais pas écrire !

    Et je parle pas des autres fautes ni du content !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.