Journal HS.Promo: www.cd1d.com

Posté par .
Tags : aucun
3
13
juin
2009
Cher journal,

Aujourd'hui je viens te faire la promo d'un site de vente de musique en ligne pas comme les autres. *1

En effet, tout commence par un "télécharger c'est découvrir, acheter c'est soutenir" en page d'accueil.

Ensuite, on peut s'intéresser un peu la philosophie sous-jacente à cette initiative *2[c'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je fait la promo de ce site ici]: je sais pas pourquoi mais je trouve que ça à l'odeur et le goût du libre. Dans le sens ou c'est une répartition juste des gains entre les artistes/labels/maison de disques. [voir le paragraphe "cd1d.com en quelques chiffres" de *2]

Enfin, ils essaient, autant que faire se peut, de distribuer le maximum d'albums au format FLAC : c'est assez rare pour être souligné.

*1:http://www.cd1d.com
*2:http://www.cd1d.com/whoarewe.php
  • # Promo aussi

    Posté par . Évalué à 1.

    Bon, autant joindre l'utile à l'agréable et faire passer une promo en même temps.

    Fanfarlo (www.fanfarlo.com) propose actuellement et jusqu'au 4 juillet son album pour le prix découverte de 1$. Fanfarlo, c'est un groupe britannique, du pop baroque, croisement entre du Sigur Ros et Arcade Fire (enfin c'est mon avis), et c'est drôlement bien (c'est mon avis aussi).
  • # Il dit qu'il voit pas le rapport

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    >> je sais pas pourquoi mais je trouve que ça à l'odeur et le goût du libre. Dans le sens ou c'est une répartition juste des gains entre les artistes/labels/maison de disques.


    Le libre ne parle pas d'argent, pas de redistribution des gains.
    Le libre, c'est la possibilité de se faire enfler. Après, on le vit plus ou moins bien, et on choisit des licences plus ou moins restricives pour protéger ses fesses tant bien que mal.

    Le marché du libre n'a *rien* à voir avec un quelconque "commerce équitable et bonne conscience"
    • [^] # Re: Il dit qu'il voit pas le rapport

      Posté par . Évalué à 2.

      Dans le libre, 4 droits fondamentaux...
      1) liberté d'éxécuter -> le droit de télécharger...
      2) liberté d'étudier -> le droit d'écouter...
      3) liberté de redistribuer -> Hum ici, je vois pas d'équivalent...
      4) liberté d'améliorer -> ici non plus.

      Mis à part cela il est vrai qu'il y a ici d'un côté un amalgame avec le libre, et de l'autre (désolé Axioplase Ashi), une confusion du sens de la liberté.

      Je dirais que la pub faite pas Fyah est justifiée, bien que l'amalgame avec le libre soit erroné. En effet, la musique devrait faire partie de la culture. Et la culture doit être accessible à tout le monde. Qu'elle ne soit pas gratuite, je suis d'accord également. Du moins dans certains cas. Par exemple lors de concert, c'est normal, il faut payer la prestation de tout le monde. Lors de l'achat d'un support, on paye le support, l'emballage, l'encre, etc. Lors du téléchargement, je suis moins d'accord, mais il faut avouer que l'artiste ne doit pas mourir de faim. On pourrait, non, on doit, le considérer comme un troubadour des temps anciens. Et donc, le fait de le rétribuer à l'envi (autant que faire se peut) est une bonne idée. Néanmoins, j'ignore (personnellement moi même que c'est je qui le pense) si l'artiste se pourra dès lors, vivre de son art. Mais la question n'est pas là. Donc, pour aller dans le sens du billet orignal, c'est vrai, il semble que l'idée soit bonne, mais de là à le rapprocher du logiciel libre, il y a un grand pas. Pas que l'auteur fait. Il n'est pas à nous de le juger, il faut voir son âge, et donc, son expérience de la vie et de la communication. Tout le monde n'est pas expert là dedans (et je ne suis pas le plus fort non plus, loin de là).

      Par contre, l'auteur nous fait comprendre qu'il est pour une meilleure répartition des salaires, et c'est donc pour ça qu'il est content. Sûrement que son enthousiasme à pris le pas sur sa réflexion.

      La réponse d'Axioplase Ashi me semble également un peut ... disproportionnée. Pourquoi? simplement parce que le fait de dire que le libre est la possibilité de se faire enfler, il serait bien de donner des exemples. En quoi Python «enfle » quelqu'un? En quoi OpenOffice.org «entube » t'il quelqu'un? Comment la GPL (quelle que soit sa version) permet-elle de faire du profit sur le dos de quelqu'un. D'autant plus que le billet original ne parle ni de gpl, ni de bsd... Là, on nous entraîne vers une comparaison licence GPL versus BSD... rien à voir avec le billet, et ce n'est pas la guerre que voulait déclarer l'auteur premier.

      Si Axioplase désire une comparaison de liberté entre les différentes licences, l'endroit est mal choisi, et il me semble qu'il faut le clore rapidement (ici je veux dire), avant de que la situation ne dégénère.

      Donc, oui, c'est bien d'avoir fait de la pub pour un site qui te semble plus respectueux de l'individu, et il y en a d'autre. Et c'est bien de l'avoir fait ici, car il me semble que les défenseurs des logiciels libres que nous sommes (j'ose le croire du moins), quelles que soient les licences, sommes sensible à ce genre d'argument.

      Amicalement vôtre.
      • [^] # Re: Il dit qu'il voit pas le rapport

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Euh... La, je crois que tu es rentré dans la guéguerre "libre c'est la même définition partout" vs "musique libre, c'est différent" sans le faire exprès ;-)

        Pourquoi? simplement parce que le fait de dire que le libre est la possibilité de se faire enfler, il serait bien de donner des exemples.

        Je pense que c'est une réaction face aux gens qui disent faire du libre en disant "musique libre" pour se faire pardonner, et qui acceptent le -NC car, dixit leurs paroles, "ça évite de se faire enfler".

        Le libre interdit par définition des clauses type -NC, et dire "le libre permet de se faire enfler" permet de renvoyer les pro- -NC dans leurs buts en disant : "oui, l'esprit du libre, c'est d'autoriser le commercial, appelez ça se faire enfler si vous avez envie". de la dérision donc, en montrant que les mêmes arguments sont utilisables quel que soit le domaine (logiciel ou musique, on peut "se faire enfler")

        En quoi Python «enfle » quelqu'un?

        Les pro -NC te répondront "car on peut réutiliser Python, le vendre, sans reverser un centime à l'auteur".
        A non, ils ne le diront pas pour du logiciel "parce que tu comprends, ce n'est pas pareil" (sic), mais l'idée est la.

        Donc, oui, c'est bien d'avoir fait de la pub pour un site qui te semble plus respectueux de l'individu, et il y en a d'autre.

        Faire la pub de www.cd1d.com est très bien, du moment où on ne l'associer aucunement avec l'esprit libre : c'est entre le classique iTunes et le libre, pile au milieu.
        Ce n'est pas iTune, mais pour reprendre l'expression du journal ça à n'a ni l'odeur ni le goût du libre.

        Il est mieux d'avoir cd1d que iTunes, mais un truc libre serait encore mieux!
        • [^] # Re: Il dit qu'il voit pas le rapport

          Posté par . Évalué à 2.

          Hum hum hum...

          Bien bien (craaac font les phalanges...)

          Tout ce que j'ai dis, je l'ai argumenté, du moins je le pense. Et je demandais simplement une argumentation. Argumentation que tu donne, très cher Zenitram.

          Autant je ne me prononçais pas contre l'auteur initial, ni contre axio, simplement je demandais cet argumentation.

          Je n'ai pas parlé d'argent dans les libertés fondamentales. Maintenant ce sont celles de la GPL, et donc, il est vrai qu'il existe moult licences, toutes plus ou moins libre. La discution n'est pas là. Simplement j'ai pris quelques exemples de licences différentes.

          Oui, bien sur on à le droit de revendre un logiciel que d'autres ont fait, par exemple, rien ne m'interdit de faire un joli paquet de tout gnome (un pour windows, un pour toutes les distributions gnu/linux, de jolies construction pour les bsd, et le tout sur un beau DVD, avec de jolie couleurs, du papier pour expliquer comment le tout fonctionne, juste l'énoncé des différentes licences, etc etc..

          Je dis effectivement que c'est bien de faire de la pub pour tel ou tel site, plus respectueux de l'individu, et je ne l'associe pas à l'esprit du libre. Je dis simplement que toute personne, du moins je le pense, qui s'intéresse un tant soit peu au LL, est, il me semble, respectueux de l'individu. Je ne dis pas qu'il l'est plus qu'un autre, simplement qu'il l'est (c'est donc une impression personnelle).

          Et effectivement, tu as bien raison, qui n'a ni...ni.

          Et c'est là que je voulais également faire une remarque: on ne connais pas l'âge de la personne qui l'a écrit, qui peut-être la fait sous l'impulsion, ou dans la hâte de l'exaltation...

          Amicalement
          • [^] # Re: Il dit qu'il voit pas le rapport

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Quelques petites réactions :

            Je n'ai pas parlé d'argent dans les libertés fondamentales. Maintenant ce sont celles de la GPL

            Efface. Remplace GPL par libre : la BSD, c'est pareil.
            Tu ne parles pas d'argent dans les libertés fondamentale, et c'est justement le point important : on n'en parle pas. Le "te faire enfler" est contre les gens qui veulent parler d'argent en parlant de libre, justement (en ajoutant l'interdiction de se faire de l'argent, on parle d'argent).

            Je dis simplement que toute personne, du moins je le pense, qui s'intéresse un tant soit peu au LL, est, il me semble, respectueux de l'individu.

            Efface aussi.
            Pour certaines personnes, le libre c'est le respect de l'individu.
            Pour beaucoup d'autres, le libre est le summum du capitalisme, une façon d'être moins cher, rien à faire de l'individu bla bla bla.

            Et c'est justement la beauté du libre : elle s'en fout de la politique, et des gens pensant aux autres peuvent travailler avec des gens 100% individualistes, et vice-versa.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.