fyGue a écrit 29 commentaires

  • [^] # Re: Prononciation

    Posté par . En réponse à la dépêche KDE 4 : publication escomptée en octobre 2007. Évalué à 5.

    Et si, tout simplement, chacun prononçait comme il il veut. S'il n'arrive pas à se faire comprendre, il se corrigera de lui même...
    C'est ainsi que se dégagent les "meilleurs" usages (langues, prononciations, comportements...) manifestés par les gens: par la liberté et la mise en concurrence.

    «Être tolérant dans ce que l'on accepte, être strict dans ce que l'on génère.»
  • [^] # Re: Vente liée itou ?

    Posté par . En réponse à la dépêche PC de marque avec Linux pré-installé. Évalué à -6.

    Les revendications à l'encontre de la "vente liée" sont en réalité une attaque de plus (on n'est plus à ça près en France) contre la liberté des échanges.

    Un vendeur propose un produit, généralement un ensemble d'éléments packagés. Ce produit vous convient: achetez-le. Ils ne vous convient pas: allez voir ailleurs ou tentez de convaincre le vendeur. Si une majorité de vendeurs propose un OS avec leurs micros, c'est qu'une majorité de client s'en contente.
    Viennent les clients qui voudraient bien une machine particulière, mais seule. Aucun vendeur n'accepte de la leur vendre? Qu'à cela ne tienne! Faisons intervenir l'Etat et ses lois et forçons le vendeur à ne nous fournir que ce qu'on veut! Pourquoi? Et bien parce qu'on a décidé que c'était "juste", et c'est juste parce que c'est ce qu'on veut.

    A tous ceux qui vont s'élever et répondre que c'est leur "droit" d'acheter ce qu'ils veulent, je réponds par avance qu'un soit-disant "droit" qui, pour être appliqué, nécessite la négation d'un droit chez une tierce personne n'est pas un droit. Un échange qui nécessite l'emploi de la contrainte envers une des deux parties est une violation du Droit.

    Deuxième réponse à objection: il n'y a pas de définition absolue de ce qui doit être vendu (machine avec/sans OS, avec/sans écran, clavier, souris, etc.) et toute tentative de la faire, quelle soit ou non légale, est arbitraire et illégitime. La seule légitimité naît de l'entente entre un vendeur et un acheteur, quel que soit le produit: un échange libre.

    Allez, feu!
  • # Pas sérieux...

    Posté par . En réponse à la dépêche PC de marque avec Linux pré-installé. Évalué à 6.

    Salut à tous,
    Je profite de ce sujet pour faire part de mon expérience.

    Il y a 1 an, j'ai acheté un Acer sur Rue du Commerce: AMD64, SATA et soit-disant Linux pré-installé (une distribution inconnue dont je ne me souviens même plus du nom...)
    En fait, au 1er démarrage de la machine, le disque était formaté en FAT32 et ne contenait que le command.com! J'ai tenté une installation avec le DVD fourni de la distribution: non reconnaissance du contrôleur SATA nVidia!
    Essai d'une Mandrake 32bits: même sanction... Seule la Mandriva 2005 pour AMD64 a bien reconnu le contrôleur et s'est installée sans soucis.

    J'espère donc pour ces nouvelles machines que l'installation sera réalisée de façon plus sérieuse...
  • [^] # Re: Off topic: propriete vs possession

    Posté par . En réponse à la dépêche SCO Vs Reste du monde Libre : IBM Contre-attaque (encore). Évalué à 1.

    CQFD.
  • [^] # Re: Off topic: propriete vs possession

    Posté par . En réponse à la dépêche SCO Vs Reste du monde Libre : IBM Contre-attaque (encore). Évalué à 1.

    L'échange entre un salarié et un employeur est : service contre salaire.
    A travers le contrat passé entre eux, le salarié vend le fruit de son travail à son employeur. Ce fruit ne lui appartient donc plus.
  • [^] # Re: Off topic: propriete vs possession

    Posté par . En réponse à la dépêche SCO Vs Reste du monde Libre : IBM Contre-attaque (encore). Évalué à 2.

    Je te plussois, mais :

    Je ne comprend pas la distinction que tu fais entre propriété d'usage et privée. La propriété implique l'usage exclusif et le propriétaire est seul légitime à décider ce qu'il fait de sa propriété (éventuellement la prêter, la louer, la donner ou l'échanger).

    D'autre part, concernant le mythe marxiste du capitaliste qui s'approprie le travail du salarié (je répond par ce que tu considèrera peut-être comme un mythe anarcho-capitaliste) :
    En général, le salarié exerce son activité sur/avec des objets qui ne lui appartiennent pas -- ils appartiennent à l'employeur/actionnaire --, le produit de son travail ne lui appartient donc pas non plus et le salaire qu'il perçoit représente la contre-partie de son travail.
    Lorsque tu paies une personne pour intervenir sur le moteur de ta voiture, je ne penses pas que tu accepterais qu'il revendique l'utilisation de la voiture...

    Enfin, tu peux dire "libertariens"; et les anarcho-capitalistes sont aussi indidualistes; ils s'opposent plutôt aux anarcho-communistes qui tout en niant l'utilité de l'Etat, pronnent tout de même l'appropriation "publique" (où un nombre restreint de personnes qui se comportent de fait en propriétaires privés, décident pour les autres au nom d'un soit-disant intérêt général) des moyens de production.
  • [^] # Re: SCO Vs Reste du monde Libre : IBM Contre-attaque (encore)

    Posté par . En réponse à la dépêche SCO Vs Reste du monde Libre : IBM Contre-attaque (encore). Évalué à 2.

    Proudhon: la propriete c'est le vol.

    Allez, pour démonter cette absurde déclaration, je vous invite à lire http://membres.lycos.fr/mgrunert/Le_vol_de_concept.htm(...) ;-)
  • [^] # Re: Martin Winkler viré de France Inter

    Posté par . En réponse à la dépêche Martin Winckler viré de France Inter. Évalué à 1.

    ...le libre n'est pas non plus libéral puisqu'il est né des excès de celui ci (fermeture des sources, opacité dans la communication, pratiques commerciales douteuses etc).
    Les excès que tu attribue au libéralisme sont dûs aux privilèges octroyés par le pouvoir politique.

    Le libéralisme n'est pas une doctrine économique mais une théorie du droit, et contrairement à ce que ses détracteurs en disent, il favorise la concurrence et donc le consommateur en abolissant tous les privilèges accordés aux producteurs (prix plancher, quotas, taxes sur les produits importés, etc.), qui doivent donc se remettre sans cesse en question pour rester les préférés des consommateurs.

    Je te rejoins donc lorsque tu dis que le mouvement du libre n'est pas communiste. Le logiciel libre existe justement parce que nous sommes dans un monde d'où la liberté n'a pas été complètement confisquée par un pouvoir politique centralisé.
    D'ailleurs, le nom même de communisme est fallacieux: la mise en commun des moyens de production n'y est pas le fait d'acteurs libres de s'associer mais d'une oligarchie qui les confisque à son profit et au nom du peuple !
  • [^] # Re: le commerce est irresponsable

    Posté par . En réponse au sondage Logiciels de P2P .... Évalué à 4.

    le commerce est irresponsable
    Le commerce n'est pas une personne, physique ou morale, pour laquelle on peut parler de responsabilité.

    c'est l'économie basée sur la maximisation des profits qui est iresponsable car elle nous entraine tous dans un mur (comme en 1929 où elle a généré des famines une guerre mondiale)
    Je conseille la lecture de Des lions menés par des ânes de Charles Gave, pour comprendre qui est réellement responsable des crises et des guerres...
    Les pouvoirs des grands groupes sont conférés par le pouvoir politique et protégés par le monopole de la force détenu par ce même pouvoir politique. Voir le sérieux problème actuel concernant la manière dont va être votée la loi autorisant les brevets logiciels en Europe :-(

    La volontée de maximiser ses profits (et je parle autant pour les particuliers que pour les entreprises) n'est en soi ni morale ni immorale. La moralité ne concerne que les moyens d'y arriver (encore une fois, moyens mis à disposition des grands groupes par le pouvoir politique).


    "Faire payer par d'autres le coût de ses préférences est le but et la fonction même de toute politique." Christian Michel
  • [^] # Re: « Vote désastreux en Commission juridique » sur les brevets sur le logiciel

    Posté par . En réponse à la dépêche « Vote désastreux en Commission juridique » sur les brevets sur le logiciel. Évalué à 2.

    Il y a des endroits où la démocratie directe a fonctionné pendant des siècles.
    Ah? J'aimerais alors que tu me donnes une liste de ces endroits.

    Ce que je voulais dire par "c'est impossible à réaliser", c'est qu'au lieu d'avoir la ou les mêmes personnes disposant du pouvoir, la démocratie permet à plusieurs groupes de se le disputer et on demande à l'electeur de choisir celui par lequel il veut être gouverné.
    A part le fait que les politiques doivent ménager les citoyens pour se faire élire, il ne me semble pas y avoir de différence puisque comme je le disais plus haut, ces politiques appartiennent finalement toujours aux mêmes partis...

    Certaines personnes définissent ce système comme la dictature de la majorité.
  • [^] # Re: « Vote désastreux en Commission juridique » sur les brevets sur le logiciel

    Posté par . En réponse à la dépêche « Vote désastreux en Commission juridique » sur les brevets sur le logiciel. Évalué à 10.

    démocratie (demo = peuple, cratie = pouvoir)
    Y a-t-il encore des gens pour croire à cette utopie? Le pouvoir au peuple, c'est impossible à réaliser. L'exemple traditionnel d'Athènes est biaisé : les citoyens étaient des notables grecs, loin d'être représentatifs des habitants de la cité...

    Le pouvoir dans une "démocratie" est finalement toujours exercé par les mêmes personnes. Leur grand avantage par rapport à d'autres formes de pouvoir est qu'elles font croire à leur électeurs que c'est eux qui décident.

    Le problème vient directement de ce pouvoir politique, que tous les puissants (entreprises, corporatismes et autres syndicats) cherchent à séduire et à orienter selon leurs besoins.
    Nous en avons une démonstration encore une fois avec ce vote.

    ---
    "L'adulte ne croit pas au père Noël. Il vote." Pierre Desproges
  • [^] # Re: Quelles sont les motivations des développeurs de logiciels libres ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Quelles sont les motivations des développeurs de logiciels libres ?. Évalué à 1.

    Ils bâtissaient des cathédrales non pour l'argent mais pour l'art et la religion.

    Oui, et de quoi vivaient-ils ?
  • [^] # Re: langue de bois

    Posté par . En réponse à la dépêche Etre et avoir. Évalué à -1.

    Il y a aussi "antisémite" pour désigner les gens qui ne sont pas d'accord avec la politique du gouvernement Israelien...

    Le terme ne se réduit certainement pas à ça !
    "Sémite" n'est pas un équivalent d'"Israël" mais de "juif" (et d'arabe aussi d'ailleurs puisque les 2 peuples ont une origine commune...)

    Il est d'ailleurs utilisé depuis longtemps, bien avant la création de l'état d'Israël.

    Attention, attention ;-/
  • [^] # Re: Wine

    Posté par . En réponse à la dépêche Microsoft "ouvre" Windows. Évalué à 4.

    Par exemple la license .net t'interdit de developper un truc compatible

    Une licence impose des règles lorsqu'on l'utilise.
    Comment peut-elle imposer quoi que ce soit à ceux qui ne l'utilisent pas ?

    Quelqu'un peut-il m'expliquer ?
  • [^] # Re: Yahoo contre la Muraille de Chine !!!

    Posté par . En réponse à la dépêche Le net oui, la liberté d'expression non !. Évalué à -1.

    ... (qui est en fait un choix politique de soutien à une dictature)...

    Je crois que c'est plutôt un choix d'ordre financier.
    Lorsqu'un marché énorme est à portée, les considérations sociales et politiques passent en second.
  • [^] # Re: Alexis de Microsoft ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Les logiciels sources ouvertes favorisent le terrorisme (la suite). Évalué à -6.

    rien à ajouter...

    ...si, -1 !
  • [^] # Re: Alexis de Microsoft ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Les logiciels sources ouvertes favorisent le terrorisme (la suite). Évalué à 4.

    Pourtant la voiture, les pneus et le carburant ne sont pas libres

    Je me demande ce que tu veux dire par là :-/
    Aucun contructeur ne t'impose une utilisation spécifique de ta voiture (c'est le code de la route, les assurances qui le font...)

    Tu peux en faire a priori ce qu'il te plait, la personnaliser, la prêter, la revendre telle quelle, etc.

    Le carburant et les pneus ont un rôle très spécifique mais aucune licence n'empêche de se limiter à ce à quoi ils servent normalement... ;o)
  • [^] # Re: Les geeks d'aujourd'hui sont les décideurs de demain

    Posté par . En réponse à la dépêche Le gouvernement allemand signe un accord de partenariat avec IBM. Évalué à 3.

    Si tu parles d'écoles d'ingénieurs en info, c'est heureusement faux (quoique pour certain(e)s...)

    Pour les autres écoles d'ingé, il n'ont pas plus de raison de s'intéresser à des systèmes alternatifs de fait que la majorité des utilisateurs occasionnels ou contraints.

    Et on ne peux pas les en blâmer !
    Si on considère les informations dispensées par les media de grande diffusion et/ou non spécialisés, comment peuvent-ils connaître autre chose que les produits markétisés de Microsoft ?

    Ce qui est plus grave, à mon sens, c'est le peu d'intérêt que porte la plupart des étudiants en info à Unix et maintenant Linux. Pour beaucoup, ça signifie ligne de commande (forcément moins facile en apparence qu'un clikodrome), éditeurs trop ardus à appréhender, etc.

    Le monde Windows paraît plus simple d'accès, c'est tout beau avec des belles icônes et des trombones à la noix qui viennent rappeler toutes les 30 secondes aux crétins comment il faut faire...
    Plus facile, plus rapide, plus séduisant, tel est le côté obscur ;-)
  • [^] # Re: Anonyme sur linuxfr

    Posté par . En réponse à la dépêche Les forums non modérés pourraient disparaitre. Évalué à 3.

    Que vaut-il mieux, combattre pour interdire d'afficher des idées différentes des notres, ou essayer de convaincre les gens qu'ils sont dans le tort? Internet est le seul média permettant à tout à chacun d'attaquer et de se défendre, mais certains ne l'ont pas encore compris

    Quand on est honnête, c'est comme cela qu'on réagit.
    Ce qu'ils ont beaucoup mieux compris, les marchands qui investissent le net, c'est qu'un procès est plus efficace :

    • ils obtiennent des dommages et intérêts sans commune mesure avec ce qu'ils disent avoir subit,

    • ils mouchent ceux qui osent les critiquer et dire ce qu'ils pensent,

    • en clair ils appliquent les méthodes capitalistes qui marchent...

  • [^] # Re: ben oui

    Posté par . En réponse à la dépêche Faut-il encore faire confiance à Google ?. Évalué à 9.

    Je n'ai pas tellement suivi la présentation du bouquin, notamment à la télé et je ne dirai donc pas si on peut parler de sensationnalisme.
    Par contre, je l'ai lu. Et cela ajouté au JFK d'Oliver Stone, je pense que c'est intéressant.

    L'auteur ne fait que citer des faits, des articles de journaux et de personnalités américains.
    Ce qu'il montre, c'est qu'il est permis de fortement mettre en doute les commentaires officiels. En aucun cas il n'apporte LA ou SA solution.

    Seulement, mettez en doute la version des acteurs du bien contre le mal, surtout lorsque des milliers d'inocents sont décédés, et tous les défenseurs de l'ordre mondial établi vous tombent dessus de concert...
  • [^] # Re: Et voilà comment les États-Unis veulent diriger le monde...

    Posté par . En réponse à la dépêche Mozilla interdit en Afghanistan !. Évalué à 0.

    Ils ne font pas que sembler le croire, ils le font.
    Et leurs "aliés", que font-ils ?
    Les "caniches" (nos amis les anglais) suivent systématiquement ;
    Les autres, et bien ça dépend mais au pire, ils protestent molement...
    Les "non aliés", ceux qui protestent ouvertement, sont des "pays terroristes" qu'il faut à tout prix controler !

    J'espère vraiment, mais alors vraiment, qu'en Europe on ne lachera pas prise concernant les LLs et les brevets :-/
  • [^] # Re: Assistanat

    Posté par . En réponse à la dépêche Article du Monde sur l'affaire Skl[yi]arov. Évalué à 4.

    ... Or sous windows, et plus particulièrement office ou les logiciels "grand public" tout est rempli d'assistants qui ne permettent pas de COMPRENDRE ce qu'on fait et comment on le fait. Tout ces traitements auomatisés ne servent qu'à une chose : faire de ceux qui débutent des personnes dépendantes des logiciels. Ce sera l'utilisateur qui s'adaptera au programme et non pas l'inverse. Je pense que là on va dans le "mauvais" sens.

    Et oui, mais malheureusement, je crois que celà convient très bien à la majorité des utilisateurs non informaticiens.

    Je l'ai observé bien des fois dans mon entourage familial, ils veulent qu'on leur explique le minimum qui leur permet de faire ce qu'ils souhaitent.
    Le reste, ils ne veulent pas en entendre parler et ça se comprend finalement.
    Qui peut prétendre s'intéresser systématiquement aux détails de toutes les choses qui l'entourent ?
  • [^] # Re: Mieux vaut tard que jamais !

    Posté par . En réponse à la dépêche Et si les entreprises du CIGREF passaient au libre ?. Évalué à 5.

    Bien sûr que ce serait le rêve !!!
    Mais peut-on réellement croire qu'instaurer un environnement informatique véritablement au service des utilisateurs est le but des grandes sociétés commerciales ?

    Il suffit de se remémorer les faits, qu'une majorité de personnes connaît, concernant les agissements d'IBM, de Microsoft et d'autres.
    Leur but est de vendre leurs solutions et de faire en sorte que les clients n'achetent et ne connaissent qu'elles. En clair, le "faire savoir" plutôt que le "savoir faire"...
  • [^] # Re: On en parle de plus en plus, premiers signes d'un changement de mentalité ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Linux dans « La tribune ». Évalué à 2.

    J'espère de tout coeur que ça va se passer comme tu le décris ;-)
    Personnellement, j'ai toujours quelque doute. Je ne crois pas que notre mouvement n'est qu'un petit truc lancé par des boutonneux qui veulent simplement en découdre avec Microsoft, mais je constate seulement les faits quant à la vision de l'informatique de l'ensemble de la population et pas seulement des professionnels qui utilisent les LLs.
    Et le résultat, comme le décrivent beaucoup de personnes, ici sur dlfp, c'est : un micro, y a Zindoze dessus et le traitement de texte, c'est Word...

    En outre, le problème de l'adoption des brevets en Europe montre bien la réalité : malgré une proportion écrasante d'avis contre, les commissions de technocrates considèrent l'avis du nombre restreint d'"experts" comme hautement préférable.

    Entre parenthèses, je n'ai pas connaissance non plus d'une civilisation, au cours de l'Histoire, dans laquelle l'information a été complètement libérée ...

    Enfin bon, foin de pessimisme (le temps est magnifique aujourd'hui), je vais continuer d'essayer de convaincre mon entourage qu'il a un intérêt à utiliser Linux et les LLs.
  • [^] # Re: On en parle de plus en plus, premiers signes d'un changement de mentalité ?

    Posté par . En réponse à la dépêche Linux dans « La tribune ». Évalué à 10.

    Je ne voudrais pas être négatif suite à un discours si plein d'espoir (sans ironie aucune !)
    Mais je crains que le "combat" ne se déplace sur le terrain juridique. Je pense notamment au DMCA, aux marchands de contenu (Disney, Vivendi), sans oublier notre bouc émissaire préféré, j'ai nommé Microsoft, qui investissent des moyens collossaux pour que le libre soit entravé légalement.

    S'ils arrivent à leurs fins, j'ai bien peur que la multitude de petits acteurs du libre ne pèse pas bien lourds face aux armées d'avocats de grands groupes déterminés à accroitre ou du moins à conserver leur emprise sur l'économie...