Journal Brevet logiciel : pas de ça en nouvelle-zélande

Posté par .
Tags : aucun
21
16
juil.
2010
http://www.nzcs.org.nz/news/blog.php?/archives/97-.html
Visiblement, malgré un gros lobbying pro brevet, ça ne passe pas en nouvelle-zélande. Des (deux) gros éditeurs se sont montrés contre.
Petite citation de l'article :

We believe it's near impossible for software to be developed without breaching some of the hundreds of thousands of software patents awarded around the world, hence many software companies in New Zealand, creating outstanding and innovative software, live a constant risk that their entire business will be wound up overnight due to litigious action by a patent holder.

This has led to many a "patent troll" company, primarily in the US. These are non-software companies who exist only to buy up old patents with the sole intention of suing innovative software companies for apparent breach of these patents. The effects of this have been chilling.
  • # Deux problèmes

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    non-software companies who exist only to buy up old patents with the sole intention of suing innovative software companies for apparent breach of these patents.
    C'est exactement ça. C'est l'un des GROS problèmes.

    Le second problème est l'attitude d'entreprises qui se "protègent" avec des brevets logiciels, en menaçant leurs concurrents.
    • [^] # Re: Deux problèmes

      Posté par . Évalué à -4.

      Le second problème est l'attitude d'entreprises qui se "protègent" avec des brevets logiciels, en menaçant leurs concurrents.
      Si le but est uniquement de se protéger en disant "Attention, nous aussi on a des brevets", sur le modèle de la guerre froide, ce n'est pas problématique. Les entreprises qui ont cette attitude n'attaqueront pas un projet libre qui ne les attaque pas à coups de brevets.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: Deux problèmes

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Les entreprises qui ont cette attitude n'attaqueront pas un projet libre qui ne les attaque pas à coups de brevets.

        Et ça c'est quoi ? http://www.numerama.com/magazine/16206-un-shazam-open-source(...)
        • [^] # Re: Deux problèmes

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est pas une boîte qui se protège, c'est une boîte qui emmerde le monde.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: Deux problèmes

            Posté par . Évalué à 10.

            Et comment tu fais la différence entre une entreprise qui se protège et une entreprise qui emmerde le monde ?

            Je veux dire, qu'est ce que ça change pour un particulier ou une boite qui cherche à développer un truc ?

            Si la boite est un troll patent, c'est clair, elle va attaquer, c'est sa raison d'exister.

            Mais si ça n'est pas le cas, est ce que ça change quelque chose selon toi ?

            Est ce que tu te sens plus rassuré ?

            Moi non.

            La menace est toujours là. Et quand bien même la boite promettrait de ne pas attaquer, je ne serais pas plus rassuré. Les promesses n'engagent que ceux qui y croient. Même si la promesse est faite en toute bonne foi, qu'est ce qui me garanti que demain elle ne va pas changer d'avis et m'attaquer ?

            Bref, une boite qui est un troll patent, c’est une boite qui emmerde le monde, on est d'accord.
            Une boite qui se protège est aussi une boite qui emmerde le monde. Elle fait peser une insécurité juridique et incite les autres boites à déposer également des brevets pour se "protéger". C'est une folie sans fin.

            Mort aux brevets logiciels, il n'y a pas de demie mesure.
      • [^] # Re: Deux problèmes

        Posté par . Évalué à 3.

        Les brevets, c'est comme l'arme atomique en fait.

        "Mais nan, notre arme elle est juste pour dissuader les méchants, les gentils n'ont rien à craindre, vous comprenez, elle est indispensable pour qu'on se protège !"

        Sinon, quelle difference y a t-il entre le bon et le mauvais possesseur de brevets logiciels ?
  • # Aux USA non plus.

    Posté par . Évalué à 5.

    Visiblement, malgré un gros lobbying pro brevet, ça ne passe pas en nouvelle-zélande

    Et ça commence à coincer aux USA et en Europe.

    Pour rappel : http://www.april.org/fr/bilski-les-etats-unis-commencent-le-(...)

    (Voir également : http://wiki.april.org/w/Synthese_brevets_logiciels )
    • [^] # Re: Aux USA non plus.

      Posté par . Évalué à 2.

      Un avant goût de ce qui pourrait se passer en France:
      'Seize millions de dollars d'honoraires d'avocats (12,5 millions d'euros) pour récupérer 390 000 dollars (310 000 euros) de compensations financières : c'est le bilan partiel de la stratégie de lutte contre le téléchargement illégal menée l'an dernier par la RIAA, l'équivalent américain de la Sacem, d'après les chiffres compilés par le blog spécialisé Recording industry VS the people.'
      http://www.lemonde.fr/technologies/article/2010/07/14/aux-et(...)

      "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

      • [^] # Re: Aux USA non plus.

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Bonjour,

        'Seize millions de dollars d'honoraires d'avocats (12,5 millions d'euros) pour récupérer 390 000 dollars (310 000 euros) de compensations financières

        ça y est, j'ai compris pourquoi et comment ils peuvent soutenir que la contrefaçon leur "coûte" Seize millions de dollars...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.