Journal LinkedIn, Viadeo : êtes vous inscrit ?

Posté par . Licence CC by-sa
11
21
déc.
2012

Cher journal,

Enfin trolldi.

Tu n'es pas sans connaître les base de données centralisées de profils professionnels. (Pour citer la plus grosse internationale et française : LinkedIn et Viadeo)

En ce moment en recherche d'emploi, tout le monde me dis « vas y ! inscrit toi sur ces bases de données ! ».

Je voulais savoir, qu'en est-il de la vie privée ? Quel est leur modèle économique (vendent-ils vos information privées comme Facebook, êtes-vous le produit) ?

Quelle stratégie adopter ? Ne pas publier d'informations, pour éviter que les annonceurs ne vous profilent ? Ou publier un maximum d'information pour noyer le poisson dans l'eau comme conseille Ploum ?

Et vous ? Êtes vous dans une de ces bases de données ? À vos troll…

Nimage

  • # Je n'y suis pas et ne compte pas y être

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Je n'ai toujours pas compris l'avantage d'y être (tout comme facebook), j'utilise mon réseau par mail ou téléphone, j'ai toujours de très bon contact avec mes anciens employeurs (clients finaux dans le langage SSII)

    Le simple fait de mettre mon CV sur ouestjob, monster et l'apec me suffit à être appelé quasiment quotidiennement par des SSII. Le fait de remettre à jour le CV sur ces site le fait remonter.

    En ce moment je vivote de CDD et périodes de chômage mais je trouve ça mieux que le travail en SSII (surtout après l'expérience chez l'une des pires : Ausy)

    J'ai peut être aussi la chance de travailler dans une région avec un petit taux de chômage comme le montre ta nimage (Vive la Bretagne \o/)

    S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

    • [^] # Re: Je n'y suis pas et ne compte pas y être

      Posté par . Évalué à  2 .

      Ce raisonnement est-il valable pour un jeune diplômé avec juste ses stages en guise d'expériences ?

      Soit dit en passant, les DRH utilisent de plus en plus ce type de réseau pour voir les e-réputations, et voir si le candidat connait tout simplement du monde ou pas. Aux USA c'est même un critère officiel de recrutement.

      Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Je n'y suis pas et ne compte pas y être

      Posté par . Évalué à  5 .

      Le simple fait de mettre mon CV sur ouestjob, monster et l'apec me suffit à être appelé quasiment quotidiennement par des SSII.

      Tu sais qu'il y a autre chose que des SSII dans l'écosystème informatique ?
      Être appelé par des SSII, ce n'est pas bien difficile, elles doivent avoir des personnes payées à temps plein pour ça.

    • [^] # Re: Je n'y suis pas et ne compte pas y être

      Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

      En ce moment je vivote de CDD et périodes de chômage

      Et pas un moment tu te demandes pourquoi ? :)

  • # une simple page chez free

    Posté par . Évalué à  7 .

    je possède une simple page chez free avec monnom.prenom.free.fr dessus je mets exactement ce que j'aurais mis chez viadeo/linke, avec en plus la facon dont je vois les choses en entreprise et des liens vers d'autre page comme la mienne.

    J’apparais en premier dans google avec mon nom mon prénom, cela satisfait surement les employeur curieux, et je possède le contrôle total de ce qui est publié. je pourrais mettre un robots.txt au petit oignon, mais j'ai la flemme

    Cela nuit pas a ma carriere pro pour le moment, et quand je vois certain profil link/vid je préfère un truc bien maîtrisé à la mise en page sobre et originale.
    ce qui compte AMHA c'est que la personne qui interroge google ai au moins quelques réponse, avec en plus la photo de ma fille qui est connu de manière internationale c'est bon :)

    • [^] # Re: une simple page chez free

      Posté par . Évalué à  6 .

      sauf que ta page, personne ne va la lire.

      les recruteurs sont sur viadeo et linkedin

      Moi, je dis aux jeunes, aux chômeurs et ceux qui veulent changer de taf de s'inscrire. C'est l'une des stratégies nécessaires pour chopper un job.

      Tout les moyens sont bons.

      • [^] # Re: une simple page chez free

        Posté par . Évalué à  7 .

        Non mais tu as mal lu. Il est premier en référencement google. Premier ! Tu tapes son nom, paf, c'est lui. Oui, d'accord il faut connaitre son nom. Mais premier quoi.

        Vous voulez pas la jouer soft ? Je suis pas contraignant... vous voulez la jouer hard ? On va la jouer hard

        • [^] # Re: une simple page chez free

          Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 22/12/12 à 09:13

          oui, j'imagine que si personne ne me trouve sur link/vid, il fera une recherche google, En général je met mon nom sur le CV :), cela m'evite l'effet sites de rencontre, je prefere selectionné a qui je l'envoie quand j'en ai besoin, plutôt que de le laisser disponible a tout vent,

          • [^] # Re: une simple page chez free

            Posté par . Évalué à  5 .

            Certes, mais le but du jeu c'est justement de faire connaitre ton nom a des gens qui te connaissent pas.
            Je doute que si on tape java j2ee paris ton nom aparaisse avant la 1000ieme page google.
            Dans linkedin, t'as une chance.

            Remplace les termes par ce qui s'applique a ton domaine.

            Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

          • [^] # Re: une simple page chez free

            Posté par . Évalué à  6 .

            tu pars du principe que les recruteurs chercheront ton nom sur google, il est plus probable et réaliste que ton nom leur soit inconnu et qu'ils recherchent des compétences et un profil. et là, ta petite page sera 42 millionièmes résultats

          • [^] # Re: une simple page chez free

            Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

            Faut pas s'appeler Jean Martin.

            Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

      • [^] # Re: une simple page chez free

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Est-ce vraiment utile dans l'IT? La dernière fois que j'ai changé de travail, j'ai mis mon CV sur le site de l'Apec et j'ai du l'enlever au bout de quelques jours le temps d'absorber les offres reçues…

        Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

    • [^] # Re: une simple page chez free

      Posté par . Évalué à  1 .

      Il n'y a aucune différence entre la page chez free et n'importe quel site Internet, LinkedIn ou Viadeo compris, à partir du moment où c'est publié, c'est public.

      Les informations publiées chez free peuvent être consultées et utilisées par n'importe qui, en totalité et sans aucun contrôle, de la même façon que sur les réseaux sociaux (quoique avec eux il y a des conditions d'utilisation que l'on accepte si on y est). Si on ne met pas plus d'information personnelle d'un coté ou de l'autre il n'y aura pas plus d'information disponible.

      La différence se fera sur le forme et sur la façon de trouver les données. Le moteur de recherche de ta page free sera Google (qui n'est pas spécialisé), celui de ta page LinkedIn sera le moteur de recherche de LinkedIn (spécialisé).
      Se vanter d'arriver premier sur la recherche d'un mot clé sur Google c'est comme dire que l'on a 100000 amis sur Facebook ou 10000 contacts sur LinkedIn ; )

  • # Ca dépend

    Posté par . Évalué à  3 .

    En ce moment en recherche d'emploi, tout le monde me dis « vas y ! inscrit toi sur ces bases de données ! ».

    Pour la recherche l’intérêt n'est pas forcément flagrant surtout pour un besoin rapide. Il n'y a grosso modo que les boîtes qui ont suffisamment de moyen à investir dans le recrutement qui utilisent ce moyen. C'est à dire les grosses boîtes, les gros des .com et les cabinets de recrutement/SSII.

    Par contre c'est vachement pratique quand tu postules quelque part pour savoir qui tu pourrais connaitre en interne pour pousser ton dossier sur le bon bureau. Il y a beaucoup de gens que tu as perdu de vu mais qui te recommanderont sans hésiter si ils jugent que tu as le bon profil ce qui augmente tes changes de réussite par 9000 surtout si tu as des intermédiaires.

    Après selon tes mots clés et ta situation ça doit pas mal changer. Si tu as un CV standard avec des attentes standards ça ne me semble pas forcément intéressant. Si tu as une compétence rare et que tu es près à bouger ça peut t'ouvrir beaucoup de portes par contre.

    Quel est leur modèle économique (vendent-ils vos information privées comme Facebook, êtes-vous le produit) ?

    Comment crois tu que les recruteurs te trouvent ? Après linkedin comme la plupart ne revend pas ses informations à des tiers.

    Ne pas publier d'informations, pour éviter que les annonceurs ne vous profilent ?

    Les informations tu vas de toute façon les publier sur ton site web ou ailleurs, ou elles seront aspirées…

    • [^] # Re: Ca dépend

      Posté par . Évalué à  2 .

      Perso, je me fait plus chier a chercher sur les sites d'offres, quand ma boite commence a sentir le roussi, signal subtil: je met a jour mon profil linkedin. C'est a double tranchant, hr est a ce moment la au courant que tu vas leur peter dans les doigts.
      Suivent dans les 2 jours 150 requetes de recruteurs externes (a 99.999% du bruit placant des gens chez des esclavagistes ou du contract to hire dans un datacente dans le wyoming), puis une demi douzaine d'in mail request de recruiteurs internes bossant pour des boites serieuses sur les qq semaines qui suivent.
      Je pioche ensuite la dedans en fonction de qui me veut/qui me convient.
      Entre ca et github, les deux dernieres boites a m'avoir embauche ne m'ont demande un cv qu'apres les 2 premiers rounds de screening, et je suis meme pas sur qu'ils les aient lus.

      J'imagine que ca marche mieux quand t'as 5+ annees d'xperience, doit pas etre evident de sortir du lot sinon.

      En france, je sais pas, mais ya qq startups ici qui m'ont contacte via linkedin. J'ai meme envie de dire qu'ils ont encore plus besoin de ca que les grosses boites, les recruteurs etant en regles general des bras casses fourgant de la viande au prix le plus eleve.

      Pour les offres postees sur linkedin meme, 'ai fait une conversion de domaine ya deux ans, ils ont apparement pas calcule et m'envoyent toujours du j2ee des familles.

      Last but not least, c'est foutrement pratique pour garder trace de qui va ou, et ca c'est bien pratique pour moultes raisons assez evidentes. Disons qu'avoir un reseau me parait bien plus important qu'un cv choli et ecrit avec latex.

      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

  • # Vous êtes le produit

    Posté par (page perso) . Évalué à  -1 .

    Pour ce qui est de la vie privée, je pense qu'aucun grand réseau social ne se gène pour vendre des informations privatives.

    Si un service est gratuit, c'est que c'est vous le produit (télé, radio, journaux gratuits, services Web, …).

    La différence c'est que quand vous lisez un journal gratuit vous ne laissez pas de traces !

    Je mets quand même à part les organisations à but non lucratif types associations (ex: Wikipedia, Framasoft et autres).

    Moi mon réseau social, c'est le Web, le mail, le téléphone et des repas entre amis.

    Si le savoir peut créer des problèmes, ce n'est pas l'ignorance qui les résoudra.

    • [^] # Re: Vous êtes le produit

      Posté par . Évalué à  2 .

      Pour ce qui est de la vie privée, je pense qu'aucun grand réseau social ne se gène pour vendre des informations privatives.

      Utiliser oui, fournir des services à des tiers en utilisant sa base oui. Mais vendre c'est aller un peu vite. Ça viendra peut être mais pour le moment je ne connais pas de réseau social qui vend ses données. Par contre il y a fort à parier que le jour ou FB ne vaudra plus rien quelqu'un rachètera les données à minima.

      Si un service est gratuit, c'est que c'est vous le produit

      On commence à un peu trop la rabâcher celle là. C'est souvent vrai, mais ce n'est uniquement vrai si aucuns des utilisateurs ne paie et si le service ne tourne pas à perte. Tu peux très bien avoir un côté gratuit et que le coût de fonctionnement soit entièrement absorbé par un autre côté (journal de petites annonces sans pub par exemple).

      Être le produit ça inclus aussi tellement de chose que ça ne veut pas dire grand chose.

      • [^] # Re: Vous êtes le produit

        Posté par . Évalué à  4 .

        je ne connais pas de réseau social qui vend ses données

        Il y a des pubs sur Facebook. Donc ils vendent les données à des annonceurs.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Vous êtes le produit

          Posté par . Évalué à  1 .

          Il ne faut pas tout mélanger. Vendre ses données c'est très différent de fournir un service sur ses données.

          Le monde de la pub, ses intéractions et ses flux de données est extrêment complexe. Je ne connais mal Facebook dans le détail et ils évoluent très vite notament en ce moment. Historiquement leur job c'est de mettre en relation des annonces avec leur espaces d'impression, ils servent d'intermédiaire mais toute la tambouille est faite en interne. Récemment ca s'élargi avec la perspective d'un ad-network et la publicité sur mobile. Il faut voir comment c'est implémenté mais là des profiles segmentés anonymisés doivent commencer à sortir vers les paternaires.

          En fait pour Facebook ca va commencer juste maintenant maintenant et d'une manière très intélligente pour que ca passe en douceur. Le problème c'est que "vous êtes le produit" ne veut rien dire on peut l'appliquer à tout même aux services payant (oui oui les prestataires dont vous êtes client et que vous payez font aussi leur tracking en interne puis croisent éventuellement avec des sources externes etc.). Amenez un peu de subtilité dans la reflection me parait intéressante.

          • [^] # Re: Vous êtes le produit

            Posté par . Évalué à  2 .

            Vendre ses données c'est très différent de fournir un service sur ses données.

            Dit comme ça, j'ai du mal à voir la différence. Fournir un service payant sur quelque chose, ça revient à le vendre.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: Vous êtes le produit

              Posté par . Évalué à  2 .

              +1, j'allais également réagir sur cette assertion.

              Selon moi. Fournir un service sur ses données est un moyen de vendre ces données.

              L'adverbe très était clairement employé à mauvais escient.

            • [^] # Re: Vous êtes le produit

              Posté par . Évalué à  3 .

              Non ou alors tu crois que payer la licence d'utilisation du logiciel c'est acheter le dis logiciel.

              De plus il peuvent avoir un mode de fonctionnement à la JC Decaux. Si tu vend un truc pour les 16-18 ans, ils peuvent placer les pubs dans des endroits pertinents pour cette tranche d'age, mais toi tu ne connais pas ces endroits. De la même manière sur facebook il est possible qu'ils balance les pubs 16-18ans aux utilisateurs qui ont entre 16 et 18 ans sans pour autant t'en donner la liste.

              Note : Je ne sais pas comment ça marche en vrai sur fb je dis juste que c'est pas parce qu'il y a de la pub qu'il y a de la vente d'information (regarde adsense)

              Je suis dans ma tour d'ivoire (rien à foutre des autres, dites moi un truc pour moi), si je ne pose pas explicitement une question pour les 99%, les kévin, les Mm Michu alors c'est que je ne parle pas d'eux.

              • [^] # Re: Vous êtes le produit

                Posté par . Évalué à  5 .

                C'est bien la distinction que je faisais; tout en notant qu'en pratique elle est très subtile.

                Je connais mal le cas Facebook (et ce n'est qu'un exemple parmis d'autre) mais j'ai une vision minimum de ce qui se fait avec les données et de comment elles s'échangent dans la pub. Je ne prétend pas du tout avoir une vision exhaustive, les acteurs et les places de marché de la pub étant aussi nombreux que variées que discret. Par contre on peut schématiser l'évolution de FB comme ça:

                Étape 0: Je suis un site qui ne génère aucun revenu. J'utilise les données (contenu générés, logs, tracking etc.) de mes utilisateurs pour personnaliser le service afin soit d’améliorer l'expérience utilisateur et donc rendre mon site à la fois plus utile et plus performant (plus d'audience)

                Étape 1: Je suis un site qui se finance grace à l'affichage de pubs. J’utilise une régie externe et je ne suis qu'un publisher comme l'immense majorité des sites. L'Étape 0 peut donc déjà correspondre à vendre ses données. Augmenter le nombre de clicks me permet d'avoir plus de revenu. Les données sont restées en interne par contre.

                Étape 2: Je suis un gros site, je décide de devenir ma propre régie. C'est à dire que j'offre mon espace d'affichage directement à des annonceurs. Ma base de données interne me permet d'offrir aux annonceurs un ciblage très pertinent. Je segmente mes utilisateurs et je propose aux annonceurs de choisir à qui afficher les différentes campagnes. Mes données sont toujours en interne, mes clients n'ont toujours pas accès à autre chose qu'au différent segments, on peut toujours considéré que les données sont vendues. Certains petits malins peuvent essayer de jouer avec mon système pour gratter à mon insu des infos sur mes utilisateurs.

                Étape 3: J'ai des données interne c'est cool. Je peux vendre des espaces d'affichage en utilisant des données segmentées c'est cool. Mais c'est dommage de ne pas permettre aux annonceurs de cibler spécifiquement des personnes. Du coup je permets aux annonceurs de fournir une liste d'identifiant (mail par exemple) à qui afficher la campagne. Exemple: Je possède un site de vente en ligne, quand je détecte qu'un de mes utilisateurs regarde un produit je donne son mail à Facebook pour qu'il lui affiche une campagne données (si l'ID est connu de FB). Mes données sont toujours en interne mais je commence à faire des jointures avec des services externes.

                Étape 4: J'ai vendu plein d'espace publicitaire mais comment je prouve que je suis performant sur la transformation ? Pour cela je m'associe à une boite qui rachète les données privées (carte de crédit, infos des commerçants etc.) sur les achats chez les commerçants. En faisant une jointure je peux étudier la performance de ma régie. Oups là les données sont sorties et on a une super base qui tue (Doubleclick qui fusionne avec Abacus direct c'est du pipi de chat à coté).

                Étape 5: J'en ai marre d'être limité à mes espaces d'affichage propre. J'ouvre ma régie aux publishers externes. Je m'intègre à d'autres places de marchés et je commence à exporter mes profils anonymisés à droite et à gauche pour qu'il puisse livrer des pubs. Je me rémunère quand on choisi d'utiliser mes données pour choisir l'affichage d'une pub.

                Aujourd'hui on est à l'étape 5 pour FB. Perso je trouve qu'entre l'étape 1 et 5 il y a d'énormes différences. Et c'est uniquement pour ce que je connais de ce que fais FB. Tu peux imaginer des centaines d'autres options qui vont jusqu’à la revente pur et simple des données le jour ou le site est mort et qu'il faut en tirer les deniers dollars. Crier à la "vente de données" à l'étape 1 je peux le comprendre mais ca me semble introduire un mauvais signal.

                sans pour autant t'en donner la liste.

                Non puisque c'est le nerf de la guerre.

                Par contre tout le monde passe son temps à essayer de récupérer et recouper les infos de tout le monde. Et certains s'amusent à gratter des informations sur les profils. Ca date un peu mais tu avais un très bon article sourcé chez le nyTimes

                • [^] # Re: Vous êtes le produit

                  Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

                  FB, de même que twitter ou Google, fait encore plus, avec leurs petits bouts de code disséminés sur de plus en plus de sites tiers : ils peuvent tracer leurs utilisateurs (et même les non-utilisateurs d'ailleurs) un peu partout sur le web.

                  • [^] # Re: Vous êtes le produit

                    Posté par . Évalué à  3 .

                    ils peuvent tracer leurs utilisateurs (et même les non-utilisateurs d'ailleurs) un peu partout sur le web.

                    Il y a quelque chose que tu n'avais pas compris dans : utilise les données (contenu générés, logs, tracking etc.) ? ;)

    • [^] # Re: Vous êtes le produit

      Posté par . Évalué à  3 .

      bof, le modèle de viadeo est clairement de vous faire passer à l'abonnement premium.

    • [^] # Re: Vous êtes le produit

      Posté par . Évalué à  0 .

      Linkedin facture cher des abbonement mensuels pro a la plupart des boites us, donc je doute qu'ils fassent la connerie de vender leurs donnees a la concurrence.

      Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

  • # Vie privée

    Posté par . Évalué à  10 .

    Personnellement, sur Linkedin, je ne poste pas trop de photos de moi bourré comme un coing a la soirée mousse de mes potes marginaux, ni non plus des commentaires profonds sur ma vie personnelle. Je pense que la plupart des utilisateurs l'utilisent comme un outil professionnel et point barre.

    J'essaierais de mettre pas mal d'infos, pour que les employeurs puissent te trouver lors de leurs recherches, mais rien de personnel. Si tu as des doutes, ne mets pas tes hobbies, je pense qu'au stade linkedin, ils s'en cognent royalement.

  • # pas de photos

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    J'ai un compte viadeo et linkedin, mais il y a peu de choses dessus. Sobre (j'ai bossé à tel endroit à telle période).

    Il n'y a pas la moindre photo de moi sur Internet.

    Je n'ai pas l'impression que Linkedin ou viadeo apportent grand chose du point de vue professionel (dans mon cas en tout cas).

    It would have taken twice as long to build it properly http://www.programmerexcuses.com/

    • [^] # Re: pas de photos

      Posté par . Évalué à  2 .

      Idem, un compte avec le CV qui cible mes objectifs en terme de carrière.
      Déjà contacté plusieurs fois, depuis 3 semaines, dont une offre intéressante.

      Vue ma situation perso & pro, c'est pas plus mal d'avoir un plus:
      chômage régulier, pas de diplôme au-delà du bac… bref

      Et puis, s'ils veulent vendre mon cv, grand bien leur en fasse, j'y gagne aussi !

      Par contre, 0 photo, pas d'avis politique, pas de troll, pas de déconne… la seule chos qu'ils pourraient vendre c'est mon @mail… comme linuxfr, en somme.

  • # J'y suis mais...

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Je suis inscris sur les deux depuis plusieurs mois et en parallèle sur l'apec, cadre emploi, monster, rhône alpes jobs.

    A chaque contact pour du boulot je demande où la personne c'est procuré mon CV et à chaque fois c'est monster ou cadre emploi. Même dans l'informatique et malgré tout ce qu'on peut entendre je n'ai pas l'impression que les réseaux sociaux soient vraiment utilisés pour recruter.

    Born to Kill EndUser !

    • [^] # Re: J'y suis mais...

      Posté par . Évalué à  1 . Dernière modification : le 21/12/12 à 22:02

      C'est également mon cas. Je suis inscrit sur Viadeo, mais je n'ai jamais eu aucun contact.
      Quand je cherche un emploi je poste mon CV sur Ouest Job, et là c'est 1-2 contacts par semaine.
      Bon il faut pas se leurrer, dans 99% des cas c'est pour des missions de 3 semaines, mais il m'est arrivé de voir passer des propositions de CDI.

      Donc mon expérience : Viadeo pas efficace (sauf pour avoir ses anciens collègues ou camarades en contact), par contre poster son CV sur les sites spécialisés oui.

    • [^] # Re: J'y suis mais...

      Posté par . Évalué à  1 .

      J'ai en moyenne un recruteur ou 2 par mois qui me contactent sur LinkedIn, et c'est le plus souvent des grosses boites US (logique vu que j'habite aux US, mais j'ai jamais eu de petites boites).

      • [^] # Re: J'y suis mais...

        Posté par . Évalué à  1 .

        Ca donne quoi les start ups sur seattle?
        Je veux dire, sorti de l'aeronautique :)

        Depuis LA, j'ai eu qq start ups qui m'ont trouve la dessus, depuis LA ou SF, donc apparement ca se fait.
        Apres 10 ou 15 ans chez ms, t'as aussi potentiellement un profil qui attire plus les gros que les petits.

        Apres j'ai comme l'impression que les startups marchent surtout au reseau et utilisent linkedin comme email sous steroides.
        Passe deux ans, soit c'est plus une petite boite, soit ils ont mit la cle sous la porte.

        Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

        • [^] # Re: J'y suis mais...

          Posté par . Évalué à  0 .

          Il y a plein de startups sur Seattle, en bonne partie remplies d'anciens gars de MS et/ou Google, Amazon.

          A mon avis vu mon profile (securite) c'est d'habitude pas le souci principal de l'enorme majorite des startups… La plupart ont tendance a attendre de faire un peu d'argent avant de s'en soucier.

  • # J'y suis.

    Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

    Je voulais savoir, qu'en est-il de la vie privée ?

    Ce que je mets sur Viadeo et LinkedIn n'est pas privée. Au contraire, je veux que ce soit facilement accessible.

    Quel est leur modèle économique (vendent-ils vos information privées comme Facebook, êtes-vous le produit) ?

    Vente d'abonnement qui permet de voir qui a consulté votre profil, possibilité d'envoyer des emails à des gens, etc.

    J'ai mon CV disponible sur internet mais ce n'est utile que pour celui qui connaît mon nom et qui veut en savoir un peu plus sur moi professionnellement. Peu de chance qu'un recruteur tombe dessus par hasard.

    Les sites de recherche d'emploi sont clairement les plus efficaces pour avoir des propositions.

    Pour moi LinkedIn c'est la possibilité de rester en contact avec d'anciens collègues et de voir ce qu'ils deviennent facilement : si untel change de boite, je le sais. C'est aussi la possibilité de retrouver qui a bossé dans une boite qui nous intéresse pour en savoir plus ou essayer d'avoir un point d'entrée plus rapide (nos chance d'être embauché quand on est introduit par un employé sont beaucoup plus importantes en général). Enfin, on peut recevoir des propositions mais ce n'est pas trop ce que je recherche actuellement.

    Pour avoir côtoyé des recruteurs qui bossent pour Google, j'ai bien vu qu'ils passaient beaucoup de temps sur ces réseaux sociaux professionnels pour essayer de trouver des candidats intéressants. Donc ce n'est pas inutile.

    Bref, LinkedIn permet de centraliser des informations et c'est bien pratique pour y accéder.

  • # Quelle stratégie adopter?

    Posté par . Évalué à  3 .

    Je n'utilise pas ces réseaux parce que je préfère garder l'initiative dans la démarche de recherche d'emploi.
    Du coup je ne publie pas mon CV, je l'envoie à une personne ou une entreprise en toute connaissance de cause.
    C'est la méthode à l'ancienne mais dans mon cas ça fonctionne!

  • # J'y suis, aux deux

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Bon, tout d'abord, faut savoir que j'ai quitté la France y'a un moment, et que je n'ai pas bossé dans des boites Françaises, donc mon cas est peut-être différent.

    J'ai constaté une baisse très forte en quantité et qualité des contacts reçus via Monster.
    TOUS les contacts que j'ai eus en lien avec des opportunités pro avec des gens qui ne faisaient pas déjà parti de mon réseau de connaissance ont utilisé Linkedin et connaissaient presque tous quelqu'un que je connais (2ème cercle).
    Le business-model de Linkedin, c'est de te pousser à prendre un abo premium, payant.
    Et pour ma vie privée, elle n'est pas sur Linkedin. Ma vie professionnelle y est, et c'est tant mieux: je VEUX qu'elle soit diffusée et accessible facilement. À quoi bon râler sur ce que Linkedin peut diffuser et mettre un CV sur son site perso en même temps?

  • # Mots-clés et discussions

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    Perso, j'ai déjà rencontré des recruteurs de qualité par Viadeo et LinkedIn. Et aussi des fournisseurs qui ont après coup répondu à mes appels d'offres.
    Bref, bons contacts, pas seulement de la merde.
    Mon conseil : optimiser les mots-clés : ces sites sont des moteurs de recherche spécialisés et les recherches se font par mots-clés sur les compétences techniques ET d'entreprise.
    Autre site qui a été très profitable pour moi : lesjeudis.
    Penser aussi à visiter les groupes de discussion internes de ces sites où des offres sont publiées et où l'on peut discuter directement avec la personne qui les a postées.
    Autre truc : sur ces sites comme sur Facebook, il y a des applications que l'on peut ajouter à son profil => exemple, ajouter automatiquement les articles de son blog pro à son profil LinkedIn via RSS. Du coup, augmentation de la fréquentation du profil. (Et du blog.)

  • # Lolix

    Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

    L'informatique n'est pas mon domaine, donc ma question n'a d'autre enjeux que la curiosité :

    Déposer un CV sur Lolix, ça fonctionne, ou pas ? Les offres d'emploi intéressantes autour du logiciel libre y sont postées ou pas ?

    • [^] # Re: Lolix

      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

      Mon expérience : Non

      Enfin, si tu cherches un stage en région Parisienne tu as plus de chances d'aboutir à quelque chose.

      • [^] # Re: Lolix

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        De mon côté (petite boite faisant du logiciel libre) on a récemment posté une offre sur lolix et à l'afpy (et seulement là) et ça a été un succès.

        Certes il y a moins de personnes et moins de sociétés mais elles partagent, a priori, déjà un petit quelque chose, une inscription (même légère) dans l'écosystème du libre; quand on a ça comme critère, c'est pas mal du tout.

  • # Avis personnel, merci LinkedIn !

    Posté par . Évalué à  2 .

    Il y a peu de temps, j'ai décidé de m'expatrier. Facile à dire, mais pas tant que ça à faire lorsqu'on a des responsabilités familiales. En gros, il fallait que je trouve un job correspondant à mon profil plutôt atypique à l'étranger, avec des revenus corrects. Et là, c'est clair, je n'ai pas vu mieux que LinkedIn. Viadeo est plein de SSII françaises ce que je ne souhaitais pas alors que sur LinkedIn j'ai eu plein de contacts à l'étranger pour me proposer un poste en interne et correspondant à ce que je voulais faire. Les informations que j'ai mis sur LinkedIn sont des informations publiques et leur confidentialité ne m'importe donc pas.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.