Journal Dell, Hewlett-Packard, Genuitec et Red Hat sur le banc des accusés

Posté par .
Tags :
11
5
mar.
2009
Encore des histoires de brevets :
http://www.informationweek.com/news/software/open_source/sho(...)

C'est JBoss qui coince.

A propos de l'attaque de MS sur TomTom, on savait que la fondation Linux prenait ça au sérieux. OIN (Open Invention Network) le prend aussi au sérieux et entend défendre Linux comme il se doit.
Même si l'intention première de MS n'est pas d'attaquer Linux dans son ensemble, et je suis (trop?) facilement enclin à le croire, il faut une réponse énergique.

Fondation Linux (Jim Zemlin : directeur) :
http://www.linux-foundation.org/weblogs/jzemlin/2009/02/26/n(...)
The Linux Foundation is working closely with our partner the Open Invention Network, and our members, and is well prepared for any claims against Linux. We have great confidence in the foundation they have laid.

OIN ( Keith Bergelt : président) :
http://www.informationweek.com/blog/main/archives/2009/02/th(...)
They[MS]'ve said for 18 months that they've wanted to work with the open source world, but what you do is what you judge them by. It's inconsistent with the rhetoric they've made and the programs they've implemented to become more open. The perception is that those messages are totally hollow.
  • # Une prédiction ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je prédis que la crise économique est bientôt finie ... pour les avocats aux États unis.
    • [^] # Re: Une prédiction ...

      Posté par . Évalué à 2.

      À voir ce qu'ils palpent d'habitude, c'est loin d'être gagné. On a pas attendu la crise pour voir des petites structures déclarer forfait d'avance par qu'elles ne pouvaient pas financer leur défense. Aujourd'hui, un procès à l'américaine comme ça se faisait il n'y a pas si longtemps pourrait faire déposer le bilan à deux entreprises sur trois. Si l'adversaire n'est pas solvable, ça ne vaut vraiment pas le coup.

      En plus, ces procès à répétitions et les proportions de ces frais de justice (du point de vues des parties, c'est-à-dire amendes et condamnations comprises) commençaient vraiment à devenir un problème, au point que G.W.Bush lui-même s'en émeuve.

      Tout le monde a morflé ces derniers temps. À mon avis, chacun va s'occuper de panser ses plaies avant de retourner au champ de bataille.
  • # bonne citation

    Posté par . Évalué à 4.

    j'aime beaucoup un des commentaires du premier lien:

    as Napoleon said: “Never interrupt your enemy when he is making a mistake.”
  • # Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

    Posté par . Évalué à 5.

    Jeremy Allison est un développeur Samba qui a participé aux procès MS/EU.
    Je m'étais aussi demandé si l'attaque de MS sur TomTom (et donc Linux) ne remettait pas en cause la GPL. C'est son avis :
    http://opendotdotdot.blogspot.com/2009/02/has-microsofts-pat(...)
    What people are missing about this is the either/or choice that Microsoft is giving Tom Tom.

    It isn't a case of cross-license and everything is ok. If Tom Tom or any other company cross licenses patents then by section 7 of GPLv2 (for the Linux kernel) they lose the rights to redistribute the kernel *at all*.

    Microsoft has been going around and doing these patent cross licensing deals with companies under NDA's so they never come to light for *years*.

    That was the whole point of the Novell deal - Microsoft lawyers finally thought they'd found a way to *publicly* do these cross licensing deals and get around the GPLv2, but the GPLv3 put paid to that.

    Tom Tom are the first company to publicly refuse to engage in this ugly little protection racket, and so they got sued.
    [...]
    • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est rigolo car c'est presque mot pour mot ce que j'ai dit dans mon journal. Encore un frustré qui doit exprimer sa haine de Microsoft... :)
      • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

        Posté par . Évalué à 4.

        Je le pensais aussi, mais n'étant pas un spécialiste, je doutais de mon avis tellement c'était grave.
        M'enfin maintenant il n'y a pas de doute, c'est une attaque contre Linux dans son ensemble et pas seulement TomTom. Même si ce n'était pas l'intention première de MS, il n'y a pas d'autre choix que de considérer que c'est une attaque contre Linux et non seulement contre TomTom.

        Il y a quelques mois MS disait à Linux "trembler, vous violez nos brevet !".
        Aujourd'hui, MS attaque une boite qui utilise Linux et dit "que la communauté Linux nous oublie dans cette histoire, dormez tranquille".
        Vraiment, vraiment bizarre. Il semble très important pour MS de gagner ici. Pour y parvenir, mieux vaut que la Fondation Linux et/ou OIN ne s'en mèle pas. Mais c'est ratai.
        • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

          Posté par . Évalué à 1.

          Il semble très important pour MS de gagner ici.

          Elle ne veut pas gagner en tout cas pas en justice, elle ne peut pas et elle le sait très bien d'où le message du nouveau vice-président qui dit que ce n'est pas une attaque contre linux. Nous avons affaire à du pur FUD, des vrais méthodes mafieuses: Tu paies et on te laisse tranquille. Elle sait très bien que TomTom ne peut pas aller en court financièrement et du coup qu'ils vont opter pour soit utiliser WinCE soit payer et que cela serve de leçon aux autres entreprises qui voudraient tenter de s'émanciper et ne pas payer la taxe Microsoft.
          • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

            Posté par . Évalué à 0.

            pourquoi Tomtom n'aurait pas les moyens de faire un bon procès ??? C'est pas ces huit malheureux brevets qui doivent poser problème (surtout ceux là)... Dans l'industrie, de très petites boites on sans arrêt des procès, ça fait parti du buziness, si une attaque est déplacée, alors il y a diffamation et retour à l'envoyeur.
            • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

              Posté par . Évalué à 3.

              > Dans l'industrie, de très petites boites on sans arrêt des procès

              Et en général c'est réglé avant la fin du procès, parce qu'en général les deux parties n'ont pas intérêt à un long procès;

              > Si une attaque est déplacée, alors il y a diffamation et retour à l'envoyeur.

              Je crois que ce n'est pas le cas pour les procès sur les brevets lorsque la plainte est accèptée.
              • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

                Posté par . Évalué à 3.

                Comme le dis isnotgood, on ne peut pas être diffamé par un procés. C'est con mais c'est comme ça.

                Par contre, si il y a trop de plaintes ou autre, on peut porter plainte pour procédure abusive (c'est l'arsenal juridique qu'a choisi le fils sarko pour répondre à la plainte pour délit de fuite. Faut qu'on m'explique comment essayer de résoudre un délit de fuite avéré c'est une procédure abusive...).
          • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

            Posté par . Évalué à 4.

            > Elle ne veut pas gagner en tout cas pas en justice

            ???
            En justice ou pas, MS veut gagner. Le problème d'un passage en justice, est que le dossier sera examiné en profondeur. De plus ça dénote que TomTom ne reconnait pas les brevets de MS, alors que MS affirme toujours ses brevets comme une évidence, évidence telle qu'il fait des menaces. Ici le discours s'écroule. Si MS veut faire payer à nouveau ça sera plus compliqué.
            Autre problème, s'il y a passage en justice, la décision sera public. Or si elle est en faveur de MS, c'est une "catastrophe" pour Linux (du moins pour les brevets consernée). Donc s'il y a passage en justice, les représentants de Linux feront tout pour que le procès soit un échec. Notons qu'un passage en justice est aussi un gros risque pour Linux.

            > d'où le message du nouveau vice-président

            Ce n'est pas directement pour éviter une décision de justice, c'est pour éviter un front commun Linux. C'est du "diviser pour mieux régner".

            > Elle sait très bien que TomTom ne peut pas aller en court financièrement

            C'est un peu vrai, mais en fait c'est aussi un peu accessoire. S'il y a procès, la communauté Linux s'y engagera (ce que ne veut surtout pas MS et un peu moins Linux).
            Ce que j'imagine le plus probable, est que MS laisse tomber sans faire de procès. Biensûr il y aura une "pirouette". Genre on est des gentils pour Linux ou on est engager dans l'intéropérabilité et donc on laisse tomber ses brevets que pour Linux, voire peut-être que TomTom va accèpter de donner une somme modeste histoire que MS sauve la face.
            Bref, c'est bigrement compliqué.

            > que cela serve de leçon aux autres entreprises qui voudraient tenter de s'émanciper et ne pas payer la taxe Microsoft.

            C'est la leçon inverse qui risque d'arriver. Si c'est le cas, c'est un "cauchemar" pour MS.
      • [^] # Re: Analyse de Jeremy Allison sur MS/TomTom

        Posté par . Évalué à 0.

        presque oui.
        Il manque les insultes a pbpg une ligne sur deux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.