Journal Chakra 2011.11

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
11
21
nov.
2011

La distribution Chakra 2011.11 est sorti déjà depuis quelques temps, et je n'ai pas vu passer d'information.

Initialement chakra dérive de Archlinux mais si elle garde ses racines, elle s'en éloigne petit à petit pour être d'avantage accessible au grand public, notamment via l'intégration d'un outils d'installation graphique. Sa spécificité est d'être orientée 100% Qt/KDE (initialement, chakra était Archlinux+KDEmod). Les autres logiciels sont proposée en colis autonomes.

Chakra est une distribution en mise à jour "semi-permanente". Les bases du systèmes obéissent à un cycle de mise à jour régulier, les logiciels et bibliothèques moins stratégiques sont mise à jour en permanence. C'est une des raisons qui empêche les dépôts Chakra d'être compatibles avec les dépots Archlinux. Les mises à jour suivent de près les sorties de KDE.

Les nouveautés de cette version sont les suivantes :

- KDE 4.7.3
- Linux 3.0.8
- gcc updated to 4.6.1, glibc to 2.14.1
- image DVD incluants toutes les langues et une importante sélection de logiciels
- image CD minimale suffisante pour construire un bureau
- mise à jour de dbus
- QtWebkit 2.2
- mise à jour de  initscripts avec l'option de test de systemd
- mise à jour de mesa-stack

Chakra fait un bon candidat pour un poste de travail bureautique solide, fiable et à jour.

Le site officiel : http://chakra-linux.org/

  • # Dépots différents de Arch ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Les bases du systèmes obéissent à un cycle de mise à jour régulier, les logiciels et bibliothèques moins stratégiques sont mise à jour en permanence. C'est une des raisons qui empêche les dépôts Chakra d'être compatibles avec les dépots Archlinux.

    La j'avoue ne pas comprendre. La politique énoncée est la même que celle de Arch: des dépots systématiquement a jour sur les versions stables des projets. Pourquoi est-ce incompatible avec les dépots fournis par Arch ?

    • [^] # Re: Dépots différents de Arch ?

      Posté par . Évalué à 5.

      J'utilise ni l'une ni l'autre, donc je vais peut être dire une connerie, mais un cycle de mise à jour régulier je ne pense pas que ça veut dire la dernière version disponible le plus tôt possible mais au contraire, une version livré à une certaine date et gardée jusqu'à la prochaine mise à jour, les mises à jour arrivant régulièrement. Bref, une distro linux normale quoi en ce qui concerne le core.

      En comparant les 2 core:
      http://www.archlinux.org/packages/?sort=&repo=Core&q=&maintainer=&last_update=&flagged=&limit=50
      http://www.chakra-project.org/packages/index.php?subdir=core%2Fx86_64&sortby=name
      On voit que beaucoup de paquets chakra datent de juillet alors que beaucoup de paquets arch datent de novembre.

      • [^] # Re: Dépots différents de Arch ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Je me suis posé les même questions. En se rendant sur le site de chakra on retrouve:
        Half-Rolling Release Model

        Modèle Half-Rolling Release

        Dès le départ, l'idée de Chakra était basée sur le concept du "half-rolling release", c'est-à-dire, un modèle de rolling release mais avec une base stable. Cela signifie simplement que les paquets vitaux (graphiques, audios, etc.) de Chakra restent stables mais sont mis à jour lors de correctifs de sécuritée. Ces paquets vitaux sont uniquement mis à jour après que les dernières versions soient rigoureusement testés via notre cycle continu, avant d'être déplacés vers les dépots stables (environ tous les 6 mois). Cette base stable nous permet de garder stable les autres applications. Qui elles (navigateurs internet, jeux, lecteur multimédias, suites bureautiques) sont mises a jour en roling-release, et habituelemnet directement disponible après leur sortie

        source :
        http://chakra-linux.org/wiki/index.php/Chakra/fr

        • [^] # Re: Dépots différents de Arch ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui, c'est le modèle habituel avec des noms différents.

          Core testé, applis testées, plus updates -> on appelle ça une distro stable (sauf debian qui appelle ça unstable).
          On rajoute des dépots avec des backports de la version de développement -> on garde le core stable, on a les versions bleeding edge et chakra appelle ça une half release.
          La version de développement avec tous les paquets qui change dès qu'une nouvelle version parait -> arch appelle ça rolling release.
          Le système de build sur lequel tous ces paquets sont compilés -> gentoo appelle ça gentoo.

        • [^] # Re: Dépots différents de Arch ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Oui. D'ailleurs j'ai traduit Half-Rolling Release par mise à jour "semi-permanente" mais l'expression mise à jour "continue partielle" était sans doute plus adaptée quoi que moins lisible.

  • # trad

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Les autres logiciels sont proposée en colis autonomes.

    Paquet c'était pas assez français ? Ou trop classique ?

    • [^] # Re: trad

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ce ne sont pas des paquets ("package")~~~~, ce sont des "bundles", un machin qui repose sur des union-mounts et des chroots et tout ça. Le programme s'exécute plus où moins dans un environnement isolé, pas en termes de sécurité mais en termes de librairie etc... Ainsi si un programme requiert une version d'une librairie particulière différente de celle du système, c'est possible. Plus d'autres avantages.
      Bon je simplifie grossièrement mais c'est l'idée.

      Je n'aurais pas traduit "bundle" (justement pour éviter ce genre de réactions non informées) mais ce n'est pas moi qui écrit.

      • [^] # Re: trad

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Je n'aurais pas traduit "bundle" (justement pour éviter ce genre de réactions non informées) mais ce n'est pas moi qui écrit.

        Non, c'est moi. Et j'assume. A force de ne plus rien traduire, on finira par parler anglais. Il est nécessaire de forger des terminologies francophones chaque fois que c'est possible. Cela permet de rester compréhensible du commun des mortels. Et c'est très souvent possible. Seule la paresse nous pousse à ne pas le faire.

        Mais j'avoue que j'aurais pu ajouter "bundle" entre parenthèses pour clarifier mon propos.

        • [^] # Re: trad

          Posté par . Évalué à 2.

          "Cela permet de rester compréhensible du commun des mortels."

          Le commun des mortels comprends colis autonomes ?

          • [^] # Re: trad

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            C'est un exemple. Mais convenons que "Il faut trouver d'une date de réunion dès que possible" est beaucoup plus clair que "Il faut doodler un meeting ASAP".

            • [^] # Re: trad

              Posté par . Évalué à 4.

              A force de ne pas vouloir de terme anglais dans le français, on va finir par manquer d'humour.

    • [^] # Re: trad

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Extrait de la FAQ de chakra :

      True belief in the power of KDE. Like some distros believe in simply providing "foss" **packages**, Chakra believes it is time to provide as clean as possible, fully KDE focused environment. This means virtually no GTK-depended applications in the repositories. Chakra recognizes there are quite a few "must have" GTK applications, which are provided as "**bundles**", and will not install anything GTK. 
      
      

      Il faut donc traduire la notion de bundle par opposition à la notion de package. Ces mots sont quasiment synonymes et pourtant le sens est très différent. Un package s'intègre à une distribution et utilise des bibliothèques partagées. Un bundle est indépendant. J'ai choisi d'utiliser l'expression colis autonome qui évoque bien quelque chose de fermé et complet. Si tu as une meilleure proposition, je suis preneur pour l'avenir.

      • [^] # Re: trad

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Oui, mais le propre d'un colis, c'est son expédition et son transport.

        Pourquoi pas simplement paquet autonome, puisque tu précises automone ? Ou sinon ballot, qui fait un peu vieillot.

      • [^] # Re: trad

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        OK pour l'explication de la différence, je ne connaissais pas.
        C'est tellement habituel de vouloir traduire ou employer des mots inappropriés par ici que j'ai cru que c'était juste pour faire différent.
        Je comprend l'histoire de traduire, anglais, toussa (je comprend, mais j'adhère pas nécessairement).
        Par contre, le problème, c'est que colis n'a aucune signification dans ce sens. Et pour ma part, un colis c'est plutôt quelque chose qu'on expédie, qu'on envoi ou qu'on reçoit.
        Un paquet peu rester plus statique, c'est une boite contenant des objets.
        En tout cas c'est comme ça que je perçois les deux mots (après chacun peu les percevoir légèrement différemment).

        Mais pourquoi ne pas dans ce cas traduire par paquet autonome ? Car dans la description le plus important est justement le autonome à mon sens. Et colis ne l'amène pas vraiment je trouve. En fait colis fait plutôt se poser des questions, en occultant finalement le côté autonome.

        Sinon, on peut appeler ça DMG...

        • [^] # Re: trad

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          OK, colis n'est pas forcément terrible. Quoi que j'aime bien le fait que, justement, ça ne fait pas partie et on le "reçoit" en plus du reste si on le demande.

          Voilà comment je m'y suis pris. J'ai cherché les synonymies de paquet dans le dictionnaire edu CNRTL :
          http://www.cnrtl.fr/synonymie/paquet/substantif Voici les premiers résultats, par ordre de proximité sémantique :

          ballot  -> "c'est ballot" est d'usage trop courant comme expression
          groupe  -> nope
          balle   -> nope
          masse   -> nope
          tas     -> nope
          quantité   -> nope 
          colis   -> possible
          barda   -> nope
          bagage  -> nope
          paquetage   -> déjà utilisé en synonyme de paquet    
          monceau -> nope
          gros    -> nope
          
          

          et voilà pourquoi j'ai choisis "colis"

          • [^] # Je vote pour « ballot »

            Posté par . Évalué à 5.

            ballot -> "c'est ballot" est d'usage trop courant comme expression

            D’un autre côté, c’est la première traduction de « bundle » selon le dictionnaire en ligne que je viens de consulter et il n’est pas déjà utilisé pour désigner autre chose.

            Il faut voir aussi que si tous les termes informatiques anglais sonnent informatique pour nous français, pour les anglais, ce sont des termes de la langue « normale » qui sont détournés.

            Certains leur paraissent probablement curieux aussi dans le contexte la première fois qu’ils les utilisent, ou sont peut-être des mots inusités lorsqu’il s’est agi de trouver un terme différent pour une notion un peu différente.

            Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: trad

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        synonyme de paquet : apostrophe, attirail, bagage, balle, ballot, ballotin, balluchon, barda, bloc, bouchon, colis, courrier, empaquetage, envoi, excrément, faisceau, fournée, grappe, gros, groupe, lame, masse, monceau, obèse, pack, pacson, paquetage, peloton, pile, poignée, quantité, quantum, réprimande, sachet, tapon, tas.

        définitions de bundle sur le wiktionnaire :
        Faisceau ; groupe d'objet enveloppé ou attaché ensemble.
        Ballot, baluchon.
        Fagot.
        A bundle of sticks : un fagot de bois.
        (Familier) Liasse, paquet d'argent.
        You really made a bundle on that bet!

        Pack me semble être ce qui correspond le plus à ce que tu recherches, définitions de bundle sur le wiktionnaire :
        pack /pak/ masculin

        (Commerce) Lot d'une même marchandise présenté sous film de plastique, en emballage de carton etc.
            J'ai acheté trois packs de bière pour ce soir.
        (Par métonymie) Conditionnement généralement cartonné et parallélépipédique, appelé plus justement brique et contenant lait, soupe, jus de fruit, etc.
            Pense à prendre deux packs de lait.
        (Par extension) Ensemble de services vendus ; forfait.
            Le pack comprend le vol aller-retour, l'hébergement en hôtel trois étoiles et deux excursions.
        (Sport) Ensemble des avants, le paquet, d'une équipe de rugby.
            Le pack toulousain a dominé la mêlée.
        (Marine) (Géographie) Ensemble de blocs de glace détachés de la banquise et flottant dans l'océan jusqu'à leur fonte totale.
            L'aspect de muraille qu présente la banquise du Nord cesse à l'origine du « Nordbugt » ; la lisière des glaces plus lâches et plus morcelées devient inégale et très variée, on rencontre d'abord du brash-ice (trés petits glaçons plus ou moins disséminés), puis de la glace de dérive et enfin le pack franchissable ou infranchissable. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
        
        

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.