Journal 2 vulnérabilités découvertes dans LZ0 et LZ4

21
30
juin
2014

Les vulnérabilités découvertes pour LZ0 et pour LZ4 viennent d'un code datant de 1999.

En résumé, elles provoquent un dépassement du tas d'entier non-signé, ce qui conduit à une corruption locale de la mémoire.

Ce bogue n'est pas super pratique à utiliser, car il faut lancer la fonction incriminée avec assez de données pour dépasser la limite d'un entier non signé, ce qui dépend donc de l'architecture.

En pratique, cela signifie qu'une architecture 64 bits est plutôt à l'abri.

Le correctif est déjà en place pour LZ0, et il est en cours pour LZ4.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.