Journal OpenSUSE 13.1 RC2

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
11
31
oct.
2013

C'est aujourd'hui qu'est sortie la RC2 d' openSUSE 13.1. Pas de tremblements de terre dans les changements de cette mise à jour . C'est un signe qu' openSUSE 13.1 est arrivée à maturation rapidement: les équipes d'openSUSE se sont concentrées sur la correction des bugs.

Voici une liste limitée de modifications (en omettant la plupart des corrections de bugs):

  • systemd a été mis à jour à la version 208
  • Shim devrait maintenant fonctionner, ce qui signifie que le démarrage sécurisé est possible
  • Plasma-nm ne remplace plus knetworkmanager
  • Calibre est désormais pleinement opérationnel
  • le noyau a été mis à jour avec plus de corrections et une amélioration de la rapidité sur les pilotes graphiques( radeon/nouveau)
  • Dans le domaine de la virtualisation Xen et libvirt ont été mis à jour
  • le mise a jour de la 12.3 à la 13.1 via zypper dup a été améliorée
  • le gestion des licences via Apper a été simplifiée
  • Traductions mises à jour

Et encore, il ne s'agit que d'une liste partielle: il y a des corrections de bugs pour de nombreux problèmes signalés.

La RC2 est donc à tester à fond !!! dans ce cadre on va refaire un petit tour sur quoi tester sur cette distribution et comment remonter les bugs ,que vous avez trouvés, directement chez openSUSE (ben vi on va pas tout vous faire non plus ). Cela fait suite à un appel de la part d'openSUSE. Il faut savoir qu'il y a déjà une palanquée de tests qui sont fait en automatique via openQA. Si cette partie vous intéresse je vous invite à lire ce lizards, expliquant comment installer/configurer openQA et comment créer vos premiers tests automatiques.

Malgré tout, les tests automatiques ont leurs limites: ils ne sont faits que dans un environnement virtualisé, donc pas sur du vrai matériel et des technologies comme l' UEFI/boot sécurisé. De même, les utilisateurs Factory ont une quantité limitée de matériel disponible et ils font généralement seulement la mise à jour, sans nouvelle installation. Il est donc extrêmement utile de faire de nouvelles installations sur des machines physique et non en virtuel. De même, il faut tester la mise a jour de la 12.3 vers 13.1 pour voir si tout se passe bien via zypper dup ou via Yast , n'hésitez pas à corser le test avec du multiboot ou ce qui peut vous passer par la tète (live iso, usb stick etc……)

Justement en parlant de Yast, lui aussi a été mis à jour dans cette version puisqu' il a été porté en ruby. il mérite donc des tests plus poussés sachant qu' en plus Il y a également eu des changements connexes comme dans le domaine des réseaux. Par exemple, c'est systemd qui prend maintenant en charge l'étiquetage des périphériques Ethernet au lieu de udev. il est donc de bon ton de tester les réseaux, pare-feu, NAT ou tout autres fonctionnalités de mise en réseau via YaST.

Sans oublier le BTRFS, par défaut, seules les fonctions «sûres» de btrfs sont activées, y compris le snapshot et la verification de l'intégrité des métadatas et des données. Ces deux fonctions offrent une protection contre la perte de données. Cependant, qui installe btrfs sera désormais en mesure de bénéficier instantanément des nombreuses fonctionnalités en cours de développement dès qu'elles seront considérées comme stables. Cela comprend la compression transparente des données, la déduplication des fichiers et des données et diverses améliorations de performance. Ces fonctionnalités sont là, mais sont désactivées par défaut. Cependant, vous pouvez déjà les tester en ajoutant l'option "allow_unsupported = 1"pour le module btrfs soit sur ​​la ligne de commande du noyau au boot, soit dans /etc/modprobe.d.

Pour remonter les bugs c'est toujours la même affaire, je renvoie donc Les testeurs, pour trouver des informations sur la façon de travailler efficacement sur le wiki de test OpenSUSE. Voici aussi la liste actuelle des bugs les plus ennuyeux de la 13.1. Elle est comme toujours téléchargeable sur software.opensuse.org

Bon test et have fun !!!!!

Sources:

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.