Journal Pose toi Philae !

61
12
nov.
2014

Aujourd'hui est un grand jour !
On va se poser sur une comète.
Je répète :

ON VA SE POSER SUR UNE COMÈTE !

Wahou !

La sonde Rosetta, après dix ans de voyage, vient, il y a moins de dix minutes, de larguer la sonde Philae pour aller atterrir sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko, aussi connue sous le nom bien plus simple comète 67P.

Alors que certains nomment révolution la sortie d'un téléphone à peine plus léché que le précédent, on va vivre (...)

Journal Civ 5 sous Linux

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
33
10
juin
2014

Le titre du journal dit tout.

Civilization V est désormais disponible sous Linux : http://store.steampowered.com/sale/civilizationfranchise !

Oui, c'est pas libre. Oui, c'est DRMisé.

Mais en l'occurrence, voir ce que je considère comme LE jeu porté sous Linux me réjouit : ce ne sont plus de petits jeux inconnus, mais de véritables références qui débarque sur l'OS du manchot. Et ça, ça me plaît !

Revue de presse - janvier 2014

Posté par (page perso) . Édité par Florent Zara, Benoît Sibaud, Nÿco et cortex62. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
Tags : aucun
17
27
jan.
2014
Presse

Une nouvelle année, et une nouvelle fournée de journaux. Ceux qui ne sont pas encore passés par leur marchand de journaux ce mois‐ci peuvent trouver en kiosque les nouveaux magazines suivants :

  • GNU/Linux Magazine no167 ;
  • MISC no71 ;
  • Linux Pratique no81 ;
  • OpenSilicium no9 ;

Notons aussi les deux hors-série sous forme de mook (contraction de book (livre) et magazine) :

  • Une mini-bible du langage C (à utiliser de préférence sous Linux) dans le hors-série no70 de GLMF ;
  • La suite des tutoriaux sur GIMP, en mode plus avancé cette fois, dans le hors-série no5 de Linux Pratique Essentiel.

Petites brèves : SystemRescueCd 2.4.0 & openSUSE 12.1 RC2

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
38
8
nov.
2011
Distribution

SystemRescueCd

La version 2.4.0 de SystemRescueCd vient de paraître. Pour mémoire, SystemRescueCd est un système GNU/Linux complet, de taille réduite, fonctionnant aussi bien sur un live CD que sur une clef USB. Très pratique pour « sauver » une machine, il contient un ensemble d’outils aussi varié que complet. Que ce soit pour partitionner, sauvegarder vos données, diagnostiquer un problème réseau, restaurer un gestionnaire d’amorçage… Quel que soit votre problème, vous trouverez probablement de quoi vous dépanner sur ce système. Et pour ne rien gâcher, il est très régulièrement mis à jour. La dernière version nous offre ainsi les noyaux 3.0.8 et 3.1.0, une mise à jour de Firefox en 7.0.1, de Gparted en 0.10.0, ou encore un serveur X.Org en version 1.10.4. Mais ce qu’on notera tout particulièrement avec cette mise à jour, c’est la suppression de la gestion du système de fichiers Reiser4, faute de patch existant pour les noyaux 3.x.

openSUSE

La version 12.1 RC2 d’openSUSE vient d’être livrée au public. Cela devrait être la dernière « version candidate » avant publication de la prochaine version stable d’openSUSE, alors n’hésitez surtout pas à tester et remonter les éventuels problèmes. Particulièrement à jour, cette distribution arrive avec les environnements de bureau GNOME 3.2 et KDE 4.7. On y trouvera également le noyau Linux 3.1 et un environnement de développement pour le langage Go de Google. OpenSUSE a également revu sa procédure de démarrage, maintenant basée sur GRUB 2 et le fameux systemd de Lennart Poettering.

Centreon 2.3 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par Davy Defaud. Licence CC by-sa
22
18
oct.
2011
Supervision

Décidément, le monde de la supervision est bien actif ces temps‐ci. La version 3.0 d’Eyes of Network est sortie il y a une dizaine de jours, et LinuxFr.org annonçait Shinken 0.8 pas plus tard qu’hier. Mais, ce même jour, sortait également la version 2.3 de Centreon (suivie juste après de la 2.3.1 pour corriger des bogues…).

Pour mémoire, Centreon, surcouche de Nagios, est un outil de supervision sous licence GPL. Centreon se focalise sur l’aspect organisationnel, permettant d’appréhender au mieux l’état du système, y compris par un non‐technicien.

Plus de détails dans le journal des modifications pointé par les liens ci‐dessous.

Eyes Of Network 3.0

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
25
10
oct.
2011
Distribution

Eyes Of Network (EON) est une distribution GNU/Linux dédiée à la supervision. Basée sur CentOS, elle rassemble et intègre tous les outils dont on peut avoir besoin pour superviser son réseau. Loin d’être une simple glu entre applications disparates, l’ensemble des services est réuni au sein d’une interface unique, l’idée sous‐jacente étant de faciliter la mise en œuvre des processus ITIL.

Nous disposons ainsi de tout ce qui est nécessaire pour la supervision (Nagios, Nagvis), la métrologie (Cacti, weathermap), la gestion d’un parc machine (GLPI, OCS Inventory), etc.. Le tout est fourni avec des outils maison, sous licence GPL v2 : Eonweb, pour l’interface Web, ou Backup manager, qui s’occupe de la sauvegarde des configurations et des données collectées.

Ce vendredi 7 octobre, la version 3.0 a été livrée. Parmi les nouveautés, on notera la disparition du support CD : seule une ISO DVD est dorénavant fournie. En revanche, elle est maintenant disponible aussi bien en version 32 bits que 64. Concernant l’applicatif, EON n’a pas peur de la nouveauté : nous voyons ainsi arriver Thruk 1.1.1 pour améliorer la composante supervision, mais aussi Shinken, qui est décidément de plus en plus présent. Pour la gestion des différents composants, nous disposons maintenant de GLPI 0.8.4, GLPI FusionInventory 2.4.0, GLPI Mass Import 1.5.2, FusionInventory Agent 2.1.9 et OcsInventory 2.1. La gestion de SNMP v3 est également un plus non négligeable !

Vous trouverez un journal des modifications plus complet sur la page dédiée au téléchargement.

Quelques brèves sur la supervision

32
6
août
2011
Technologie

Depuis quelques mois, le monde libre de la supervision sort de sa léthargie : des projets revivent, de nouveaux projets apparaissent... Dans les dépêches récentes de LinuxFr.org, on a vu le célébrissime Nagios sortir une nouvelle version mineure, histoire d’essayer de montrer que non, ce projet n’est pas encore mort. De même, nous avons régulièrement droit sur LinuxFr.org à des dépêches sur Shinken, le tout nouveau projet de supervision, qui couvre déjà la quasi totalité des fonctionnalités de Nagios, et qui continue à évoluer.

Mais l’actualité du monde de la supervision est bien plus vaste que cela. Voici quelques pointeurs vers certains des évènements de ces derniers mois qui n'ont pas encore été mentionnés sur LinuxFr.org.

Journal Décret d'application de la LCEN

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
25
1
mar.
2011

Vous vous souvenez peut-être d'une loi parue en 2004 nommée loi pour la confiance dans l'économie numérique (LCEN). Pour ceux qui ne se rappellent pas de son contenu, le texte est accessible ici : http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?idArticle=LEGIARTI000022469889&cidTexte=JORFTEXT000000801164&dateTexte=20110301

Bien entendu, les décret d'applications correspondants ne sont pas tous parus en 2004. Il a même fallut attendre pas mal de temps avant de les voir arriver. Le dernier en date est tout récent : il a été publié ce matin. Vous pouvez l'admirer ici (...)

Shinken : nouvelle(s) version(s)

Posté par (page perso) . Modéré par Amaury.
Tags :
17
8
oct.
2010
Communauté
Cette dépêche est tirée du journal de naparuba.

Voici quelques informations sur l'avancement de Shinken, outil de supervision compatible avec Nagios et ses nombreux add-ons.

Deux versions se sont succédées depuis la première annonce dans un journal. Tout d'abord, la 0.2 début septembre, qui était orientée "industrialisation". Elle a vu disparaître tout ce qui était lié à un projet en pur développement (src comme répertoire de base, pas de processus d'installation, daemons à côtés des libs, etc).

Elle a vu également arriver une fonctionnalité intéressante qui pallie un manque de son grand frère Nagios : ce dernier est très doué pour ne prévenir que sur la véritable cause d'un problème (un routeur tombe, on ne reçoit que cette alerte, et non celles des 50 serveurs qui sont derrières, de même entre une application web et sa base par exemple). Mais il manquait à ce dernier la mise à jour immédiate de la console de supervision avec ces informations. C'est désormais chose faite. Les administrateurs ne verront sur leur console s'ils le désirent que ce qui est réellement à réparer.

La version 0.2 a aussi été l'occasion de faire un peu le point sur le projet, ses objectifs et comment il devait s'organiser.

La version 0.3, sortie au début de ce mois-ci est quand à elle bien plus fournie en terme de fonctionnalités :
  • Import des hôtes depuis GLPI (encore en expérimental mais très prometteur) ;
  • Expressions complexes pour l'assignation des services (exemple hostgroup_name=(linux|windows)&!qualification,routers) qui permet de réduire le nombre de groupes d'hôtes;
  • les modulations de résultats à la volée (un serveur de qualification peut être "limité" à du Warning par exemple) et qui peut dépendre d'une période de temps ;
  • Période de maintenance pour par exemple ne pas alerter pendant le passage de patch ou la sauvegarde du serveur supervisé ;
  • Syntaxe additionnelle pour les contacts afin d'avoir par exemple les emails 24h/24, mais les SMS que la nuit par exemple avec le même contact ;
  • Plein de tests automatiques :)


Cette nouvelle version est fournie sous forme de sources ou bien sous celle d'une machine virtuelle avec deux interfaces de visualisations au choix : Ninja et Thruk.

La prochaine version est orientée vers les dernières fonctionnalités proposées par Nagios qui ne sont pas encore prises en comptes. En fait, tous les paramètres ne seront pas repris. Certains sont inutiles dans la nouvelle architecture ou les nouveaux algorithmes d'ordonnancement mis en places par exemple.

Il se murmure également que la prochaine version serait prête pour la production ;)

Des nouvelles de booh, un générateur de web-album pour le web 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
7
1
oct.
2010
Audiovisuel
Cette dépêche est tirée du journal de gcottenc.

Il y a cinq ans (déjà !), un journal parlait d'un nouveau générateur de web-album, booh. Voici quelques nouvelles. Mais tout d'abord, un mot pour expliquer "pour le web 1.0" dans le titre : de nos jours, beaucoup de choses se font directement sur le web, et l'hébergement de nos données s'effectue aussi régulièrement sur "le cloud" ; les photos dans Flickr ou Facebook en sont un bon exemple. Booh prend le pari inverse : utiliser un logiciel en local et générer un web-album statique (i.e. sans PHP ou équivalent - même s'il y a pas mal de Javascript) que vous devrez héberger vous-même. Avec les inconvénients... et les avantages qui vont avec.

Les principales évolutions depuis 2005 sont :
  • Un paquet .deb pour les Debian et Ubuntu récentes (actuellement Lucid, Karmic, et Squeeze, pour i386) ;
  • Ajout d'un sous-programme, indépendant, spécialisé dans le tri *rapide* des photos et vidéos - http://booh.org/tutorial.fr.html#startingup ;
  • Plusieurs nouveaux thèmes, dont un assez joli - http://booh.org/themes/cardu/ ;
  • Possibilité d'uploader directement l'album depuis booh (grâce à un miroring par lftp) ;
  • Meilleure gestion des vidéos par l'utilisation d'un lecteur Flash[1] GPL embarqué - http://flowplayer.org/ ;
  • Possibilité de protéger par mot de passe certaines sections d'un album -http://booh.org/tutorial.fr.html#passwordprotection ;
  • Support du multi-langues dans l'album produit (il faut héberger avec Apache si on l'utilise, puisque cela utilise Multiviews) ;
  • Disponibilité du site booh.org en français - j'en parle parce que ç'avait été une critique sur le journal LinuxFr.org à l'époque.


Le tout se trouve sur http://booh.org/ si vous avez l'esprit d'un(e) irréductible résistant(e) à Flickr et Picasa :) Booh est un logiciel libre fourni sous licence GPLv2, conçu pour fonctionner sous Linux, et développé en Ruby.

[1] Flash "ça pue", mais ça reste la meilleure possibilité pour embarquer des vidéos qui fonctionnent chez monsieur tout le monde - pour l'instant.

Sortie de Plone 4

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
8
7
sept.
2010
Python
Plone, le célèbre CMS en Python, est sorti ce 1er septembre 2010 en version 4.

Ce projet, distribué dans plus de 40 langues, existe depuis près de neuf ans. Très active, avec pas moins de 340 core-développeurs, cette nouvelle version est là pour préparer la version 5. Toutefois, ce n'est pas une version mineure, loin de là. Les évolutions sont notables, les développements ayant porté notamment sur la performance, l’ergonomie et la facilité d’installation.

Wireshark 1.4.0, Ostinato et TCPReplay

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
24
1
sept.
2010
Sécurité
Ce dernier mois, quelques outils liés à l'analyse du trafic réseau ont bien évolué. Regardons cela d'un peu plus près.

À tout seigneur tout honneur, commençons par le plus connu : Wireshark. Cet analyseur de protocole, certainement le plus complet, vient de paraître dans une nouvelle version stable, plus d'un an après la précédente. Dans le changelog, quelques nouveautés, quelques corrections de bogues, et bien sûr, plein de nouveaux protocoles.

Après avoir parlé du vénérable, évoquons le tout dernier : Ostinato. Cet outil permet de modifier du trafic réseau, avant de le rejouer. Projet récent, mais actif, la dernière version est sortie début août.

Et puisque l'on parle de rejeu, profitons de cette dépêche pour mentionner que la suite d'outils tcpreplay, permettant de capturer et rejouer du trafic réseau, vient de modifier sa licence : auparavant sous licence BSD, le code est maintenant sous licence GPLv3.

Sortie de exxEditor

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
Tags :
14
18
août
2010
Communauté
Voici la première publication de ExxEditor, un éditeur XML. Cette dépêche est tirée du journal de Thomas_Guyard.

Historique
L'auteur travaille dans une équipe de recherche qui développe un simulateur de croissance de plantes : digiplante. Ce simulateur, pour fonctionner, a besoin de paramètres complexes en entrée. La liste et le type des paramètres sont amenés à être modifiés assez fréquemment (au cours des développements et des travaux de recherche). Les paramètres sont stockés dans un fichier XML. Or, comme tout le monde le sait, XML ce n'est pas très pratique à éditer à la main (particulièrement lorsque on s'adresse à des non-informaticiens). Il fallait donc une solution souple permettant de saisir les paramètres et donc de créer le fichier XML.

Le logiciel exxEditor
Pour résoudre ce problème, il a été développé exxEditor, un "éditeur" XML, qui génère une interface en lisant un fichier XML Schema. On a ainsi une interface qui affiche l'arbre des paramètres, et permet de les modifier. Bien entendu, exxEditor empêche l'utilisateur de saisir des valeurs non valides. Pour se rendre compte de quoi il s'agit, rien de mieux qu'une copie d'écran. Vous pouvez télécharger exxEditor sur le site du projet. La gestion du projet ce fait sur la Gforge INRIA.

Licence
exxEditor est sous licence CeCILL-C (type LGPL).

Technique
exxEditor est développé en C++ avec Xerces pour la "décomposition analytique" XML, Qt pour l'interface et Boost pour un peu tout le reste. On utilise CMake comme système de configuration. ExxEditor est multi-plateforme (Linux - Windows - Mac OS). ExxEditor est conçu de manière à pouvoir s'intégrer facilement dans une application Qt.

Avancement et version
exxEditor est maintenant en version 0.9 (comprendre en Beta), et lorsqu'il sera un peu mieux testé et débogué, il passera en version 1.0. Bien que le logiciel ne soit pas capable d'interpréter l'ensemble de la norme XML Schema, je ne compte pas ajouter de nouvelles fonctionnalités avant la version 1.0. En effet, il répond déjà parfaitement à mes besoins, et presque toutes les fonctionnalités basiques de XML Schema sont supportées.

L'administration Tomcat facile avec PSI-probe

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
9
4
août
2010
Communauté
Tomcat, le serveur web (conteneur de servlets) bien connu de la fondation Apache séduit par sa robustesse et sa simplicité.  Robuste, simple, fiable, clusterisable, tout cela est très bien, mais qu'en est-il de la supervision ? Il est essentiel pour des équipes d'exploitation de garder une vue des métriques vitales des serveurs qu'elles administrent, surtout en ces temps de clustering qui rajoute une couche de complexité. Petit retour sur un projet qui renaît de ses cendres, pour garder la main sur Tomcat donc, rien de tel que PSI-probe.

L'historique de l'outil est tumultueux : initié sous le nom de "Tomcat-Probe", le projet a été renommé en Lambda-probe avant de rentrer dans une phase d'inactivité encore effective aujourd'hui. Alors Lambda-probe, projet mort ? C'était sans compter sur la force des communautés Open Source. Sans nouvelle du développeur et confortés par la licence GPL, des utilisateurs du forum ont repris le développement de l'outil d'administration de serveur Tomcat en le forkant : PSI-probe.

Les mesures proposées par PSI-probe dans sa version 2.0.2 sont très diverses :
  • Gestion des applications déployées (affichage des sessions et de leurs détails, désactivation de celles-ci), de leurs composantes (connexions JDBC) ;
  • Gestion des datasources, visualisation de leurs taux d'engorgement ;
  • Déploiement d'applications ;
  • Affichage des logs Tomcat et des logs applicatifs ;
  • Informations sur les processus en cours ;
  • Gestion en clusters ;
  • Informations système de l'hôte ;
  • État du serveur.

La liste impressionnante de ses possibilités par rôle est à consulter sur le site.

PSI-probe gère en effet les utilisateurs en plusieurs rôles, ce qui devrait intéresser les environnements fortement industrialisés dans lesquels plusieurs utilisateurs d'équipes différentes doivent accéder à certaines statistiques ou actions selon leurs fonctions. Les développeurs ont mis l'accent sur la gestion des instances de serveurs en cluster qui est implémentée nativement.

Le logiciel est proposé sous forme d'application web qui se déploie naturellement sous Tomcat, mais aussi sous JBoss de façon triviale. L'ancien site de LambdaProbe propose des captures d'écran et une démonstration en ligne (d'une ancienne version 1.7) qui donnent une bonne idée des mesures et graphiques déjà disponibles à l'époque ainsi que de l'interface utilisateur ergonomique, claire et complète que l'on peut retrouver en français. Pour information, PSI-probe nécessite une exécution en environnement privilégié afin de pouvoir administrer les WARs de son serveur ainsi que de l'activation de la console JMX dans la machine virtuelle Java.

Comme on a pu le voir au moment de l'inactivité du projet, le forum, véritable ligne de vie d'un logiciel Open Source, est actif et les demandes d'informations ne restent pas lettre morte. Les idées de développement futurs ne manquent pas comme par exemple la prise en charge de Tomcat 6 ou les avertissements par email. PSI-probe est le parfait exemple de projet Open Source : basé sur une communauté active et qualifiée, à même de reprendre le projet de bout en bout, et de proposer une réponse pertinente à un besoin souvent exprimé.
PSI-probe ? Un incontournable !

NdM : cette dépêche est tirée du journal de galaux.

Vidéos du FOSDEM, Blender 2.5 alpha 1 et diaporama HTML5

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
10
22
fév.
2010
Communauté
Vidéos du FOSDEM

La dernière édition du FOSDEM s'est déroulée les 6 et 7 février 2010. Les enregistrements vidéos des conférences sont désormais disponible. Deux accès possibles : le lien direct http://video.fosdem.org , ou la chaîne officielle sur Youtube : http://youtube.com/fosdemtalks.

Blender 2.5 alpha 1

Le célèbre logiciel libre d'animation, de modélisation et de rendu 3D Blender est disponible en version 2.5 alpha 1. Au menu, des améliorations de performances, BMesh, API Python plus complète, refonte des brush, l'éclairage indirect, etc.

Diaporama HTML5

HTML5 permet des présentations contenant du statique, mais également du son et de la vidéo, ou encore des sous-titres multi-langues, la preuve en image et en son.