Le déploiement d'application facilité avec LSC

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags : aucun
0
26
avr.
2007
Communauté
Linbox ajoute un module de déploiement d'applications au Linbox Rescue Server (LRS) : le Linbox Secure Control (LSC). Ce module est publié sous la licence GNU GPL. Le LSC permet d'automatiser les déploiements d'applications et de correctifs sur un parc informatique hétérogène.

Complètement intégré dans une interface Web d'administration (webmin), le LSC vous permet de surveiller l'état d'avancement d'une tâche de déploiement, et de vous assurer facilement et rapidement de son succès. Les déploiements d'applications peuvent être programmés à une heure précise et peuvent être lancés sur un nombre important de PCs en parallèle. Comme le LSC est basé sur des standards ouverts et sûrs comme OpenSSH, le déploiement peut se faire sur des PCs utilisant Microsoft Windows, Mac OS X, Linux et BSDs.
En plus des sources et des .deb, une image ISO auto-installable et une image VMware sont disponibles en téléchargement afin de tester facilement ces nouvelles fonctionnalités.

LRS : support optimisé de LVM pour la sauvegarde système

Posté par (page perso) . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags :
0
13
sept.
2005
Communauté
Linbox améliore le Linbox Rescue Server (LRS).
Avec le LRS il est désormais possible, probablement pour la première fois, de créer des images disques optimisées de systèmes intégrant une couche LVM (Logical Volume Management) 1 et 2.

Le LRS s'adresse aux utilisateurs de RedHat, Fedora Core, Suse, Mandriva qui étaient jusqu'à présent obligés de créer de telles images en mode "raw", que ce soit avec un logiciel propriétaire (ex : Ghost enterprise 9.0) ou libre (partimage). Par opposition au mode raw, le mode optimisé permet de ne sauvegarder que les secteurs utilisés permettant ainsi un gain de temps à la sauvegarde / restauration et un gain d'espace disque.

La version libre (GPL) du LRS supporte les systèmes de fichiers Ext2, Ext3, ReiserFS, XFS et LVM v1/v2. La version propriétaire, qui supporte également FAT et NTFS, est en cours de libération (cf articles 01 et LinuxFR).

Comme toujours, une image ISO auto-installable est disponible afin de tester rapidement les nouvelles fonctionnalités.