• # Joyeux anniversaire

    Posté par . Évalué à 6.

    C'est l'année prochaine qu'il ne faudra pas oublier…

    Certes mais, à mon avis, les gens n'oublieront pas. Ça risque même de faire beaucoup de bruit. Du coup, c'est plutôt Linus qui risque de faire son possible pour y échapper, mais ce sera sans succès… :-)
  • # Et dire...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    qu'il n'avait que 22 ans quand il a commencé son noyau... :)
    • [^] # Re: Et dire...

      Posté par . Évalué à 10.

      Oui enfin bon, il a toujours pas fini ...
      • [^] # Re: Et dire...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Alors que Jayce, lui, a terminé un OS complet avant d'avoir 22 ans. Et seul !

        C'est toute la différence entre un bon qui reste discret et un minable qui fait de la communication en se vantant de faire ses sauvegardes sur le disque-dur des autres.
  • # oui mais,

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

  • # Concernant les natifs de décembre

    Posté par . Évalué à 1.

    Les enfants nés en fin d'année ont une scolarité plus difficile
    http://www.lemonde.fr/societe/article/2010/12/28/les-enfants(...)

    "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

    • [^] # Re: Concernant les natifs de décembre

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Ouais, mais ils ont plus de chances de créer un noyau libre à succès.
    • [^] # Re: Concernant les natifs de décembre

      Posté par . Évalué à 8.

      L'article est mal écrit. Le mois de naissance est pertinent comme facteur descriptif (pour le statisticien auteur du rapport), mais c'est l'âge à l'entrée à l'école primaire qui est déterminant comme facteur explicatif pour le journaliste qui interprète. L'étape que l'article oublie d'expliquer est que les élèves en France envoyés au CP à l'âge de 6 ans. Les enfants nés entre septembre et décembre sont généralement admis avant leur sixième anniversaire, alors que pour ceux nés en janvier les parents doivent demander une dérogation auprès du directeur de l'école.

      L'article fait le rapport avec les signes astrologiques mais oublie de dire que tout est entre les mains des parents, qui décident de quand envoyer l'enfant à l'école. C'est bien dommage que d'une étude intéressante, la journaliste se contente de résumer une statistique descriptive sans chercher à analyser les conclusions.
      • [^] # Re: Concernant les natifs de décembre

        Posté par . Évalué à 2.

        ben c'est le problème du décalage entre année scolaire et année réelle.
        Entre un enfant né en Janvier 1967 et celui né en décembre 1967 , il y a presque un an d'écart.
        Pour le premier, l'entrée en CP " normale " se fait à 6 ans et 8 mois . Soit en septembre 1973.
        Pour le second , l'entrée au CP " normale " se fait à 5 ans et 9 mois. Soit en septembre 1973.
        En fait, ça pose la question de la " normalité " des cursus scolaires, la question de l'"échec " scolaire et des limites du système éducatif moderne.
        C'est une question redondante dont j'ai aussi entendu parlé quand j'étais petit, étant moi même né en Octobre.
        Si la mère " retarde " à la rentrée suivante, à ce moment-là, le jeune aura l'étiquette de " redoublant " . Donc vaut mieux , même si c'est plus difficile, qu'il soit admis l'"année de ses 6 ans " en CP.

        * Le pire c'est que cette étiquette vient régulièrement de la part des profs en conseil de classe, les élèves comprenant très facilement pourquoi un enfant né en décembre a tout intérêt à rentrer en CP après ses 6 ans.
        ** Le pire , c'est lorsque la question ressort en 3ème pour le passage à la seconde...

        Sedullus dux et princeps Lemovicum occiditur

        • [^] # Re: Concernant les natifs de décembre

          Posté par . Évalué à 2.

          Je pense qu'il y a une période critique à passer. Si le petit prend mal son début de scolarité à 5 ans 1/2, il aura plus de chances de finir avec un diplôme peu prestigieux, d'où les quelques % de différence dans les orientations en lycée professionnel. S'il s'en sort dans la moyenne en primaire, une fois au collège/lycée il n'y aura plus de différence et il fera les mêmes études que les autres. C'est un pari... Si les parents ont la possibilité d'aider leur enfant, la différence d'âge ne devrait pas être néfaste. Pour des parents trop occupés, vaudrait alors mieux conseiller que le petit soit prêt, à 6 ans 1/2, avant d'entrer en CP. Mais tout cela veut dire que
          1) les enseignants devraient être formés pour tenir compte du mois de naissance dans l'accompagnement des petites classes (peut-être le sont-ils ?)
          2) l'âge d'admission d'un enfant à la grande école devrait tenir compte des possibilités des parents.
          Comme je ne suis pas spécialiste, je me contente de regretter que la journaliste (spécialisée) n'ait pas creusé le sujet dans cette direction.
          • [^] # Re: Concernant les natifs dedécembre

            Posté par . Évalué à 2.

            En fait maintenant les enseignants ne seront plus formés, un master et hop on est prêt à enseigner en maternelle/primaire après le concours, la classe...

            (en fait ceux sont les enseignants déjà en place qui doivent les former)
            • [^] # Re: Concernant les natifs dedécembre

              Posté par . Évalué à 3.

              Si j'ai compris, les étudiants qui veulent devenir enseignant suivront un master « métiers de l'enseignement » ( http://www.iufm.fr/masters ). C'est sûr que l'année de stage était utile, mais on peut supposer que le master dispense une formation de base adéquate.

              Ce n'est pas comme si tu prenais un titulaire d'un master quelconque et que tu lui filais une classe de bambins en lui disant de leur apprendre à lire. Peut-être que ça arrive, mais alors c'est une erreur d'orientation. Si on veut enseigner, on choisit le master d'enseignement. Si on veut étudier l'histoire de l'art, c'est vraiment super mais faut être au courant que les débouchés dans la discipline sont limités, et que passer le concours de prof après ce master n'est pas une bonne solution.
              • [^] # Re: Concernant les natifsdedécembre

                Posté par . Évalué à 3.

                Enfin entre supprimer un stage et supprimer une année de formation il y a un monde...

                C'est super d'avoir un master « métiers de l'enseignement » mais pour les gens qui se réorientent ? Et je ne parle pas des réorientations durant la scolarité hein, je parle de gens qui décident de changer de métier, ils font comment ?

                Puis bon, c'est quand même révélateur de la vision qu'ont les dirigeants actuels de ce qu'est ou doit être un prof.
                Un prof c'est un type avec bac+4 ou +5 et pis c'est tout, la pédagogie et les méthodes d'enseignement c'est pour les tafiolles.
                • [^] # Re: Concernant les natifsdedécembre

                  Posté par . Évalué à 3.

                  > de gens qui décident de changer de métier, ils font comment ?
                  Ils retournent à la fac ? C'est pas le principe de quand on veut changer de métier ?

                  S'ils ont déjà un master 1, ils pourront négocier une équivalence et faire les deux dernières années du master d'enseignement, où ils étudieront les disciplines professionnalisantes. La différence c'est qu'avant, les personnes en réorientation avaient cette formation après le concours (stagiaires payés) alors que désormais ils seront simples étudiants (non payés). C'est une mesure d'économie, mais ça ne devrait pas changer le contenu du cursus.
            • [^] # Re: Concernant les natifs dedécembre

              Posté par . Évalué à 2.

              "En fait maintenant les enseignants ne seront plus formés, un master et hop on est prêt à enseigner en maternelle/primaire après le concours, la classe..."

              En meme temps, avant, les cours de pédagogie étaient donnés par... des militaires !
              • [^] # Re: Concernant les natifsdedécembre

                Posté par . Évalué à 2.

                Tout va bien, c'est toujours le cas pour ceux qui pourront faire un stage [http://www.rue89.com/2010/12/15/des-militaires-pour-former-les-profs-stagiaires-180932].
          • [^] # Re: Concernant les natifs de décembre

            Posté par . Évalué à 1.

            1) les enseignants devraient être formés pour tenir compte du mois de naissance dans l'accompagnement des petites classes (peut-être le sont-ils ?)

            Ce n'est pas un problème spécifique au mois de naissance de l'enfant, c'est le problème de gérer des classes avec des enfants qui ont différents niveaux. Il ne faut pas fragmenter le problème pour chaque curiosité statistique relevée, sinon ça devient impossible à gérer.
        • [^] # Re: Concernant les natifs de décembre

          Posté par . Évalué à 2.

          > ** Le pire , c'est lorsque la question ressort en 3ème pour le passage à la seconde...
          Alors ça c'est nul alors, je veux bien qu'on dise à des parents que leur enfant de 5 ans n'est pas prêt pour la grande école, mais un/e gaillard/e de 15-16 ans devrait quand même s'en sortir en seconde (dans la mesure de son niveau scolaire).
  • # Nuance

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    >> tout le monde semble l'avoir oublié,

    Non, c'est juste que, pour ma part, j'en ai absolument rien à carrer de son anniversaire.
  • # Facile à retenir

    Posté par . Évalué à 7.

    C'est la date de naissance de mon frère.

    Reste à retenir la date de naissance de mon frère.
    • [^] # Re: Facile à retenir

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Reste à retenir la date de naissance de mon frère.

      C'est facile, c'est la date de naissance de Linus.

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # LOL

    Posté par . Évalué à 1.

    C"EST QUI LINUX TORSVALD? LOL

    Depending on the time of day, the French go either way.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.