Journal Le "Lettre ouverte aux spectateurs citoyens"

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
12
7
avr.
2009
Sur le site de libé

http://www.liberation.fr/culture/0101560675-lettre-ouverte-a(...)

Par: Chantal Akerman, Christophe Honoré, Jean-Pierre Limosin, Zina Modiano, Gaël Morel réalisateurs, Victoria Abril, Catherine Deneuve, Louis Garrel, Yann Gonzalez, Clotilde Hesme, Chiara Mastroianni acteurs, Agathe Berman et Paulo Branco producteurs .

Je vous laisse lire le texte. Dommage que ça n'ait pas été fait il y a une semaine... avant le vote...
  • # encore une fois...

    Posté par . Évalué à 9.

    C'est décidément une manie de mettre « citoyen » en lieu et place de « civique »...

    ­La faculté de citer est un substitut commode à l'intelligence -- Somerset Maugham

    • [^] # Re: encore une fois...

      Posté par . Évalué à 6.

      Le civisme est le respect des règles de la communauté républicaine par les citoyens que nous sommes tous.

      "L'art est fait pour troubler. La science rassure" (Braque)

  • # "Je vous laisse lire le texte..."

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Pour te copier, je fais dans le copier-coller pour le pourquoi du comment du retard et autres commentaires de l'auteur de la tribune de Libé :
    http://www.pcinpact.com/actu/news/50218-tribune-liberation-c(...)
  • # Pour compléter la liste

    Posté par . Évalué à 7.

    Démenti d'Indochine sur la pétition de jaimelesratiste
    http://fr.news.yahoo.com/16/20090406/ttc-jaimelesartistes-fr(...)

    et les artistes anglais qui se regroupent
    http://www.pcinpact.com/actu/news/49897-artistes-anglais-pou(...)
  • # On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements...

    Posté par . Évalué à 10.

    ...puisqu'une simple commission peut tout changer après, enfin surtout ce qui n'arrangeait pas les défenseurs de cette usine à gaz de l'Hadopi. Maintenant, c'est plus simple, en cas d'erreur de la Haute Autorité, tu morfles, point barre.

    http://www.pcinpact.com/actu/news/50231-hadopi-commission-mi(...)

    D'un autre coté, ils sont peut être plus nombreux dans cette commission (majoritairement sympathisant Hadopi) qu'à l'heure du vote final.

    Bref, à quoi ça sert d'élire 577 députés si tout se règle à huis clos entre quelques types.


    Vive la république...
    • [^] # Re: On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements..

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est vrai que dans ce cas les amendements on servi a rien mais il faut que l'AN vote le texte final ( je crois que c'est demain mais a vérifié).

      enfin bon s'il se ramenne a 15 pour le vote ......
    • [^] # Re: On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements..

      Posté par . Évalué à 2.

      D'un autre coté, ils sont peut être plus nombreux dans cette commission

      Ils sont 14 (7 de l'Assemblée Nationale et 7 du Sénat): http://www.senat.fr/role/fiche/cmp.html
    • [^] # Re: On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements..

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Bref, à quoi ça sert d'élire 577 députés si tout se règle à huis clos entre quelques types.

      « Prévue par l'article 45 de la Constitution de 1958, la commission mixte paritaire (aussi appelée CMP) est un groupe de 14 élus, 7 députés et 7 sénateurs, nommés par les présidents des deux assemblées (il n'y a donc pas de titulaire fixe).

      En cas de désaccord persistant entre l'Assemblée nationale et le Sénat, soit après deux lectures par chaque assemblée, elle se réunit pour essayer de trouver un compromis sur le texte faisant l'objet du débat.

      Le texte élaboré par la commission est ensuite soumis par le Gouvernement pour approbation aux deux assemblées.

      Si la commission ne parvient pas à l'adoption d'un texte commun ou si ce texte n'est pas adopté par les assemblées, le Gouvernement peut, après une nouvelle lecture par l'Assemblée Nationale et par le Sénat, demander à l'Assemblée Nationale de statuer définitivement. »

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Commission_mixte_paritaire
      • [^] # Re: On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements..

        Posté par . Évalué à 1.

        d'ailleur en parlant de compris cette fois ci ca se résume à on a virer tous els amendements... comme compromis on a vu mieux
        • [^] # Re: On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements..

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Si tu lis http://www.ecrans.fr/C-est-Hadopire,6888.html tu verras qu'il y a plus d'amendements qui restent que d'amendements qui virent.

          Bon, il était assez clair que l'amnistie générale allait sauter, en plus c'était un amendement « peu applicable, car il concernait uniquement la contrefaçon sur les droits voisins, pas ceux sur les droits d’auteur ».

          Pour le paiement après la suspension j'avoue que c'est un peu plus problématique. Il y a d'un côté le fait que l'internaute sera coupé uniquement d'internet et pas de la télé et du téléphone, ce qui aurait posé des problèmes aux FAI qui ont un tarif unique… lorsque Albanel a dit à l'assemblée nationale que le prix de la télévision était de 10 € dans un forfait à 30 € j'ai eu du mal à la croire.

          Après je ne sais pas si l'internaute a le droit de quitter son fournisseur internet une fois qu'il a été coupé. S'il n'a pas le droit, je pense effectivement que c'est n'importe quoi de donner 30 € par mois à des fournisseurs d'accès au lieu de les donner à la création.
          • [^] # Re: On se demande d'ailleurs à quoi ça sert de voter des amendements..

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            lorsque Albanel a dit à l'assemblée nationale que le prix de la télévision était de 10 € dans un forfait à 30 € j'ai eu du mal à la croire.
            J'ai lu que selon elle la part "internet" de l'abonnement était de 7€ environ. Et c'est ce que revendiquent les FAI: ils minimisent la part "internet" car ils payent la TVA plein tarif dessus, contrairement à la part "télévision" et (je crois) "téléphonie" (quand je dis "ils payent", c'est bien sûr le consommateur qui payent, mais comme ils n'ont pas baissé les abonnements quand ils ont commencé à jouer avec la TVA, ce gain va dans leur poche).
            Personnellement j'aimerais bien l'avoir l'abonnement ADSL à 7€ (allez, je vais être bon prince, 15€ ça me va encore).
  • # Il me semble...

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Il me semble qu'un amendement prévoit une amnistie pour tous les téléchargements effectués avant le vote de la loi HADOPI.
    Comme c'est la seule partie de la loi qui sera applicable, je pense que c'est finalement une bonne chose qu'elle passe.
    Elle aura le mérite de mettre fin à des actions d'intimidation pour faire des exemples.
    Si l'amendement est conservé.

    En tout cas,
    J'attends avec impatience la première salve de lettres d'avertissement.
    J'imagine déjà des mères d'adolescents en panique... et la médiatisation qui va avec.
    Cette loi et la nouvelle autorité créée n'y survivront pas... comme les précédentes lois.
    • [^] # Re: Il me semble...

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      L'amendement n'est pas conservé.
      Ainsi que celui qui spécifiait qu'on ne paye pas la connexion internet coupée.
      Comme prévu la commission majoritairement pro-HADOPI a viré les quelques pauvres amendements qui étaient passés.

      http://www.ecrans.fr/C-est-Hadopire,6888.html

      Vive la République. Et vive la France.
      • [^] # Re: Il me semble...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Rejouissons-nous.

        Plus la version qui passera sera dure, plus cela la rendra inapplicable et tellement impopulaire qu'elle sautera.

        J'attends, comme d'autres, avec une certaine impatience les premières lettres et coupures et surtout si comme cela sera possible, il s'agit d'innocents (en espérant que cela ne tombe pas sur moi :-)

        Et en attendant, le boycott total continue...
    • [^] # Re: Il me semble...

      Posté par . Évalué à 2.

      Tiens je me posais une question existentielle... et qui lorsqu'on télécharge de la musique dont on possède l'original sur CD ? A-t-on toujours droit à une copie privée ?

      Si tel est le cas... bonne raison pour les faire chier en téléchargeant la CDthèque en boucle ;)
      • [^] # Re: Il me semble...

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        Le problème n'est pas tant que tu télécharges, mais que tu distribues le fichier téléchargé. Ainsi sont faits les logiciels de P2P.
        • [^] # Re: Il me semble...

          Posté par . Évalué à 3.

          Et si le téléchargement se fait avec un moyen plus classique ? (FTP, HTTP, sites type rapidshare etc.) ?
          • [^] # Re: Il me semble...

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Il me semble que le fait de télécharger d'une source n'ayant pas les droits de le diffuser est illégal, et tu te retrouve en "possession" d'une contrefaçon, ce qui est illégal. Mais si tu fais une copie du fichier télécharger avec Deezer, je crois que c'est légal.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Il me semble...

        Posté par . Évalué à 1.

        télécharger un titre que t'a en CD j sus pas sur que se soit inclus dans la copie privée, mais le 'ripper' pour en faire un mp3 si ( si tu garde le mp3 et l cd pour toi ou famille proche)
        • [^] # Re: Il me semble...

          Posté par . Évalué à 3.

          À la condition qu'il n'intègre pas de mesure technique de protéction, qui peuvent te limiter à 0 ou plus de copies...

          Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Il me semble...

      Posté par . Évalué à 3.

      Hum, je m'interroge, là : une loi rétroactive n'est-elle pas en contradiction avec l'article 8 de la déclaration des droits de l'homme ?

      http://fr.jurispedia.org/index.php/D%C3%A9claration_des_Droi(...)
      • [^] # Re: Il me semble...

        Posté par . Évalué à 3.

        si il n'y avait que cette article qui était en contradiction avec la loi ( présomtion d'innosence )
      • [^] # Re: Il me semble...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Toutes les "lois" d'aministie sont rétroactives.
        On ne peut pas amnistier un crime à venir.
      • [^] # Re: Il me semble...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L'hadopi punit le délit de défaut de contrôle de son accès internet inventé pendant la loi DADVSI.
        L'amnistie ne concernait pas ce délit mais d'autres délits [http://www.ecrans.fr/Une-amnistie-pour-les-pirates-pre,6809.(...)].

        Imagine que aujourd'hui une entreprise spécialisée te chope en train de télécharger les bronzés 3 et qu'il donne ton IP à l'hadopi lorsqu'elle sera crée.
        L'hadopi n'ira pas à l'encontre de l'article 8 parce que :
        1) L'envoi d'un mail n'est pas une peine
        2) Le délit existait lors du téléchargement

        En plus, je ne pense pas qu'Hadopi s'amusera à prendre en compte les délits effectués avant sa promulgation.
  • # et mauvaise surprise

    Posté par . Évalué à -1.

    Cet article, passionnant (et dans une certaine mesure, rassurant) dans Libération édition d' hier (celle du 07 avril) fait suite à une autre page, dans le même journal du même jour.

    Où sur une pleine page, quasiment, un ancien keupon fustige tout ces gens qui n' ont rien compris à Hadopi, parceque hadopi c' est vachement bien. Je tairai son nom, ça fait un peu mal de voir comment a évoluer cette personne.

    Je vous invite néanmoins à prendre connaissance de cet article, où on ne peux que constater avec une certaine amertume l' incompréhension des enjeux au delà de, et l' absence de connaissance des -éventuelles- modalités de fonctionnement de hadopi. Ceci n' aurait rien d' exceptionnel si cela ne venais pas d' une ancienne figure de la scène alternative et indépendante française, tendance keupon, des années 80.

    Comme quoi, on peut brandir des drapeaux, se targuer de montrer une voie différente, être à la pointe d' un mouvement culturel pronant la liberté, certaines idées politiques et sociales, des valeurs de partages et d' égalité... et finir comme lui... vieux jeune et aigris par la vie. Sniff. Le seul élément sur lequel je le rejoins, c' est que vraiment "la gôche" ce n' est plus ce que c' était. N' est ce pas cher ami. L' élément qui m' horripile finalement le plus c' est cette politisation à outrance : le sujet hadopi n' est pas un sujet d' opposition gauche/droite, n' est pas un sujet politique.
    • [^] # Re: et mauvaise surprise

      Posté par . Évalué à 2.

      • [^] # Re: et mauvaise surprise

        Posté par . Évalué à 2.

        oupss! :honte j' ai oublié le lien:
        Merci Moogle

        tiens sur le ternet, il manque un bout de l' article il me semble. Ils n' ont reproduit que l' introduction et la citation. Il me semble qu' il y avait un petit morceau savoureux à la fin. non ?
    • [^] # Re: et mauvaise surprise

      Posté par . Évalué à 5.


      sujet hadopi n' est pas un sujet d' opposition gauche/droite, n' est pas un sujet politique.

      Hum ton commentaire me fait peur,
      HADOPI c'est pas un sujet politique ?


      La politique c'est tout ce qui touche à la vie de la citée, ça peux aussi bien porté sur l'emplacement des passages pietons que sur les méthodes de lutter contre le SIDA dans le tiers monde !
      A ce sens HADOPI est une loi qui concerne la population dans son ensemble donc oui se meler d'HADOPI ça s'apelle faire de la politique ce n'est pas sale

      Tu peux bien sur regreter, qu'actuellement la politique Française tende à un camp qui doit obéir à Sarko, et un autre ou les décisions dépendent de qui a couché avec qui à l'hotel Ibis de la Rochelle !
      Tu peux regretter le spectacle pitoyable que donne certaines personne (Sarko Fasco ! ou bien Segolène en Boubou on dirait ma femme de ménage)
      Tu peux regretter la pipolisation
      Tu peux regretter les institution foireuse de la 5e république

      Tu sais quoi en regrettant tout ça à nouveau tu fais de la politique !

      Mais HADOPI est bien un sujet Politique (avec un grand P)
      Le débat à d'ailleurs porté sur le projet de loi et pas sur le fait que Lefevre aurait été vu sortant de la chambre de Tasca ou je ne sais quoi d'autre sans intéret
      Bref c'est sans ambiguité un sujet politique.

      Alors oui c'est un sujet ou les clivages gauches/droites ne sont pas clair, c'est pas le seul sujet, tu sais quoi ça me semble sains que des élus osent voter en leurs ames et conscience sans suivre la ligne officielle du parti !

      Bref si les gens arretait de trouver que la politique c'est sale, on pourra esperer une re-apropriation citoyenne de la scene politique. plutot que des gens qui en fond avec une pince à linge sur le nez et une paire de gant en Latex
  • # teneur du texte

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour ceux qui voudraient savoir de quoi ça parle:
    cette lettre intelligente est contre Hadopi démagogique, techniquement inapplicable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive. Les auteurs ne sont pas dupes: fruit d’un lobbying massif et très informés .
    En plus on peut leur écrire pour les féliciter (email en bas de l'article)!

    Au passage l'un des signataire de cette lettre, le producteur Paulo Branco (200 films produit), est intervenu sur France 3 hier, dans le prologue de "Ce soir ou jamais".
    Il a fait quelques parallèles intéressants:
    - on s'échangeait des cassettes dans les cours de récré, c'était un bon moyen de découvrir des choses, en partageant. On partage ses émotions et on partage aussi l'argent
    - les plus "piratés" sont les disques d'or et les films à grand succès. Ceux qui ralent sont des gens qui en veulent toujours plus. A l'opposé d'auteurs qui aimeraient voir leurs oeuvres plus diffusées (ça fait d'ailleurs penser aux propos de François Truffaut à une autre époque: en tant que cinéphile, je suis un fanatique de la vidéo).
    - on appelait "radios pirates" les radios libres entre 1976 - 1984, et c'était le même problème d'argent; une licence globale a tout réglé.

    "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.