Journal Souriez, vous êtes fichés !

Posté par . Licence CC by-sa
27
12
juil.
2017

Afin, je suppose, de gagner en efficacité et faire des économies dans la mise en place de l’état policier, le président français a décidé de se passer de l’avis de cette éternelle cocue de commission de défenseurs de la liberté, j’ai nommé, la CNIL.

Il apparaît en effet éminemment logique d’éviter de consulter une commission dont on ne tient systématiquement jamais de l’avis !

« Le petit surdoué d’Amiens », comme on le nomme parfois avec fierté dans son ancien lycée, aurait déclaré : « Je n’ai rien à déclarer à ce sujet. J’ai un iphone. »

http://www.silicon.fr/snobee-sur-lantiterrorisme-la-cnil-met-en-garde-le-gouvernement-sur-le-chiffrement-180301.html

  • # En même temps

    Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 13/07/17 à 08:16.

    Comment prendre au sérieux une commission qui dépense des millions juste pour vérifier que les sites préviennent les gentils internautes des grands méchant cookies en imposant des bandeaux hideux et inutiles ?

    • [^] # Re: En même temps

      Posté par . Évalué à 10. Dernière modification le 13/07/17 à 09:23.

      C'est clair ! Mieux vaudrait laisser le champ libre aux entreprises, les pauvres GAFAM sont complètement martyrisées par la méchante CNIL. Comme dirait un éminent entrepreneur : "Avec sa régulation excessive, c’est un ennemi de la Nation."

      • [^] # Re: En même temps

        Posté par (page perso) . Évalué à 9. Dernière modification le 13/07/17 à 13:29.

        tu peux toujours en faire du sarcasme, les gens (pas tous, certes) voient surtout cette saloperie d'affichage sur chaque site et se dépêchent de cliquer sur "rien à foutre tu me gonfles" et c'est tout. C'est le côté visible, celui que les gens vont retenir comme régulation excessive "tu vois, regarde cette connerie voila ce que fait la CNIL, faudrait s'en débarrasser pour qu'elle arrête de faire chier tout le monde pour rien", pas la partie "je vous protège contre les GAFAM" (qui n'a rien à voir avec l'affichage de ce bandeau).
        Protéger, oui, mais pas n'importe comment (et surtout pas en affichant son pire côté au plus de monde possible, à moins de vouloir que les gens veulent ta suppression).

        PS : je sais, c'est pas la CNIL directement mais une directive UE (exemple parfait de délire technocratique déconnecté des gens, merci de donner de l’argument aux anti-UE), mais il me semble que la CNIL était aussi pour.

        • [^] # Re: En même temps

          Posté par . Évalué à 7.

          Mouais… Le fait que la collecte d'information soit invisible au clampin moyen est une des raisons pour lesquelles les gens n'ont pas conscience de tout ce qui se passe / s'en foutent. Que ça apparaisse au grand jour ne me paraît pas si gênant. Et de là à ce que les gens fassent le lien avec la CNIL (dont ils n'ont sans doute pas tellement entendu parler)…

          Ce qui pose problème c'est que des sites qui n'ont pas besoin d'aller assez loin dans la collecte pour afficher l'avertissement le mettent en place quand même (le site des impôts si je ne m'abuse, à moins qu'il n'envoie tout à Google ? auquel cas c'est aussi bien de le savoir).

          Pour être exigeant sur ces questions il faut déjà savoir où et quand ça se passe, le bandeau le permet et je trouve que le placer sur la table, en pleine lumière, n'est pas une si mauvaise manière de faire. Après les mauvaises habitudes sont tellement répandues que de nombreux sites sont obligés de l'afficher, c'est sans doute bien d'en prendre conscience.

          Il me semble avoir vu certains site mettre en avant le fait qu'ils ne traçaient pas leurs utilisateurs, c'est une bonne manière de faire apparaître la différence. Sinon le simple fait de rendre les traceurs chiants crée un contraste intéressant avec des sites "propres". Si les sites veulent moins emmerder leurs utilisateurs, ils savent ce qu'ils ont à faire (ou bien ils apprennent).

          Le clampin moyen ne va voir le bandeau qu'une fois de temps en temps sur chaque site. Pour les plus informés ça leur fait une piqûre de rappel, ils peuvent essayer d'y faire quelque chose… ou bien utiliser l'extension que tu cites…

      • [^] # Re: En même temps

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        La CNIL n'a aucun moyen d'action contre les GAFAM, à part le public shaming.

        • [^] # Re: En même temps

          Posté par . Évalué à 10.

          La CNIL n'a aucun moyen d'action contre les GAFAM, à part le public shaming.

          Je ne sais pas si elle a des moyens contre les GAFAM. Par contre pour avoir travaillé pour des entreprises intéressées par en savoir au maximum sur tout le monde, son avis me semble en général suivi. Après lobbying et avocats interposés bien sur. J'ai déjà vu des projets / produits s'arrêter suite à intervention de la CNIL, ce que je trouve positif.

          Sûrement que certains ont la main assez longue pour lui faire un gros bras d'honneur, mais à choisir je trouve ça plutôt bien que quelqu'un essaie de limiter les dégâts. On peut toujours critiquer et se focaliser sur certains points, mais est-ce que ca serait mieux sans ?

          • [^] # Re: En même temps

            Posté par . Évalué à 3.

            Vous avez tous 2 raison. C'est mieux que rien (toi) mais on peu regretter que certains puissent l'ignorer (lui).

          • [^] # Re: En même temps

            Posté par . Évalué à 5.

            J'ai déjà vu des projets / produits s'arrêter suite à intervention de la CNIL, ce que je trouve positif.

            Salut, tu as des exemples à donner, des liens et des sources ? Cette information est fort intéréssante, c'est dommage que tu n'ai pas donné plus d'information que ça. Les "on dit" et les "j'ai déjà vu que" j'ai tendance à m'en méfier.

        • [^] # Re: En même temps

          Posté par . Évalué à 2.

          Le gdpr par contre, ça fait trembler dans les chaumières de ce côté ci de la mare, vu les amendes encourues et la complexité a implémenter correctement.

          Linuxfr, le portail francais du logiciel libre et du neo nazisme.

    • [^] # Re: En même temps

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 13/07/17 à 11:21.

      Comment prendre au sérieux une commission qui dépense des millions juste pour vérifier que les sites préviennent les gentils internautes des grands méchant cookies en imposant des bandeaux hideux et inutiles ?

      Je pense que ça ne se limite pas à ça, loin de là.

      • [^] # Re: En même temps

        Posté par . Évalué à 8.

        Vu comment elle est peu écoutée, peu financée, et impuissante, ça se limite à peu près à ça en pratique.

        Et je suis le premier à le déplorer.

        Et ça fait 20 ans que ça dure.

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: En même temps

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          20 ans ? 40 plutôt

          bon, j'ai eu le droit à la loi Informatique et Libertés qui était à l'épreuve d'informatique au bac :-)

        • [^] # Re: En même temps

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Voilà exactement. Je ne sais pas si elle a mal choisi ses combats ou si son champs d'action a été volontairement réduit.

          Mal quoi qu'il en soit, je vois des abus scandaleux qui n'ont aucune chance de leur arriver aux oreilles, et au contraire des cas où la CNIL pinaille sur des absurdités.

      • [^] # Re: En même temps

        Posté par . Évalué à 3.

        Non et toutes les informations sont publiques : https://www.cnil.fr/fr/la-cnil-en-france

    • [^] # Re: En même temps

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      … en imposant des bandeaux hideux …

      S'ils sont hideux et bouffent la moitié de l'écran d'un smartphone, c'est la faute au webmestre, pas à la CNIL.

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

      • [^] # Re: En même temps

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Non, j'ai eu un courrier recommandé parce que mon message n'était pas assez lisible et parce que le lien affichait "en savoir plus" et non "gérer ou paramétrer". Véridique.

        • [^] # Re: En même temps

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          D'un autre côté, la CNIL n'impose le bandeau que si tu décides de d'autoriser le tracage de tes utilisateurs en dehors de ton site. Si tu utilises une plateforme de stats qui ne trace pas tes utilisateurs en dehors de ton site (genre pas les trucs à la google analytics) et qui n'utilise pas des cookies à durée de vie eternelle et que tu n'utilises pas les boutons, widgets et autre truc des réseaux sociaux sans l'avis de tes utilisateurs, tu n'as pas besoin d'avoir de bandeau. Une page d'explication et d'opt-out suffit dans ce cas là.

          cf https://www.cnil.fr/fr/cookies-comment-mettre-mon-site-web-en-conformite

          Donc si tu as choisi l'option du tracage, tu t'es imposé toi même le bandeau et si tu ne l'as pas fait correctement, c'est pas la faute de la cnil.

    • [^] # Re: En même temps

      Posté par . Évalué à 7.

      Comment prendre au sérieux une commission qui dépense des millions juste pour vérifier que les sites préviennent les gentils internautes des grands méchant cookies en imposant des bandeaux hideux et inutiles ?

      Il faut voir que ces bandeaux sont apparus à la suite d'une décision européenne, qui, initialement, voulait laisser à l'utilisateur la possibilité de refuser ces cookies site par site. Les lobbies du web (et particulièrement de la publicité) avaient lutté contre, avec succès : la mesure est donc seulement de prévenir les utilisateurs.

  • # Affaiblir le chiffrement

    Posté par . Évalué à 6.

    Je ne sais même pas si ce gouvernement se rend compte qu’affaiblir volontairement le chiffrement accessible aux citoyens (ou aux entreprises) c’est livrer sur un plateau toutes les données sensibles détenues par eux (avec le BYOD je pense que ce n’est pas négligeable) aux Chinois, Russes et autres…

  • # Pas parfais mais pas inutile

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Je vais (un peu) défendre la CNIL.

    Dans mon domaine (études épidémiologiques & cliniques en médecine) sans la CNIL chacun ferai des fichiers dans son coin, stockées n'importe comment & accessibles à tout le monde avec des données nominatives & personnelles (non seulement des donénes physiologiques mais aussi très personnelles, comme la croyance religieuse ou l'orientation sexuelle).
    Le fait d'avoir depuis quelques années la CNIL qui nous emm… au quotidien (délai de réponse délirant) a quand même fini par éduqué les chercheurs. On ne laisse plus sur des serveurs non sécurisés des données sensibles. On évite les fichiers nominatifs avec des techniques d'anonymisation qui tiennent la route.

    Oui la CNIL est imparfaite amis elle fait quand même du bon boulot au quotidien, ce qui ne se voit pas & ne fait pas la une des journaux.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.